Sombrement : définition de sombrement


Sombrement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOMBREMENT, adv.

A. − [Corresp. à sombre A]
1. [P. réf. aux couleurs foncées] Avec des couleurs, des tons sombres. Déjà il tenait les premières lignes: « Par les sentiers sombrement bleus, si confus sous le voile effiloché des brumes, elle va, sans s'inquiéter où posent ses pieds purs... » (Martin du G.,Devenir, 1909, p. 121).Derrière les gargouilles de la tour, les montagnes avec leurs quartiers de forêts, de pacages, leurs hauts ravins, leurs échines de pierre, bleuissaient sombrement, comme quand il va pleuvoir (Pourrat,Gaspard, 1931, p. 14).
2. [P. réf. à la faiblesse de la clarté, de l'éclat ou de l'intensité de la lumière] Faiblement (éclairé). Je me plais à Saint-Roch, au fond d'une chapelle sombrement éclairée et recueillie (E. de Guérin,Lettres, 1841, p. 413).L'automne s'avançait; et il y avait eu sa rousseur sur les feuilles et il y avait eu son fard doré aux grappes mûres, mais à présent les pluies étaient venues: tout luisait sombrement d'un éclat fané et mouillé (Ramuz,A. Pache, 1911, p. 99).
B. − [Corresp. à sombre B] D'une manière sombre.
1. D'un air triste, avec mélancolie. Méditer, penser, réfléchir, rêver sombrement; regarder sombrement. Je ne l'ai connue [Marie Gerhard] que dans un âge et un état plutôt tristes... Triste est le mot. Je m'aperçois à présent de ce que c'est que ce terrible devenir. Je ne me reconnais plus ni dans le vieux bonhomme qui se rencontre au miroir du coin, ni dans le vieux cerveau qui se parle sans parvenir à s'intéresser à ce qu'il dit. Vous voyez: je bavarde sombrement au lieu de vous dire ce pour quoi je vous écris (Valéry,Lettres à qq.-uns, 1945, p. 232).
[Notamment avec des verbes du discours du type: ajouter, déclarer, dire] « Ça ne me surprend pas... Cadieux part aussi (...) » − « Le parti est décapité », conclut Jacques sombrement (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 620).
2.
a) Obscurément; secrètement ou mystérieusement. Un énorme incendie, à La Goulette, a duré presque jusqu'à l'aube (...). Exaltation sauvage, élémentaire, à la fois irrépressible et inavouable, causée par le saccage, et qui réveille ce que nous avons de plus sombrement primitif en nous (Gide,Journal, 1942, p. 153).C'est un étrange personnage, hanté par le souvenir de ses fautes de jeunesse au point qu'on se demande s'il n'est pas secrètement vulnérable et malgré lui d'accord avec cette partie désavouée de lui-même, un grand sensuel qui, sombrement et délicieusement, savoure le regret de ses péchés (Green,Journal, 1943, p. 69).
b) Sinistrement, tragiquement. Que te dire de ton Saül, mon cher Gide? si ce n'est que je ne sais aucun drame plus sombrement passionné, plus fortement soutenu. Pour la première fois depuis longtemps, quelqu'un a relevé la harpe sacrée et, couronné de feuilles parfumées, chante, pâle de piété, les cantiques amers (Jammes,Corresp.[avec Gide], 1904, p. 206).Bientôt toutefois, malgré son désir d'être en avant pour reconnaître plus tôt, s'il le fallait, son ami, malgré sa crainte de sembler, à contempler sans fin ces agonisants, poussé par une curiosité indécente, il s'en retournait vers le groupe des blessés, sombrement harponné par cette mort (Montherl.,Songe, 1922, p. 136).
3. En partic. [Corresp. à sombre B 2 c α; p. réf. à la sensation auditive suggérée, ici grave] Sourdement, d'un bruit sourd. Anton. clairement.[Dubourg] tapait du poing tantôt dans le vantail épais (...) tantôt dans les panneaux de bois plus minces (...) qui tintaient moins sombrement (Arnoux,Roi, 1956, p. 166).
Prononc.: [sɔ ̃bʀ əmɑ ̃]. Étymol. et Hist. [1433 p.-ê. pour sobrement (Doc. du règne d'Henri VI ds Rerum britannicarum medii aevi scriptores, vol. II, partie 1, 1864, p. 223: Lequel conte de Warewic nous rechut gracieusement, un peu plus sombrement que aultre fois n'avoit fait)]; 1578 « d'une manière sombre » (Du Bartas, 1reSem., 4eJ., p. 203 ds Hug.), att. au xvies., v. Hug., puis répertorié dans la lexicogr. dep. le xixes. 1872 (Littré). Dér. de sombre*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 46.

Sombrement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOMBREMENT, adv.

