La langue française

Préciosité

Sommaire

  • Définitions du mot préciosité
  • Étymologie de « préciosité »
  • Phonétique de « préciosité »
  • Citations contenant le mot « préciosité »
  • Traductions du mot « préciosité »
  • Synonymes de « préciosité »
  • Antonymes de « préciosité »

Définitions du mot préciosité

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉCIOSITÉ, subst. fém.

A. −
1. Ensemble des traits (concernant les manières, le comportement, l'expression des sentiments, le langage) particuliers aux Précieuses du xviies. L'essentiel est de définir la préciosité pour elle-même. Et la préciosité, telle qu'elle a été, ne peut se comprendre qu'à partir des circonstances historiques dont elle est issue, à un moment précis, et qui ne se retrouvent identiques nulle part ailleurs (R. Lathuillère,La Préciosité, t.1, 1966, p.14).
P. anal. Comportement, manières, esthétique, langage comparables à ceux des Précieuses. Un hôtel de Rambouillet en 1881: un monde où l'on cause et où l'on pose, où le pédantisme tient lieu de science (...) la préciosité de délicatesse (Pailleron,Monde où l'on s'ennuie, 1869, i, 2, p.7).
2. Période de l'histoire littéraire française dominée par les Précieuses. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
B. −
1. Délicatesse extrême, raffinement voire affectation dans les manières, le langage. Synon. mièvrerie, mignardise.Cet accent de l'Allier qui arrondit vaniteusement certains mots et abrège avec préciosité les autres (Alain-Fournier,Meaulnes, 1913, p.219).Pour sa préciosité dans les compliments qu'il fait [Max Jacob] sans cesse aux gens, Apollinaire dit qu'elle lui est naturelle (Léautaud,Journal littér., 3, 1916, p.223).Il s'habillait avec recherche sinon avec préciosité (Simenon,Vac. Maigret, 1948, p.24).
2. Expression artistique très raffinée où les nombreux détails, les ornementations dominent l'ensemble de la création. Synon. maniérisme.Pour un artiste dans l'état de M.Picasso, parvenu à la limite extrême de l'adresse, au bord de la préciosité et de la mièvrerie, cette découverte [de la sculpture nègre] fut une illumination (Gillet,Art fr., 1938, p.164):
. Le seul art vraiment chrétien est celui qui, comme saint François, sait épouser la pauvreté (...). Rien de moins chrétien, de moins spirituel que l'ornementation de Brou. Très beau pourtant, mais profane. La préciosité commence avec la dépense inutile. Gide,Journal, 1926, p.823.
LITT. Style manquant de naturel, marqué par un grand nombre de mots rares et de métaphores recherchées. Synon. afféterie, manière, recherche, subtilité.Notre défunt ami se montre très féroce à notre égard, attaque notre préciosité, nie notre observation en des critiques assez bêtes et très réfutables (Goncourt,Journal, 1887, p.712).J'ai lu Glatigny (de Catulle-Mendès). C'est assommant, à force de préciosité sans raison et aussi d'inexcusable vulgarité (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p.57).
P. méton. Élément recherché, précieux d'une expression artistique. Son tableau est peint à grandes touches, sans préciosités ni tapotages (Huysmans,Art mod., 1883, p.38).La spontanéité des motifs, la santé des harmonies (...) le mépris des vaines préciosités, étaient les caractéristiques des oeuvres produites en ce miraculeux concert (Willy,Bains de sons, 1893, p.304).De merveilleux châteaux aujourd'hui disparus, dernières demeures féodales où la fierté des vieilles forteresses s'égayait de préciosités gothiques (Hourticq,Hist. art, Fr., 1914, p.118).
Prononc. et Orth.: [pʀesjozite]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. 1466-67 preciosité «prix, valeur» (Metam. d'Ov., Vat. Chr. 1686, fo46 vods Gdf.); encore bien att. au xvies. (v. ex. ds Hug.); 2. a) ca 1475 «affectation» sans milles mignotizes ne preciositez (Enseignem. de la duchesse Anne, p.66, Chazaud ds Gdf.); b) 1664 «comportement, manières des précieux et précieuses du xviies.» la préciosité ridicule (Robinet, Panégyr. de l'Éc. des Fem., éd. Gay, p.27 ds Livet Molière t.3, p.347); 3. a) 1678 «affectation dans les manières et le langage» (La Fontaine, Fables, VII, 5 ds OEuvres, éd. H. Régnier, t.2, p.117); b) 1881 «maniérisme du style» (Zola, Romanc. natur., E. et J. de Goncourt, p.207); c) 1888 «expression affectée» (Maupass., Pierre et Jean, p.XXVI). Empr. au lat. d'époque impériale pretiositas «grande valeur, haut prix», dér. de pretiosus, v. précieux; une 1refois ca 1370, comme dér. de précieux: en puissance et en precieuseté (N. Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, X, 14, fol. 212b, p.523). Fréq. abs. littér.: 56. Bbg. Lathuillère (R.). La Préciosité. Genève, 1966, t.1, 686 p._Pelous (J.-M.). Amour précieux, amour galant 1654-1675. Paris, 1980, 524 p._Warshaw (J.). Recurrent préciosité. In: [Mél. Elliott (A.M.)]. Mod. Lang. Notes. 1916, t.31, pp.129-135.

