La langue française

Sphère

Sommaire

  • Définitions du mot sphère
  • Étymologie de « sphère »
  • Phonétique de « sphère »
  • Citations contenant le mot « sphère »
  • Images d'illustration du mot « sphère »
  • Traductions du mot « sphère »
  • Synonymes de « sphère »

Définitions du mot « sphère »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPHÈRE, subst. fém.

I.
A. − GÉOM. Figure correspondant à une surface fermée, dont tous les points sont à égale distance (rayon) d'un point intérieur, le centre; ,,surface de révolution qui peut être engendrée par un cercle de centre O et de rayon r tournant autour d'un de ses diamètres`` (Bouvier-George Math. 1979); solide déterminé par cette surface. Mais que dis-je là du triangle? La ligne droite offre assez de champ aux méditations. J'y revenais l'autre jour en concevant une sphère immense sur laquelle il est clair qu'un arc de grand cercle viendrait à la droite d'Euclide, au lieu qu'un cercle parallèle n'y vient point du tout (Alain, Propos, 1924, p. 608).
ASTRONOMIE
Sphère céleste. Sphère fictive ayant pour centre le lieu d'observation et sur la surface de laquelle semblent situés les corps célestes. Une autre nuit que j'étais seul à la barre, je suivais distraitement de l'œil les mouvements du grand mât qui se déplaçant comme sur une sphère céleste me montrait successivement toutes les étoiles du doigt (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 220):
1. Nous rendrons la représentation du mouvement diurne plus expressive en supposant les étoiles figurées, non sur la sphère locale elle-même, mais sur une seconde sphère concentrique, appliquée sur la première ou, conformément à la terminologie consacrée, sur un second feuillet de la sphère céleste. Danjon, Cosmogr., 1948, p. 47.
Sphères du soleil, de la lune, des planètes. ,,Sphères concentriques auxquelles on imaginait attachés les divers astres qu'elles emportent dans leur mouvement de rotation`` (Rob. 1985).
Sphère terrestre. La Terre considérée comme une sphère légèrement aplatie aux pôles. Le plan qui passe par les pôles terrestres et un point de la sphère terrestre, coupe celle-ci suivant un grand cercle (A.-B. Duval, Hébrard, Nav. aér., 1928, p. 6).
Harmonie des sphères. V. harmonie A 1 a.
Sphère armillaire. V. armillaire A 1.
B. − P. anal. Corps ayant la forme d'une sphère. Synon. usuel boule, globe.Sphère de plongée. Il m'a plu de montrer tout d'abord, devant la grande cheminée, les types que je viens de décrire, cependant que je laisse dans l'ombre quelques autres s'isolant aux tables de jeux (...) faisant s'entre-choquer les sphères d'ivoire sur le gazon ras du billard (Jammes, Mém.1922, p. 98):
2. Par les guillochis, on apercevait une autre sphère, libre, mobile dans la première et sculptée elle-même à jour, sans une fissure, sans une faille. Elle contenait elle-même une autre sphère plus petite et d'un travail non moins délicat. On en pouvait compter ainsi treize, jusqu'à la sphère centrale qui renfermait un infime rouleau de parchemin sur lequel, en chinois, était peint un poème d'amour. Duhamel, Suzanne, 1941, p. 231.
II.
A. −
1. PHYS. [Suivi d'un subst. sans art. introd. par de] Partie de l'espace dans lequel se manifeste un phénomène, une force. Synon. champ1, zone.Sphère d'action, d'activité. La résistance maximum que le corps oppose au déplacement de ses molécules hors de leur sphère d'attraction s'appelle sa résistance élastique ou sa limite d'élasticité (Bourde, Trav. publ., 1928, p. 24).
2. SPORTS (footb.). Sphère de cuir. Le ballon. Attaquants qui cherchent à y (but) faire pénétrer la sphère de cuir (Vie au Grand Air, déc. 1913ds Petiot 1982).
B. − Au fig.