A. − [Corresp. à sombre A]
1. [P. réf. aux couleurs foncées] Avec des couleurs, des tons sombres. Déjà il tenait les premières lignes: « Par les sentiers sombrement bleus, si confus sous le voile effiloché des brumes, elle va, sans s'inquiéter où posent ses pieds purs... » (Martin du G.,Devenir, 1909, p. 121).Derrière les gargouilles de la tour, les montagnes avec leurs quartiers de forêts, de pacages, leurs hauts ravins, leurs échines de pierre, bleuissaient sombrement, comme quand il va pleuvoir (Pourrat,Gaspard, 1931, p. 14).
2. [P. réf. à la faiblesse de la clarté, de l'éclat ou de l'intensité de la lumière] Faiblement (éclairé). Je me plais à Saint-Roch, au fond d'une chapelle sombrement éclairée et recueillie (E. de Guérin,Lettres, 1841, p. 413).L'automne s'avançait; et il y avait eu sa rousseur sur les feuilles et il y avait eu son fard doré aux grappes mûres, mais à présent les pluies étaient venues: tout luisait sombrement d'un éclat fané et mouillé (Ramuz,A. Pache, 1911, p. 99).
B. − [Corresp. à sombre B] D'une manière sombre.
1. D'un air triste, avec mélancolie. Méditer, penser, réfléchir, rêver sombrement; regarder sombrement. Je ne l'ai connue [Marie Gerhard] que dans un âge et un état plutôt tristes... Triste est le mot. Je m'aperçois à présent de ce que c'est que ce terrible devenir. Je ne me reconnais plus ni dans le vieux bonhomme qui se rencontre au miroir du coin, ni dans le vieux cerveau qui se parle sans parvenir à s'intéresser à ce qu'il dit. Vous voyez: je bavarde sombrement au lieu de vous dire ce pour quoi je vous écris (Valéry,Lettres à qq.-uns, 1945, p. 232).
[Notamment avec des verbes du discours du type: ajouter, déclarer, dire] « Ça ne me surprend pas... Cadieux part aussi (...) » − « Le parti est décapité », conclut Jacques sombrement (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 620).
2.
a) Obscurément; secrètement ou mystérieusement. Un énorme incendie, à La Goulette, a duré presque jusqu'à l'aube (...). Exaltation sauvage, élémentaire, à la fois irrépressible et inavouable, causée par le saccage, et qui réveille ce que nous avons de plus sombrement primitif en nous (Gide,Journal, 1942, p. 153).C'est un étrange personnage, hanté par le souvenir de ses fautes de jeunesse au point qu'on se demande s'il n'est pas secrètement vulnérable et malgré lui d'accord avec cette partie désavouée de lui-même, un grand sensuel qui, sombrement et délicieusement, savoure le regret de ses péchés (Green,Journal, 1943, p. 69).
b) Sinistrement, tragiquement. Que te dire de ton Saül, mon cher Gide? si ce n'est que je ne sais aucun drame plus sombrement passionné, plus fortement soutenu. Pour la première fois depuis longtemps, quelqu'un a relevé la harpe sacrée et, couronné de feuilles parfumées, chante, pâle de piété, les cantiques amers (Jammes,Corresp.[avec Gide], 1904, p. 206).Bientôt toutefois, malgré son désir d'être en avant pour reconnaître plus tôt, s'il le fallait, son ami, malgré sa crainte de sembler, à contempler sans fin ces agonisants, poussé par une curiosité indécente, il s'en retournait vers le groupe des blessés, sombrement harponné par cette mort (Montherl.,Songe, 1922, p. 136).
3. En partic. [Corresp. à sombre B 2 c α; p. réf. à la sensation auditive suggérée, ici grave] Sourdement, d'un bruit sourd. Anton. clairement.[Dubourg] tapait du poing tantôt dans le vantail épais (...) tantôt dans les panneaux de bois plus minces (...) qui tintaient moins sombrement (Arnoux,Roi, 1956, p. 166).
Prononc.: [sɔ ̃bʀ əmɑ ̃]. Étymol. et Hist. [1433 p.-ê. pour sobrement (Doc. du règne d'Henri VI ds Rerum britannicarum medii aevi scriptores, vol. II, partie 1, 1864, p. 223: Lequel conte de Warewic nous rechut gracieusement, un peu plus sombrement que aultre fois n'avoit fait)]; 1578 « d'une manière sombre » (Du Bartas, 1reSem., 4eJ., p. 203 ds Hug.), att. au xvies., v. Hug., puis répertorié dans la lexicogr. dep. le xixes. 1872 (Littré). Dér. de sombre*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 46.