Wiktionnaire

Nom commun

préciosité \pʁe.sjɔ.zi.te\ féminin

  1. (Histoire) Attitude en vogue au XVIIe siècle et consistant à faire preuve d'un grand soin dans ses manières et son langage selon certaines règles pointues.
    • Molière ne fut pas le seul à critiquer la dérive de la préciosité.
    • La nouvelle façon de sentir du monde baroque [...] commandait un nouveau langage. Ce langage fut la préciosité, à mi-chemin entre le culte du néologisme et la révérence envers les archaïsmes [...]. La préciosité, limitée à vrai dire à certains salons [...], est un véritable jeu de société au centre duquel on retrouve le langage. Ce jeu linguistique est authentiquement poétique, dans la mesure où il est créateur non seulement de façons de dire, mais aussi d'œuvres littéraires collectives, où le langage et son usage deviennent presque un personnage en soi. — (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, pp. 136-137)
  2. Délicatesse extrême, voire excessive.
    • Il s’habillait avec recherche sinon avec préciosité. — (Georges Simenon, Les Vacances de Maigret, 1948)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉCIOSITÉ (pré-si-ô-zi-té) s. f.
  • Affectation dans les manières et dans le langage. Sa préciosité changea lors de langage, La Fontaine, Fabl. VII, 5. J'en ai beaucoup appris depuis trois ans [sur l'art d'élever les petits enfants] ; mais j'avoue qu'auparavant cela, l'honnêteté et la préciosité d'un long veuvage m'avaient laissée dans une profonde ignorance, Sévigné, 21 oct. 1671.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « préciosité »

Précieux. L'ancienne langue a precieuseté (ORESME, Eth. 317), mais dans le sens de valeur ; prov. preciositat ; espagn. preciosidad ; ital. preziosità.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin pretiositas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « préciosité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préciosité presjɔsite

Citations contenant le mot « préciosité »