1. Domaine limité où se manifestent et s'exercent l'activité, les attributions ou l'influence de quelqu'un.Petite sphère; rester, se tenir dans sa sphère. Un enfant, un jeune homme estimé dans son entourage, choisit de ne pas affronter un jugement étranger: il se cantonne dans sa sphère et pour ne courir aucun risque désarme à l'avance l'opinion du reste du monde (Beauvoir, Pyrrhus, 1944, p. 107).Même si elle n'acquiert pas chez autrui un pouvoir de gestion proprement dit, elle agit par conseil, recommandation, information. Par ces moyens sa sphère d'influence réelle déborde ses limites apparentes (Perroux, Écon. XXes., 1964, p. 209).
P. ext. Milieu, champ d'action. Hautes sphères; sphères gouvernementales, officielles, de l'État. Sous la République, c'est le principe démocratique et fraternel qui devient la véritable frontière de la France. Ce n'est pas son sol qui s'élargit, c'est son influence, c'est sa sphère de rayonnement et d'attraction sur le continent (Lamart., Trois mois au pouvoir, 1848, p. 199):
3. Nous avons « la sphère d'influence − la sphère diplomatique − les sphères politiques − une sphère plus étendue − la sphère intellectuelle − la sphère morale − la sphère d'activité − une sphère plus élevée − la sphère des idées − la sphère des progrès démocratiques − la sphère des intérêts matériels, etc. », toutes locutions où « sphère » n'évoque plus aucune image, sinon en certains esprits irrespectueux... Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 309.
2. Étendue restreinte où s'exerce l'action de quelque chose. Il existe 4 sphères sensorielles (...): 1ola sphère tactile (...) 2ola sphère olfactive (...) 3ola sphère visuelle (...) 4ola sphère auditive (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 360).
Prononc. et Orth.: [sfε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: sphere; dep. 1740: sphère. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1150 astron. espere « chacune des régions sphériques sur lesquelles sont situés les différents astres, et entre lesquelles se partage l'espace céleste » (Roman de Thèbes, éd. Raynaud de Lage, 4959); 1404 esperes celestes (Christine de Pisan, Le Livre des fais et bonnes meurs du sage roy Charles V, éd. S. Solente, t. 2, p. 18); b) 1269-78 espere « astre, en tant que corps brillant et merveilleux » (Jean de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 16917); c) α) 1382 espere « représentation de la sphère céleste » (Philippe de Maizieres, Songe du vieil pelerin, éd. G. W. Coopland, t. 1, p. 606); β) 1572 « globe terrestre » (Bref et sommaire recueil de L'Entrée de Charles IX à Paris ds Havard t. 4); 2. a) 1269-78 espere « solide limité par une surface dont tous les points sont équidistants du centre (en parlant d'un astre) » (Jean de Meun, op. cit., 19099); 1380 spere (Roques t. 2, 11638); b) 1611 sphere « petit objet quelconque, ayant au moins approximativement la forme sphérique » (Cotgr.); 3. a) 1656, 10 avr. « limites qui bornent certaines choses morales » (Pascal, Provinciales, VI, éd. L. Lafuma, p. 393); b) 1688 « domaine circonscrit à l'intérieur duquel s'exerce l'action de quelqu'un » (La Bruyère, Des Ouvrages de L'esprit, éd. G. Servois, t. 2, p. 76); c) 1690 phys. « espace dans lequel se manifeste un certain phénomène » sphère d'activité (Fur.). Empr. au lat.sphaera, déjà chez Caton au sens de « boule, boulette », usité surtout dans la lang. philos. au sens de « sphère céleste », lui-même empr. au gr. σ φ α ι ̃ ρ α « balle, ballon, globe, sphère, etc. ». Fréq. abs. littér.: 1 506. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 358, b) 2 079; xxes.: a) 1 286, b) 1 650. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 426. − Gohin 1903, p. 353. − Quem. DDL t. 3, 5. − Roques (G.). La Lexicogr. et l'alchim. R. Ling. rom. 1974, t. 38, p. 456.

