La langue française

Revu

Sommaire

  • Définitions du mot revu
  • Étymologie de « revu »
  • Phonétique de « revu »
  • Citations contenant le mot « revu »
  • Images d'illustration du mot « revu »
  • Traductions du mot « revu »
  • Synonymes de « revu »

Définitions du mot revu

Trésor de la Langue Française informatisé

REVOIR1, verbe trans.

I. − Empl. trans. dir.
A. − Voir de nouveau.
1. Revoir qqn
a)
α) Rencontrer de nouveau une personne que l'on a déjà vue, se retrouver en sa présence. Revoir qqn avec bonheur, avec plaisir; avoir le besoin, le désir, l'envie, l'espoir/avoir hâte de revoir qqn; être anxieux, désireux, impatient/être aise, content, heureux de revoir qqn; (ne pas) chercher à revoir qqn; désespérer, espérer, se promettre de revoir qqn. Lorsqu'à l'heure des adieux elle (...) pressa [son enfant] dans ses bras, elle eut comme un pressentiment qu'elle ne le reverrait plus (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 12).Lecouvreur (...) se rendit au Marais, dans le quartier où il avait travaillé longtemps comme cocher-livreur. Il voulait revoir ses amis (Dabit,Hôtel Nord, 1929, p. 23).V. présent1I B 2 b α ex. de La Martelière.
[Avec un compl. de lieu] V. huitaine B ex. de Flaubert.
[Dans une formule de politesse] Au plaisir de vous revoir. En attendant l'honneur de vous revoir, je vous prie, mon général, d'agréer l'expression de mes sentiments respectueux et très dévoués (De Gaulle,Mém. guerre, 1954, p. 292).
β) En partic. Rencontrer quelqu'un avec régularité dans le cadre d'une relation amoureuse. « (...) Dites, aimez-vous encore? − Non ». Je parlais vrai, en répondant ce non: il ne fut ni douloureux, ni même pénible. Cependant je crois que j'aurais continué à revoir Sara (Restif de La Bret.,M. Nicolas, 1796, p. 237).V. malgré ex. 2.
γ) P. ext. Revoir des gens, du monde. Rencontrer à nouveau des gens, sortir de sa solitude. Je vous assure: vous lui rendriez un inestimable service si vous lui persuadiez qu'il doit travailler, retourner à Paris, revoir des gens, revivre! (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 861).
b) Empl. pronom. réciproque. Yves emporta une impression profonde de cette entrevue dernière avec son frère Gildas. Ils ne s'étaient revus que deux fois depuis que Gildas était parti pour la mer (Loti,Mon frère Yves, 1883, p. 174).Nous nous reverrons plus tard sans doute. Même, si tu le désires, nous ne nous reverrons plus du tout. Depuis une minute, je n'ai plus aucun pouvoir sur toi (Bernanos,Soleil Satan, 1926, p. 176).
[Avec un compl. de lieu] Nous prîmes congé, avec des vœux et la promesse de nous revoir bientôt à Paris (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 46).
[Dans le cadre d'une relation amoureuse] Ce séjour s'achevait sans qu'ils se fussent revus seul à seule, sans qu'ils eussent retrouvé l'intimité de leur rencontre à Paris (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 878).
2. Revoir un lieu.Retourner dans un lieu que l'on a quitté, s'y retrouver après une plus ou moins longue absence. Revoir sa patrie, son pays; revoir les lieux de son enfance. Pour seulement revoir la France, j'avais été obligé de jurer à la frontière l'abandon de mon patrimoine, la légalisation de sa perte; aussi je ne me regardais dans ce pays, jadis le mien, que comme un simple passager (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 448).J'entends dans les ténèbres une voix qui grelotte. On dirait qu'on chante... Mais oui, c'est une chanson. Je veux revoir ma Normandie... (...). C'est tragique et burlesque cette romance bredouillée dans le noir (Dorgelès,Croix de bois, 1919, p. 95).
En partic. Retourner voir ce qui s'y trouve. Il voulut tout revoir, l'étang près de la source, La masure où l'aumône avait vidé leur bourse, Le vieux chêne plié, Les retraites d'amour Au fond des bois perdues (Hugo,Rayons et ombres, 1840, p. 1094):
