Nuancer : définition de nuancer


Nuancer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NUANCER, verbe trans.

A. − Domaine perceptif
1. [Le suj. désigne l'agent] Modifier légèrement une teinte, soit en lui donnant une intensité plus ou moins grande, soit en en variant modérément les composantes.
a) Qqn1nuance qqc.2de qqc.3On croit encore dans beaucoup d'écoles qu'il suffit d'étendre des teintes aériennes, de les nuancer tantôt d'azur et tantôt de gris pour exprimer la grandeur des espaces (Fromentin, Maîtres autrefois, 1876, p.1169).Par delà la balustrade (...) il y a un bois sans âge qu'avril a seulement nuancé d'un vert plus jeune et plus tendre (Guéhenno, Journal «Révol. », 1938, p.110).
b) Qqn1nuance qqc.2Quand on nuance une robe comme vous, Madame, on est coloriste (Mérimée, Lettres Mmede Beaulaincourt, 1866, p.14).
2. [Le suj. désigne ce qui nuance] Introduire une légère variation de teinte dans une couleur.
Qqc.3nuance qqc.2Hortense, ainsi prévenue, reconnut alors l'artiste à la rougeur qui nuança son visage (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.78).Les teintes fraîches et pures qui nuancent ses joues et son col [d'Hersilie dans les Sabines de David] lui donnent les couleurs de la vie (Gautier, Guide Louvre, 1872, p.7).
3. Emploi pronom. Acquérir des variations d'intensité ou de légères différences de teinte dans sa couleur.
a) Qqc.2se nuance de qqc.3(nom de couleur).De grands arbres séculaires, dont les cimes se nuançaient de teintes safranées (Gautier, Fracasse, 1863, p.89).Les collines se nuancent de gris, de jaune clair, de violet, de gris bleuâtre, arêtes vives (Fromentin, Voy. Égypte, 1869, p.52).La lumière est précisément le contraire de celle de l'Île-de-France, cette dernière enveloppante et comme matérielle où le moindre objet se nuance de mille teintes grasses (Gilles de La Tourette, L. de Vinci, 1932, p.2).
b) Qqc.2se nuance.Quelques hêtres (...) plus printaniers que leurs frères, commencent à se nuancer sur la masse noire de la plantation qui borde l'étang (M. de Guérin, Journal, 1833, p.165).Un jet de soleil pénétra le bois: les troncs des bouleaux, annelés et lisses, blanchirent; tout le fourré se nuança (Martin du G., Devenir, 1909, p.103):
1. Le soleil faisait craquer les derniers et tardifs bourgeons des chênes sous la pression chaude de ses rayons. Les verdures se nuançaient à l'infini. Pergaud, De Goupil, 1910, p.109.
Rare. Qqc.2se nuance en qqc.Là, elle [la matière] s'élève majestueusement sous celle du chêne robuste; ailleurs, elle se hérisse d'épines, s'épanouit en roses, se nuance en fleurs, se mûrit en fruits (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p.73).
B. − Domaine cognitif
1. Faire apparaître des variations continues soit dans quelque chose qui était auparavant conçu comme uniforme, soit en atténuant les contrastes, les différences entre deux choses conçues auparavant comme antinomiques.
a) [Le suj. désigne l'agent]
α) Qqn1nuance qqc.2C'est un excès dans l'ordre même que de prétendre nuancer parfaitement, modérer, régler ses jouissances (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p.103).J'aurai à nuancer tout cela avec grande attention dans le dernier chapitre (Du Bos, Journal, 1927, p.362).S'il est artiste, il nuance avec virtuosité l'allusion et le raccourci (Mounier, Traité caract., 1946, p.297).
β) Qqc.1nuance qqc.2Il n'y avait pas non plus de verbes composés au moyen de préverbes, mais seulement des particules, petits mots qui s'ajoutaient à la phrase pour préciser et nuancer l'action du verbe (Sauss.1916, p.247).[L'exemplaire] comportait diverses additions modifiant et nuançant la pensée exprimée (L'Hist. et ses méth., 1961, p.1087):
2. ... elle aurait volontiers couru le risque d'un entretien, d'une de ces discussions, tour à tour tendres ou cyniques, qu'elle savait nuancer à merveille selon l'interlocuteur ou les conjonctures... Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p.995.
