La langue française

Orbite

Sommaire

  • Définitions du mot orbite
  • Étymologie de « orbite »
  • Phonétique de « orbite »
  • Citations contenant le mot « orbite »
  • Images d'illustration du mot « orbite »
  • Traductions du mot « orbite »
  • Synonymes de « orbite »

Définitions du mot « orbite »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORBITE, subst. fém.

I. − ANAT. Cavité osseuse située de chaque côté des fosses nasales, contenant l'oeil et ses annexes. Orbites caves, vides, sans profondeur; avoir les yeux enfoncés dans les orbites, qui sortent des orbites. Ne roule pas dans leur orbite ces yeux furibonds. Reste calme plutôt (Lautréam.,Chants Maldoror,1869, p.316).Il est près de trois heures et déjà, les yeux me tombent des orbites. Mais je ne suis pas à la fin de ma journée (Goncourt,Journal,1875, p.1073).La maladie, qui avait rendu roux ses cheveux, faisait étinceler ses yeux dans le trou des orbites (Maran,Batouala,1921, p.173).
II.
A. − ASTRON. Courbe fermée qu'un corps céleste décrit dans l'espace sous l'action de l'attraction universelle et de forces d'inertie. Orbite elliptique d'un astre; orbite presque circulaire; décrire, suivre une orbite; ellipticité de l'orbite terrestre. La vitesse moyenne de la terre dans son orbite est de six cent soixante-quatorze mille lieues par jour (Flammarion,Astron. pop.,1880, p.616):
1. ... Kepler a découvert que les planètes parcouraient leurs orbites elliptiques. Une planète, qu'on suppose lancée dans l'espace en un instant donné, avec une vitesse et suivant une direction déterminée, parcourt, autour du soleil, une ellipse, en vertu d'une force dirigée vers cet astre, et proportionnelle à la raison inverse du carré des distances. La même force retient les satellites dans leurs orbites... Condorcet,Esq. tabl. hist.,1794, p.175.
1. En partic., ASTRONAUT. Courbe fermée autour de la terre ou d'un astre décrite par un satellite artificiel lancé dans l'espace. Mettre sur, mise en orbite; changer d'orbite. La conduite de l'antenne s'effectue à partir d'informations sur l'orbite du satellite fournies (...) par les responsables du lancement (Admin. P. et T., 1964, p.43).Telstar dont la période de révolution est de 157 minutes décrit une orbite elliptique (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 2, 1964, p.281):
2. La navette spatiale (...) a transporté déja des milliers de personnes. Mais je n'ai jamais encore fait de voyages interplanétaires. Il est vrai que ce vol inaugural est en orbite basse, à 1000 kilomètres de la Terre, et non pas sur l'orbite haute (36000 kilomètres) réservée aux pilotes professionnels. Le Nouvel Observateur,7 mars 1977, p.41, col. 1.
Au fig. Mettre, placer qqn ou qqc., être sur ou en orbite
Lancer vers le succès, la réussite. Chamonix est au point culminant de sa saison d'hiver. Toute la station est sur orbite (Le Figaro,11 févr. 1967ds Gilb. 1980).Varsovie serait la fusée porteuse qui mettrait les contacts (entre gouvernements) sur orbite (Le Nouvel Observateur,30 avr. 1968ds Gilb. 1980).
Déclencher une activité, un processus. La mise sur orbite de deux comités qui essaieront de déterminer le rôle que peuvent encore jouer les institutions monétaires et financières internationales (Le Monde,5 oct. 1974ds Gilb. 1980).
2. P. anal., PHYS.
a) ,,Trajectoire suivie par un électron dans une révolution autour du noyau de l'atome`` (Musset-Lloret 1964). Orbite électronique. Électron décrivant une orbite fermée (L. de Broglie, Théorie quanta,1959, p.241).
b) Trajectoire des particules dans des accélérateurs circulaires (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t.8 1972).
B. − Au fig. Zone d'influence de quelqu'un ou de quelque chose. Les projecteurs étaient fabriqués à Belleville par la Société Cotinsouza, qu'il commanditait, et qui gravitait dans son orbite (Sadoul,Cin.,1949, p.51):
3. La question de contrôle ne se pose naturellement pas pour les pays situés dans l'orbite directe de l'U.R.S.S. La seule incursion soviétique en matière atomique, en dehors de sa zone de contrôle politique, est la vente à la République Arabe Unie d'un réacteur de recherche... Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p.169.
Rem. On rencontre qq. empl. vieillis au masc. Un spectre. Il était livide: ses yeux égarés paraissaient jaillir de leurs orbites profondément creusés (Latouche, L'Héritier, Lettres amans, 1821, p.120). Quand sa maîtresse du moment était au contraire une personne mondaine ou du moins une personne qu'une extraction trop humble ou une situation trop irrégulière n'empêchait pas qu'il fît recevoir dans le monde, alors pour elle il y retournait, mais seulement dans l'orbite particulier où elle se mouvait ou bien où il l'avait entraînée (Proust, Swann, 1913, p.195).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀbit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 anat. (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, p.62, 216); 2. 1676 astron. (Journ. Sav. 256 d'apr. FEW t.7, p.389); 1677 (Compte rendu ds Journal des Savants, 29 mars, p.82); 3. 1937 phys. (L. de Broglie, Matière et Lumière, p.93). Empr. au lat. orbita «course, orbite d'un astre», d'abord «trace d'une roue», dér. de orbis «cercle». Fréq. abs. littér.: 597. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1599, b) 849; xxes.: a) 409, b) 472.
DÉR.
Orbiter, verbe intrans.a) [Le suj. désigne un corps céleste ou satellite artificiel] Tourner sur une orbite déterminée. La fausse station imite l'OV 110 (...) qui orbite à 28000 km-h dans l'ionosphère terrestre (L'Express,29 déc. 1979, p.44, col. 1).b) Au fig. Tourner autour de quelqu'un ou de quelque chose exerçant une certaine influence. Cette notion de ruptures d'équilibre, synonyme de troubles profonds dans les conditions de milieu et dans la sédimentation, revient à chaque instant −tel un leit-motiv −dans le développement de ces recherches. C'est qu'autour d'elle orbitent toute une série de phénomènes, de nos jours inconnus (Cayeux,Causes anc. et act. géol.,1941, p.75). [ɔ ʀbite], (il) orbite [ɔ ʀbit]. 1resattest. 1886 (Bloy, Désesp., p.224: Leverdier eût été, peut-être, un homme pratique, sans la rencontre du téméraire qui l'avait orbité, comme un satellite, dès le premier jour), fig. 1941 (Cayeux, loc. cit.); de orbite terme d'astron., dés. -er. Cf. le lat. tardif orbitare «diverger, s'écarter».