Wiktionnaire

Nom commun

sphère \sfɛʁ\ féminin

  1. (Géométrie) Surface dans l’espace à trois dimensions dont tous les points sont situés à une même distance d’un point appelé centre.
    • […]; ce bras exigu du transept était muni d’un autel estampé d’une croix grecque en relief sur une sphère de pourpre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Une sphère lumineuse, tournant au plafond, scintillait de ses mille petites facettes dont les lueurs éclairaient curieusement les visages. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Les propriétés de la sphère. - Le centre, le diamètre, la circonférence de la sphère. - La surface, le volume d’une sphère.
  2. (Géométrie) La sphère de dimension n, notée Sn désigne l’ensemble des points de l’espace euclidien Rn à une distance 1 de l’origine 0.
  3. (Astronomie) Voûte du ciel, conçue comme un globe dont la terre serait le centre.
    • Nouvelles tables astronomiques et hydrographiques, contenant un traité abrégé des cercles de la sphère; la description des intrumens à réflexions; […]. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
  4. Boule mobile autour de son axe et légèrement inclinée qui représente la voûte céleste ou le globe terrestre.
    • Une sphère de cuivre gravé.
  5. (Physique) Espace dans lequel la vertu, l’influence d’un agent naturel peut s’étendre et hors duquel elle n’a pas d’action appréciable.
  6. (Figuré) Domaine où s’exerce l’activité de quelqu’un.
    • Quelquefois enfin les Magistrats, sortant de la sphère des intérêts purement locaux, abordent des questions d’une nature tout-à-fait générale. — (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Au milieu de ce maelström des hautes sphères financières, les entreprises font le gros dos. — (Arnaud Dumas, Crise bancaire : Se financer devient un luxe, dans L’Usine nouvelle, n°3256, 6 octobre 2011, page 31)
    • Cette création incessante de lois et de règlements restrictifs entourant des formalités les plus byzantines les moindres actes de la vie, a pour résultat fatal de rétrécir de plus en plus la sphère dans laquelle les citoyens peuvent se mouvoir librement. — (Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Alcan, 1895, livre III)
  7. (Figuré) Étendue de pouvoir, d’influence, de connaissances, de talent.
    • La performance de la sphère publique est aujourd’hui une composante essentielle de la compétitivité qu’impose la mondialisation. — (Exposé des motifs, Projet de loi portant réforme des juridictions financières, France, 2009)
    • Cela est hors de sa sphère. - Étendre la sphère des connaissances humaines. - Chacun peut, dans sa sphère, travailler au bien public.
    • Sortir de sa sphère se dit d’une personne qui sort des bornes de son état, de sa condition.
  8. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant l’objet géométrique du même nom dans les armoiries. L’utilisation d’un objet tridimensionnel est rare en héraldique qui préfère les éléments à 2 dimensions. En effet, la confusion entre une sphère et un tourteau ou besant vu de loin est aisée. À rapprocher de globe, monde et sphère armillaire.
    • D’or à six sphères mises en orle, cinq de gueules, celle en chef d’azur chargée de trois fleurs de lys d’or, qui est de la famille de Médicis de Florence en Italie → voir illustration « armoiries avec 6 sphères »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPHÈRE. n. f.
T. de Géométrie. Solide limité par une surface courbe dont tous les points sont à égale distance d'un point intérieur appelé Centre. Les propriétés de la sphère. Le centre, le diamètre, la circonférence de la sphère. La surface, le volume d'une sphère. En termes d'Astronomie, Sphère céleste, La voûte du ciel, conçue comme une sphère dont la terre serait le centre. Les pôles, l'équateur, les méridiens de la sphère céleste.

SPHÈRE se dit, dans le langage courant, d'une Boule mobile autour de son axe et légèrement inclinée qui représente soit la voûte céleste, soit le globe terrestre. Une sphère de cuivre gravé. En termes de Physique, Sphère d'activité, Espace dans lequel la vertu, l'influence d'un agent naturel peut s'étendre et hors duquel elle n'a point d'action appréciable. Il se dit aussi figurément, dans le langage courant, et désigne le Domaine où s'exerce l'activité de quelqu'un.

SPHÈRE signifie, au figuré, Étendue de pouvoir, d'influence, de connaissances, de talent. Cela est hors de sa sphère. Étendre la sphère des connaissances humaines. Chacun peut, dans sa sphère, travailler au bien public. Sortir de sa sphère se dit d'une Personne qui sort des bornes de son état, de sa condition.

