La langue française

Subtilité

Sommaire

  • Définitions du mot subtilité
  • Étymologie de « subtilité »
  • Phonétique de « subtilité »
  • Citations contenant le mot « subtilité »
  • Traductions du mot « subtilité »
  • Synonymes de « subtilité »
  • Antonymes de « subtilité »

Définitions du mot subtilité

Trésor de la Langue Française informatisé

SUBTILITÉ, subst. fém.

A. − [Corresp. à subtil A]
1. Vieilli ou littér. Caractère d'une substance subtile; fluidité extrême. La subtilité de l'air, des atomes, d'un gaz, d'une odeur. La poussière pénètre dans les chambres les mieux fermées, dans les lits, dans les armoires. Enfin les Turcs, pour exprimer la subtilité de ce sable, disent qu'il pénètre à travers la coque d'un œuf (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 229).
THÉOL. Qualité du corps glorieux lui permettant de pénétrer à volonté la réalité matérielle. V. impassibilité A ex. de Proudhon.
2. Vieilli
a) [À propos des sens] Acuité (d'un sens). Synon. finesse.Subtilité de la vue. Son oreille d'une étrange subtilité, trouve le bruit où tout le monde trouve le silence (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 238).
b) Adresse, vivacité, souplesse (d'une personne). S'évader avec subtilité. Ce mouvement roulé (...) développe la subtilité dans le contrôle des doigts [main droite] sur la baguette [de l'archet] (Capet, Techn. archet, 1916, p. 23).Il y a des sports pour développer la subtilité, comme l'escrime (Mounier, Traité caract., 1946, p. 605).
B. − [Corresp. à subtil B]
1. Caractère d'une personne subtile; aptitude à penser, à parler ou à agir avec finesse et habileté. Synon. finesse, ingéniosité, intelligence, pénétration, perspicacité, sagacité.Subtilité grecque; admirable, merveilleuse, prodigieuse subtilité. Ses propos étaient d'une subtilité si rare, et pleins d'allusions si minutieuses, que l'on courait sur l'extrême pointe du pied pour l'y suivre (Gide, Si le grain, 1924, p. 544).Je me risquerai même à parler de raffinement, à condition de ne point entendre par là une excessive recherche, mais cette subtilité sans quoi nous échapperaient nombre d'éléments du réel (Le Monde, 13-14 mars 1988, p. 11, col. 2).
2. Caractère de ce qui est subtil. Subtilité littéraire, métaphysique, philosophique, psychologique; subtilité d'une analyse, d'une exégèse, de langage, de raisonnement, du style. Ranke (...) a su ajouter à la pénétration et à la subtilité de l'enquête critique, avec la largeur de vue de l'esprit philosophique, la plume heureuse d'un classique de sa langue (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 285).
3. P. méton., gén. au plur., parfois péj. Pensée(s), parole(s), attitude(s) subtile(s). Synon. finesse(s), raffinement(s).Subtilités de l'amour, du cœur; subtilités d'école; subtilités juridiques, scolastiques, sentimentales; ne pas s'embarrasser de subtilités. Vous, mon cher ami, clair esprit de Provence, fils de Mistral, admirer, défendre les obscurités prétentieuses, les subtilités torturées d'un Paul Valéry... Que j'ai de peine à vous lire! (Bremond, Poés. pure, 1926, p. 83).Psichari n'entrait pas dans ces subtilités qui lui paraissaient absurdes (Tharaud, Péguy, 1926, p. 179).
C. − [Corresp. à subtil C] Aptitude (d'un artiste, notamment) à percevoir les nuances, les rapports, les valeurs; p. méton., délicatesse, finesse. Subtilité de l'art, du coloris, des harmonies. Leur œil est insensible aux subtilités que le peintre a cherchées jadis dans les glacis infiniment légers ou même des patines impondérables. Ne se fient-ils pas d'ailleurs (...) aux constats mécaniques du laboratoire, qui ne sauraient enregistrer ces présences infinitésimales? (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 51).
Prononc. et Orth.: [syptilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Abstr. 1. fin xiies. « caractère de ce qui est subtil, d'intelligence délicate » (Sermons de St Bernard, éd. W. Foerster, p. 99, 33: [choses] ke per lor subtiliteit fuyent ceos cuers ki poc sunt ancor subtil); ca 1200 (Moralium in Job, éd. W. Foerster, p. 331, 35: la suptiliteit de la deventriene parole); 2. ca 1210 « finesse d'esprit, intelligence » (Dolopathos, éd. Ch. Brunet et A. de Montaiglon, 74; 326); 1370-72 grossement, senz grant subtiliteit (Nicole Oresme, Ethiques d'Aristote, éd. A. D. Menut, I, 3, p. 107); 3. 1538 « pensée, parole d'une finesse, d'une acuité excessives » (Est., s.v. acuo, acumen: acuminibus suis se compungunt dialectici, par leurs subtilitez; s.v. arguo, argutiae: petites subtilitez). B. Concr. 1remoit. xiiies. [ms.] « caractère de ce qui est composé de particules déliées » les subtilitez de l'air (Comm. sur les Psaum. Bibl. nat. fr. 936, fol. 116 ds Gdf. Compl.); 1256 (Le Régime du corps d'Aldebrandin de Sienne, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 19, 23). Adapt. d'apr. le lat. subtilitas « finesse, ténuité », fig. « pénétration d'esprit », de l'a. fr. sotileté (1119 « finesse d'esprit, ingéniosité », sutiletet (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 852)). Fréq. abs. littér.: 514. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 782, b) 460; xxes.: a) 819, b) 778.