Wiktionnaire

Nom commun

orbite \ɔʁ.bit\ féminin

  1. (Anatomie) Cavité osseuse dans laquelle l’œil est placé.
    • Mais, pâle, les cheveux hérissés, les yeux hors de leur orbite, les vêtements en désordre et les mains ensanglantées, cet homme passa près de moi sans me voir. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Des fenêtres, là-haut, s'ouvrent, creuses et noires comme des orbites béantes dans le crâne d'un squelette. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Mes yeux, sous les paupières crispées, étaient traversées d'images de feu, de dessins géométriques lumineux, et je croyais les sentir s'arracher par saccades de leurs orbites, comme poussés de l'intérieur. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. (Astronomie) Trajectoire elliptique ou circulaire décrite par un astre autour d’un autre ou du barycentre de plusieurs astres, sous l'effet de la gravitation.
    • Le mystère des perturbations de l’orbite de Mercure n'a finalement été élucidé qu'avec la théorie de la relativité générale proposée par Albert Einstein au début du XXème siècle. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
    • Quand on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner. — (Michel Audiard, dialogues du film Le Pacha, de Georges Lautner, d’après Jean Delion, 1968)
  3. (Figuré) Influence.
    • Graviter dans l’orbite de quelqu’un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORBITE. n. f.
T. d'Anatomie. Cavité osseuse dans laquelle l'œil est placé. En termes d'Astronomie, il désigne la Route, le chemin que décrit une planète par son mouvement propre. L'orbite de Saturne, de Jupiter. Figurément, Graviter dans l'orbite de quelqu'un.

