La langue française

Allié, alliée

Sommaire

  • Définitions du mot allié, alliée
  • Étymologie de « allié »
  • Phonétique de « allié »
  • Évolution historique de l’usage du mot « allié »
  • Citations contenant le mot « allié »
  • Images d'illustration du mot « allié »
  • Traductions du mot « allié »
  • Synonymes de « allié »
  • Antonymes de « allié »

Définitions du mot « allié, alliée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLIÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de allier*.
II.− Adjectif
A.− DR. CIVIL. [En parlant de pers., de familles] Qui est parent par alliance* :
1. ... il répondit sans colère et avec une dignité tant soit peu aristocratique : « Il n'est pas vrai que les natifs de l'Auvergne soient des étrangers ici; car, à l'exception de cinq, tous les évêques de Tours sont sortis de familles alliées de parenté à la nôtre; tu devrais ne pas ignorer cela ». A. Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1840, pp. 226-227.
Absol. Bien allié. De bonne condition :
2. Ils disaient hautement qu'il fallait la [Élisabeth] renvoyer à son père et reprendre la parole donnée; qu'une pareille béguine n'était pas faite pour leur prince; qu'il lui fallait une épouse bien alliée, riche, et de mœurs vraiment royales... Ch. de Montalembert, Hist. de sainte Élisabeth de Hongrie,1836, p. 23.
B.− DR. INTERNAT. [En parlant de pays, d'États ..., de leurs représentants] Uni par un accord, un traité d'alliance* (en partic. en temps de guerre) :
3. Tout au plus, ces trois assemblées pourront se réunir dans le même vœu, comme trois nations alliées peuvent former le même désir. E.-J. Sieyès, Qu'est-ce que le Tiers État?1789, p. 80.
4. ... l'empereur m'a fait appeler pour lui traduire la convention des souverains relative à sa captivité. La voici : Convention entre la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Prusse et la Russie, signée à Paris, le 2 août 1815. « Napoléon Bonaparte étant au pouvoir des souverains alliés, leurs majestés le roi du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et de l'Irlande... etc. » E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 488.
5. ... en Étrurie les Gaulois n'attaquèrent que les villes alliées de Rome, Clusium et Céré... J. Michelet, Histoire romaine,t. 1, 1831, p. 136.
6. ... la loi Mac-Mahon fut à nouveau amendée sous l'angle de la collaboration militaire internationale. Cette deuxième modification ouvrait enfin la voie à de véritables alliances nucléaires, car elle permet au président d'autoriser le transfert à des pays alliés d'éléments non nucléaires d'armes atomiques... B. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 201.
Néol. Des Alliés (par réf. aux Alliés des deux guerres mondiales; infra III B 3). (Haut-) commandement allié, débarquement allié, dispositif allié, stratégie alliée, offensive alliée, avance alliée, politique alliée, opérations alliées, bombardements alliés... :
7. ... le 27 mars 1916, les représentants de tous les gouvernements alliés se réunirent à Paris. J. Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 282.
8. Au cours des combats de 1940, puis des bombardements alliés, enfin de la libération, 500 000 immeubles ont été complètement détruits, 1 500 000 gravement endommagés. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,Le Salut, 1959, p. 233.
C.− MÉTALL. [En parlant d'un métal] Uni par alliage* à un autre métal (ou plusieurs). Allié avec, allié de (Besch. 1845) :
9. ... sous Philippe 1er, les sols d'argent formant une livre de compte, pesaient bien encore une livre de poids; mais cette livre de poids était composée de 8 onces d'argent allié avec 4 onces de cuivre... J.-B. Say, Traité d'économie politique,1832, pp. 295-296.
