La langue française

Rival, rivale

Sommaire

  • Définitions du mot rival, rivale
  • Étymologie de « rival »
  • Phonétique de « rival »
  • Citations contenant le mot « rival »
  • Images d'illustration du mot « rival »
  • Traductions du mot « rival »
  • Synonymes de « rival »
  • Antonymes de « rival »

Définitions du mot rival, rivale

Trésor de la Langue Française informatisé

RIVAL, -ALE, -AUX, adj. et subst.

I. − Substantif
A. − Personne qui se trouve en concurrence avec une autre et qui s'oppose à elle avec le désir de l'égaler ou de la surpasser. Synon. concurrent.Être le rival de qqn; éliminer, supplanter ses rivaux; avoir un avantage sur son, sa rival(e); rival acharné, malheureux; dangereux rival. D'autres virtuoses survinrent, qui lui succédèrent dans la faveur publique (...) ses échecs achevèrent de le décourager. Il se vengeait, en déblatérant contre ses rivaux avec ses compagnons de cabaret (Rolland,J.-Chr., Aube, 1904, p. 31):
Les écrivains du second et du troisième ordre en Allemagne ont encore des connoissances assez approfondies pour être chefs ailleurs. Les rivaux se haïssent dans ce pays comme dans tout autre, mais aucun n'oseroit se présenter au combat sans avoir prouvé par des études solides l'amour sincère de la science dont il s'occupe. Staël,Allemagne, t. 4, 1810, p. 153.
B. − En partic. Personne qui dispute à une ou plusieurs autres personnes l'amour, les faveurs de quelqu'un. Être le rival de qqn; un rival heureux; évincer un(e) rival(e); jalousie contre un(e) rival(e). Elle est folle depuis le jour où (...) son fiancé et un rival éconduit se prirent de querelle dans un bal masqué et allèrent sur le terrain (Ponson du Terr.,Rocambole, t. 1, 1859, p. 483).Nous voudrions trouver en cet ennemi un adversaire digne de nous et c'est ainsi que, de tous les désappointements que peut nous causer une femme, le désappointement par le rival est le pire (Maurois,Climats, 1928, p. 72).
C. − P. ext. Personne qui se trouve sur un plan d'égalité avec une autre et qui, sans être en conflit avec celle-ci, lui dispute le premier rang. Synon. compétiteur, émule.Se poser en rival (de qqn); rivaux en beauté, en gloire. Chacun des anciens maîtres a son royaume, son apanage, − qu'il est souvent contraint de partager avec des rivaux illustres. Raphaël a la forme, Rubens et Véronèse la couleur, Rubens et Michel-Ange l'imagination du dessin (Baudel.,Salon, 1846, p. 129).Je ne les aimais guère (...). Mais (...) à côté des Maltais, leurs rivaux en usure, ils me paraissaient presque humains (Tharaud,Fête arabe, 1912, p. 189).
P. anal. [En parlant de qqc.] En octobre 1956, la reine Elisabeth inaugura officiellement le premier réacteur de Calder Hall; il est alors de beaucoup le plus puissant générateur d'électricité d'origine nucléaire au monde, et de plus d'un an en avance sur son rival américain (Goldschmidt,Avent. atom., 1962, p. 114).
Loc. adj. [En parlant de qqn ou de qqc.] Sans rival(e). Inégalable. Synon. unique.Athlète, génie sans rival. Ces qualités d'exacte notation et d'indiscutable véracité, communes à la plupart des dessinateurs de talent d'outre-Manche, ont rendu le Graphic, le London News Illustrated, des journaux sans rivaux dans la presse illustrée des deux mondes (Huysmans,Art mod., 1883, p. 221).Il me paraît sans rival dans sa connaissance des effets que les différents poètes tirent de la métrique particulière à chacun d'eux (Du Bos,Journal, 1922, p. 82).
II. − Adj. [En parlant d'une pers./d'un groupe humain] Qui est opposé à une autre personne ou un autre groupe pour lui disputer un avantage. Synon. antagoniste, opposé.Équipes, factions, nations rivales. La lutte commençait, et les gladiateurs Firent irruption aux yeux des spectateurs: Les deux partis rivaux avaient pris un emblème, Et chacun à l'épaule étalait ses couleurs (Bouilhet,Melaenis, 1857, p. 111).La papauté étant divisée, l'Université prit le rôle d'arbitre du conflit et, pour forcer les deux papes rivaux à céder, décida de sa propre autorité qu'il ne convenait plus d'obéir ni à l'un ni à l'autre (Bainville,Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 110).
P. anal. [En parlant de qqc.] Saint-Martin fut bâti (...) ou rebâti dans le cours du XIIIesiècle, en même temps que la halle. Ainsi s'élevaient à l'envi les deux édifices rivaux (Michelet,Journal, 1840, p. 336).Les poèmes paraissaient le lendemain matin dans les deux journaux rivaux de la ville (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 223).
Prononc. et Orth.: [ʀival], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1500-03 subst. « concurrent en amour » (Therence en françois, f o93 v o); 2. 1604 « celui qui dispute quelque chose à un autre » (Montchrestien, Hector, IV, éd. L. Petit de Julleville, p. 54); 3. 1827 sans rival « inégalable, insurpassable » (Baour-Lormian, Ossian, p. 185); 4. 1830 adj. « inspiré par le désir du même objet, en concurrence pour un but identique » (Dumas père, Christine, IV, 2, p. 257). Empr. au lat.rivalis « rival en amour » (cf. Térence, Eunuchus, 354 ds Gaff.), propr. « riverain autorisé à faire usage d'un cours d'eau », dér. de rivus « cours d'eau ». Voir FEW t. 10, p. 421b et 422a. Fréq. abs. littér.: 1 980. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 5 217, b) 2 381; xxes.: a) 1 873, b) 1 565.

