La langue française

Tempéré

Définitions du mot « tempéré »

Trésor de la Langue Française informatisé

TEMPÉRÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de tempérer*.
II. − Adjectif
A. − Vieilli, littér.
1. [En parlant d'une pers.] Qui se tient dans une juste mesure; qui est modéré. Anton. excité, excessif, extrême.Saint-Évremond est l'homme du monde et l'homme sage, bienséant, tempéré d'humeur, sans tourment, sans lutte, calculant les inconvénients et les avantages (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 317).
Empl. subst. masc. Ce modéré et ce tempéré par excellence, prendre parti, avec une si grande et étonnante vigueur, dans les dissensions de son temps (Valéry, Variété IV, 1938, p. 27).
[P. méton.] Esprit, caractère, sentiment tempéré; élan tempéré; colère, joie tempérée. En Allemagne, les bêtes mêmes ont du caractère tempéré de leurs raisonnables maîtres (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 462).
2. [En parlant d'une qualité, d'une pratique] Dont les excès sont modérés, contenus. La religion n'exige point de sacrifice plus qu'humain. Ses sentimens vrais, ses vertus tempérées sont bien au-dessus des sentimens exaltés et des vertus forcées d'un prétendu héroïsme (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 243).
POL. Monarchie tempérée. Monarchie dont les pouvoirs sont limités par une constitution. Qui dit monarchie tempérée ou limitée, dit une monarchie où un seul n'a pas tous les pouvoirs, où il y en a d'autres que le sien, c'est-à-dire une monarchie qui n'est pas une monarchie. Il faut donc écarter cette dernière expression qui implique contradiction (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 64).
LITT. Genre, style tempéré. Genre intermédiaire qui se situe entre le simple et le sublime, sans emphase. Le style tempéré seul est classique. Il en est des expressions littéraires comme des couleurs: il faut souvent que le temps les ait amorties, pour qu'elles plaisent universellement (Joubert, Pensées, t. 2, 1824, p. 70).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ils apprirent le secret de tous ses genres. Comment on obtient le majestueux, le tempéré, le naïf, les tournures qui sont nobles, les mots qui sont bas (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 15).
B. − CLIMATOL. Où la température reste contenue dans des limites qui ne sont pas extrêmes; qui se caractérise par sa modération climatique et par une amplitude thermique moyenne. Climat tempéré. Une terre bénie, d'un charme exquis, où tous les climats se retrouvaient, les plaines ardentes, les flancs tempérés des montagnes, les neiges éternelles des hauts sommets (Zola, Argent, 1891, p. 78).
Pays tempéré; latitude, région, terre, zone tempérée. Qui se situe dans les deux hémisphères entre la zone glaciale et la zone torride. Les alternatives de veilles et de sommeil, qui remplissent les intervalles de sa vie, semblent réglées sur les longueurs des nuits des zones tempérées et de l'équateur (Bern. de St-P.Harm. nat., 1814, p. 374).C'était le blé, le maïs, la laine, produits de contrées tempérées; le coton, produit subtropical (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 255).
C. − MUS. Qui a subi l'opération du tempérament; dont les tons et demi-tons sont parfaitement égaux. Gamme tempérée. L'élaboration de l'art musical a consisté à établir des abscisses et des ordonnées permettant de « standardiser » (si j'ose dire) les productions (le terme dernier est la gamme tempérée) dans l'ordre numérique (du temps et du nombre de vibrations) (Bremond, Poés. pure, 1926, p. 102).
Clavecin bien tempéré. Suite de préludes et de fugues écrits par J.-S. Bach selon le procédé du tempérament. J'écris ma vie sur ma machine à écrire avec beaucoup d'application comme Jean-Sébastien Bach composait son Clavecin bien tempéré, fugues et contrepoint (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 183).
REM.
Tempérément, adv.,hapax. D'une manière tempérée. Une fontaine coule au pied des roches (...) une bouteille de reginglard trempe, se glace tempérément (Arnoux, Calendr. Fl., 1946, p. 174).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃peʀe]. Ac. 1694, 1718: temperé; dep. 1740: tempéré. Fréq. abs. littér.: 427. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 941, b) 460; xxes.: a) 417, b) 514. Bbg. Quem. DDL t. 31.