Littré (1872-1877)

ORBITE (or-bi-t') s. f.
  • 1 Terme d'astronomie. Le chemin que décrit une planète par son mouvement propre. Newton suppose que l'orbite de la lune est à peu près une ellipse, dont il néglige même l'excentricité, D'Alembert, Disc. prélim. Syst. monde, Œuvr. t. XIV, p. 87, dans POUGENS. Un silence profond a régné dans l'antiquité sur les causes qui lancent ou retiennent les corps célestes dans leurs orbites, Bailly, Hist. astron. anc. p. 9. Le mouvement propre de chacune des planètes primitives se fait d'occident en orient, sur une orbite elliptique, à l'un des foyers de laquelle se trouve le soleil, Brisson, Traité de phys. t. III, p. 58, dans POUGENS. Après un grand nombre de tentatives continuées pendant dix-sept ans, Kepler reconnut enfin que les carrés des temps des révolutions des planètes sont entre eux comme les cubes des grands axes de leurs orbites, Laplace, Exposé, II, 5.
  • 2 Terme d'anatomie. Cavité dans laquelle l'œil est placé. L'orbite de l'œil est très grande et bordée de brun [chez le putois rayé], Buffon, Putois.

    Dans les mammifères, portion de cette cavité qui s'aperçoit par la saillie qu'elle fait au dehors.

    Dans les oiseaux, partie interne de la région ophthalmique, celle qui avoisine immédiatement l'œil.

    Plusieurs, même dans le langage technique, le font masculin en ce sens. Ses yeux caves, cernés par un filon d'azur, Brillant comme un charbon dans leur orbite obscur, Lamartine, Joc. V, 179.

HISTORIQUE

XIVe s. Il [les nerfs optiques] entrent le cran [crâne], et passent par lui tout outre, tant qu'il apergent [apparaissent] à l'orbite de l'oil, H. de Mondeville, f° 17.

XVIe s. Pour bien observer telle dissection, il ne faut pas arracher l'œil de l'orbite, mais il faut rompre ladite orbite, Paré, IV, 6. La partie superieure du dit os [cubitus] la quelle tourne dedans l'orbite du bras, est appellée olecranon, Paré, IV, 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORBITE, s. f. se dit dans l’Astronomie du chemin d’une planete ou d’une comete, c’est-à-dire de la ligne qu’elle décrit dans les cieux par son mouvement propre. Voyez Planete.

L’orbite du Soleil ou plutôt de la Terre, est la courbe que la Terre décrit dans sa révolution annuelle ; on l’appelle ordinairement écliptique. Voyez Écliptique.

L’orbite de la Terre & celles de toutes les planetes premieres sont des ellipses, dont le soleil occupe le foyer commun : chaque planete se meut dans son ellipse, de maniere que son rayon vecteur, c’est-à-dire le rayon qu’on peut tirer continuellement d’elle au Soleil, décrit des aires ou secteurs proportionnels aux tems. Voyez Terre, Soleil, &c.

Les anciens Astronomes supposoient que les planetes se mouvoient dans des orbites circulaires avec une vîtesse uniforme. Copernic lui même regardoit comme une chose impossible que cela sût autrement : Fieri nequit, dit il, ut cæleste corpus simplex uno orbe inæqualiter moveatur. Aussi, pour expliquer les inégalités du mouvement des planetes, les anciens étoient obligés d’avoir recours à des épicycles & à des excentriques ; embarras dont Copernic lui-même n’a pas su trop bien se démêler. Voyez Épicycle.

On est demeuré constant dans l’opinion que les astres se mouvoient dans des cercles, parce qu’on ne pouvoit s’imaginer que les mouvemens des astres fussent sujets à aucune inégalité réelle.