Wiktionnaire

Adjectif

rival \ʁi.val\

  1. Qui aspire aux mêmes avantages, aux mêmes succès qu’un autre.
    • Rivaux comme tous bons chasseurs, c’était à qui raserait à l’autre le lièvre indiqué, et le roulé subissait naturellement les quolibets du vainqueur. — (Louis Pergaud, Un renseignement précis, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Deux peuples rivaux.
    • Deux nations rivales.
    • Deux poètes rivaux.
  2. (Économie) Qui ne peut pas être consommé par plusieurs personnes ou entités en même temps.
    • Jusqu’à présent, nous avons étudié des cas où se mêlaient ressources rivales et non-rivales, toutes soumises à différentes techniques de régulation, elles aussi mêlées. — (Lawrence Lessig, L’avenir des idées, traduction française, 2005)

Nom commun

rival \ʁi.val\ masculin (pour une femme on dit : rivale)

  1. Concurrent ; celui qui aspire, qui prétend aux mêmes avantages, aux mêmes succès qu’un autre.
    • (Figuré)La philosophie, d'abord servante, puis auxiliaire de la foi, devint ainsi sa rivale ; […]. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • Ils aiment tous deux la même personne, ils sont rivaux.
    • Elle a une dangereuse rivale.
    • Il aspire à cette place, mais il a bien des rivaux.
    • Carthage était la rivale de Rome.
    • Un rival généreux.
    • Un rival redoutable.
    • Ils sont rivaux de gloire.
    • Deux rivaux dignes l’un de l’autre.

Forme d’adjectif

rivale \ʁi.val\

  1. Féminin singulier de rival.

Nom commun

rivale \ʁi.val\ féminin (pour un homme on dit : rival)

  1. Femme rivale.

Adjectif

rivale \ri.'va.le\

  1. Rival.

Nom commun

rivale \ri.'va.le\ masculin et féminin identiques

  1. Rival, rivale.

Forme d’adjectif

rivale \ʁi.val\

  1. Féminin singulier de rival.

Nom commun

rivale \ʁi.val\ féminin (pour un homme on dit : rival)

  1. Femme rivale.

Adjectif

rivale \ri.'va.le\

  1. Rival.

Nom commun

rivale \ri.'va.le\ masculin et féminin identiques

  1. Rival, rivale.

Forme d’adjectif

rivale \ʁi.val\

  1. Féminin singulier de rival.

Nom commun

rivale \ʁi.val\ féminin (pour un homme on dit : rival)