Littré (1872-1877)

SPHÈRE (sfê-r') s. f.
  • 1 Terme de géométrie. Solide terminé par une surface courbe, dont tous les points sont également distants d'un point intérieur. Archimède a trouvé que le volume de la sphère est les deux tiers de celui du cylindre circonscrit ; c'est pour cela qu'on avait gravé sur son tombeau une sphère inscrite dans un cylindre. Une bulle de savon dans un air tranquille donne l'exemple d'une sphère exacte. Nous n'enfantons [par l'imagination] que des atomes, au prix de la réalité des choses ; c'est une sphère infinie dont le centre est partout, et la circonférence nulle part, Pascal, Pens. I, 1, édit. HAVET. La surface de la terre est convexe, et sa figure est peu différente d'une sphère, Laplace, Expos. I, 1.

    Terme d'architecture. Corps solide parfaitement rond qui sert de couronnement.

  • 2Représentation du globe terrestre. Il [Thalès] eut pour disciple Anaximandre, à qui Pline et Diogène Laërce attribuent l'invention de la sphère, c'est-à-dire la représentation du globe terrestre, Rollin, Hist. anc. liv. XXVII, ch. 2.
  • 3Disposition du ciel suivant les cercles imaginés par les astronomes. Les différentes positions de la sphère.

    Sphère droite, celle où l'équateur coupe l'horizon à angles droits ; sphère oblique, celle où l'équateur tombe obliquement sur l'horizon ; sphère parallèle, celle où l'équateur est parallèle à l'horizon. Les hommes placés sur l'équateur ont la sphère droite ; les habitants des deux pôles, s'il y en avait, l'auraient parallèle, tous les autres ont la sphère oblique.

  • 4 Terme d'astronomie. Sphère armillaire ou artificielle, machine ronde composée de divers cercles représentant ceux que les astronomes ont imaginés dans le ciel. Une maison [bâtie par Huyghens] qui est savante dedans et dehors, et qui a des sphères pour ses girouettes, Guez de Balzac, liv. XI, lett. 7.

    Sphère mouvante, sphère représentant en petit le système planétaire et mue par un appareil d'horlogerie.

  • 5Étude des principes d'astronomie sur une sphère. Il étudie la sphère. Traité de la sphère.
  • 6Espace dans lequel on conçoit qu'une planète accomplit son cours. Saturne parcourt sa sphère en trente années.

    Dans le langage général, la planète considérée en mouvement. Il entend le bruit des sphères que les organes mortels ne sont pas faits pour saisir, Staël, Corinne, XIII, 4.

  • 7Les différentes régions sphériques en lesquelles les anciens partageaient l'espace céleste. Pour peu qu'on ait de connaissances dans l'astronomie, on sait que la sphère des étoiles paraît se mouvoir d'occident en orient autour des pôles de l'écliptique d'un mouvement très lent, qui, suivant les observations des astronomes, est d'environ 50 secondes chaque année, D'Alembert, Œuv. t. XIV, p. 47. Au lieu de vingt-six sphères que demandait le système d'Eudoxe, Calippe en établit trente-trois, Bailly, Hist. astron. anc. p. 241. Ptolémée faisait tourner la sphère étoilée tout entière en 36000 ans autour des pôles de l'écliptique, suivant l'ordre des signes, et il faisait tourner cette même sphère en 24 heures en sens contraire autour des pôles, pour expliquer la révolution diurne, Delambre, Abrégé d'astron. 8e leçon. Mais peut-être au delà des bornes de sa sphère [du soleil], Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux, Lamartine, Méd. I.

    Dans le langage poétique, le séjour céleste. Va, je crois voir des cieux les peuples éternels Descendre de leur sphère, et se joindre aux mortels, Voltaire, Alz. I, 2.

  • 8 Terme de physique. Sphère d'activité, l'étendue dans laquelle un corps peut agir hors de soi. Quelques savants physiciens, et entre autres Taylor et Musschenbroeck, ont essayé de déterminer par des expériences l'étendue de la sphère d'attraction de l'aimant, Buffon, Min. t. IX, p. 132.

    Fig. Sphère d'activité, étendue d'affaires, de travaux, dans laquelle un homme communique son action à ceux qui l'entourent.