Sombrement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

sombrement \sɔ̃.bʁə.mɑ̃\

  1. D’une manière sombre.
    • C'est un homme [duc de Noailles] qui pense toujours sombrement, profondément, à qui nul moyen ne coûte, — (Louis de Rouvroy, 317, 142.)
    • Il [le régent] était si concentré de ce que nous venions de dire, qu’il passa assez sombrement à travers la foule des courtisans, — (Louis de Rouvroy, 459, 236.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sombrement : définition du Littré (1872-1877)

SOMBREMENT (son-bre-man) adv.
  • D'une manière sombre. C'est un homme [duc de Noailles] qui pense toujours sombrement, profondément, à qui nul moyen ne coûte, Saint-Simon, 317, 142. Il [le régent] était si concentré de ce que nous venions de dire, qu'il passa assez sombrement à travers la foule des courtisans, Saint-Simon, 459, 236.

HISTORIQUE

XVIe s. Selon l'ordre et la police universelle du monde, quietement, doucement et ainsi sombrement et obscurement, sans bruit, comme le batteau qui n'est poussé que du fil et du cours naturel et ordinaire de l'eau, Charron, Sagesse, II, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sombrement »

Étymologie de sombrement - Wiktionnaire

Dérivé de sombre avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sombrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sombrement sɔ̃brǝmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « sombrement »

  • Lorgnant aussi bien sur le Manchester sombrement dansant de Joy Division que sur la brutalité grunge de Nirvana, le combo amiénois trace un sillon sonique entre passion et fureur. Une voix autoritaire, des lignes de basse puissantes et des rythmes nerveux, Structures dégage cette ambiance noire et addictive qui prend forcément toute sa saveur sur scène. Concertlive.fr actualité concerts et festivals, FESTIVAL « LES PRIMEURS DE MASSY » à MASSY à partir du 2020-10-31 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • Il faut donc s'attendre à voir la poursuite de la multiplication des cas, mais aussi des décès, prévoit sombrement le Dr Jacquemin. Radio-Canada.ca, COVID-19 : la situation va encore empirer en Floride, prévoit un médecin | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • Vous auriez dû avoir honte de peindre si sombrement une maman, en pensant uniquement à la sacralité d’une mère de famille qui est le symbole de l’amour et du sacrifice. Vous auriez dû avoir honte de parler si horriblement d’une épouse qui est le symbole de la bravoure et de la solidarité par respect à la sienne. Xibaaru, Attaques contre la Première Dame : Adama Gaye bombardé par des femmes Républicaines
  • Les mouvements de caméra dynamiques donnent vie au film au milieu de choix plus conventionnels, alors que Mazzio suit les rameurs de leur éducation déchirante à leur entrée dans un sport dominé par les blancs. Lors d’entretiens à tête parlante, des coéquipiers, dont le capitaine, Arshay Cooper (dont les mémoires sont basés sur le film), se souviennent de s’être lancés dans l’aviron parce qu’on leur avait offert une pizza gratuite lors de la première réunion. Mais ils expliquent sombrement pourquoi le sport est devenu une grâce salvatrice: sur l’eau, ils étaient loin du barrage de coups de feu et de sirènes du quartier. Le montage rapide du film rend difficile la connaissance des membres individuels, mais les hommes s’inscrivent puissamment en tant que collectif, tout comme une véritable équipe d’aviron. Ces entretiens sont à la fois amusants et poignants, car les rameurs discutent de relations complexes entre eux et avec leurs entraîneurs blancs, qui ont contribué à changer la vie des rameurs. News 24, Critique de `` Une très belle chose '': une nouvelle vie sur l'eau - News 24
  • "Il est rare qu'une jeune personne décède du Covid-19, mais personne n'est immunisé", rappelle sombrement le professeur Baudewijn Catry. Le professeur de l'institut Sciensano, qui faisait le point ce vendredi 24 juillet sur l'évolution de l'épidémie en Belgique, a annoncé le décès d'une enfant de trois ans des suites de la maladie, rapporte le Soir. midilibre.fr, Une enfant de 3 ans meurt du Covid-19 en Belgique - midilibre.fr
  • Ce drame fait sombrement écho à celui survenu la semaine dernière dans la Drôme, qui avait coûté la vie à cinq enfants d’une même famille. Un monospace transportant neuf personnes avait pris feu sur l’autoroute A7 avant d’effectuer une sortie de route puis plusieurs tonneaux dans un champ à hauteur de la commune d’Albon. SudOuest.fr, Aisne : quatre enfants décèdent dans un accident, la mère grièvement blessée

Images d'illustration du mot « sombrement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sombrement »

Langue Traduction
Corse scura
Basque darkly
Japonais 暗く
Russe загадочно
Portugais sombriamente
Arabe بحزن
Chinois 黑暗
Allemand dunkel
Italien cupamente
Espagnol misteriosamente
Anglais darkly
Source : Google Translate API

Synonymes de « sombrement »

Source : synonymes de sombrement sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires