La langue française

Amèrement

Sommaire

  • Définitions du mot amèrement
  • Étymologie de « amèrement »
  • Phonétique de « amèrement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amèrement »
  • Citations contenant le mot « amèrement »
  • Traductions du mot « amèrement »
  • Synonymes de « amèrement »

Définitions du mot amèrement

Trésor de la Langue Française informatisé

AMÈREMENT, adv.

Au fig. D'une manière amère, en éprouvant ou en causant de l'amertume :
1. Des envieux et des écoliers m'ont amèrement et bassement critiqué. A. de Vigny, Le Journal d'un poète,1832, p. 963.
2. Je m'attache tristement, amèrement, aux lieux que je vais quitter... E. Fromentin, Voyage en Égypte,1869, p. 146.
3. Véronique était sûre de savoir toujours qui aimait M. Godeau. Elle se complaisait dans cette seule certitude. Elle s'était appris âprement, amèrement à ne plus laisser voir de jalousie, à ne plus même être jalouse. M. Jouhandeau, Monsieur Godeau intime,1926, p. 62.
Rem. Syntagmes fréq. pleurer, regretter, reprocher, ressentir, se plaindre, sourire amèrement.
Prononc. : [amε ʀmɑ ̃].
Étymol. ET HIST. − xes. fig. « avec amertume » (La Passion, éd. d'Arco S. Avale, 198 : Petrus d'alo fors s'en aled, amarement mult se ploret, per cio laissed Deus se neier); 1174 « id. » (Benoit, Chr. des ducs de Normandie, éd. Carin Fahlin, 12897 : N'i a ne prince ne baron N'ait vers le duc le cuer felon E qui amerement neu hee Dum ceste amor est ajostee). Dér. de amer*; suff. -ment2*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 588. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 931, b) 1 071; xxes. : a) 812, b) 642.
BBG. − Bél. 1957. − Lav. Diffic. 1846.

Wiktionnaire

Adverbe

amèrement \a.mɛʁ.mɑ̃\

  1. Avec amertume, au sens figuré de regret, tristesse ou ressentiment.
    • Paresseusement et presque amèrement, il se remémora ses dernières soirées. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 149 de l’éd. de 1921)
    • La douleur d’Ernestine était plus profonde qu'on ne devait l’attendre d'une personne de son âge : elle pleurait madame Dufresnoi, elle la pleurait amèrement, […]. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMÈREMENT. adv.
D'une manière amère, au sens figuré. Se plaindre amèrement. Se repentir amèrement. On l'a critiqué amèrement. Il m'en a parlé fort amèrement.

Littré (1872-1877)

AMÈREMENT (a-mê-re-man) adv.
  • Avec amertume. Il ne s'emploie qu'au figuré. Regretter amèrement. Je pleurais amèrement en vous écrivant, Sévigné, 42.

HISTORIQUE

XIIe s. E Fenenna iço li turna à repruce, e acoustuméement l'en atarjout, e amerement rampodnout, Rois, 3. Por ceu plorerent li engele de paix amerement, et si disoient…, Saint Bernard, 547.

XVe s. Ce bon orfevre avoit un serviteur qui estoit amoureux et jaloux tres amerement de sa dame, Louis XI, Nouv. LXXXV. Si commença à soi desmen ter et crier plus amerement que devant, Louis XI, ib. 98.

XVIe s. Or est ma cruelle ennemie Vengée bien amerement, Marot, II, 243. Ce que le roy ayant entendu, s'en aigrit et courroucea si amerement, qu'il commanda incontinent que l'on luy tranchast la teste, Amyot, Artax. 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « amèrement »

Dérivé de amère avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amère, au féminin, et ment ; provenç. amaramen ; ital. amaramente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amèrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amèrement amɛrœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « amèrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amèrement »

  • Didier et Julie, deux commerçants de la rue Voltaire, à quelques mètres des arènes, guettent désespérément le chaland en refaisant le monde sur une petite table à l’ombre. « On voit bien que les Arlésiens ont complètement déserté le centre-ville avec cette crise du Covid et l’absence de touristes », constate amèrement Julie. , Municipales 2020 à Arles : Un duel inédit entre Patrick de Carolis et Nicolas Koukas dans une ville qui attend « le changement »
  • Depuis le 11 mai, la reprise scolaire s'est déroulée en plusieurs étapes tant pour les élèves que pour leurs enseignants. Étapes compliquées pour les uns comme pour les autres, puisqu'il a fallu concilier études et mesures barrières. Les syndicats d'enseignants réunis ce mercredi à Carcassonne, ont tenu à faire savoir qu'ils regrettent amèrement la façon dont se sont déroulées les rentrées du 11 mai, du 2 puis du 22 juin. Selon eux, cette nouvelle formule scolaire n'est tout simplement pas viable. À plusieurs niveaux. lindependant.fr, Éducation : les syndicats expriment leurs inquiétudes sur l'après Covid-19 - lindependant.fr

Traductions du mot « amèrement »

Langue Traduction
Anglais bitterly
Espagnol amargamente
Italien amaramente
Allemand bitter
Portugais amargamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « amèrement »

Source : synonymes de amèrement sur lebonsynonyme.fr
Partager