La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « seulement »

Seulement

Définitions de « seulement »

Trésor de la Langue Française informatisé

SEULEMENT, adv.

A. − [Valeurs sém. corresp. à celles de seul]
1.
a) Rien de plus que ce qui est indiqué; personne d'autre que celui qui est nommé. Synon. pas plus*, rien de plus*, simplement.Monsieur avait-il quelque chose de grave à dire à madame?... C'était seulement pour lui dire bonjour (Guitry,Veilleur, 1911, i, p. 4).Le compartiment est à moitié vide. Trois personnes seulement occupent la banquette, en face de moi (H. Bazin,Vipère, 1948, p. 203).
[Placé après un impér., dans des loc. exclam., notamment dans la lang. parlée] Mon cochon, tâche voir seulement de rigoler une fois en toute ton existence autant comme nous avons rigolé, moi et Croquebol: voilà tout ce que j'ai à te dire (Courteline,Train 8 h 47, 1888, p. 246).Attendez voir, deux arsouilles, je vais vous apprendre à brailler pour du sérieux. À table tout de suite, et essayez seulement de bouger (Aymé,Jument, 1933, p. 76).
b) À l'exclusion de tout autre chose ou de toute autre personne. Synon. exclusivement, uniquement.Il faut faire une saison de belles œuvres; seulement de belles œuvres, connues éprouvées, élevées par la commune admiration (Alain,Propos, 1921, p. 218).C'est aux chefs et aux chefs seulement qu'il appartient d'apprécier les mérites dans l'ordre national comme les services dans l'ordre professionnel (De Gaulle,Mém. guerre, 1954, p. 407).
c) Locutions
Ne ... seulement que. Nous valons mieux qu'eux (...) sans nous vanter trop, ce me semble, et à n'en juger seulement que par la conduite des princes, qui n'étaient pas, je crois, pires que leurs sujets (Courier,Pamphlets pol., Disc. souscr. acquis. de Chambord, 1821, p. 79).
Rem. Seulement n'est pas considéré comme un pléonasme quand il est utile à la clarté du texte: Il n'y avait pas une heure qu'elle « savait », − et, déjà, elle ne faisait plus seulement que de se résigner (Martin du G., Thib., Belle sais., 1923, p. 944).
Non seulement. [Dans des tours marquant une opposition ou une gradation positive, le second terme étant le plus souvent coordonné par mais (mais encore, mais aussi, mais même, mais en outre, mais en plus, mais également); non et seulement sont qqf. séparés par un tiret] J'ai besoin de l'hypothèse de Dieu, non-seulement, comme je viens de le dire, pour donner un sens à l'histoire, mais encore pour légitimer les réformes à opérer, au nom de la science, dans l'état (Proudhon,Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 22).Je restais immobile, sans être capable non seulement de me lever, mais même de décider que je me lèverais (Proust,Fugit., 1922, p. 654).
[À la forme nég.] Non pas (non plus, non point) seulement ... (mais). Les bibliothèques administratives (...) tendent à constituer, pour l'usage pratique des bureaux, une documentation d'actualité, non plus seulement nationale, mais internationale (Civilis. écr., 1939, p. 48-11).Il s'endormait, non pas seulement entre chaque plat: entre chaque bouchée, − quelques secondes, sa fourchette levée (Vercors,Sil. mer, 1942, p. 16).
Pas seulement (plus seulement, point seulement). [Avec gén. symétrie de pas seulement et de mais, mais encore, c'est aussi] Ce n'est plus seulement de votre gloire qu'il s'agit désormais, c'est aussi du bonheur de ces deux nobles créatures (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 304).Voilà cinq ans que le Volat braconne sur vous, pas seulement au petit collet comme nous tous, au furet ou au grillage, mais au panneau, monsieur, au filet! (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 189).
Tant* seulement.
2. [Avec un sens temp.]
a) Pas avant le moment désigné. À ce moment là seulement; seulement au début, après, après coup; seulement maintenant. Il fut signalé à notre vigilance par une lettre d'une de ses complices qui a été interceptée et remise au Comité, il y a déjà quinze jours, et dont le citoyen Lacroix a pris connaissance hier soir seulement (France,Dieux ont soif, 1912, p. 212).Alors, − mais seulement alors, − je me suis rappelé qu'il était chez Mathilde le soir où j'y fis un brillant portrait de M. Sidoine (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p. 255).
b) Synon. de à l'instant, juste.MmeBontemps ne fait pas des visites très courtes et elle vient seulement d'arriver (Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 507).Va dormir encore. Le soleil se lève seulement. Tu as les yeux tout petits de sommeil (Anouilh,Antig., 1946, p. 149).
B. − [Le plus souvent dans des loc. ou dans des tours de la lang. fam. et pop. parlée]
1. [Souvent placé en tête de phrase ou de prop., sert à marquer une restriction ou une oppos. à ce qui vient d'être dit ou écrit] Synon. de mais, cependant, toutefois.Brotonneau: J'ai retrouvé mes vingt ans... Louise: Moi aussi, j'ai retrouvé les miens. Brotonneau: Oui, seulement les vôtres étaient tout près (Flers, Caillavet,M. Brotonneau, 1923, ii, 2, p. 12):