  • 9 Fig. Étendue de pouvoir, d'autorité, de connaissances, de talent, etc. Ils demeurent tranquilles dans l'étendue de leur sphère, La Bruyère, I. Presque tous les hommes ne songent qu'à étendre leur sphère, et à y faire entrer tout ce qu'ils peuvent d'étranger ; pour lui, il avait réduit la sienne à n'être guère que lui seul, Fontenelle, Littre. Il est contre la nature de la chose qu'une république démocratique conquière des villes qui ne sauraient entrer dans la sphère de la démocratie, Montesquieu, Esp. X, 6. Je passe dans ma sphère les derniers temps de ma vie, comme vous passez vos beaux jours, à faire le plus de bien dont je suis capable, Voltaire, Lett. Pr. de Ligne, 22 juill. 1766. L'infini en nombre et en étendue est hors de la sphère de mon entendement ; quelque chose qu'on me dise, rien ne m'éclaire dans cet abîme, Voltaire, Phil. ignor. 18. Montrant le tour de son esprit et la sphère de ses connaissances, Rousseau, Ém. II. L'impossibilité de maintenir leur commerce sans les productions de l'Orient les força [les Hollandais] à sortir d'une sphère peut-être trop étroite pour la situation où ils se trouvaient, Raynal, Hist. phil. II, 2.
  • 10 Fig. Il se dit des limites qui bornent certaines choses morales. Étendre, agrandir, élargir la sphère des connaissances humaines. Il ne l'a fait que dans l'étendue de la sphère de probabilité de son sentiment, Pascal, Prov. VI. Il [l'homme surimposé] a rétréci lui-même la sphère de ses besoins, Raynal, Hist. phil. XIX, 10.
  • 11 Fig. Il se dit de la condition, de l'état des personnes. Sortir de sa sphère. Nul à Paris ne se tient dans sa sphère, Voltaire, Chevaux et ânes. Qu'apprend-on dans la petite sphère de deux ou trois amants ou amis toujours occupés d'eux seuls ? Rousseau, Hél. 2e préface.
  • 12 Terme d'alchimie. Sphère philosophale, fourneau qui sert à préparer la pierre.
  • 13Genre de coquilles bivalves.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si verroit toutes les esteles Cleres et reluisans et beles, Soient errans, soient fichies, En lor esperes estachies, la Rose, 20530.

XIVe s. Une très noble espere ou pelote ou une très bele fiole, tele chose a une magnificence pour faire un don à un enfant, Oresme, Éth. 116.

XVe s. Comme aussi l'entention finale de sapience ou de metaphysique soit la cognoissance de l'ordre des esperes celestes, Christine de Pisan, Charles V, III, 4. Jehan de Dons ou Jehan des Orloges a fait un grand instrument par aucuns appellé espere ou orloge du mouvement du ciel, Du Cange, spera.

XVIe s. Ceste infinie et intellectuale sphere, le centre de laquelle est en chascun lieu de l'uniyers, la circonference point, c'est Dieu, selon la doctrine de Hermes Trismegistus, Rabelais, III, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sphère »

(Siècle à préciser) Via le latin sphaera (« sphère »), du grec ancien σφαῖρα, sphaîra (« balle, ballon, globe »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. espera ; espagn. esfera ; ital. sfera ; du lat. sphaera, qui vient du grec σφαῖρα, dont le sens primitif est balle à jouer. Ce mot et σπείρειν, semer, ont une origine commune, démontrée par σπεῖρα, corde, qui vient de σπεῖρα, spire, qui conduit à σφαῖρα.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sphère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sphère sfɛr

Citations contenant le mot « sphère »

