La langue française

Entortillage

Sommaire

  • Définitions du mot entortillage
  • Étymologie de « entortillage »
  • Phonétique de « entortillage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « entortillage »
  • Citations contenant le mot « entortillage »
  • Images d'illustration du mot « entortillage »
  • Traductions du mot « entortillage »
  • Synonymes de « entortillage »

Définitions du mot entortillage

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTORTILLAGE, subst. masc.

A.− Rare. Action d'entortiller (quelque chose). On se servait, pour les entortillages des catapultes, de tendons pris au cou des taureaux ou bien aux jarrets des cerfs (Flaub., Salammbô,t. 2, 1863, p. 91).
B.− P. méton. Manière dont une chose est entortillée; ce qui est entortillé. L'entortillage de la treille. Synon. entortillement.Aux extrémités de la traverse s'élevaient deux chapiteaux qui contenaient un entortillage de crins (Flaub., Salammbô,t. 2, 1863p. 77).
C.− Au fig., usuel. [En parlant de l'expression, du lang.] Complication, obscurité prétentieuse du discours. Style plein d'entortillages. Synon. emberlificotage, circonlocution.Hé! bien, mon cher, les entortillages du premier annoncent une œuvre faite à Angoulème (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 268).J'ai pu m'étonner des précautions, des entortillages dont Sainte-Beuve accommodait la vérité (Zola, Doc. littér.,Sainte-Beuve, 1881, p. 250):
« J'ai trouvé, ai-je dit à Ampère, un grand défaut au discours du Père Aubry. C'est l'entortillage de capucinades dont il l'a farci... » Delécluze, Journal,1825, p. 135.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tɔ ʀtija:ʒ]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1. 1754, 13 févr. « contorsion dans l'expression; manque de simplicité » (M. du Deffand, Lettre à Mademoiselle de Lespinasse ds Ritter, Les Quatre dict. fr., p. 410 : Vous serez sans prétention et sans entortillage); 2. 1863 un entortillage de crins (Flaub., op. cit., p. 77). Dér. du rad. de entortiller*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 7. Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 410.

Wiktionnaire

Nom commun

entortillage \ɑ̃.tɔʁ.ti.jaʒ\ masculin

  1. Ce qui, dans des paroles ou dans un écrit, est entortillé, obscur, prétentieux.
    • Il y a dans ce style bien de l’entortillage.
    • Or donc, à bas l’enjolivure et l’entortillage (Léon Cladel à Edmond Picard, du 4 septembre 1889). — (Pierre Glaudes, Marie-Catherine Huet-Brichard, Léon Cladel, 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTORTILLAGE. (ILL se prononce IYA dans ce mot et IYE dans les deux suivants.) n. m.
Ce qui, dans des paroles ou dans un écrit, est entortillé, obscur, prétentieux. Il y a dans ce style bien de l'entortillage.

Littré (1872-1877)

ENTORTILLAGE (an-tor-ti-lla-j', ll mouillées, et non en-tor-ti-ya-j') s. m.
  • 1Action d'entortiller ; résultat de cette action. Je ne puis me reconnaître dans l'entortillage de ces fils.
  • 2 Fig. Manière d'entremêler, dans un discours, des idées équivoques afin de n'être pas compris, ou des idées affectées pour donner au style le caractère de la recherche. Je rentre dans la lice, armé de mes seuls principes et de la fermeté de ma conscience, et je prie tous ceux de mes adversaires qui ne m'entendront pas de m'arrêter, afin que je m'exprime plus clairement ; car je suis décidé à déjouer tous les reproches tant répétés d'évasion, de subtilité, d'entortillage, Mirabeau, Collection, t. III, p. 358.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entortillage »

 Dérivé de entortiller avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Entortiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « entortillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entortillage ɑ̃tɔrtijaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « entortillage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entortillage »

  • Il s'agit de choisir les brins de houblons qui sortent de terre et les enrouler dans le sens des aiguilles d'une montre. Une opération nommée l'« entortillage » des lianes du houblon. Les Echos, La filière houblon d'Alsace inquiète pour l'avenir | Les Echos
  • Les amateurs de genesis en mesh n’apprendront pas grand chose sur cette photo qui leur rappellera sûrement de longs moments d’entortillage de mesh et de longues séances de chalumeau, refroidissement, re-chalumeau, montage de coil, remontage de coil… Eh oui, ce type de montage ça se mérite, ça se travaille pour en obtenir le meilleur. Vaping Post, Test : In'Ax V5 - Athea Mods | Vaping Post

Images d'illustration du mot « entortillage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « entortillage »

Langue Traduction
Anglais twist
Espagnol giro
Italien torcere
Allemand twist
Chinois
Arabe إلتواء
Portugais torção
Russe скрутить
Japonais ねじれ
Basque bihurritu
Corse torsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « entortillage »

Source : synonymes de entortillage sur lebonsynonyme.fr
Partager