Wiktionnaire

Nom commun

subtilité \syp.ti.li.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est subtil, aux divers sens du mot.
    • La subtilité des atomes, des parties de la matière. - La subtilité de l’air. - La subtilité d’un poison. - La subtilité des sens.
    • Il reconnut, quoique rien ne soit défini en Grèce, […] que lutter de subtilité avec les Grecs, c’était s’exposer à être vaincu. — (Anonyme, Grèce. - Administration intérieure, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Dennis incarne la subtilité.
  2. (Surtout au pluriel) Distinctions ou raisonnements qui sont trop raffinés et qui échappent à l’intelligence.
    • […] : rien n'est plus gênant en pareil cas que d’être aux prises avec un homme ouvert et franc, qui , sans combattre avec vous de subtilités et de ruses, vous rompt en visière à tout moment. — (Jean-Jacques Rousseau, « Lettre à M. Du Peyrou », le 8 août 1765, dans Oeuvres, Correspondance, tome 2, Paris : chez Lefèvre, 1820, p. 133)
    • Les subtilités de l’ontologie ont fait tout au plus des sceptiques ; c’est à la connaissance de la nature qu’il était réservé de faire de vrais déistes. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Dans l’Aurore du 4 septembre 1905, Clemenceau reproche à Jaurès d'embrouiller l'esprit de ses partisans « en des subtilités métaphysiques où ils sont incapables de le suivre » ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.160)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBTILITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est subtil, aux divers sens du mot. La subtilité des atomes, des parties de la matière. La subtilité de l'air. La subtilité d'un poison. La subtilité des sens. Subtilité d'esprit. Trop de subtilité dans les affaires ne sert qu'à les gâter. Il argumente, il discute, il raisonne avec beaucoup de subtilité. Il se dit aussi, surtout au pluriel, des Distinctions, des raisonnements qui sont trop raffinés et qui échappent à l'intelligence. Je ne suis point la dupe de ses subtilités. De pareilles subtilités sont indignes de lui.

Littré (1872-1877)