Mais après Copernic vinrent des astronomes qui, avec autant de génie & un peu plus de physique, ne tarderent pas à changer ces orbes circulaires en orbes elliptiques, & à supposer que les planetes se mouvoient dans ces ellipses avec une vîtesse qui n’étoit pas uniforme.

C’est ce que Kepler a démontré le premier d’après les observations de Tycho. Il a fait voir que les mouvemens des planetes n’étoient point exempts d’inégalité réelle ; que la Terre, par exemple, lorsqu’elle est à sa plus petite distance du Soleil, se meut réellement plus vîte que quand elle est à sa plus grande distance de cet astre, & que sa vîtesse apparente est à-peu-près en raison inverse du quarré de sa distance au Soleil, ou, ce qui revient au même, du quarré du diametre apparent du Soleil, d’où il s’ensuit par les principes de la Géométrie, que la planete décrit autour du Soleil des aires proportionnelles aux tems.

Il y a eu deux especes d’ellipses qu’on a fait décrire aux planetes. Les premieres sont celles de Kepler, qui ne sont autre chose que l’ellipse ordinaire ; Sethus Wardus a cru que l’on pourroit y substituer des orbites circulaires, en prenant deux points à égale distance du centre, qui représentassent les foyers. Cette supposition est démentie par les observations ; & il faut avouer que Wardus ne l’a donnée que comme une conjecture. La seconde espece d’ellipse est celle de M. Cassini, dont la propriété consiste en ce que le produit de deux lignes tirées d’un même point de la circonférence aux deux foyers, est toujours la même ; au lieu que dans l’ellipse ordinaire, c’est la somme de ces lignes qui est constante, & non pas le produit.

Comme cette ellipse de M. Cassini ne paroît guere s’accorder avec les observations, il est assez singulier qu’il en ait fait l’orbite des planetes ; & on ne voit point par quelle raison il y a été porté. Cependant, si on veut faire là-dessus quelques conjectures, on peut croire que ce fut parce qu’il imagina que le mouvement des planetes, dans cette ellipse, seroit plus aisé à calculer, que dans l’ellipse ordinaire. Ceci a besoin d’un peu plus d’explication ; on la trouvera au mot Ellipse de M. Cassini.

Le demi-diametre de l’orbite terrestre est d’environ 11000 diametres de la Terre, ou de 33 millions de lieues, & le demi-diametre de l’orbite de Saturne est environ dix fois plus grand.

Au reste, les Astronomes ne sont point d’accord sur la grandeur précise du diametre de l’orbite terrestre ; cette grandeur dépend de la parallaxe du Soleil, sur laquelle ils varient beaucoup. Voyez Parallaxe.

Les orbites des planetes ne sont point toutes dans le plan de l’écliptique, c’est à-dire dans le même plan que l’orbite de la Terre ; mais elles sont différemment inclinées par rapport à l’écliptique, & entr’elles : néanmoins le plan de chaque orbite a pour commune section avec l’écliptique, une ligne droite qui passe par le Soleil. Voyez Nœud.

Voici à peu-près la quantité dont les orbites des planetes premieres sont inclinées au plan de l’écliptique : l’orbite de Saturne, de 2 degrés  ; l’orbite de Jupiter, de 1 degré 20′ ; celle de Mars, d’environ 2 degrés, celle de Vénus, d’un peu plus de 3 degrés 20 minutes ; celle de Mercure, d’un peu plus de 7 degrés. Voyez Saturne, Mars, Vénus, &c.

L’orbite des cometes, selon M. Cassini, est une ligne droite ; mais M. Halley a fait voir, d’après la théorie de M. Newton, que c’étoit toujours une parabole, ou au moins une ellipse fort allongée, dont le Soleil occupoit le foyer. En effet, calculant le mouvement d’une comete dans une parabole, ou dans une ellipse fort allongée, au foyer de laquelle soit placé le Soleil, on trouve que ce mouvement répond très-bien aux observations. Voyez Comete, Chambers. (O)

Orbites, en Anatomie, sont deux grandes cavités situées aux parties latérales du nez, dans lesquelles les yeux sont placés. Voyez aussi Œil.