Trésor de la Langue Française informatisé

TEMPÉRÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de tempérer*.
II. − Adjectif
A. − Vieilli, littér.
1. [En parlant d'une pers.] Qui se tient dans une juste mesure; qui est modéré. Anton. excité, excessif, extrême.Saint-Évremond est l'homme du monde et l'homme sage, bienséant, tempéré d'humeur, sans tourment, sans lutte, calculant les inconvénients et les avantages (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 317).
Empl. subst. masc. Ce modéré et ce tempéré par excellence, prendre parti, avec une si grande et étonnante vigueur, dans les dissensions de son temps (Valéry, Variété IV, 1938, p. 27).
[P. méton.] Esprit, caractère, sentiment tempéré; élan tempéré; colère, joie tempérée. En Allemagne, les bêtes mêmes ont du caractère tempéré de leurs raisonnables maîtres (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 462).
2. [En parlant d'une qualité, d'une pratique] Dont les excès sont modérés, contenus. La religion n'exige point de sacrifice plus qu'humain. Ses sentimens vrais, ses vertus tempérées sont bien au-dessus des sentimens exaltés et des vertus forcées d'un prétendu héroïsme (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 243).
POL. Monarchie tempérée. Monarchie dont les pouvoirs sont limités par une constitution. Qui dit monarchie tempérée ou limitée, dit une monarchie où un seul n'a pas tous les pouvoirs, où il y en a d'autres que le sien, c'est-à-dire une monarchie qui n'est pas une monarchie. Il faut donc écarter cette dernière expression qui implique contradiction (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 64).
LITT. Genre, style tempéré. Genre intermédiaire qui se situe entre le simple et le sublime, sans emphase. Le style tempéré seul est classique. Il en est des expressions littéraires comme des couleurs: il faut souvent que le temps les ait amorties, pour qu'elles plaisent universellement (Joubert, Pensées, t. 2, 1824, p. 70).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ils apprirent le secret de tous ses genres. Comment on obtient le majestueux, le tempéré, le naïf, les tournures qui sont nobles, les mots qui sont bas (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 15).
B. − CLIMATOL. Où la température reste contenue dans des limites qui ne sont pas extrêmes; qui se caractérise par sa modération climatique et par une amplitude thermique moyenne. Climat tempéré. Une terre bénie, d'un charme exquis, où tous les climats se retrouvaient, les plaines ardentes, les flancs tempérés des montagnes, les neiges éternelles des hauts sommets (Zola, Argent, 1891, p. 78).
Pays tempéré; latitude, région, terre, zone tempérée. Qui se situe dans les deux hémisphères entre la zone glaciale et la zone torride. Les alternatives de veilles et de sommeil, qui remplissent les intervalles de sa vie, semblent réglées sur les longueurs des nuits des zones tempérées et de l'équateur (Bern. de St-P.Harm. nat., 1814, p. 374).C'était le blé, le maïs, la laine, produits de contrées tempérées; le coton, produit subtropical (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 255).
C. − MUS. Qui a subi l'opération du tempérament; dont les tons et demi-tons sont parfaitement égaux. Gamme tempérée. L'élaboration de l'art musical a consisté à établir des abscisses et des ordonnées permettant de « standardiser » (si j'ose dire) les productions (le terme dernier est la gamme tempérée) dans l'ordre numérique (du temps et du nombre de vibrations) (Bremond, Poés. pure, 1926, p. 102).
Clavecin bien tempéré. Suite de préludes et de fugues écrits par J.-S. Bach selon le procédé du tempérament. J'écris ma vie sur ma machine à écrire avec beaucoup d'application comme Jean-Sébastien Bach composait son Clavecin bien tempéré, fugues et contrepoint (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 183).
REM.
Tempérément, adv.,hapax. D'une manière tempérée. Une fontaine coule au pied des roches (...) une bouteille de reginglard trempe, se glace tempérément (Arnoux, Calendr. Fl., 1946, p. 174).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃peʀe]. Ac. 1694, 1718: temperé; dep. 1740: tempéré. Fréq. abs. littér.: 427. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 941, b) 460; xxes.: a) 417, b) 514. Bbg. Quem. DDL t. 31.

