La langue française

Argutie

Sommaire

  • Définitions du mot argutie
  • Étymologie de « argutie »
  • Phonétique de « argutie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « argutie »
  • Citations contenant le mot « argutie »
  • Traductions du mot « argutie »
  • Synonymes de « argutie »
  • Antonymes de « argutie »

Définitions du mot « argutie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARGUTIE, subst. fém.

A.− Rare Raisonnement ingénieux, subtil :
1. Tortillé et précieux, doctoral et complexe, Hello, par les pénétrantes arguties de son analyse, rappelait à Des Esseintes les études fouillées et pointues de quelques-uns des psychologues incrédules du précédent et du présent siècle. Huysmans, À rebours,1884, p. 205.
SYNT. Arguties des docteurs; arguties logiques.
B.− Péj. (souvent au plur.). Subtilité excessive d'argumentation dont on use pour pallier la faiblesse, le vide ou la fausseté de la pensée :
2. Je me croyais un grand observateur parce que je réfléchissais beaucoup. Les arguties de mes analyses m'en cachaient la fausseté. P. Bourget, Le Disciple,1889, p. 203.
SYNT. Se perdre en arguties, être rompu aux arguties; tourner, s'enfoncer dans les arguties, être noyé dans l'argutie; se rendre coupable d'argutie.
En partic.
1. Argumentation spécieuse pour abuser d'autrui. Arguties de mauvaise foi, de mauvaise volonté; insipides, vaines arguties :
3. − Mais enfin, monsieur le marquis, reprit Hafner avec une visible souffrance, tant les arguties et la mauvaise volonté du gentilhomme irritaient en lui le sens de l'arrangement pratique et facile, où voulez-vous en venir? P. Bourget, Cosmopolis,1893, p. 262.
4. Aucune argutie ne pouvait, en effet, dissimuler aux officiers et aux soldats qui prenaient position sur la « dorsale » de Tunisie qu'ils faisaient, à présent, exactement la même chose que leurs camarades engagés en Libye et au Fezzan. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 58.
2. Subtilité de pure forme, marquant le vide de la pensée. Arguties de mots :
5. Une action indigente ou forcée, des personnages abstraits comme des arguments de rhétorique, ou insipides comme une conversation de femmes du monde. Une caricature des sujets et des héros antiques. Un étalage de raison, de raisons, d'arguties, de psychologie, d'archéologie démodée. Des discours, des discours, des discours : l'éternel bavardage français. R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 715.
Loc. Trêve d'arguties! Expression de l'impatience plus ou moins irritée, mettant un terme aux subtilités d'autrui ou de soi-même.
Rem. On rencontre dans la docum. 2 néol. d'aut. a) Argutial, ale, aux, adj. (1885, Laforgue, Les Complaintes, p. 198; suff. -al). Ambigu, subtil. b) Argutier, verbe trans. (1863, E. et J. de Goncourt, Journal, p. 1257; dés. -er). Raisonner avec une subtilité exagérée, raisonner sur des riens. Il gronde, il gronde, il argutie (E. et J. de Goncourt, Journal, 1869, p. 500). ,,Zola demande un exemple d'homme spirituel. Daudet lui cite Rochefort : « Merci! vous l'avez entendu, c'est lui qui a dit l'autre jour que Toché était un journaliste de talent! − Voyons, lui disons-nous, ça, c'est une faute de jugement, ça n'a rien à voir avec l'esprit! » Et après une conversation où il argutie sur l'esprit parlé, sur l'esprit écrit, il finit par dire : « Non, l'esprit, je ne sais pas ce que c'est : je cherche et je ne trouve pas... (...) ».`` (E. et J. de Goncourt, Journal, 1881, p. 102).
PRONONC. : [aʀgysi]. Fouché Prononc. 1959, p. 300 note que -tie se prononce [s] dans argutie, canitie, minutie, presbytie, etc. (cf. aussi acrobatie). Pour Fér. 1768, le mot compte 4 syllabes : arguci-e (cf. aussi Gattel 1841). Littré rappelle : ,,on disait aussi, dans le xvies., arguce, qui était la forme véritablement française; argutia avec l'accent sur gu donnant arguce, qui doit être plus ancien que le xvies. bien que l'on n'en ait point d'exemple``.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1520 « raisonnement pointilleux, subtilité de langage » (Colin Bucher, Poésies, 218, [Denais] ds Quem. : J'ay meilleur entendre Que tu n'as pas en l'art de rhétorique, Plus digne esprit, plus nette théorique, Plus d'argutie, et myeulx de quoy m'estendre). Empr. au lat. argutiae dep. Plaute, Bacch. 127 ds TLL s.v., 555, 50 au sens de « vivacité dans la parole, loquacité »; d'où subtilité (en bonne part), Cicéron, Orat. 100, ibid., 556, 7.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Argutie. 44. Argutiales. 1.
BBG. − Foulq.-St-Jean 1962. − Pamart (P.). Laforgue et les mots. Vie Lang. 1971, p. 186. − Rat (M.). Les Deux verbes arguer. Déf. Lang. fr. 1968, no42, p. 12.

Wiktionnaire

Nom commun

argutie \aʁ.ɡy.si\ féminin

  1. Raisonnement subtil et vainement minutieux.
    • Se perdre en arguties.
    • S’enfoncer dans les arguties.
    • Être noyé dans l’argutie.
    • Arguties de mauvaise foi.
    • Vaines arguties.
    • À quoi rêvais-je ? Ce n’était certainement pas à quelque argutie théologique ; non, c’était à cette lutte éternelle du bien et du mal, qui tiraille l’homme depuis le jour du péché. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Bien qu’il discutât volontiers avec eux sur toutes les doctrines théologiques qui le sollicitaient par leurs subtilités et leurs arguties, ils ne songèrent même pas à le destiner aux Ordres. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARGUTIE. (TIE se prononce CIE.) n. f.
Raisonnement pointilleux, vaine subtilité. Il y a plus d'arguties dans ce discours que de raisonnements solides. Ce sont là des arguties, de vaines arguties. Des arguties scolastiques. Vous avez beau user d'arguties, vous ne me convaincrez pas.