Elles sont de figure pyramidale, & formées par le concours de sept os, dont trois, le coronal, l’os maxillaire & l’os de la pomette les limitent extérieurement ; quatre autres, l’os unguis, le sphénoïde, l’ethmoïde & l’os du palais en achevent le fond. Voyez Coronal, Maxillaire, &c.

Ces os, par leur rencontre, font voir dans l’orbite différentes cavités, dont les unes sont simples, c’est-à-dire, appartiennent à un os seul, telles que la fente orbitaire supérieure, le trou optique qui est percé dans le sphénoïde, le trou sourcilier ou orbitaire supérieur ; cet enfoncement dans le coronal qui répond à l’angle extérieur, où est placé la glande lacrymale, le trou orbitaire inférieur antérieur, & le postérieur qui sont les orifices d’un canal dans l’os maxillaire, le conduit lacrymal formé par l’union de l’os unguis avec l’apophise montante de l’os maxillaire, le trou orbitaire interne par l’union du bord supérieur de l’os ethmoïde avec le coronal, la fente spheno-maxillaire ou orbitaire inférieure, par l’union de l’os sphénoïde avec l’os maxillaire, & l’os du palais. Voyez Cavité, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « orbite »

Lat. orbita, trace d'une roue de voiture, de orbis, roue, cercle (voy. ORBE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1314) Emprunt savant au latin orbita (« ornière », « cours des astres »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « orbite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orbite ɔrbit

Citations contenant le mot « orbite »