  1. Femme rivale.

Adjectif

rivale \ri.'va.le\

  1. Rival.

Nom commun

rivale \ri.'va.le\ masculin et féminin identiques

  1. Rival, rivale.

Forme d’adjectif

rivale \ʁi.val\

  1. Féminin singulier de rival.

Nom commun

rivale \ʁi.val\ féminin (pour un homme on dit : rival)

  1. Femme rivale.

Adjectif

rivale \ri.'va.le\

  1. Rival.

Nom commun

rivale \ri.'va.le\ masculin et féminin identiques

  1. Rival, rivale.

Forme d’adjectif

rivale \ʁi.val\

  1. Féminin singulier de rival.

Nom commun

rivale \ʁi.val\ féminin (pour un homme on dit : rival)

  1. Femme rivale.

Adjectif

rivale \ri.'va.le\

  1. Rival.

Nom commun

rivale \ri.'va.le\ masculin et féminin identiques

  1. Rival, rivale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RIVAL, ALE. n.
Concurrent, concurrente; celui, celle qui aspire, qui prétend aux mêmes avantages, aux mêmes succès qu'un autre. Ils aiment tous deux la même personne, ils sont rivaux. Il a supplanté tous ses rivaux. Son rival a été préféré. Elle a une dangereuse rivale. Il aspire à cette place, mais il a bien des rivaux. Carthage était la rivale de Rome. Un rival généreux. Un rival redoutable. Ils sont rivaux de gloire. Deux rivaux dignes l'un de l'autre. Sans rival, sans rivale, Qu'on ne peut égaler. Un poète sans rival. Une gloire sans rivale.

RIVAL est aussi adjectif. Deux peuples rivaux. Deux nations rivales. Deux poètes rivaux.

Littré (1872-1877)

RIVAL (ri-val, va-l') s. m.
  • 1Celui, celle qui aspire, qui prétend aux mêmes avantages qu'un autre. Corrival… est devenu vieux ; on ne dit plus que rival, qui aussi est bien plus doux et plus court, Vaugelas, Rem. t. II, p. 577, dans POUGENS. L'un et l'autre rival, s'arrêtant au passage, Se mesure des yeux, s'observe, s'envisage, Boileau, Lutr. V. Il sait que, le premier, lui donnant mon suffrage, Je le fis nommer chef de vingt rois ses rivaux, Racine, Iphig. III, 6. Quand deux amis sont dans des postes qui naturellement les rendent rivaux, il ne faut plus leur demander des preuves d'équité, de droiture, ni même de générosité, Fontenelle, Chazelles. Nous voilà donc rivaux confidents l'un de l'autre, et concurrents de l'abbé Delille, Marmontel, Mém. VII.

    Fig. Comme nous agissons plus d'après nos sensations que d'après nos réflexions, les talents de l'imagination auront toujours plus d'attraits pour nous que les conseils de la raison sa rivale, Barthélemy, Anach. ch. 80.

    Sans avoir de rivaux, sans avoir personne qui partage la bonne opinion qu'on a de soi. Un homme qui s'aimait sans avoir de rivaux Passait dans son esprit pour le plus beau du monde, La Fontaine, Fabl. I, 11.

    Adj. Les Romains et les Parthes furent deux puissances rivales, qui combattirent, non pas pour savoir qui devait régner, mais exister, Montesquieu, Esp. XXI, 16. Ce fut comme nation rivale, et non comme nation commerçante, qu'ils [les Romains] attaquèrent Carthage, Montesquieu, ib. XXI, 14.