Wiktionnaire

Adjectif

tempéré \tɑ̃.pe.ʁe\

  1. Ce qui n’est ni trop chaud ni trop froid, ce qui ne présente ni excès de chaleur ni excès de froid.
    • Air tempéré. Climat tempéré.
  2. (En particulier) (Géographie) Qualifie chacune des deux zones placées entre la zone torride et une des deux zones glaciales.
    • Bien qu’elle confine au cercle polaire, l’Islande est située presque entièrement dans la zone tempérée ; on pourrait croire qu’elle jouit d’un climat insulaire et uniforme, grâce surtout à l’influence du Gulf-Stream qui adoucit la température de la Norwége […] — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, page 15)
    • Ce sont des plantes aflores, aux tiges généralement souterraines (rhizomes) pour les espèces des régions tempérées, parfois ligneuses chez celles des zones tropicales. — (Henry Correvon, Les Fougères de pleine terre et les prêles, lycopodes et sélaginelles rustiques, Octave Droin éditeur, 1896, page 2)
  3. (Figuré) Qui est modéré, posé, sage.
    • C’est un homme fort tempéré.
    • C’est un esprit tempéré.
  4. (Rhétorique) Se dit particulièrement d’un genre intermédiaire entre le genre simple et le genre sublime, admettant plus d’ornements que le premier, moins d’élévation que le second.
    • Genre tempéré.
    • Style tempéré.
    • Éloquence tempérée.
  5. (Musique) Se dit de l’accordage d’un instrument où tous les demi-tons ont une valeur égale. Plus généralement pour toute musique utilisant un tempérament égal.
    • Un instrument dont l’accord est tempéré permet de jouer dans toutes les tonalités, comme l’a montré J. S. Bach dans son œuvre Le Clavier bien tempéré.
    • Max Roach raconte qu’en utilisant cette technique si caractéristique qui consiste à frapper deux notes voisines d’un demi-ton pour en relâcher l’une des deux une fraction de seconde après, Monk avait pour but d’imiter la torsion qu’un cuivre peut infliger à la justesse d’une note (pitch bend). Démarche passionnante, car nécessairement infructueuse : le piano étant un instrument tempéré, il est impossible d’en altérer la justesse sur un clavier. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 146)

Forme de verbe

tempéré \tɑ̃.pe.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de tempérer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TEMPÉRER. v. tr.
Modérer, diminuer de quelque manière que ce soit. Il s'est levé un vent frais qui a tempéré la grande chaleur.

TEMPÉRER s'emploie aussi figurément. Le temps a tempéré sa douleur, son affliction. L'âge a tempéré ses passions, l'ardeur de son caractère. Il sait tempérer par l'expression la sévérité du reproche. Une sévérité tempérée de douceur. Le participe passé

TEMPÉRÉ est aussi adjectif et désigne spécialement Ce qui n'est ni trop chaud ni trop froid, ce qui ne présente ni excès de chaleur ni excès de froid. Air tempéré. Climat tempéré. En termes de Géographie, Zone tempérée, Chacune des deux zones placées entre la zone torride et une des deux zones glaciales.

TEMPÉRÉ signifie au figuré Qui est modéré, posé, sage. C'est un homme fort tempéré. C'est un esprit tempéré. Il a vieilli en ce sens. Il s'est dit particulièrement, en termes de Rhétorique, d'un Genre intermédiaire entre le genre simple et le genre sublime, admettant plus d'ornements que le premier, moins d'élévation que le second. Genre tempéré. Style tempéré. Éloquence tempérée. Monarchie tempérée, Celle où le monarque n'exerce pas seul la puissance législative et n'est point investi d'une autorité absolue.

Littré (1872-1877)

TEMPÉRÉ (tan-pé-ré, rée) part. passé de tempérer
  • 1Dont l'excès a été diminué, corrigé. Il n'y a rien de si aimable que l'enfance des princes destinés à l'empire, lorsqu'ils donnent des marques d'un naturel heureux ; on voit en eux des rayons de la majesté de Dieu, tempérés des ombres de la faiblesse des hommes, Fléchier, Duch. de Montaus. Il s'ensuit que j'aurais voulu naître sous un gouvernement démocratique, sagement tempéré, Rousseau, Dédic. à la rép. de Genève.

    Monarchie tempérée, celle où le monarque n'est pas investi d'une autorité absolue.

  • 2Qui offre une température éloignée du chaud et du froid. Les tritons, rassemblés de mille endroits divers, Autour d'elle flottaient sur l'onde tempérée, Rousseau J.-B. Cant. 4. Au delà du 50e degré, on chercherait en vain des terres tempérées dans cet hémisphère austral, où le refroidissement glacial s'est étendu beaucoup plus loin que dans l'hémisphère boréal, Buffon, Add. et corr. th. terr. Œuv. t. XII, p. 383.