Rem. ,,Se dit plus spécialement des éléments comme le chrome, le tungstène, le molybdène, le nickel que l'on ajoute à l'acier pour empêcher la corrosion et pour le rendre résistant à la chaleur.`` (Duval 1959).
P. ext. :
10. En dehors du système officiel, mètre a été d'une terrible fécondité; allié tantôt à un mot grec, tantôt à un mot latin, car tout est bon aux barbares qui méprisent la langue française, il donna une quantité de termes inutiles et déconcertants tels que chronomètre, microchronomètre, célérimètre... R. de Gourmont, Esthétique de la langue française,1899, pp. 53-54.
Au fig. Uni, combiné :
11. ... sa corruption [de Voltaire] est d'un genre qui n'appartient qu'à lui; elle s'enracine dans les dernières fibres de son cœur et se fortifie de toutes les forces de son entendement. Toujours alliée au sacrilège, elle brave Dieu en perdant les hommes. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 1, 1821, p. 275.
12. ... parmi les obscurs, Malfilâtre et Gilbert; deux réputations surfaites : car l'inspiration de l'un n'était que le pâle reflet du pâle lyrisme de Jean-Baptiste Rousseau, et l'inspiration de l'autre, que le mélange d'une impuissance orgueilleuse alliée avec une haine qui n'avait même point l'excuse de l'initiative et de la sincérité, puisqu'elle n'était que l'instrument payé des rancunes et des colères d'un parti. H. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 5.
III.− Substantif
A.− DR. CIVIL. Parent par alliance*. Synon. affin :
13. 407. Le conseil de famille sera composé, non compris le juge de paix, de six parens ou alliés, (...) Le parent sera préféré à l'allié du même degré... Code civil,1804, p. 75.
14. rosemberg. − Vous venez de Bohème, Seigneur? Vous devez connaître mon oncle, le baron d'Engelbreckt? ulric. − Beaucoup; c'est un de mes voisins; nous allions ensemble à la chasse, l'hiver passé. Il est allié, de loin, il est vrai, de la famille de ma femme. rosemberg. − Vous êtes allié de mon oncle d'Engelbreckt? A. de Musset, La Quenouille de Barberine,1840, I, 3, p. 294.
15. Sa Majesté, sans s'arrêter, l'avertit en termes exprès, qu'il fît attention à sa conduite, qu'on le guettait, qu'on voulait un éclat, que, selon la bonne coutume des parents et des alliés, il se brassait des choses contre lui, et finalement, lui lâcha le nom de son oncle et ancien tuteur, François V, le duc de Modène. É. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 170.
B.− DR. INTERNAT. Pays, État ... uni à un ou plusieurs autres par un accord, un traité d'alliance* :
16. ... le plus grand accélérateur soviétique (...) est devenu aussi l'objet d'une entreprise commune car, après avoir été construit par l'URSS, il est géré et subventionné par un Institut unifié pour la Recherche nucléaire qui comprend l'URSS et ses dix alliés de l'Est dont aucun ne fait partie du CERN. G. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 101.
En partic., HIST. Les alliés.
1. Les cités unies à Rome par un traité :
17. D'autre part étaient les alliés, fœderati ou socii. Ils étaient moins mal traités. Le jour où ils étaient entrés dans la domination romaine, il avait été stipulé qu'ils conserveraient leur régime municipal et resteraient organisés en cités. N.-D. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 494.
2. L'ensemble des puissances qui, en 1814 et 1815, envahirent la France pour restaurer les Bourbons :