Ce n'est point qu'elle fût laide, madame Puta, non, elle aurait même pu être assez jolie, comme tant d'autres, seulement elle était si prudente, si méfiante, qu'elle s'arrêtait au bord de la beauté, comme au bord de la vie... Céline,Voyage, 1932, p. 129.
Empl. subst. Il a fait comme il devait, et je l'applaudis; seulement, il y a un seulement, il ne fut pas assez sévère (Lautréam.,Chants Maldoror, 1869, p. 267).
2. [Dans des tours interr., sert à exprimer le doute, l'inquiétude] Synon. de au moins, même.Cela n'a pas le sou pour souper. Me payera-t-il mon logement seulement? (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p. 484).Est-ce qu'il sait seulement conduire une moto? C'est dangereux ces engins (Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 203).
3. [Dans des tours nég.] Synon. de même.
Pas seulement, ni seulement. Je crois bien que je ne te donnerai plus rien. Pas seulement ça! dit-il en faisant claquer l'ongle de son pouce sous sa maîtresse dent (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 196).Ah! il n'était plus question de crever, ni seulement d'être gardien de nuit dans la banque de son frère! (Montherl.,Célibataires, 1934, p. 749).
Région. Les bêtes (...) oscillaient de droite à gauche et de gauche à droite comme elles font pour enlever une charge trop lourde, et le diable, au bout du câble, dansait, à deux ou trois pieds au-dessus du sol, comme une navette creuse sur un métier... En vain toujours. Le fût ne sursautait pas seulement (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p. 55).
Seulement pas (vieilli). Synon. même pas (v. pas1I A 1 a).− Regardez! ils lui ont donné ça, n'est-ce pas se foutre du monde? − Moi, voyez! je n'ai seulement pas de quoi payer le pain de la quinzaine (Zola,Germinal, 1885, p. 1291).Il y a des femmes que jamais un homme sain n'imaginera dépouillées de leurs vêtements (...). Celles-ci sont vénérables personnes que je n'introduirai seulement pas dans un conte où l'on badine (Boylesve,Leçon d'amour, 1902, p. 34).
Sans seulement. À ce moment un pauvre type se présente, et il lui loge une balle dans la peau, sans lui avoir seulement souhaité le bonsoir (Bernanos,Crime, 1935, p. 824).Un peu plus, tu allais être venu à Paris sans seulement avoir vu notre petit! (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 793).
4. [Sert à exprimer un souhait ou un regret]
Pourvu seulement que + subj. ou que + verbe au subj. + seulement. Synon. de au moins, du moins.Que j'arrive seulement au pouvoir, et l'on verra! (Scribe,Bertrand, 1833, iii, 1, p. 171).Je ne parle pas des garces qui se disaient: « Chouette! pourvu seulement que mon amant ne parte pas aussi [à la guerre]... Il est vrai qu'un de perdu... » (Romains,Hommes bonne vol., 1938, p. 126).
Si seulement + ind. Synon. de si au moins, si encore*.Pourquoi est-ce que j'y suis venu? Elle ne voulait pas que je monte. Si seulement je l'avais écoutée (Ramuz,Gde peur mont., 1926, p. 97).Je me lève en sursaut: si seulement je pouvais m'arrêter de penser, ça irait déjà mieux (Sartre,Nausée, 1938, p. 130).
5. Région. [Placé après un verbe à l'impér.; sert à atténuer un ordre ou une invitation] Synon. de donc.Il me la passa [la gourde]. Elle était légère. − À vous, guide, lui dis-je. − Buvez seulement, répliqua-t-il en s'apprêtant à partir; c'est à peine si vous y trouverez de quoi (Toepffer,Nouv. genev., 1839, p. 351).C'était une vieille femme en caraco de nuit; elle cachait la bougie derrière sa main. − Entrez seulement, et vite, que ça se voit de par la porte (Giono,Gd troupeau, 1931, p. 166).
Prononc. et Orth.: [sœlmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1121-34 sulement « rien de plus, uniquement » (Philippe de Thaon, Bestiaire, 1340 ds T.-L.); av. 1570 non seulement ... mais aussi (G. Grévin, Brief discours pour l'intelligence de ce théâtre ds Théâtre compl., éd. L. Pinvert, p. 10); b) ca 1160 tot solement « tout seul » (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 2025); 2. déb. xvies. en tête de prop., introd. une restriction « cependant, toutefois » (Gringore, Vie MS., S. Loys ds Œuvres compl., éd. A. de Montaiglon et J. de Rothschild, t. 2, p. 25); 3. 1546 + adv. de temps « ne ... pas avant » alors seulement (Est.); 4. 1580 (en phrase interr. ou nég.) « ne ... pas même » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, livre I, XXVI, p. 175); 5. 1560 « placé après un verbe à l'impér., sert à atténuer la valeur impér. de la phrase » (J. Grévin, L'Olimpe, op. cit., p. 176); 6. 1561 si seulement « si au moins » (Id., Les Esbahis, éd. E. Lapeyre, acte II, scène 3, p. 126). Dér. de seul*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 34 092. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 40 509, b) 40 073; xxes.: a) 47 659, b) 60 292. Bbg. Nølke (H.). Les Adv. paradigmatisants... Copenhague, 1983, pp. 127-140; Problems in the Semantic/Pragmatic description of French adverbials... Acta Ling. hafn. 1982, t. 17, pp. 157-169.