γ) Emploi abs. Mathilde Diez est aussi une actrice de premier ordre: elle nuance avec une délicatesse exquise et une finesse d'intention surprenante (Gautier, Tra los montes, 1843, p.110).Il nuançait merveilleusement sans cabotinage (L.Daudet, Mésentente, 1911, p.206).
Rem. Certains de ces ex. peuvent aussi se comprendre dans le sens 2 infra.
b) Emploi pronom. réfl. Qqc.2se nuance.Ces individus appartiennent à des races infiniment diversifiées, qui se nuancent sous toutes les formes et dans tous les degrés d'organisation (Lamarck, Philos. zool., t.1, 1809, p.21).C'est ta présence qui donne à ma vie cette couleur fine, mélancolique et chaude comme aux perles qui passent la nuit sur ton corps. Comme elles, je vis et tristement me nuance à ta chaleur (Proust, Plais. et jours, 1896, p.219).Il est des points [de la guerre 14-18] qui s'obscurcissent sous nos yeux; des jugements qui furent simples se nuancent, et il se produit je ne sais quels troubles et quels doutes dans l'opinion (Valéry, Variété IV, 1938, p.52).
2. Introduire dans quelque chose, apporter à quelque chose un élément qui conduit à modifier légèrement certaines de ses qualités, à atténuer certaines des caractéristiques par lesquelles on le définissait. Synon. atténuer, tempérer.
a) [Le suj. désigne l'agent]
α) Qqn1nuance qqc.2de qqc.3On se répétait à Orsenna le défi de sa devise insolente: «Fines transcendam», et on ne manquait guère d'en nuancer l'énoncé d'ironie en se rappelant pour combien de ses membres exilés elle avait pris souvent un sens amèrement concret (Gracq, Syrtes, 1951, p.56).
β) Qqc.1nuance qqc.2de qqc.3Cette renaissance de sa beauté, qui s'unissait à la lumineuse apparition du génie de son mari, nuança d'un nuage de chagrin les délices que cette heure mystérieuse donnait au comte (Balzac, Gambara, 1837, p.82).Cette circonstance, grossie par l'imagination d'un très jeune homme, nuança d'un respect exalté et romantique mes relations avec Vanessa (Gracq, Syrtes, 1951, p.56):
3. C'était dédaigner le point de vue du politique pour s'abandonner sans réserve à la passion répressive, que la menace de l'assassinat nuançait d'animosité personnelle. Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.421.
b) [Le suj. désigne ce qui nuance] Qqc.3nuance qqc.2Aucun flirt ne nuançait la camaraderie de Valentine et d'André (Martin du G.,Devenir,1909,p.146).L'accent de la voix était subtil et nuançait les paroles (Jouhandeau, M. Godeau, 1926, p.184):
4. ... ponctuant les mots sur un ton doux et prenant, dont l'intelligence nuançait toutes les inflexions... Proust, Guermantes 1, 1920, p.302.
c) Emploi pronom. réfl. Qqc.2se nuance de qqc.3Je souhaite que son désir se nuance de fierté, de beauté, comme on voit chez Racine (Barrès,Amit. fr.,1903,p.247).Eut-elle dans ses yeux noirs cet éclair de triomphe, cette lueur de contentement qui, chez toutes les femmes, se nuance d'un peu de mépris, en présence de l'homme vaincu? (Moselly, Terres lorr., 1907, p.245).Le ton se nuance de tendresse pour parler de la petite soeur (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p.1177).
Prononc. et Orth.: [nɥ ɑ ̃se], [ny-], (il) nuance [nɥ ɑ ̃:s], [ny-]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Av. 1630 part. passé «qui offre différentes nuances d'une même couleur» (D'Aubigné, OEuvres lyriques, 241 ds Quem. DDL t. 15: Voyez au jardin les pensées De trois violets nuancés); 2. 1676 (taffetas) nuancé (Doc. ds Gay t. 1, p.677); 1680 trans. nuancer la laine, la soie (Rich., Remarques sur la lettre N); 3. a) 1734 [éd.] «exprimer les nuances les plus subtiles» (Voltaire, Lettres sur les Anglais, p.228, lettre XIX: elles [pièces de théâtre] sont pleines de caractères nuancez avec une extrême finesse); b) 1753 [éd.] (Buffon, Discours sur le style, p. 8: il faut savoir les [mots] présenter, les nuancer, les ordonner); 4. a) 1771 «atténuer, adoucir» (Trév.); b)1810 part. passé «qui n'est pas net, tranché» (Staël, Allemagne, t.3, p.106: Tout est si tranché, si positif, si irréparable parmi les hommes qui n'ont pour rien des paroles nuancées). Dér. de nuance*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 176.