  • 2Particulièrement, il se dit de celui qui dispute le cœur d'une amante, de celle qui dispute le cœur d'un amant. Comme entre deux rivaux la haine est naturelle, Corneille, Poly. III, 1. Qui pourrait cependant t'exprimer les cabales Que formait en ces lieux ce peuple de rivales ? Racine, Esth. I, 1. Un mari n'a guère un rival qui ne soit de sa main, et comme un présent qu'il a autrefois fait à sa femme, La Bruyère, III. C'est un spectacle bien agréable qu'une rivale qui, s'humiliant à vos pieds, demande pardon et se justifie en même temps, Hamilton, Gramm. X. Dans la plupart des liaisons de galanterie, l'amant hait bien plus ses rivaux qu'il n'aime sa maîtresse, Rousseau, Ém. V.
  • 3Celui, celle qui est égale en œuvre, en mérite, en renom, émule. Ces deux rivaux d'Horace [Racan et Malherbe], héritiers de sa lyre, La Fontaine, Fabl. III, 1. C'est le fils et le rival d'Achille, Racine, Andr. II, 5. Marseille fut d'autant plus jalouse, qu'égalant Carthage sa rivale en industrie, elle lui était devenue inférieure en puissance, Montesquieu, Esp. XXI, 11. Florence, rivale de Rome, attirait chez elle la même foule d'étrangers, qui venaient admirer les chefs-d'œuvre antiques et modernes dont elle était remplie, Voltaire, Mœurs, 186.

    Sans rival, sans chose ou personne qui égale.

HISTORIQUE

XVIe s. Rivaux, que nous appellons corrivaux, Pasquier, Rech. VIII, p. 684, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RIVAL, s. m. (Gram.) terme de relation qui s’applique à deux personnes qui ont la même prétention.

Le mot rival se dit proprement d’un compétiteur en amour. Les intrigues des comédies & des romans sont assez souvent fondées sur la jalousie de deux rivaux qui se disputent une maîtresse. On applique aussi ce terme à un antagoniste dans d’autres poursuites.

Les Jurisconsultes font venir ce mot de rivus, ruisseau commun à plusieurs personnes qui viennent y puiser de l’eau, quòd ab eodem rivo aquam hauriant : & Donat prétend que rival a été formé de rivus, parce que les animaux prennent souvent querelle, lorsqu’ils viennent boire en même tems au même ruisseau. Mais Cœlius Rhodiginus dit (& cette étymologie est beaucoup plus sensée) qu’anciennement on appelloit rivaux, rivales, ceux dont les terres étoient séparées par une fontaine ou un ruisseau, dont le cours étant sujet à être détourné suivant différentes routes, occasionnoit entre les voisins des disputes & des procès fréquens. C’est ce qu’on voit tous les jours à Paris entre les porteurs d’eau qui viennent pour remplir leurs seaux à la même fontaine. Cette coutume de séparer les terres par de petits canaux ou ruisseaux, a lieu dans les prairies voisines d’un gros ruisseau ou d’une riviere dont on fait entrer l’eau dans les prés, ensorte qu’il n’est permis aux particuliers ni d’en retenir ni d’en détourner le cours au détriment de leurs voisins.

Horace dit qu’un auteur trop amoureux de ses ouvrages, court risque d’en être amoureux tout seul & sans avoir de rival :

Quin sine rivali teque & tua solus amares. Art. poét.


& la Fontaine a dit d’un homme laid, & cependant épris de lui-même,

Un homme qui s’aimoit sans avoir de rivaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rival »

Du latin rivalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. rivalis, proprement riverain, et, comme les riverains ont souvent dispute, rival, du lat. rivus, ruisseau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rival »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rival rival

Citations contenant le mot « rival »