1. J'ai revu la fontaine du coteau, ses eaux vives et limpides; la route des Beauges, les châtaigniers de la Puya, la terre couverte des fleurs des châtaigniers. J'ai retrouvé la place de notre jardin et la maison de la Françon. J'ai revu l'étable de mon mouton, l'âtre de la chaumière, l'escalier de bois du dehors... Dupanloup,Journal, 1851-76, p. 68.
3. Revoir qqc.
a) Avoir de nouveau sous les yeux ce que l'on avait déjà vu auparavant, y porter de nouveau son regard. J'écartai d'une des hautes fenêtres de la galerie le rideau poussiéreux qui en tamisait la lumière, et je ne pus réprimer une exclamation de surprise en revoyant au grand jour (...) [le portrait] qui ne s'était jusqu'alors offert à ma vue qu'estompé d'artificiel crépuscule (Milosz,Amour. init., 1910, p. 26).
[En raison d'une impression de déjà vu] En parcourant ces amusants albums de voyage [de H. Hildebrandt], il me semble toujours que je revois, que je reconnais ce que je n'ai jamais vu (Baudel.,Curios. esthét., 1859, p. 272).
[Avec attribut du compl. d'obj. exprimant le nouveau regard porté sur les choses] De voiture en voiture, comme dans les relais d'un rêve, nous sommes arrivés hier au Havre. La chose curieuse que les impressions à dix ans de distance! Comme on revoit changés les mêmes lieux! (Goncourt,Journal, 1864, p. 68).
[Avec compl. exprimant les modalités de l'action] Il m'a semblé que les paysages, les maisons, les meubles vus paraissent plus nets [dans mon souvenir] que les visages des personnes, sauf quand je les ai revus en photographie (Warcollier,Télépathie, 1921, p. 49).
[Au sortir de/après l'obscurité] Nous touchons au moment de sortir de ces bois, de revoir la lumière du soleil (Crèvecœur,Voyage, t. 2, 1801, p. 63).Vers le soir le ciel s'éclaircit enfin; on revoit l'azur avec ravissement et la surface libre des eaux reflète, non vers le couchant, mais vers l'est, une apothéose dorée, où de tendres nuances pourpres se mêlent (Gide,Voy. Congo, 1927, p. 711).
En partic. [Pour tirer un enseignement] Il s'était demandé si sa peinture ne manquait point de grandeur. Il avait été revoir les Titien, avait compris la distance, reconnu sa faute; et il s'était mis à repasser ses contours simplement (Flaub.,Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 18).
Relire. Je viens de revoir mes notes et je crains que dans ce chenil éloigné le gardien ait troublé les numéros des chiens, ce qui me chagrinerait fort. Nous verrons bien (Pasteur,Corresp., 1884, p. 422).
[Dans un exposé; à l'inf.; avec une valeur d'injonction] Se reporter à. Au niveau du chiasma optique − ainsi qu'on peut s'en assurer en détectant les ondes d'influx à l'aide d'électrodes fines reliées à des dispositifs galvanométriques sensibles (revoir p. 227) (...) les fibres nerveuses provenant des champs rétiniens droits (...) des deux rétines gagnent la couche optique droite (Camefort, Gama,Sc. nat., 1960, p. 265).
[Au cours d'une étude; dans un ouvrage] Rencontrer de nouveau la mention de. Une autre originalité de la période 1800-1825, c'est l'étonnant sens de la répétition chez certains grands orfèvres, Biennais notamment. Ce dernier, que nous reverrons plus loin, ne se plaît pas seulement à utiliser les mêmes formes, mais aussi les motifs dans les grands services de table livrés aux princes de l'Europe, se bornant simplement à en varier la décoration ciselée (Grandjean,Orfèvr. XIXes., 1962, p. 78).
b) Revoir (un spectacle). Assister de nouveau à un spectacle. Voir et revoir un film. Quelques jours après, étant allé revoir la pièce, je pus constater de visu et de auditu que l'opinion du public était totalement conforme à la mienne (L. Schneider,Maîtres opérette fr., 1924, p. 186).En partic. [Lors d'une reprise] Je suis allé l'autre jour revoir l'Antigone de Jean Anouilh que l'Atelier vient de reprendre pour un nombre limité de représentations (G. Marcel,Heure théâtr., 1959, p. 102).
c) Revoir (un événement, un phénomène).