Nuancer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NUANCER, verbe trans.

A. − Domaine perceptif
1. [Le suj. désigne l'agent] Modifier légèrement une teinte, soit en lui donnant une intensité plus ou moins grande, soit en en variant modérément les composantes.
a) Qqn1nuance qqc.2de qqc.3On croit encore dans beaucoup d'écoles qu'il suffit d'étendre des teintes aériennes, de les nuancer tantôt d'azur et tantôt de gris pour exprimer la grandeur des espaces (Fromentin, Maîtres autrefois, 1876, p.1169).Par delà la balustrade (...) il y a un bois sans âge qu'avril a seulement nuancé d'un vert plus jeune et plus tendre (Guéhenno, Journal «Révol. », 1938, p.110).
b) Qqn1nuance qqc.2Quand on nuance une robe comme vous, Madame, on est coloriste (Mérimée, Lettres Mmede Beaulaincourt, 1866, p.14).
2. [Le suj. désigne ce qui nuance] Introduire une légère variation de teinte dans une couleur.
Qqc.3nuance qqc.2Hortense, ainsi prévenue, reconnut alors l'artiste à la rougeur qui nuança son visage (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.78).Les teintes fraîches et pures qui nuancent ses joues et son col [d'Hersilie dans les Sabines de David] lui donnent les couleurs de la vie (Gautier, Guide Louvre, 1872, p.7).
3. Emploi pronom. Acquérir des variations d'intensité ou de légères différences de teinte dans sa couleur.
a) Qqc.2se nuance de qqc.3(nom de couleur).De grands arbres séculaires, dont les cimes se nuançaient de teintes safranées (Gautier, Fracasse, 1863, p.89).Les collines se nuancent de gris, de jaune clair, de violet, de gris bleuâtre, arêtes vives (Fromentin, Voy. Égypte, 1869, p.52).La lumière est précisément le contraire de celle de l'Île-de-France, cette dernière enveloppante et comme matérielle où le moindre objet se nuance de mille teintes grasses (Gilles de La Tourette, L. de Vinci, 1932, p.2).
b) Qqc.2se nuance.Quelques hêtres (...) plus printaniers que leurs frères, commencent à se nuancer sur la masse noire de la plantation qui borde l'étang (M. de Guérin, Journal, 1833, p.165).Un jet de soleil pénétra le bois: les troncs des bouleaux, annelés et lisses, blanchirent; tout le fourré se nuança (Martin du G., Devenir, 1909, p.103):
1. Le soleil faisait craquer les derniers et tardifs bourgeons des chênes sous la pression chaude de ses rayons. Les verdures se nuançaient à l'infini. Pergaud, De Goupil, 1910, p.109.
Rare. Qqc.2se nuance en qqc.Là, elle [la matière] s'élève majestueusement sous celle du chêne robuste; ailleurs, elle se hérisse d'épines, s'épanouit en roses, se nuance en fleurs, se mûrit en fruits (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p.73).
B. − Domaine cognitif
1. Faire apparaître des variations continues soit dans quelque chose qui était auparavant conçu comme uniforme, soit en atténuant les contrastes, les différences entre deux choses conçues auparavant comme antinomiques.
a) [Le suj. désigne l'agent]
α) Qqn1nuance qqc.2C'est un excès dans l'ordre même que de prétendre nuancer parfaitement, modérer, régler ses jouissances (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p.103).J'aurai à nuancer tout cela avec grande attention dans le dernier chapitre (Du Bos, Journal, 1927, p.362).S'il est artiste, il nuance avec virtuosité l'allusion et le raccourci (Mounier, Traité caract., 1946, p.297).
β) Qqc.1nuance qqc.2Il n'y avait pas non plus de verbes composés au moyen de préverbes, mais seulement des particules, petits mots qui s'ajoutaient à la phrase pour préciser et nuancer l'action du verbe (Sauss.1916, p.247).[L'exemplaire] comportait diverses additions modifiant et nuançant la pensée exprimée (L'Hist. et ses méth., 1961, p.1087):
2. ... elle aurait volontiers couru le risque d'un entretien, d'une de ces discussions, tour à tour tendres ou cyniques, qu'elle savait nuancer à merveille selon l'interlocuteur ou les conjonctures... Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p.995.