  • Ne soyez pas inexorable à ce fauteuil qui vous tend les bras il y a un quart d'heure ; contentez un peu l'envie qu'il a de vous embrasser. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Les Précieuses ridicules, 9, Cathos
  • On* dit un jour à la reine de Suède que les précieuses étaient les jansénistes de l'amour. Charles de Marguetel de Saint-Denis de Saint-Évremond, Le Cercle, à M. P
  • Mon Dieu ! ma chère, que ton père a la forme enfoncée dans la matière ! Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Les Précieuses ridicules, 5, Cathos
  • Durant le confinement, des espaces de vie souvent oubliés sont (re)devenus des points de rencontre privilégiés avec nos voisins. Le balcon s’est imposé comme l’emblème universel de la préciosité de ces espaces de convivialité. Converti en scène de concert, de chorale, de théâtre, en salle de gym ou de yoga, le balcon a pris des dimensions de résistance sociale. Il s’est érigé en frontière ultime entre nous et le monde extérieur, dont nous étions temporairement coupés. Le Soir Plus, Desired Spaces, repenser l’espace: se loger autrement - Le Soir Plus
  • Avec son œuvre, le sculpteur Yoann Penard, installé juste de l’autre côté du pont de Fronsac, souhaite sensibiliser à la préciosité de l’eau SudOuest.fr, Libourne : une statue fontaine ornera la future place Princeteau
  • Pourquoi une montre Bouton ? J’éprouve une fascination de longue date pour cet objet. Gabrielle Chanel a donné au bouton une noblesse sans pareil. Elle a magnifié un objet ordinaire et anodin qu’elle a élevé au rang de bijou. C'était pour elle un support de création à part entière mais qui se devait impérativement de préserver sa fonction. Pour reprendre ses mots : « pas de bouton sans boutonnière ». En ce sens, elle crée un bijou fonctionnel, toujours différent. En somme, une ponctuation précieuse. Discret ou ostentatoire, il est toujours là. À lui seul, il raconte une histoire et vous entraine dans l’univers fantastique des symboles de Gabrielle Chanel. La création d’une montre « bouton » était pour moi une de ces obsessions créatives qui ne vous lâchent pas tant elle vous semble évidente. Née de la couture, la Maison Chanel s’est invitée sans permission, il y a 30 ans, dans le cercle fermé de l’horlogerie. Cet univers m’inspire, sa liberté me fascine. J’ai rêvé du bouton comme garde-temps. J’ai rêvé de découdre la manche d’une veste pour n’en garder que le revers et la boutonnière. Mon inspiration pour l’architecture du bracelet de la montre Bouton est apparue comme une évidence. Soulignée d’une ganse de cuir mordoré, une manchette de tweed noir se replie autour du poignet et se scelle par un bouton. La montre ne se dévoile pas au premier regard. Elle a l’élégance de s’afficher en secret, uniquement. Bouton d’or, de perle et de diamants, c’est une heure couture dont seule Chanel a le secret. Le style d’abord, le temps après, si on le souhaite, ou pas ! J’ai tout de suite eu la conviction que je ne limiterais pas le concept de la montre Bouton à une création unique, mais que je créerais une collection. Elle illustre la richesse du bouton Chanel, tant pour sa diversité créative que pour sa préciosité. Sertis sur la ganse torsadée d’un bouton d’or jaune et de diamants, j’ai convié la perle, le lion, le camélia et la croix byzantine. Mademoiselle Chanel s’illustre elle aussi sur cette collection. Sous les doigts d’un sculpteur est né un bas-relief de son profil iconique. Un glypticien a figé son portrait dans la taille d’une agate nicolo bicolore. Blanc sur noir, ce camée a été serti par un joaillier au cœur du bouton. Deux pièces de Haute Joaillerie marquent également cette collection. La souplesse du tweed a laissé place à deux manchettes en or blanc, entièrement sertie de diamants pour l’une et couverte de noir pour l’autre. La montre Mademoiselle Privé Bouton est une curiosité, une création décomplexée dans l’univers de l’horlogerie mais une évidence dans l’univers de Chanel.   , Chanel - L'interview d'Arnaud Chastaingt, partie 2 - Personnalité et Interviews - WorldTempus