  • Le son de la pompe qui grince est aussi nécessaire que la musique des sphères. De Henry David Thoreau / Journal
  • Il faut traiter la nature par le cylindre, la sphère et le cône. De Paul Cézanne
  • Ailleurs est une sphère infinie dont le centre est ici. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Dans la sphère religieuse, la femme est le sexe fort. De Paul Evdokimov / La Femme est le salut du monde
  • L'homme qui a deux yeux voit plus que la moitié d'une sphère. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • C’est parce que la terre est une sphère que tout ce qu’elle engendre débouche sur des cercles vicieux. De Jacques Sternberg
  • Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout et la circonférence nulle part. De Blaise Pascal / Pensées
  • Crois-moi, vivre ignoré, c'est vivre heureux, et l'on ne doit pas s'élever au-dessus de sa sphère. De Ovide
  • Cette chose plus compliquée et plus confondante que l'harmonie des sphères : un couple. De Julien Gracq / Un beau ténébreux
  • Fais de toi la sphère parfaite d'Empédocle, exultant en sa stabilité, sa solitude circulaire Marc Aurèle en latin Marcus Annius Verus, puis Marcus Aurelius Antoninus, Pensées, XII, 3 (traduction A. I. Trannoy) Pensées (XI, 12)
  • Les rôles sexués se sont évanouis au rythme de la féminisation de la sphère sociale et de la masculinisation de la sphère privée. De Camille Froidevaux-Metterie / Télérama, 25 février 2015
  • Le paradis. C'est une sphère impalpable. Il y a beaucoup de lumière, évidemment. Et une musique merveilleuse. De Julien Green / Entretien avec Pierre Assouline - Septembre 1993
  • C'est le vertige d'amour qui fait tournoyer les sphères. De Shafique Keshavjee / Le roi, le sage et le bouffon
  • Le jeu de boules est une activité dans laquelle on s’engage tout entier. Le temps n’y existe plus et plus rien n’a d’importance que le mouvement fascinant de ces sphères inspirées. De Yvan Audouard / Les Nouveaux Contes de ma Provence
  • La flatterie n'émane jamais des grandes âmes, elle est l'apanage des petits esprits qui réussissent à se rapetisser encore pour mieux entrer dans la sphère vitale de la personne autour de laquelle ils gravitent. De Honoré de Balzac / Eugénie Grandet
  • C’est qu’on se veut toujours plus sage que sa mère, C’est qu’on veut sortir de sa sphère. De Jean-Pierre Florian / La Carpe et les carpillons
  • Dans le sud de l'océan Pacifique, à des milliers de mètres sous la mer, un étrange vaisseau spatial est repéré, reposant sur les fonds sablonneux... Un groupe de savants américains descend dans les abysses pour examiner cette extraordinaire découverte qui défie leur imagination : un engin spatial intact après une chute aussi vertigineuse ! Encore plus incroyable, il semble que l'objet qu'il contient, une sphère, ait traversé au moins trois siècles... Provient-elle d'un univers différent ? Du futur ? Un fait est certain : elle n'a pas été construite par l'homme. AgoraVox, Michael Crichton, Sphère - AgoraVox le média citoyen
  • Accueilli par Pascal Suisse, le propriétaire d’Acro-sphère, et après quelques recommandations et formation des équipes, chacun est parti chercher les énigmes « des Druides de Cellardhor ». Depuis la nuit des temps, les hommes et les nains vivaient en harmonie sur la terre de Cellardhor. L’Ordre des Druides veillait à cet équilibre : au cœur du territoire, ils protégeaient la forêt de Nywënn. Les Elfes Noirs de Dao-Sith envahirent Cellardhor et déclenchèrent la « Guerre des Trois Peuples ». « Partez à l’aventure, relevez les défis, percez les mystères et luttez contre les forces des ténèbres. Le temps est venu de ramener la paix sur la terre de Cellardhor », annonce d’emblée le Druide. , Culture - Loisirs | « J’ai testé pour vous l’Explor’Games® » à l’Acro-sphère de Gérardmer
  • Dans l'usage, les vacances concernent la sphère privée, celle de la famille qui vit au rythme du calendrier scolaire. Les congés sont plutôt réservés à la sphère de l'entreprise, du monde du travail. On parle de congés annuels, de congés-formation. Mais le mot "congés" a des connotations plus poétiques que cela. Il vient d'un vieux terme latin, commeare, composé de meare (se mettre en marche, partir) et de cum (ensemble). Franceinfo, Le sens des mots. "Vacances", un temps vide

Images d'illustration du mot « sphère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sphère »

Langue Traduction
Anglais sphere
Espagnol esfera
Italien sfera
Allemand kugel
Chinois 领域
Arabe الكرة
Portugais esfera
Russe сфера
Japonais
Basque esfera
Corse sfera
Source : Google Translate API

Synonymes de « sphère »

Source : synonymes de sphère sur lebonsynonyme.fr
Partager