γ) Emploi abs. Mathilde Diez est aussi une actrice de premier ordre: elle nuance avec une délicatesse exquise et une finesse d'intention surprenante (Gautier, Tra los montes, 1843, p.110).Il nuançait merveilleusement sans cabotinage (L.Daudet, Mésentente, 1911, p.206).
Rem. Certains de ces ex. peuvent aussi se comprendre dans le sens 2 infra.
b) Emploi pronom. réfl. Qqc.2se nuance.Ces individus appartiennent à des races infiniment diversifiées, qui se nuancent sous toutes les formes et dans tous les degrés d'organisation (Lamarck, Philos. zool., t.1, 1809, p.21).C'est ta présence qui donne à ma vie cette couleur fine, mélancolique et chaude comme aux perles qui passent la nuit sur ton corps. Comme elles, je vis et tristement me nuance à ta chaleur (Proust, Plais. et jours, 1896, p.219).Il est des points [de la guerre 14-18] qui s'obscurcissent sous nos yeux; des jugements qui furent simples se nuancent, et il se produit je ne sais quels troubles et quels doutes dans l'opinion (Valéry, Variété IV, 1938, p.52).
2. Introduire dans quelque chose, apporter à quelque chose un élément qui conduit à modifier légèrement certaines de ses qualités, à atténuer certaines des caractéristiques par lesquelles on le définissait. Synon. atténuer, tempérer.
a) [Le suj. désigne l'agent]
α) Qqn1nuance qqc.2de qqc.3On se répétait à Orsenna le défi de sa devise insolente: «Fines transcendam», et on ne manquait guère d'en nuancer l'énoncé d'ironie en se rappelant pour combien de ses membres exilés elle avait pris souvent un sens amèrement concret (Gracq, Syrtes, 1951, p.56).
β) Qqc.1nuance qqc.2de qqc.3Cette renaissance de sa beauté, qui s'unissait à la lumineuse apparition du génie de son mari, nuança d'un nuage de chagrin les délices que cette heure mystérieuse donnait au comte (Balzac, Gambara, 1837, p.82).Cette circonstance, grossie par l'imagination d'un très jeune homme, nuança d'un respect exalté et romantique mes relations avec Vanessa (Gracq, Syrtes, 1951, p.56):
3. C'était dédaigner le point de vue du politique pour s'abandonner sans réserve à la passion répressive, que la menace de l'assassinat nuançait d'animosité personnelle. Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.421.
b) [Le suj. désigne ce qui nuance] Qqc.3nuance qqc.2Aucun flirt ne nuançait la camaraderie de Valentine et d'André (Martin du G.,Devenir,1909,p.146).L'accent de la voix était subtil et nuançait les paroles (Jouhandeau, M. Godeau, 1926, p.184):
4. ... ponctuant les mots sur un ton doux et prenant, dont l'intelligence nuançait toutes les inflexions... Proust, Guermantes 1, 1920, p.302.
c) Emploi pronom. réfl. Qqc.2se nuance de qqc.3Je souhaite que son désir se nuance de fierté, de beauté, comme on voit chez Racine (Barrès,Amit. fr.,1903,p.247).Eut-elle dans ses yeux noirs cet éclair de triomphe, cette lueur de contentement qui, chez toutes les femmes, se nuance d'un peu de mépris, en présence de l'homme vaincu? (Moselly, Terres lorr., 1907, p.245).Le ton se nuance de tendresse pour parler de la petite soeur (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p.1177).
Prononc. et Orth.: [nɥ ɑ ̃se], [ny-], (il) nuance [nɥ ɑ ̃:s], [ny-]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Av. 1630 part. passé «qui offre différentes nuances d'une même couleur» (D'Aubigné, OEuvres lyriques, 241 ds Quem. DDL t. 15: Voyez au jardin les pensées De trois violets nuancés); 2. 1676 (taffetas) nuancé (Doc. ds Gay t. 1, p.677); 1680 trans. nuancer la laine, la soie (Rich., Remarques sur la lettre N); 3. a) 1734 [éd.] «exprimer les nuances les plus subtiles» (Voltaire, Lettres sur les Anglais, p.228, lettre XIX: elles [pièces de théâtre] sont pleines de caractères nuancez avec une extrême finesse); b) 1753 [éd.] (Buffon, Discours sur le style, p. 8: il faut savoir les [mots] présenter, les nuancer, les ordonner); 4. a) 1771 «atténuer, adoucir» (Trév.); b)1810 part. passé «qui n'est pas net, tranché» (Staël, Allemagne, t.3, p.106: Tout est si tranché, si positif, si irréparable parmi les hommes qui n'ont pour rien des paroles nuancées). Dér. de nuance*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 176.

