La langue française

Gaillardement

Sommaire

  • Définitions du mot gaillardement
  • Étymologie de « gaillardement »
  • Phonétique de « gaillardement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gaillardement »
  • Citations contenant le mot « gaillardement »
  • Traductions du mot « gaillardement »
  • Synonymes de « gaillardement »
  • Antonymes de « gaillardement »

Définitions du mot gaillardement

Trésor de la Langue Française informatisé

GAILLARDEMENT, adv.

A. − D'une manière décidée, sans donner signe de faiblesse. Synon. hardiment, crânement (fam.).S'engager gaillardement dans une affaire; porter gaillardement son âge. J'entrais gaillardement dans l'eau avec mes souliers, mes chaussettes, tenant ma ligne haute (Renard, Journal,1894, p. 235).La forte armature de bois dont les X et les V supportaient encore gaillardement le toit vétuste (G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 48).Le ministre civil (...) encaissait gaillardement les coups que lui portaient les parlementaires impatients (Joffre, Mém. t. 2, 1931, p. 387).V. âne ex. 1.
B. − [P. réf. à la transgression d'une norme] D'une manière réjouie. Synon. gaiement.S'exprimer gaillardement. Les trognes des vieux paysans gaillardement rougies par le vin (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 289).Il pensait à d'Artagnan, qui donnait de si beaux coups d'épée, et à son cousin Jules, qui, dans les bals de grisettes, levait si gaillardement la jambe (Taine, Notes Paris,1867, p. 259) :
− En fin de compte, t'l'as vue? − Qu'un jour, ou plutôt qu'une nuit, répondit Eudore. − Ça suffit! s'écria gaillardement Lamuse. − Eh oui! renchérit Paradis. En une nuit, un zigotteau comme toi, ça en fait, et même ça en prépare, du boulot! − Aussi, vise-le, c't'air fatigué! tu parles d'une louba qu'i's'est envoyée, ce va-nu-pieds-là! Barbusse, Feu,1916, p. 113.
Prononc. et Orth. : [gajaʀdmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 « avec zèle » (Roland, éd. J. Bédier, 2959). Dér. de gaillard1*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 97. Bbg. Lew. 1960, p. 260.

Wiktionnaire

Adverbe

gaillardement \ɡa.jaʁ.də.mɑ̃\

  1. D’une façon gaillarde.
    • Destin fut surpris de la voir si gaillardement vêtue. — (Paul Scarron, Rom. com., II, 10)
  2. Légèrement, sans façon.
    • Il a fait cela un peu gaillardement.
    • Aristippe n’en fit aucune difficulté. Il commença à danser avec la robe et dit gaillardement : On en fait bien d’autres dans les fêtes de Bacchus, et cependant on ne s’y corrompt pas, quand on ne l’est pas d’ailleurs. — ((attribué à) François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Abrégé des vies des anciens philosophes : Aristippe, 1725)
  3. Avec entrain et courage.
    • Attaquer gaillardement.
    • Je travaille gaillardement à l’Extrême onction, qui est en vérité un sujet digne d’un Apelle, car il se plaisait fort à représenter des mourants. — (Poussin, Lett. 25 avril 1644.)
    • Je le traversai [le cimetière] gaillardement. — (Jean-Jacques Rousseau, Ém. II.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAILLARDEMENT. adv.
D'une manière joyeuse. Vivre gaillardement. Il signifie aussi D'une manière alerte, décidée et de bonne humeur. Il a fait cela gaillardement, un peu gaillardement. Il lui a répliqué gaillardement.

Littré (1872-1877)

GAILLARDEMENT (ga-llar-de-man, ll mouillées, et non ga-yar-de-man) adv.
  • 1D'une façon gaillarde. Destin fut surpris de la voir si gaillardement vêtue, Scarron, Rom. com. II, 10.
  • 2Légèrement, sans façon. Il a fait cela un peu gaillardement. Aristippe commença à danser et dit gaillardement : On en fait bien d'autres dans les fêtes de Bacchus, Fénelon, Aristippe.
  • 3Avec entrain et courage. Attaquer gaillardement. Je travaille gaillardement à l'Extrême onction, qui est en vérité un sujet digne d'un Apelle, car il se plaisait fort à représenter des mourants, Poussin, Lett. 25 avril 1644. Je le traversai [le cimetière] gaillardement, Rousseau, Ém. II.

HISTORIQUE

XIe s. Gaillardement touz [ils] les ont encensez, Ch. de Rol. CCIX.

XVe s. Se loyaulté s'y boute Par advis saigement, Dise gaillardement…, Orléans, Rondeau.