Wiktionnaire

Adverbe - français

seulement \sœl.mɑ̃\

  1. Uniquement ; rien que ; sans quelqu’un ou quelque chose de plus.
    • Seulement le feu bruissait, comme pour faire comprendre la profondeur du silence. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ce n’est point un ami, et je le regrette. C’est seulement une de ces relations intermittentes et lointaines comme chacun de nous en possède beaucoup à Paris. — (Octave Mirbeau, L’assassin de la rue Montaigne ,)
    • L’hélice tournait plus lentement, pour maintenir seulement l’aéronat contre la brise, et son ronflement était beaucoup plus perceptible […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 230 de l’édition de 1921)
    • La vache marocaine est mauvaise laitière : on ne peut guère en tirer qu’un à trois litres de lait, et seulement tant qu’elle allaite. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 230)
  2. À l’instant.
    • Le courrier vient seulement d’arriver.
  3. Du moins ; au moins.
    • Si seulement il m’avait écrit.
  4. Toutefois ; mais.
    • Seulement, elles ont besoin de souffleurs. Livrées à elles-mêmes, elles seraient fort embarrassées de faire la différence entre Sandro et Manet. Elles les croient de la même école. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e édition, page 35)
  5. Même.
    • Cet homme, que l’on disait mort, n’a pas seulement été malade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEULEMENT. adv.
Uniquement, sans quelqu'un ou quelque chose de plus. Je vous demande seulement votre parole. Dites-lui seulement un mot. Nous serons trois seulement. Laissez-moi seulement reposer un quart d'heure. Souffrez seulement qu'il vienne vous parler. Je crains seulement qu'il n'arrive trop tard. Il signifie encore À l'instant. Le courrier vient seulement d'arriver. Il signifie également Du moins, au moins. Si seulement il m'avait écrit. Il signifie aussi Toutefois, mais. Vous pouvez aller le voir; seulement ne restez pas trop longtemps.

PAS SEULEMENT signifie Pas même. Cet homme, que l'on disait mort, n'a pas seulement été malade.

NON SEULEMENT, loc. adv. Voyez NON.

Littré (1872-1877)

SEULEMENT (seu-le-man) adv.
  • 1Rien de plus, pas davantage. Trois ou quatre seulement Au nombre desquels on me range Peuvent donner une louange Qui demeure éternellement, Malherbe, III, 2. Sur ce point seulement contente mon désir, Corneille, Cinna, V, 1. Il était plein d'esprit, de sens et de raison ; Seulement pour l'argent un peu trop de faiblesse De ses vertus en lui ravalait la noblesse, Boileau, Sat. X. Je vous réponds de vous, consentez seulement, Racine, Brit. II, 3. Donnez-moi seulement le temps de respirer, Racine, Ath. V, 2.
  • 2Uniquement. Je vais au spectacle seulement pour la musique. Monseigneur, ce n'est plus seulement par cette vaillante main et par ce grand cœur que vous acquerrez de la gloire, Bossuet, Reine d'Anglet. Suis-je leur empereur seulement pour leur plaire ? Racine, Brit. IV, 3. Je me comparerais à ce Troyen qui mérita la protection d'une déesse seulement parce qu'il la trouva belle, Montesquieu, Disc. de récept. à l'acad. de Bord.
  • 3Au moins, du moins. Si je pouvais, comme je vous ai dit quelquefois, vivre seulement deux cents ans, il me semble que je serais une personne bien admirable, Sévigné, 30 oct. 1673. Semblait-il seulement qu'il eût part à mes larmes ? Racine, Andr. V, 1.
  • 4Même. Cet homme que l'on disait mort n'a pas seulement été malade. M. le Tellier, renfermé dans les modestes emplois de la robe, ne jetait pas seulement les yeux sur les engagements éclatants, mais périlleux de la cour, Bossuet, le Tellier.
  • 5Ne… que… Le courrier est arrivé seulement d'aujourd'hui. D'aujourd'hui seulement je jouis de ma gloire, Racine, Andr. II, 5.
  • 6À la seule condition que. Parlez librement ; seulement respectez les convenances.
  • 7Si seulement ! locution qui exprime le désir d'une chose qui suffira pour satisfaire. Si seulement il rendait l'argent.
  • 8Non-seulement, loc. adv. Voy. NON.
  • 9Seulement explétif avec ne… que, comme on a vu que seul (n° 9), est quelquefois. Quand j'irai en Provence, je vous tenterai de revenir avec moi et chez moi ; vous serez lasse d'être honorée… vous n'y perdrez rien, il ne faudra seulement que changer de ton, Sévigné, à Mme de Grignan, 21 juin 1671.
  • 10Tant seulement, voy. TANT.