  • Nouvelle sensation de la décoration française, Emmanuelle Simon imagine objets et intérieurs dans des teintes brutes qui trouvent leur préciosité dans le jeu des textures. La designer et architecte d’intérieur, qui a fait ses classes chez Jean-Marie Massaud et Pierre Yovanovitch, a bien digéré les leçons de ses maîtres pour exprimer sa personnalité. IDEAT, Jeune décoratrice : Emmanuelle Simon, l'élégance au naturel - IDEAT
  • Dans cette villa dominant le golfe de Saint-Tropez, le petit salon est largement ouvert sur la mer grâce à d’immenses baies qui s'effacent derrière des voilages blancs. Dans des lignes pures où le blanc domine, l’ambiance voulue par les galeristes parisiens Yves et Victor Gastou oscille entre pop et préciosité, avec une table basse-sculpture Joséphine d’Ado Chale en aluminium (2015), animée par un vase contemporain d’Emmanuel Babled, soufflé à Murano par Venini. L’inspiration futuriste du siège Tulipe en fibre de verre d’Estelle et Erwine Laverne (1968) répond à la sculpture Disque de Jean-Claude Farhi (vers 1970). L’ensemble est réchauffé par deux fauteuils (1950) de Marco Zanuso, au piétement en laiton. AD Magazine, 5 idées à piquer pour… le salon d’une maison d’été | AD Magazine
  • La présence de la préciosité chez Rousseau et l’influence des précieuses n’ont guère intéressé les spécialistes du philosophe jusqu’à présent. Celui-ci avait pourtant signalé l’importance de ses premières lectures et la place qu’y tenaient les romans précieux. Des sources littéraires communes lient incontestablement Rousseau à ce courant. L’Astrée d’Honoré d’Urfé, Cassandre et Cléopâtre de La Calprenède, et Artamène ou le grand Cyrus de Madeleine de Scudéry ont contribué à sa formation intellectuelle. Mieux, ils en sont l’origine. Rousseau leur doit une raison d’une trempe spéciale et des « notions bizarres et romanesques » de la vie humaine « dont l’expérience et la réflexion » n’ont pu le guérir. La préciosité, associée à cet événement politique du XVIIe siècle, la Fronde, et constitutive de l’imaginaire du jeune Jean-Jacques, est en mesure de nous instruire du passage de la vie de Rousseau – qu’il nous a livrée dans son autobiographie, au système moral ou politique qui en est la métamorphose accomplie. Inversement, les transformations subies par l’imaginaire frondeur et précieux de Rousseau, à l’intérieur de son système, nous imposent de revenir aux textes sources afin d’en apprécier tous les écarts. Engager une recherche intertextuelle sur l’œuvre de Rousseau et le roman précieux, sans prendre acte de la recontextualisation récente de ce dernier, paraît tout aussi périlleux que de s’y restreindre sans égard aux transformations opérées sur lui par l’imaginaire et la politique rousseauistes. Si, comme l’écrit Ernst Cassirer, ce qu’il advient de ces rayons irradiant l’esprit – les idées philosophiques – « dépend du miroir qu’ils rencontrent et qui les réfléchit », rien ne nous interdit de faire également retour, à la source incandescente, « au foyer simple qui rassemble tous les rayons ». , Rousseau Studies, n° 7, 2019 : "Rousseau et la préciosité"
  • Boussole rassurante pour certains, rockstar irritante pour d’autres, il a indéniablement été une figure de la gestion de la pandémie en Suisse. Le professeur Didier Pittet, chef du service de prévention et contrôle de l’infection aux HUG, n’est toutefois pas sorti brutalement de l’ombre en mars dernier. Il était déjà largement connu et reconnu pour son implication dans la diffusion du gel hydroalcoolique à travers le monde. Il revient sur l’histoire de ce produit, dont la préciosité a augmenté depuis l’arrivée du coronavirus. , Didier Pittet raconte la révolution du gel hydroalcoolique - Léman Bleu Télévision

Traductions du mot « préciosité »

Langue Traduction
Anglais preciosity
Espagnol amaneramiento
Italien preziosità
Allemand preziosität
Chinois 早熟
Arabe البراعة
Portugais preciosismo
Russe манерность
Japonais 精度
Basque preciosismo
Corse priziosità
Source : Google Translate API

Synonymes de « préciosité »

Source : synonymes de préciosité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « préciosité »

Partager