α) Assister au retour de ce qui s'était déjà produit, de ce qui avait déjà existé dans le passé. [Depuis le IXesiècle environ l'usage des voitures s'était perdu. Vers la fin du XIIesiècle] on revit les charrettes de ferme à deux roues et les chariots à quatre roues, les uns réservés aux voyageurs, d'autres servant au transport des marchandises (P. Rousseau,Hist. transp., 1961, p. 89):
2. ... le grand crime est resté impuni, le crime contre les droits de l'homme allemand est devenu le crime contre les droits de l'homme des autres nations (...). Nous ne voulons pas revoir cela, et c'est pourquoi nous croyons qu'il est bon que des organismes soient créés pour garantir internationalement les droits de l'homme. Déclar. univ. Dr. Homme, 1949, p. 20.
En partic. [La comète] a commencé son voyage de retour vers les régions brillantes de la terre et du soleil. Nous la reverrons tous avec plaisir en 1910 (Flammarion,Astron. pop., 1880, p. 620).
Fam., vieilli. Revoir ses règles. Avoir de nouveau ses règles. On peut dire que les meilleures nourrices ne revoient pas leurs règles tant qu'elles allaitent (Apertds Nouv. Traité Méd.fasc. 8 1925, p. 418).
P. anal. Se revoir + attribut de l'obj. ou compl.Être de nouveau, se retrouver (dans un lieu, dans une situation). M. Vasi (...) eût été asphyxié par l'ennui s'il eût continué à se revoir les soirs dans la famille Duprez (Stendhal,Chartreuse, t. 2, Ébauches de développements nouv., Paris, Bossard, 1928 [1840], p. 365).Le gouvernement français se sentit (...) assez fort pour reprendre l'Aquitaine (...) la Normandie et le Maine se revoyaient françaises avec un plein contentement (A. France,J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 442).
β) En partic. [Pour asserter l'existence dans une autre circonstance (lieu, temps) d'un phénomène de même nature que celui dont il est question ici ou maintenant] Retrouver quelque part ce que l'on avait déjà rencontré ailleurs. Il faut aller jusqu'en Silésie et en Pologne pour revoir un beau développement du Westphalien (Lapparent,Abr. géol., 1886, p. 193).Empl. pronom. passif. L'ordovicien se revoit dans la Montagne Noire, où un grès semblable au grès armoricain supporte des schistes à grosses concrétions (Lapparent,Abr. géol., 1886, p. 161).
4. Au fig.
a)
α) Se rappeler, se remémorer un élément, une période du passé; se les représenter par la pensée, en avoir l'image à l'esprit. Revoir son enfance. Certains souvenirs vifs et détachés lui restaient de sa première enfance. Elle revoyait son père assis à l'angle du foyer (...) Elle revoyait aussi sa maigre et triste mère (A. France,Thaïs, 1890, p. 89):
3. Là, les yeux au plafond, pendant que mon cigare Exhale le lent nuage azuré qui s'égare Comme dans un brouillard matinal, je revois Ton sourire, ton beau sourire d'autrefois. Le passé me remonte à l'âme... Samain,Chariot, 1900, p. 103.
[P. oppos. à prévoir] À regarder les choses d'assez haut, il devrait être aussi naturel de prévoir l'avenir que de revoir le passé (Maeterl.,Sablier, 1936, p. 82).
[P. oppos. à voir] À travers le tulle de la croisée, il voyait tourbillonner les flocons de neige qui lui cachaient les façades des maisons et feutraient les échos de la rue. Alors il revoyait Lausanne, la ruelle des escaliers, la pension Cammerzinn, Sophia, les amis. Tout se confondait: présent et souvenirs, la neige de Paris et les hivers de là-bas (Martin du G.,Thib., Mort père, 1929, p. 1279).
[P. oppos. à voir empl. au fig., exprime une répétition de l'action] Je le vois tel qu'en 1899, dans les couloirs de l'école, il m'apparut pour la première fois (...). Et je le revois, ce matin gris de 1939 où j'allais lui serrer la main, la veille même du jour où on devait l'opérer: si calme dans sa gravité souriante (L. Febvre,Blondel,[1940]ds Combats, 1953, p. 370).
[Avec adv. de durée] Je reverrai toujours, pour ma part, la saisissante séance de discussion qui clôtura l'une des plus riches parmi ces Semaines: celle qui fut consacrée, en 1933, aux notions de science et de loi scientifique (L. Febvre,Hommage H. Berr,[1952],ds Combats, 1953, p. 341).V. baraque ex. 2.