18. ... dans tous les actes diplomatiques publics et secrets qui se sont succédé jusqu'au traité de Châtillon; dans celui-là même, fait en France en février 1814, les alliés ne songèrent jamais aux Bourbons. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 73.
19. Dire : les régicides, ou dire : les votants, dire : les ennemis, ou dire : les alliés, dire : Napoléon, ou dire : Bonaparte, cela séparait deux hommes plus qu'un abîme. V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 148.
3. Ensemble des nations qui s'opposèrent à l'Allemagne et à ses partisans, pendant chacune des deux guerres mondiales :
20. Quand on songe aux désastres que les Alliés ont dû subir en août 1914, et pendant presque toute la durée de la dernière guerre... J. Green, Journal,1942, p. 193.
21. Je me souviens d'octobre et novembre 1943 comme des mois les plus sombres, pour la situation morale, de notre séjour polonais. Le débarquement des Alliés, tant annoncé, tant escompté dès le printemps de cette année-là, ne s'était pas produit. F. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 314.
Rem. Se rencontre avec une majuscule.
P. anal. Personne qui, par sympathie, communauté d'idées, d'intérêts ... apporte son soutien, son concours. Faire de qqn son allié, se faire un allié de qqn :
22. Le véritable parti du roi devait être l'immense majorité de la nation, qui veut une constitution représentative. Il fallait donc se garder de toute alliance avec les bonapartistes, parce qu'ils ne pouvaient que perdre la monarchie des Bourbons, soit qu'ils les servissent de bonne foi, soit qu'ils voulussent les tromper. Les amis de la liberté étaient au contraire les alliés naturels dont le parti du roi devait s'appuyer... G. de Staël, Considérations sur les principaux événements de la Révolution française,t. 2, 1817, p. 215.
23. Je me sentis l'ami, l'allié, le frère de tous ces hommes confiants et qui sont, sinon volés, du moins fraudés par tous ces écumeurs de corsages. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Cri d'alarme, 1886, p. 1063.
Arg. Complice, ,,assoce`` (Bruant 1901).
P. ext. :
24. Les insectes insectivores ont des droits trop évidents à la protection de l'homme, dont ils sont les alliés. J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 146.
25. Là-bas, des cheminées, des élévateurs, des réservoirs : les alliés de la révolution. A. Malraux, La Condition humaine,1933, p. 276.
Au fig. :
26. La religion n'abandonne jamais la première l'État; mais si elle en est abandonnée, elle laisse périr le gouvernement, assez insensé pour la regarder, non pas comme la souveraine nécessaire, ou même comme une alliée utile, mais comme une ennemie cachée, un mal inévitable, qu'il faut circonscrire ainsi que la peste, de peur qu'il ne gagne, ou tolérer comme les jeux publics et les prostituées, de peur qu'on ne fasse pis. L.-G. A. de Bonald, Législation primitive,t. 2, 1802, p. 117.
27. Que les despotes mettent des entraves à la parole, à la pensée, aux écrits, c'est tout simple; qu'ils empêchent ou retardent le progrès des lumières, rien de plus facile à concevoir : si la vérité se répand, ils sont perdus! La république, au contraire, n'a pas de meilleure alliée : c'est par l'instruction qu'elle surmontera tout... Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 2, 1870, p. 286.
Étymol. ET HIST. − 1316 alliiet « celui qui est uni à un autre par un traité » (Charte S. Lambert, 514, A. Liège ds Gdf. Compl. : Li aidant et alliiet des Liegeois). Part. passé substantivé de allier*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3 384. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 3 463, b) 1 111; xxes. : a) 1 067, b) 10 201.