XVIe s. Pour ceste occasion les doit-on manier [les chevaux] gaillardement, et leur donner tantost de la baguette, et tantost avecques la voix rude les tancer et menacer, Lanoue, 104.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaillardement »

Dérivé de gaillard, par son féminin gaillarde, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gaillarde, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gaillardement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaillardement gajardœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « gaillardement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaillardement »

  • Les esprits sont, en général, moins affamés que les estomacs, et ils supportent beaucoup plus gaillardement la pénurie. De André Frossard
  • Ne cherchons pas les raisons, associations libres, fantaisies graphiques, hasards objectifs – qui président aux conceptions de nato, elles n’existent que trop. De l’ordre du rêve, de l’activité sociale (qu’est-ce qu’être musicien aujourd’hui ? et technicien ?) et de quelques autres facteurs sentimentaux, qui font que le label tient gaillardement debout depuis 1980, décline un catalogue impressionnant, produit concerts et manifestations, active ses propres éditions musicales, s’associe à d’autres artistes (cinéastes, peintres, dessinateurs) et vit selon son « bon plaisir ». Traduction de nato, « nous décidons ensemble ». L’indépendance n’est pas un vain mot. Nato appartient à un collectif de producteurs indépendants, Les Allumés du jazz. Troublants acteurs de leur propre vie, comme en rock, dans l’industrie cinématographique et ailleurs… Les indépendants inventent les formes non formatées qui sauvent. Le Monde.fr, Jazz : envolée de reprises pour Sidney Bechet
  • tè ». Selon toute analyse, le président ne se sent intéressé que par la satisfaction de la revendication des enseignants par rapport à l’exécution de l’article 39. Est-ce pour affaiblir le mouvement du 5 Juin ? Et pourtant au cours de ce discours, il dit prendre en charge l’ensemble des doléances pour faire face à toutes les revendications sociales. Mieux encore il se dit ouvert au dialogue avec les initiateurs du mouvement du 05 juin. Pour de nombreux maliens, IBK n’a fait aucune proposition concrète visant à l’apaisement du climat politique. Or tout le monde sait que les dernières élections législatives ont été très mal gérées par « les neufs sages » de la Cour Constitutionnelle. Combien de mal élus sont en train de se pavaner gaillardement dans les locaux de l’hémicycle. Toujours dans son intervention, IBK se réjouit d’avoir reconduit Boubou CISSE dans sa fonction de premier ministre. Or, cet homme tout en reconnaissant en lui un cadre valable a échoué dans sa fonction de premier ministre. Du temps de Boubou CISSE, l’école malienne et l’enseignant ont été bafoués, vilipendés. Cette école a été divisée entre les écoles du public et les écoles du privé comme si nos enfants n’avaient pas les mêmes droits à l’étude. L’armée reconstituée dont pouvait s’enorgueillir Boubou CISSE s’est sabordée aux portes de Kidal. Le dialogue que le premier ministre a voulu initier entre les dogons et les peulhs a échoué parce que les premières cités l’ont désavoué. Voilà donc que le président dans sa sagacité lui fait des éloges bien qu’il soit décrié par de nombreux maliens. Quoi qu’on dise, la plupart des commentaires tenus par-ci et par là laissent apparaître clairement que la majorité des maliens sont déçus par le discours de son excellence El Hadj Ibrahim Boubacar Keita. Là où on pense avoir du concret, l’abstrait et le flou ont pris place. L’espoir attendu a tourné au désespoir ou c’est « la montagne qui a accouché d’une souris ». , L’adresse du Président à la Nation | maliweb.net
  • Pas eux, qui voyagent gaillardement à travers le monde et emplissent les salles de ciné et de théâtre. Pas eux, dont les neurones fonctionnent à plein, dont les silhouettes toujours toniques sont entretenues grâce au yoga, au vélo ou à la randonnée… Les vieux, ce sont les autres. L'Obs, Le Covid leur a donné un « coup de vieux » : la révolte des septuagénaires
  • Dimanche 29 mars 2020, Crise sanitaire, confinement, autorisations de sortie, arrêt ou fonctionnement des entreprises au ralenti, décisions par ordonnances, rumeur de pistage des personnes atteintes par le covid 19 via les mobiles, et quoi encore ? On y va gaillardement, mais jusqu’où ? 7seizh.info, Pistage et flicage - 7seizh.info

Traductions du mot « gaillardement »

Langue Traduction
Anglais cheerfully
Espagnol alegremente
Italien allegramente
Allemand fröhlich
Chinois 兴高采烈
Arabe بمرح
Portugais alegremente
Russe весело
Japonais 元気に
Basque alai
Corse alegre
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaillardement »

Source : synonymes de gaillardement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gaillardement »

Partager