SUBTILITÉ (sub-ti-li-té ; prononcé suttilité au XVIe s. d'après PALSGRAVE, p. 113) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est subtil, ou de celui qui est subtil. La subtilité du poison. La subtilité d'un escamoteur. Subtilité d'esprit. On dira que je cède à la difficulté, Que je me trouve à bout de ma subtilité, Molière, l'Ét. III, 1. J'admirai sur ces passages de voir que la piété du roi emploie sa puissance à défendre le duel dans ses États ; et que la piété des jésuites occupe leur subtilité à le permettre et à l'autoriser dans l'Église, Pascal, Prov. VII. Ces découvertes [des satellites] demandent une grande subtilité d'observation et une précision extrême, témoin le P. Rheita, habile d'ailleurs, qui prit de petites étoiles fixes pour de nouveaux satellites de Jupiter, Fontenelle, Cassini. Il aura le toucher et le goût d'une rudesse extrême, la vue, l'ouïe et l'odorat de la plus grande subtilité ; tel est l'état animal en général, Rousseau, Inég. 1re part. Si des liqueurs grasses, comme l'huile, sont admises dans les vaisseaux de beaucoup de plantes, des liqueurs spiritueuses doivent y avoir un accès bien plus facile à cause de leur subtilité, Bonnet, Us. feuilles, 4e mém.
  • 2Ruse dans les affaires. La subtilité en affaires est bien voisine de la friponnerie. Il [M. le Tellier] s'appliqua à séparer les formalités nécessaires d'avec ces procédures obliques et ces malignes subtilités que l'avarice a introduites dans les affaires, Fléchier, le Tellier.
  • 3Raisonnement, distinction subtile et difficile à comprendre. Ces subtilités admirables qui sont propres à notre compagnie [jésuites], et que nos pères de Flandres appellent de pieuses et saintes finesses et un saint artifice de dévotion, Pascal, Prov. x. … une conversation d'une après - dînée de chez Gourville, où étaient Mme Scarron et l'abbé Testu, sur les personnes qui ont le goût au-dessus ou au-dessous de leur esprit ; nous nous jetâmes dans des subtilités où nous n'entendions plus rien, La Fayette, Lettre à Mme de Sévigné, 4 sept. 1673, dans SÉV. édit. RÉGNIER, t. III, p. 229. Que je hais ta vaine science et ta mauvaise subtilité, âme téméraire, qui prononces si hardiment : le péché que je commets est véniel ! Bossuet, Mar.-Thér. Faisant admirer à cette nation [l'Italie] une judicieuse sincérité qui valait mieux que ses subtilités et ses adresses, Fléchier, Duc de Mont. Une cause qui ne saurait se soutenir que par des équivoques et par de fausses subtilités, Boileau, Longin, Sublime, Réflex. 10. Quelquefois ils [les Romains] abusaient de la subtilité des termes de leur langue ; ils détruisirent Carthage, disant qu'ils avaient promis de conserver la cité, et non pas la ville, Montesquieu, Rom. 6.

HISTORIQUE

XIIe s. La suptiliteit de la deventriene [intérieure] parole, Job, p. 477.

XIIIe s. Lorsque il [saint Jean l'évangéliste] reposa sor le piz [le sein] Jhesu Crist, en but il aussi com d'une fontaine ; ce fu la haute sotilleté de l'evangile, Latini, Trésor, p. 70. Car tex [telles] gens vuelent groses choses Sans grant sottiveté de gloses, la Rose, 17598. Li vins, quand il vint [vient] en le [la] forcele [estomac], par subtilité ne demeure mie tant qu'il soit cuit, Alebrand, f° 6.

XIVe s. L'en n'est pas tenu assavoir les difficultés ou subtilités de droit, Oresme, Éth. 73. Par l'ennortement et soutiveté de l'ennemi, Charte, Arch. nation. jj85, p. 151.

XVe s. Comment on pourroit tous les pilotis oster et traire hors par force ou par soubtilleté, Froissart, I, I, 131.

XVIe s. Les dieux vengerent cette perfide subtilité, Montaigne, I, 27. Il avoit échappé mille fois par la subtilité de ses inventions, Montaigne, I, 137. La subtilité du renard, la stolidité de l'asne, Paré, Anim. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUBTILITÉ, s. f. (Gram.) qualité qui fait appeller une chose subtile. Voyez Subtil. Il se prend au simple & au figuré. On dit la subtilité de la matiere, la subtilité de l’eau, de l’air, du feu, de la poussiere ; la subtilité de l’esprit ; la subtilité du raisonnement. Il se prend plutôt en mauvaise part qu’en bonne. Dans les hommes, on se méfie de la subtilité ; dans les choses, il s’oppose à la solidité, & il se joint à presque toutes ses acceptions une idée de petitesse.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « subtilité »

Bourg. sutillitai ; prov. sublilitat, sotiledat ; esp. sutilidad ; ital. sottilità ; du lat. subtilitatem, de subtilis, subtil. On disait aussi subtillesse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin subtilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « subtilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
subtilité sybtilite