Wiktionnaire

Adjectif

allié \a.lje\

  1. Qui est uni par une entente, un pacte politique ou par des liens résultant du mariage.
    • Des peuples alliés.
    • Les nations alliées.
    • Ils étaient alliés entre eux suite à un second mariage.
    • C’était, nous dit-on, la petite-fille de l’un des descendants d’une famille alliée aux anciens rois de France ; le sang des Valois coulait dans ses veines. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu : Sylvie, 1854)

Nom commun

allié \a.lje\ masculin (pour une femme on dit : alliée)

  1. Organisation ou personne qui a rejoint une alliance.
    • Ces conditions sont jugées inacceptables par le gouvernement tunisien. Les alliés passent outre aux objections françaises et livrent les armes promises, le 15 novembre 1957. — (P.-F. Gonidec, Droit d’outre-mer, vol. 2, Éditions Montchrestien, 1959, p. 80)
    • Les généraux renégats sont les représentants d’une classe qui, pour survivre en tant que telle, a renoncé à la nation chilienne et est sciemment devenue l’alliée de l’impérialisme nord-américain. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot et Françoise Campo, Seuil, 1974)
  2. Personne unie à la famille d'un autre par les liens du mariage plutôt que par le sang.
    • Parents et alliés.

Forme de verbe

allié \a.lje\

  1. Masculin singulier du participe passé du verbe allier.
    • La quantité totale du zinc employé à la désargentation s’éleva à 1,42 p. 100 du poids du plomb d’œuvre, dont 0,29 p. 100 de zinc sans aluminium servirent pour désaurifier et décuivrer le plomb, tandis que le reste de 1,13 p. 100 allié avec 0,5 p. 100 d’aluminium était employé à la désargentation proprement dite. — (Carl Schnabel, Traité théorique et pratique de métallurgie ; cuivre, plomb, argent, or, volume 1, 1896, page 522)

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :

Forme d’adjectif

alliée \a.lje\ féminin

  1. Féminin singulier de allié.

Nom commun

alliée \a.lje\ féminin (pour un homme on dit : allié)

  1. Féminin singulier de allié.

Forme de verbe

alliée \a.lje\

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe allier :
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLIER. v. tr.
Unir par une entente, un pacte. L'intérêt a allié ces deux peuples. En termes de Politique, ce verbe est surtout pronominal. Ces deux républiques s'allièrent ensemble. Il signifie figurément Joindre ensemble des choses différentes, opposées, disparates. Allier la force à la prudence. Allier les plaisirs avec les devoirs. Il sait allier l'esprit du monde avec celui de la religion. Ce poète a l'art d'allier les mots qui semblent le moins faits pour être unis. Ces deux qualités ne peuvent s'allier, ne s'allient que difficilement. Ces mots ne s'allient pas l'un avec l'autre, etc.

ALLIER signifie particulièrement Unir par les liens du mariage. Allier une maison, une famille à une autre. Il s'est allié en bon lieu. Il veut se bien allier. S'allier à une bonne famille, avec une bonne famille. Ces deux familles se sont alliées. Il se dit spécialement, en termes d'Arts, de l'Action de combiner les métaux. Allier l'or avec l'argent. Ces deux métaux ne s'allient point, ne peuvent s'allier ensemble. Le participe passé

ALLIÉ, ÉE, s'emploie aussi adjectivement avec le sens de Qui est uni par une entente, un pacte politique ou par des liens résultant du mariage. Peuples alliés. Nations alliées. Ils étaient alliés entre eux par suite d'un second mariage. Il s'emploie aussi comme nom. Intervention des alliés. L'armée des alliés. Les parents et alliés.

Littré (1872-1877)

ALLIÉ (a-li-é, ée) part. passé.
  • 1Joint avec. Cuivre allié avec de l'or. La douceur alliée au courage.
  • 2Uni par des traités. Ces deux nations sont alliées. être allié de Rome et s'en faire un appui, Corneille, Nicom. III, 2.
  • 3Uni par ce genre de parenté qu'on nomme affinité, c'est-à-dire où, sans appartenir naturellement à la famille, on est parent du mari ou de la femme. Allié de très près aux Montmorency.

    Être bien allié, avoir, par affinité. des parents bien placés. L'abbé d'Hervault était un homme de condition bien allié, Saint-Simon, 14, 156.

  • 4 S. m. et f. Celui, celle qui est jointe à un autre par affinité. C'était mon allié. Beaucoup de parents et d'alliés. Cette fille est alliée de M. d'Arrouy, Sévigné, 428.
  • 5Confédéré. Les alliés gagnèrent la bataille de Leipzig sur l'empereur Napoléon. Porter plus de respect à de tels alliés, Corneille, Nicom. II, 3. Fouler aux pieds les droits d'une longue amitié Et m'armer sans pudeur contre mon allié, Chénier M. J. Œd. roi, III, 2. Je ne souffrirai pas que ce fils odieux Vous fasse des Romains devenir l'alliée, Racine, Mithr. III, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allié »

→ voir allier
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « allié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allié alie

Évolution historique de l’usage du mot « allié »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allié »