Nuancer : définition du Wiktionnaire

Verbe

nuancer \nɥɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Tissage & peinture) Diversifier les couleurs en les disposant de manière qu’il se fasse une transition insensible d’une couleur à l’autre, ou une gradation insensible dans une même couleur.
    • Ayant entendu les fabricants de la ville se plaindre de la difficulté de former des ouvriers capable de tisser et de nuancer les étoffes, il sourit et inventa une machine mise en mouvement par un âne, qui tissait, brochait, nuançait toute seule aussi parfaitement que l’ouvrier le plus intelligent. — (Lamartine, Jacquard, 1853)
    • La duchesse, assise à un métier de tapisserie, donnait des conseils à mademoiselle de Verneuil pour nuancer. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les basses brumes du matin se nuancèrent, vers l’orient, de teintes un peu fauves. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Quelques blancheurs commencent à nuancer l’horizon vers l’est. Les nuages du zénith en reçoivent une première coloration. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. (Figuré) Graduer ses propos, les rendre moins aigus.
  3. (Musique) Pour un compositeur, indiquer dans un morceau de musique, à l’aide de signes convenus, l’intensité plus ou moins grande que doit avoir le son d’un instrument ou de la voix.
  4. (Par extension) Pour un interprète, observer ces signes et les degrés de sentiment à mettre dans son interprétation.
    • Mathilde Diez est aussi une actrice de premier ordre : elle nuance avec une délicatesse exquise et une finesse d’intention surprenante. Je ne lui trouve qu’un défaut, c’est l’extrême volubilité de son débit, défaut qui n’en est pas un pour les Espagnols. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Un jeu nuancé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nuancer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NUANCER. v. tr.
Diversifier les couleurs en les disposant de manière qu'il se fasse une transition insensible d'une couleur à l'autre, ou une gradation insensible dans une même couleur. Nuancer les couleurs. Fig., Un style nuance. Un portrait bien nuancé. En termes de Musique, il signifie. en parlant du Compositeur, Marquer dans un morceau, à l'aide de signes convenus, l'intensité plus ou moins grande que doit avoir le son d'un instrument ou de la voix Il signifie aussi Observer ces signes, en parlant de l'Exécutant. Il se dit encore à propos des Degrés de sentiment qu'il met dans son interprétation. Un jeu nuancé.

Nuancer : définition du Littré (1872-1877)

NUANCER (nu-an-sé. Le c prend une cédille devant a et o : nuançant, nuançons) v. a.
  • 1Assortir les nuances. Nuancer les couleurs.

    Terme de perruquier. Mêler habilement, dans une perruque, des cheveux de différente et d'assortissante couleur.

    Nuancer les crayons de pastel, les faire de différents tons dans la couleur de même espèce.