    Climats tempérés, climats où il ne fait ni trop chaud ni trop froid. Le climat tempéré ne produit que des choses tempérées, les herbes les plus douces, les légumes les plus sains, les fruits les plus suaves…, Buffon, Quadrup. t. II, p. 6.

    Air tempéré, l'air qui n'est ni trop chaud ni trop froid.

    Zone tempérée, voy. ZONE.

    Substantivement. Le thermomètre est au tempéré, marque le tempéré.

  • 3Qui est éloigné des excès moraux. Dans une monarchie vaste et tranquille, où une partie des forces de la nation suffit à sa défense, le bonheur public tient essentiellement à des mœurs tempérées, Marmontel, Œuv. t. x, p. 314.

    C'est un homme fort tempéré, c'est un esprit tempéré, c'est un homme, un esprit modéré, sage.

  • 4 Terme de littérature. Style, genre tempéré, style, genre qui tient le milieu entre le simple et le sublime. Éloquence tempérée. Les Muses, qui haïssent le genre médiocre et tempéré, doivent s'accommoder infiniment d'une religion qui montre toujours ses personnages au-dessus ou au-dessous de l'homme, Chateaubriand, Génie, II, II, 8.

    Substantivement. Cet orateur reste dans le tempéré.

  • 5 Terme de musique. Gamme tempérée, gamme qui résulte de l'opération du tempérament. Ces douze sons, répliqués à différentes octaves, font toute l'étendue de l'échelle générale, sans qu'il puisse jamais s'en présenter aucun autre, du moins dans le système tempéré, Rousseau, Dissert. sur la mus. mod.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tempéré »

(Date à préciser) Du latin temperatus (« tempéré ») → voir tempérer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tempéré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tempéré tɑ̃pere

Citations contenant le mot « tempéré »

  • Le week-end prochain, un air un océanique un peu plus tempéré pourrait tenter de s'infiltrer sur les régions au nord de la Seine, mais une grande incertitude demeure sur sa survenue. D'autant plus que les tendances à moyen et long terme ne vont pas en faveur d'un rafraîchissement généralisé. Ce mois d'août s'annonce particulièrement chaud et les signaux de nouvelles canicules sont donc bien présents jusqu'à la fin du mois... , Court repit avant une nouvelle canicule plus durable ? - 01-aout-2020.html
  • Le rapport d’étude de marché Global tempéré Box Marché 2020-2026 comprend un résumé élaboré du marché, y compris un instantané fournissant des informations sur divers segments en fonction de facteurs tels que le produit, le type, les applications, les utilisateurs finaux et les régions. Il fournit également des informations et une analyse des trajectoires de croissance du marché mondial tempéré Box telles que les moteurs, les contraintes, les tendances et les opportunités , Marché tempéré Box 2020 Taille du marché, croissance, part, offre, demande, segments et application, principaux acteurs prévus jusqu’en 2025 – La Tribune de Tours
  • Après un premier pic de chaleur lundi, suivi d’une masse d’air plus tempéré mardi, les températures grimpent à nouveau. Plusieurs records pourraient tomber dans le Sud-Ouest jeudi. Les maximales seront généralement comprises entre 36 et 40 degrés, avec des pointes à plus de 41°C localement, selon Météo France. Voire peut-être un peu plus. SudOuest.fr, Intense pic de chaleur : plus de 40 degrés attendus dans le Sud-Ouest jeudi
  • "La situation est sans précédent, elle n’est pas sans appel", a tempéré le directeur général de Renault Luca de Meo, promettant un rebond. Mais sous quelle forme ? La normalisation sera lente, et l’automobile comme le transport aérien, portés à bout de bras par les Etats, sont confrontés aux préoccupations environnementales accrues. nrpyrenees.fr, Airbus, Renault: la très lourde facture - nrpyrenees.fr

Images d'illustration du mot « tempéré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tempéré »

Langue Traduction
Anglais temperate
Espagnol templado
Italien temperato
Allemand gemäßigt
Chinois 温带的
Arabe معتدل
Portugais temperado
Russe умеренный
Japonais 温帯
Basque epel
Corse temperatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tempéré »

Source : synonymes de tempéré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tempéré »

Tempéré

Retour au sommaire ➦

Partager