  • J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer. Jean Racine, Britannicus, IV, 3, Néron
  • Imposteur. Candidat rival à des honneurs publics. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer. De Jean Racine / Britannicus
  • L’écrivain n’est pas le transcripteur du monde, il en est le rival. De André Malraux
  • Pour tromper un rival, l'artifice est permis, On peut tout employer contre ses ennemis. De Cardinal de Richelieu / Les Thuilleries
  • Celui qui a vécu jusqu’au bout l’orgueil de la solitude n’a plus qu’un rival : Dieu. De Emil Michel Cioran / Des Larmes et des saints
  • La présence des autres est créatrice de violence. Car les autres sont au moins deux : l'un devient rival, l'autre l'objet de la rivalité. De Jacques Attali / Les Trois Mondes
  • Ou vous avez un rival ou vous n'en n'avez pas. Si vous en avez un, il faut plaire pour lui être préféré, si vous n'en n'avez pas, il faut encore plaire pour éviter d'en avoir. De Pierre Choderlos de Laclos / Les liaisons dangereuses
  • Il n'y a pour la femme trompée de torture pire que l'idée du bonheur profond de sa rivale. De Constantin
  • Les femmes les plus galantes deviennent sincèrement vertueuses quand il s'agit de condamner leurs rivales. De Paul Bourget / Physiologie de l'amour moderne
  • L'infidélité afflige les femmes en raison du plaisir qu'elle fait à leur rivale. De Julie de Lespinasse / Correspondance
  • Une jolie femme n'est-elle pas à demi vengée du jour où elle connaît sa rivale ? De Eugène Cloutier / Les Inutiles
  • "Si vous me dites quel a été mon rival le plus difficile à déchiffrer et à jouer, c'est bien Liverpool. Les premières années quand je suis arrivé en Angleterre, Liverpool était un peu plus faible que maintenant. Si vous vous laissez dominer, ils vous enferment dans la surface et vous ne pouvez pas vous échapper. Quand vous les dominez, ils courent dans l'espace comme personne d'autre. Ils reculent très rapidement. Ils sont très forts stratégiquement. Leurs joueurs ont une grande force mentale. Klopp est le rival qui m'a le plus fait réfléchir à la façon de le battre", a indiqué le manager de Manchester City pour DAZN. , Man City : Guardiola dévoile son grand rival - Football MAXIFOOT
  • Au moment de l’écriture de cet article, Omar a une avance budgétaire sur son rival de plus de 126 000 dollars et elle a dépensé plus d’un million de dollars de plus que lui, selon des données transmises par le Center for Responsive Politics. The Times of Israël, Un groupe pro-Israël collecte 400 000 dollars pour le rival d'Ilhan Omar | The Times of Israël
  • Fabio Quartararo, qui partira en pole position pour le MotoGP d'Andalousie dimanche après avoir déjà remporté la première course de la saison, estime que Marc Marquez est toujours "un rival pour le titre" malgré sa blessure qui l'a contraint à déclarer forfait. Les Echos, MotoGP: Marquez est toujours "un rival pour le titre", estime Quartararo | Les Echos
  • L'infidélité afflige les femmes en raison du plaisir qu'elle fait à leur rivale. De Julie de Lespinasse / Correspondance
  • Les femmes les plus galantes deviennent sincèrement vertueuses quand il s'agit de condamner leurs rivales. De Paul Bourget / Physiologie de l'amour moderne
  • Il n'y a pour la femme trompée de torture pire que l'idée du bonheur profond de sa rivale. De Constantin
  • Enfin une rivale….en dessin, dans l’imaginaire des patrons de mercedes. Elle va rivaliser quel modele de S, la 2015, 2020, 2022 premier ou deuxieme trimestre.😣. De toute façon le marché n’est pas sur ce genre de voiture tres haut de gamme. Automobile Propre, Mercedes EQS : la rivale de la Tesla Model S s’annonce en version définitive
  • Configurez votre véhicule MG3 : une nouvelle rivale électrique pour la Renault ZOE ? ou demandez un essai gratuitement. Automobile Propre, MG3 : une nouvelle rivale électrique pour la Renault ZOE ?
  • Une jolie femme n'est-elle pas à demi vengée du jour où elle connaît sa rivale ? De Eugène Cloutier / Les Inutiles
  • Aux Etats-Unis dans les années 80, cette Dodge Omni GLHS se positionnait en rivale de la Volkswagen Golf GTI. Auto Plus, Dodge Omni GLHS Shelby (1986) aux enchères Mecum... - Auto Plus

Images d'illustration du mot « rival »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rival »

Langue Traduction
Anglais rival
Espagnol rival
Italien rivale
Allemand rivale
Chinois 对手
Arabe منافس
Portugais rival
Russe соперник
Japonais ライバル
Basque rival
Corse rivale
Source : Google Translate API

Synonymes de « rival »

Source : synonymes de rival sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rival »

Partager