  • 2 Fig. Ménager des gradations comparées à des nuances. Dans une comédie, nuancer les caractères des personnages. L'homme ne sait pas mieux dans ses nobles désirs Provoquer, varier, nuancer les plaisirs, Les hâter, les calmer, les quitter, les reprendre, Delille, Trois règnes, ch. 8.
  • 3Se nuancer, v. réfl. Être nuancé. Ces couleurs se nuancent agréablement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nuancer »

Étymologie de nuancer - Littré

Nuance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nuancer - Wiktionnaire

Dénominal de nuance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nuancer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nuancer nµɑ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « nuancer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe nuancer

Citations contenant le mot « nuancer »

  • « Je peux nuancer, a réagi Sébastien Leclerc. Les discussions n’ont pas eu lieu car tu m’as dit que ton emploi du temps ne te permettait pas de me recevoir ». , Aubey/Leclerc : premières tensions à l'agglo de Lisieux malgré les promesses d’entente cordiale | Le Pays d'Auge
  • "Je ne peux pas abandonner cet outil tout comme je ne pourrais pas abandonner notre force nucléaire de dissuasion, mais je ne veux certainement pas l’utiliser et encore moins me retrouver en position de devoir à nouveau l’instaurer ". Le premier ministre a donc pris le soin de bien nuancer ses propos. , Le premier ministre espère ne pas avoir à re-confiner le pays | lepetitjournal.com
  • Un propos à nuancer car il varie beaucoup selon les caractéristiques des établissements. Les professeurs les plus satisfaits (à 85%) exercent dans le privé sous contrat. Ceux qui exercent dans les écoles primaires situées en éducation prioritaire ne sont que 64 % à porter un regard positif sur l’apprentissage des élèves pendant la période de fermeture. Cette différence est encore amplifiée par les réponses des directeurs d’école qui ne sont que 55 % à se déclarer satisfaits de l’apprentissage des élèves dans l’éducation prioritaire. Enfin, seuls la moitié des professeurs de collèges en éducation prioritaire se disent satisfaits. Interrogés sur les conséquences positives de cette période, ils considèrent néanmoins volontiers que leurs élèves sont plus autonomes et ont acquis des compétences numériques. Le Figaro.fr, Confinement scolaire: un bilan officiel plutôt positif sauf en éducation prioritaire
  • LA VÉRIFICATION - «Nous n'avons pas le droit d'annuler les dettes», mais «il faut peut-être cantonner celles héritées du Covid», a tenu à nuancer François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. Qu'est-ce à dire ? Le Figaro.fr, La dette du coronavirus sera-t-elle remboursée ?
  • La plateforme revendique aujourd’hui une quinzaine de livreurs inscrits dans le secteur et douze restaurants. Le nombre de coursiers avancé par le représentant est à nuancer. "Aujourd’hui, nous sommes quatre à livrer régulièrement, témoigne l’un d’entre eux, actif en Aveyron. Ils s’inscrivent, livrent un temps et se rendent compte de la réalité du travail." midilibre.fr, Uber Eats et Millau fêtent leurs noces de coton cet été - midilibre.fr
  • Il ne s’agit nullement pour le gouvernement de “retomber dans le traitement du chômage à coups d’emplois aidés”, a tenté de nuancer Élisabeth Borne sur Europe1. Ce retour des contrats aidés, réduits à peau de chagrin en 2017 par la nouvelle majorité (sauf en outremer), prévoit la création de 60.000 “contrats initiative emploi” (CIE) pour des jeunes rencontrant des difficultés particulières d’insertion dont une partie du salaire versé par les entreprises sera financée par l’État. Dans le secteur associatif ou public, les contrats aidés appelés “Parcours emplois compétences” (94.000 en 2019) seront également augmentés de 60.000 dès 2021. Le HuffPost, Emplois aidés: Macron et son gouvernement les ressuscitent après les avoir enterrés | Le HuffPost
  • Une bonne nouvelle vient toutefois nuancer ce triste constat : une tigresse a vu le jour au zoo de Wroclaw, en Pologne, le 23 mai dernier, rapporte l'agence Associated Press, relayée par Courrier international.   LExpress.fr, Une rarissime tigresse de Sumatra a vu le jour dans un zoo polonais - L'Express
  • On peut éprouver ses habitudes. On peut les varier, les nuancer, les envoyer paître, les perdre, les renouveler. De Suzanne Paradis / Emmanuelle en noir

Images d'illustration du mot « nuancer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nuancer »

Langue Traduction
Corse qualificà
Basque adinekoentzat
Japonais 資格
Russe квалифицировать
Portugais qualificar
Arabe مؤهل
Chinois 合格
Allemand qualifizieren
Italien qualificarsi
Espagnol calificar
Anglais qualify
Source : Google Translate API

Synonymes de « nuancer »

Source : synonymes de nuancer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nuancer »



mots du mois

Mots similaires