  • La probabilité de réussir la mise sur orbite d'une fusée est d'une chance sur un million. Dépêchons-nous de rater 999.999 lancements ! De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Le jour où on mettra des cons sur orbite, t'as pas fini de tourner ! De Georges Lautner / Le Pacha (1968)
  • Les astronautes ? Des hommes fiers de leur orbite. De Bruno Masure / Le petit livre de Bruno Masure
  • Quand on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner. De Michel Audiard / Le Pacha
  • En astronomie, pour vous, Uranus et orbite sont sûrement des obscénités... De Claude Pinoteau / Les Palmes de Monsieur Schutz
  • Les États-Unis accusent la Russie d’avoir testé il y a quelques jours une nouvelle arme qui, déjà en orbite, pourrait être employée à la destruction des satellites. Ce qui contreviendrait à un traité signé par une centaine de pays. Courrier international, La Russie a-t-elle mis en orbite un tueur de satellites ?
  • Deux planètes gazeuses géantes tournent autour d'une étoile de la même taille que notre Soleil, à 300 années-lumière de la Terre — et vous pouvez maintenant les voir. Des astronomes ont pris la toute première photo de plus d'une planète en orbite autour d'une étoile semblable au Soleil. L'étoile n'a que 17 millions d'années, soit une fraction des 4,6 milliards d'années de notre Soleil dans le cosmos. Cela en fait une "version très jeune de notre propre Soleil", a déclaré Alexander Bohn, doctorant à l'université de Leyde, qui a dirigé l'équipe de recherche, dans un communiqué de presse. Business Insider France, Voici la toute première photo de 2 planètes en orbite autour d'une étoile comme le Soleil
  • Il sera satellisé sur une orbite de halo presque rectiligne (NRHO) de 1 500 x 70 000 km autour de la Lune, décrite en sept jours et comparable à celle de la future station internationale cis-lunaire Gateway. Air et Cosmos, Un cubesat pour vérifier l’orbite de la station lunaire Gateway
  • Sous la coiffe du lanceur Vega, qui n'a toujours pas pu décoller faute de conditions météorologiques favorables (les tentatives sont interrompues pour quelques jours), l'un des 53 satellites présents est un peu particulier… Il est lui-même un satellite de transport pour des satellites bien plus petits. Développé par la compagnie italienne D-Orbit, cet appareil qui mesure un peu plus que la taille d'une machine à laver (et pèse 150 kg) est nommé l'ION CubeSat Carrier. S'il n'est pas équipé de propulsion, il peut s'orienter très précisément, communiquer avec le sol et fournir l'alimentation électrique pour les satellites qu'il abrite durant plusieurs mois. Une fois en orbite, il ouvrira ses « casiers » et éjectera à la demande des CubeSats d'une taille comprise entre 1U et 12U (un U est un cube de 10 x 10 x 10 cm). Clubic.com, Des satellites de transport en orbite : un nouveau service à la mode
  • La machine est sur orbite. La maison située près d’Arkéos (route de Tournai) a été démolie pour laisser... La Voix du Nord, Douai: le planétarium qui prendra place près d’Arkéos est sur orbite
  • Il y a des orbites basses plus recherchées que les autres. Par exemple, pour une constellation de communication ou bien d'observation de la Terre, il est utile de survoler l'ensemble du globe. Ce qui a l'air facile… Mais requiert ce qu'on appelle une inclinaison polaire : au décollage, le lanceur s'oriente vers le Pôle (en pratique, un peu à côté pour éviter les risques de collision). Mais il y a encore mieux : la « Rolls » des orbites basses, l'orbite polaire héliosynchrone, entre 700 et 1 000 km selon l'inclinaison. Car non seulement vous survolez l'ensemble de la Terre, mais peu importe l'endroit que vous survolez, votre satellite progresse à la même vitesse que le Soleil autour de la Terre. Résultat, sur les continents que l'on survole, il est toujours la même heure ! Comme midi (pratique, il n'y a pas d'ombre) ou dix heures, par exemple (pratique, les ombres sont toujours orientées pareil). Clubic.com, Explorons l’orbite basse, un petit monde au-dessus du monde
  • SpaceX s’est asso­cié à Space­flight Indus­tries pour mettre en orbite une flotte de satel­lites dont trois d’entre eux auront pour mission de navi­guer autour de la Terre pour traquer les pirates, bracon­niers et autres contre­ban­diers depuis l’es­pace. Opérés par l’en­tre­prise améri­caine HawkEye 360, qui surveille les acti­vi­tés de contre­bande depuis 2018, les trois satel­lites seront lancés à bord d’une fusée Falcon 9. Ulyces, SpaceX va mettre en orbite des satellites chasseurs de pirates et de braconniers
  • Dans les années 60, lorsqu'il devient intéressant d'avoir des satellites en permanence au-dessus d'une zone pour relayer des communications, observer la météo ou même espionner de larges territoires, l'URSS s'est retrouvée dans une posture compliquée. En effet, une zone importante de son territoire est à une trop haute latitude pour être visible par un satellite en orbite géostationnaire. Clubic.com, Orbites lointaines : des outils de précision
  • L'orbiteur devrait ainsi rejoindre les rangs de six autres sondes actuellement en orbite autour de Mars : trois américaines, deux européennes et une indienne. La plus ancienne d'entre elles, Mars Odyssey, a été lancée par la NASA en avril 2001 et s'est placée en orbite le 24 octobre 2001, à 400 kilomètres d'altitude pour faire le tour de Mars en deux heures. D'autres orbiteurs ont été lancés par les Etats-Unis et l'URSS dans les années 1970 notamment — comme les programmes américains Mariner et Viking, et le programme russe Mars — mais ils ne sont plus en activité. D'autres comme Mars Climate Orbiter et Mars Polar Lander de la NASA ont quant à eux été perdus. Business Insider France, La sonde des Emirats arabes unis pourrait rejoindre 6 autres déjà en orbite autour de Mars

Images d'illustration du mot « orbite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « orbite »

Langue Traduction
Anglais orbit
Espagnol orbita
Italien orbita
Allemand orbit
Chinois 轨道
Arabe يدور في مدار
Portugais órbita
Russe орбита
Japonais 軌道
Basque orbita
Corse orbita
Source : Google Translate API

Synonymes de « orbite »

Source : synonymes de orbite sur lebonsynonyme.fr
Partager