Citations contenant le mot « subtilité »

  • Une robe dos lacé qui dévoile la chute de reins en subtilité et qui s’arrête légèrement au-dessus du genou, pour un rendu sexy, mais jamais vulgaire. Marie France, magazine féminin, Premier rendez-vous : comment s’habiller pour surprendre votre date ?
  • Mieux vaut subtilité que force. De Proverbe du XVIème siècle
  • Les subtilités du droit ne sont pas le droit. De Proverbe latin
  • Auprès des politiciens, les finesses de l'étiquette, les subtilités de la diplomatie comptent moins que le succès. De Robert Charbonneau / Aucune créature
  • Il faut parfois de la brutalité pour promouvoir sa subtilité. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Bien sûr, il faut de la subtilité ; mais veillez à ce qu’elle soit évidente. De Billy Wilder
  • Une chose si simple, le désir sexuel et sa satisfaction, une chose si compliquée quand les subtilités du rapport amoureux s'en mêlent ! De Noël Audet / L'eau blanche
  • Aillaud y prend le large, voyage, près (en Bretagne) ou loin (jusqu’aux rives de la mer Morte), et dépeint ce qu’il a sous les yeux : des cieux immenses, marbrés de nuées, des marées basses qui découvrent des rochers jonchés d’algues et cernés de flaques, les sables rouges du désert. Des motifs paysagers dépeuplés qui, tant dans le parcours de l’artiste que dans la peinture, aujourd’hui comme à l’époque, peuvent se voir comme un retour aux sources, au terrain, à la géographie, à la lumière naturelle, au dehors - et au fond, sans doute, un retour à tous ces éléments qui font la sève de la peinture. Aillaud ne revient là, au paysage, qu’avec une infinie subtilité. Son pinceau ne cherche pas à occuper toute la surface des toiles : il ne s’y pose que fugacement, en touches aériennes et humides. Il cherche manifestement à atteindre une dimension atmosphérique, à se répandre en épousant les bouffées d’air marin et en suivant les battements d’ailes de Mouettes, (9 août 1992) voletant au gré du vent. Libération.fr, Les subtiles langues de sable de Gilles Aillaud - Culture / Next
  • Dans « Plongée dans la nuit », le bleu n’est pas vraiment une couleur chaude. Avec subtilité et retenue, cette série prend le temps de développer les sentiments ambigus de ses héroïnes. Totalement antinomiques, Yano et Utsumi vont pourtant se rapprocher au fil des pages. Une romance loin des classiques d’exubérance que l’on peut trouver dans un simple shōjo. Le bleu profond de la nuit va petit à petit se rapprocher du bleu des profondeurs aquatiques. , Comme un poisson dans l’eau  ! | BDZoom.com
  • Délicatesse du papier découpé, poésie de l’encre, subtilité de l’éclairage… Dans ces créations en volume miniatures, l’illustrateur Jean-Noël Criton rend hommage aux chefs-d’œuvre de Renoir, Caillebotte, Manet, Monet, Millet, Ingres, Brueghel l’Ancien et Arcimboldo.Ses petits mondes en papier entrent en résonnance avec les merveilleuses collections d’art moderne du musée Albert-André. Entrée libre Découvrez les petits mondes en papier de l’illustrateur Jean-Noël Criton ! Unidivers, Le musée en papier Musée Albert-André Bagnols-sur-Cèze samedi 14 novembre 2020
  • Maison familiale fondée en 1933, la joaillerie TASAKI est spécialisée dans les perles Akoya, joyaux symboliques d’un pays qui élève l’art de vivre à un niveau unique dans son approche incessante d’absolu. L’esthétisme japonais prend sa source dans la beauté de l’environnement naturel et du paysage marin de l’archipel. C’est dans cet esprit que les créations joaillières de TASAKI explorent les mille et une nuances de son terroir au service d’un idéal où se mêlent élégance, subtilité et sophistication. La culture perlière nippone prend son essor au XIXe siècle, quelques décennies plus tard, Shunsaku Tasaki fonde sa première ferme perlière en 1933. Considérée alors comme une tâche très agricole, le fils du fondateur lui souffle l’idée de transformer cette culture de matière première en une véritable richesse qui représenterait le savoir-faire japonais. En 1954, la Maison TASAKI se transcende en proposant ses propres produits issus