  • A quoi bon se rappeler ce qui n’est pas lié au plaisir ? Le souvenir est l’un des alliés les plus indispensables de la volupté. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • Le bon sens élémentaire commande de faire la guerre à ses adversaires plutôt qu'à ses alliés. De Max Clos / Le Figaro - 31 Mars 1988
  • On a toujours les alliés de son adversaire pour alliés. Robert Brasillach, La Reine de Césarée, Plon
  • Si on a de l'argent, l'allié vient aisément. De Anonyme / Kautilya
  • Certains genres de rock-music sont des alliés du diable. De John O’Connor
  • Les grands esprits sont sûrement de proches alliés de la folie, et de minces cloisons les en séparent. De John Dryden / Absolum et Achitophel
  • Combien il vaut mieux souffrir de l'oppression de ses ennemis que rougir des excès de ses alliés. De Benjamin Constant / De la liberté chez les modernes
  • On prête toujours à l'ennemi les vertus qui manquent à l'allié... De Robert Hollier / Marche ou crève, Carignan
  • Le travail est l'allié de la paresse dès qu'il est motivé. De Robert Escarpit / Lettre ouverte au diable
  • L'envie et le mépris sont des alliés naturels. De Lao She / Un fils tombé du ciel
  • Allié ne veut pas dire rallié. De Nicolas Sarkozy / Le Monde - 9 Septembre 2006
  • Si vous voulez vous faire des ennemis, surpassez vos amis ; mais si vous voulez vous faire des alliés, laissez vos amis vous surpasser. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Vital Kamerhe était un allié important de Félix Tshisekedi. Il s’était désisté en sa faveur avant l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il devait être lui-même candidat à la prochaine élection en 2023, selon un accord politique entre les deux hommes à Nairobi en novembre 2018. « Ce n’est pas moi qui suis attaqué, c’est le président de la République », avait-il affirmé face au parquet. La Croix, En RD-Congo, un allié du président condamné à 20 ans de travaux forcés
  • Un allié du président Donald Trump a complètement remanié la direction des médias publics américains comme Voice of America ou Radio Free Europe, faisant craindre une politisation de l'information diffusée sur ces radios et chaînes de télévision créées pour promouvoir les idéaux de la liberté et de la démocratie dans le monde. Les dirigeants de Voice of America (VOA), Radio Free Europe/Radio Liberty, Radio Free Asia, Al Hurra ou encore Radio Marti, ont tous démissionné ou été limogés ces derniers jours par Michael Pack, le nouveau directeur de l'organisme qui les supervise (USAGM), selon des élus du Congrès. Le Figaro.fr, Un allié de Trump remanie la direction des médias publics américains
  • L’œuf, l’allié d’une nuit fraîche , L’œuf, l’allié d'une nuit fraîche | Radio Lac
  • Nous sommes les “alliés” de nos clients dans l’innovation connectée. Nous voulons être du même côté que notre client à la table de réunion, pas en face. Notre mission est de résoudre tous les défis technologiques pour l’aider à atteindre les objectifs de son entreprise, en toute confiance. Pour cela, nous mettons en avant nos valeurs de transparence, respect de nos partenaires et de notre équipe, et de vision à long terme. Nos meilleurs clients nous suivent depuis la création d’Inventhys. Des partenaires de taille mondiale, de plusieurs milliards d’euros de C.A. confirment quotidiennement, par leur collaboration sur les projets de nos clients, que nous sommes parmi les meilleurs dans notre domaine d’activité. Forbes France, Inventhys, votre allié dans l'IoT et l'IA industrielle | Forbes France
  • Et il l'a fait en attaquant Berlin, traditionnellement l'un des alliés les plus proches de Washington en Europe. Boursorama, L'Allemagne, cet allié que Trump adore malmener - Boursorama
  • Surtout, Thierry Chalmin invite à ne plus seulement voir le renard comme un voleur de poules, mais aussi comme un allié précieux pour bon nombre d’agriculteurs. On en revient à l’appétit de l’animal pour les petits rongeurs. « Ces derniers causent de gros dégâts dans nos cultures et nos prairies, raconte Thierry Chalmin. Une invasion de campagnols peut par exemple détruire complètement une prairie, à force d’y creuser des galeries et de retourner la terre. » L’administrateur de la FNSEA l’assure : le regard des agriculteurs change peu à peu sur le goupil. « Bon nombre sont aussi des chasseurs et, parmi ceux-ci, certains cessent tout simplement de tirer des renards », illustre-t-il. , Biodiversité : Voleur de poules ou allié précieux, et si on lâchait la grappe au renard ?
  • On a toujours les alliés de son adversaire pour alliés. Robert Brasillach, La Reine de Césarée, Plon

Images d'illustration du mot « allié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « allié »

Langue Traduction
Anglais ally
Espagnol aliado
Italien alleato
Allemand verbündeter
Portugais aliado
Source : Google Translate API

Synonymes de « allié »

Source : synonymes de allié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « allié »

Partager