HISTORIQUE

XIIe s. Et mes chançons [je] fais por vous solement, Couci, VII.

XIIIe s. Je ne chantai fors d'une seulement Qui tant forfist que vengeance en fust prise, Quesnes, Romancero, p. 89. Et qu'il n'ont mais nul hoir… Fors seulement Bertain, Berte, LXVII. Là la laissasmes nous ens au bois seulement [seule], ib. XCV.

XVIe s. Non seulement il… mais il…, Montaigne, I, 25. Vous ne les leur feriez pas seulement regarder en face, Montaigne, I, 64. On faict peur à nos gens seulement de nommer la mort, Montaigne, I, 72. Lysander ne gaigna seulement que deux battailles navales, Montaigne, III, 156. Par ce moyen il ne fut roy que huit mois seulement, en tout, Amyot, Lyc. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « seulement »

Seule, et le suffixe ment ; Berry, sement, s'ment ; wallon, seulmain ; provenç. solamen ; catal. solament ; espagn. solamente ; portug. somente ; ital. solamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De seul, seule avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « seulement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
seulement sœlmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « seulement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « seulement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « seulement »

  • Naître, c'est seulement commencer à mourir.
    Théophile Gautier — L'horloge
  • J’ai arrêté de boire. Mais seulement quand je dors.
    George Best
  • Que le roi seulement soupire et tout le royaume gémit.
    William Shakespeare — Hamlet
  • L'homme ne vit pas seulement de pain.
    Proverbe français
  • Il faut vivre et non pas seulement exister.
    Plutarque
  • Dada a son origine dans le dictionnaire. C’est terriblement simple. En français cela signifie « cheval de bois ». En allemand « va te faire, au revoir, à la prochaine ». En roumain « oui en effet, vous avez raison, c’est ça, d’accord, vraiment, on s’en occupe », etc. C’est un mot international. Seulement un mot et ce mot comme mouvement.
    Hugo Ball — Manifeste littéraire
  • Oh ! ne pas tant vivre, végéter seulement !
    Jules Renard — Journal 1893 - 1898
  • Tu m’en veux de ne pas plaindre ce garçon ? Mais, Fani, les souffrances d’un amoureux ne sont qu’un miroir aux alouettes, une des éternelles tactiques de la séduction, et la moins noble. Je ne dis pas qu’elles soient feintes, je dis seulement qu’un homme qui ne sait pas les dissimuler n’est pas digne d’être plaint.
    Zoé Oldenbourg — Réveillés de la vie
  • Cependant, couchés côte à côte sur le même oreiller, les deux enfants dormaient. Claude, qui avait huit ans, ses petites mains rejetées hors de la couverture, respirait d’une haleine lente, tandis qu’Étienne, âgé de quatre ans seulement, souriait, un bras passé au cou de son frère.
    Emile Zola — L’Assommoir
  • Nos danses dans les rues et dans des bastringues, elles-mêmes quasi désuètes, en ont à leur manière pris la suite, mais désacralisées, sauf peut-être pour quelques lampées de patriotisme, motivées seulement dans la conscience claire des danseurs par quelques images d’Épinal de notre histoire.
    Marguerite Yourcenar — Le Temps
Voir toutes les citations du mot « seulement » →

Traductions du mot « seulement »

Langue Traduction
Anglais only
Espagnol solamente
Italien solamente
Allemand nur
Chinois 只要
Arabe فقط
Portugais
Russe только
Japonais のみ
Basque bakarra
Corse solu
Source : Google Translate API

Synonymes de « seulement »

Source : synonymes de seulement sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot seulement au Scrabble ?

Nombre de points du mot seulement au scrabble : 11 points

Seulement

Retour au sommaire ➦