Littré (1872-1877)

ARGUTIE (ar-gu-sie) s. f.
  • Raisonnement sur des vétilles, subtilité.

HISTORIQUE

XVIe s. Voyans qu'ils ne pouvoient egaler la majesté de Virgile, se sont tournez à l'enflure, et à je ne scay quelle poincte et argutie monstrueuse, Ronsard, 584.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « argutie »

Du latin argutia (« vivacité piquante dans le langage, expression, grâce, subtilité ») dérivé de arguo (« éclaircir, faire voir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Argutia, d'arguere (voy. ARGUER). On disait aussi, dans le XVIe s. arguce, qui était la forme véritablement française : argutia avec l'accent sur gu donnant arguce, qui doit être plus ancien que le XVIe s. bien que l'on n'en ait point d'exemple.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « argutie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
argutie argysi

Évolution historique de l’usage du mot « argutie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « argutie »

  • L’imam Mahmoud Dicko a pris la parole pour appeler les manifestants à ne pas tomber dans le piège de la provocation de ceux qui veulent donner une image de violence au M5-RFP. Avec force argutie, le dignitaire religieux a demandé aux manifestants de rentrer chez eux en attendant le prochain mot d’ordre. , Le M5-RFP lors du Grand rassemblement du 19 juin 2020 : ‘’Nous restons mobilisés jusqu’à la démission d’IBK et son régime’’ - Bamada.net
  • En général, tous ceux qui essaient de disqualifier le mouvement populaire recourent à l’argutie complotiste de “la main de l’étranger”. Même ceux qui eux-mêmes ont eu leur moment hirakiste puis, essai non concluant, sont retournés au bercail, c’est-à dire au système et au mode d’action politique traditionnel encore en service. Ceux-là cultivent souvent le ressentiment difficile à contenir de celui qui a été rabroué. D’autres, parmi eux, ont inventé le néo-hirak pour justifier leur rétropédalage.  http://www.liberte-algerie.com/, Les jeunes, les vieux et la politique: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Cette publication d’EDM-SA n’a pas tardé à faire réagir certains clients, comme Defo Diakité, qui voient dans ce communiqué une simple argutie : « C’est un manque de respect aux clients. Il est inconcevable qu’une telle structure ne puisse avoir une stratégie de long terme pour la fourniture en électricité. L’électricité est un luxe au Mali. Cela fait trop pitié. Les autres pays, qui arrivent à prendre en charge les besoins en électricité des populations, ne sont pas plus riches que le Mali ».   , Mopti : de la « ville lumière » à l’obscurité - Bamada.net
  • Dans une atmosphère virtuelle de manipulation, le suivisme et le conformisme occupent le grand bazar de l’argutie et piétine le souffle communicationnel qui vise la recherche de la vérité. Nous sommes dans ce monde de faux semblant avec des manipulateurs sur internet, d’influenceurs et de suivistes, de gens assoiffés d’informations palpitantes, de gens qui veulent rester actifs tout en essayant de trouver à chaque fois le buzz. Les journalistes doivent être en première ligne sur les feux de la rampe pour lutter contre les intox et les fake news dans un souci de vérification pédagogique qui passe par une remise en question continue des sources selon une variante analytique qui fait du fact checking[vi] une possibilité de déceler le vrai du faux dans un monde qui va vite.   Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Déformation de l’information sur les réseaux sociaux et l’enjeu de la manipulation
  • Juppé : "pour moi l'État de droit est fondamental, ce n'est pas un argutie juridique" lelab.europe1.fr, "Arguties juridiques" dénoncées par Nicolas Sarkozy : Alain Juppé affirme que l’"Etat de droit est fondamental"
  • M. Maraninchi ne mâche pas ses mots contre les laboratoires Servier qu'il accuse de "33 ans d'argutie plus ou moins fallacieuse sur la nature du Mediator" pour "positionner dans le diabète un amphétamine qui coupait l'appétit". Le Mediator, présenté comme un anti-diabétique, a principalement été vendu comme anorexigène. Le Point, Scandale du Mediator: "Plus jamais ça!", dit un ex-patron de l'Agence du médicament - Le Point
  • L’indocilité est son maître-mot. C’est ainsi qu’on déguste ce livre, un peu comme un sachet de bonbons, en picorant par-ci par-là de nouveaux termes. On découvre que l’«engeance», désigne «une catégorie de personnes jugées méprisables»; que «l’argutie» signifie «raisonnement ingénieux» ou bien encore que le sens d’écornifleur caractérise la personne qui «se procure à bon compte, par ruse, en volant, en parasitant, ce qui est nécessaire à son existence». Le Figaro.fr, Aurez-vous un 10/10 à ce test sur les mots savants du dictionnaire?

Traductions du mot « argutie »

Langue Traduction
Anglais quibble
Espagnol sutileza
Italien cavillare
Allemand streiten
Chinois 狡辩
Arabe اعتراض - انتقاد
Portugais reclamar
Russe каламбур
Japonais 屁理屈
Basque quibble
Corse quibble
Source : Google Translate API

Synonymes de « argutie »

Source : synonymes de argutie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « argutie »

Partager