de la culture perlière. La première partie du XXe siècle consacrée au développement du savoir-faire de la Maison amène TASAKI à s’atteler au déploiement d’autres techniques et à travailler sur différents types de perles à l’instar de la perle Mabé que le joaillier est le seul à exploiter. Un savoir-faire ainsi finement construit autour de la perle mais également au-delà. Depuis 1988, la Maison a étendu sa palette de techniques au diamant. Disposant aujourd’hui de son propre département dédié à la précieuse pierre, la griffe japonaise est l’une des rares Maisons à posséder cette spécificité. Renforcée par un partenariat avec l’illustre diamantaire De Beers, auprès duquel la Maison TASAKI achète et taille ses joyaux bruts en interne. Cette caractéristique a permis à la Maison japonaise de figurer parmi les joailliers les plus reconnus en termes de qualité et de techniques de pointe à l’échelon mondial. Forbes France, TASAKI : La Perle De La Haute Joaillerie | Forbes France
  • Décidément, nous ne comprendrons jamais rien aux subtilités de la pensée des Blancs ! Nègres, nous sommes émotifs comme le disait avec justesse le président Léopold Sédar Senghor. Eux, ils sont cartésiens et la raison leur appartient. Lorsqu’ils prennent des décisions, surtout ceux d’entre eux qui nous ont colonisés, il y a peu de chances que nous y comprenions grand-chose. De fait, il y a fort à parier que nous fassions une lecture au premier degré de leurs décisions alors que, encore une fois, il faut être cérébral pour en saisir toute la complexité, la sophistication. Ce que nous ne sommes évidemment pas. Tenez, cette décision de l’Union Européenne de fermer ses frontières aux voyageurs en provenance de tous les pays africains à l’exception de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie et du… Rwanda. Officiellement parce que la situation sanitaire de ces pays relativement au coronavirus est maîtrisée et qu’ils ne représentent donc aucune menace pour la vieille Europe. Les esprits simples que nous sommes peuvent évidemment être tentés de voir à travers cette mesure de sanctuarisation de l’espace Schengen un manifestation d’un racisme anti-Nègres primaire quand on sait que trois de ces quatre pays africains dont les citoyens sont bienvenus en Europe sont arabes. C’est là que la subtilité des Blancs s’exprime dans ce qu’elle a de plus cynique, de plus retors aussi : Pour prévenir toute accusation de racisme, ils ont eu le génie d’inclure dans leur liste un pays d’Afrique noire à savoir le Rwanda. SenePlus, LE RACISME SUBTIL DE L’UNION EUROPEENNE | SenePlus
  • C'est une subtilité qu'il vaut mieux connaître avant de prendre l'avion. Si le port du masque est obligatoire dans les lieux clos depuis lundi, dans les avions, où il était déjà obligatoire depuis plusieurs semaines, tous les types de masques ne sont pas autorisés. Comme l'a repéré BFMTV, le décret 2020-860 du 10 juillet précise en effet que "toute personne de onze ans ou plus porte, à bord des aéronefs effectuant du transport public à destination, en provenance ou à l'intérieur du territoire national, dès l'embarquement, un masque de type chirurgical à usage unique".  LExpress.fr, Dans l'avion, masque chirurgical obligatoire, masque en tissu interdit - L'Express
  • Aussi actif sur le marché des casques audio qu'il peut l'être sur celui des claviers et des souris, Razer vient de confirmer la sortie immédiate de deux nouveaux casques destinés aux joueurs et, plus encore, si l'on en croit les responsables marketing de la marque, aux amateurs d'eSport… Sans que la subtilité soit évidente. Clubic.com, Razer annonce les BlackShark V2 et V2X : deux casques gaming taillés pour l'eSport

Traductions du mot « subtilité »

Langue Traduction
Anglais subtlety
Espagnol sutileza
Italien sottigliezza
Allemand subtilität
Chinois 细微之处
Arabe دقة
Portugais sutileza
Russe тонкость
Japonais 微妙
Basque sotiltasun
Corse sutilezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « subtilité »

Source : synonymes de subtilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « subtilité »

Partager