[Les modalités de l'action sont exprimées] Revoir mentalement, dans la mémoire, dans ses souvenirs. Le duc Charles revit en esprit cette soirée, la salle éblouissante, Sieglinde et Siegmund sur le théâtre (Bourges,Crépusc. dieux, 1884, p. 129).V. imagination I B 1 ex. de Vogüé.
Empl. pronom. réfl. Elle lui parla de son enfance (...). Elle se revoyait trottinant dans les montagnes, et le père, un homme solide, qui la portait sur l'épaule quand elle était trop lasse (Aragon,Beaux quart., 1936, p. 310).
β) En partic. Voir se dérouler de nouveau, voir défiler devant ses yeux une suite d'événements passés. L'homme qui se noie revoit, dans la minute suprême de l'agonie, toute sa vie comme dans un miroir (Baudel.,Paradis artif., 1860, p. 427).Il revoyait les menus faits de la soirée, la physionomie des gens. Malgré lui, l'image de cette femme enlacée par un homme, tout à l'heure, dans l'ombre du portail, lui revenait avec insistance et le troublait (R. Bazin,Blé, 1907, p. 285).
b) Voir réapparaître ou se reproduire dans un rêve une réalité connue ou vécue. Dans mes rêves je revoyais Gomez le féroce; je haletais, poursuivi par sa meute (Gide,Si le grain, 1924, p. 424).Vers la fin de sa vie, les rêves se multiplient, où il revoit les rues de sa ville natale, soit telles qu'elles étaient, soit changées, soit encore sous l'aspect d'une « ville inconnue et pourtant connue » (Béguin,Âme romant., 1939, p. 17).
B. −
1. Reprendre pour examiner.
a) Reconsidérer des éléments, une période du passé pour les soumettre à une analyse. Synon. passer en revue (v. passer11reSection IV B 4 a α).On n'est pas mûr, à vingt-cinq ans, pour revoir et annoter sa vie (A. Daudet,Trente ans Paris, 1888, p. 75).Pierre passa tout ce temps-là à chercher, creuser, revoir des détails, évoquer Paul et sa mère, se rappeler leur vie, leur intimité, ressusciter des incidents et crisper les poings, et pleurer tout seul de fureur et de désespoir (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p. 265).
b)
α) Voir de nouveau d'un œil critique, examiner pour relever les imperfections et éventuellement modifier, corriger, amender.
[Le compl. désigne une chose concr.] [Landolfi (Carlo Ferdinando). Luthier italien, 1735-1775] marquait ainsi les instruments qu'il avait revus: Revisto da Carlo Ferdinando Landolfi l'Anno 1741 (Grillet,Ancêtres violon, t. 2, 1901, p. 203).
En partic., dans le domaine de l'écriture.Synon. relire, réviser.Revoir un texte, des épreuves. Le matin, de sept à onze heures, je revois mon manuscrit, car j'y travaille jusqu'à la dernière minute, et encore çà et là des choses m'échappent (Hugo,Corresp., 1862, p. 379).L'écrivain a le temps de revoir minutieusement ce qu'il a écrit, de corriger, de modifier, de polir, de fignoler ses phrases, de soigner son style. Tout cela est refusé au journaliste (Coston,A.B.C. journ., 1952, p. 93).Au passif. Il est aisé de deviner, à certains détails, (...) [que le récit] a été revu, sinon rédigé, à l'état-major (Bordeaux,Fort de Vaux, 1916, p. 273).V. fonder ex. 3.
[Le compl. désigne une chose abstr.] Revoir des conclusions, des hypothèses; revoir une politique. Ici comme dans beaucoup d'autres domaines, nous sommes obligés de modifier nos attitudes et de revoir nos principes (Univ. écon. et soc., 1960, p. 62-12).Bien avant l'apparition du pur-sang, l'élimination de la lourde chevalerie en armure et l'entrée en service de montures plus légères, tel le cheval arabe, avaient conduit à revoir et à perfectionner les règles de l'équitation (P. Rousseau,Hist. transp., 1961, p. 166).
β) Expr. Revu et corrigé. Qui a été remanié; dont la forme, le contenu, les caractéristiques ont été modifiés et généralement améliorés. Depuis la fameuse lettre du 31 mai 1897, où le faussaire Henry adressait à son supérieur le colonel Picquart une lettre de menaces et d'outrages préalablement revue et corrigée par Boisdeffre et par Gonse, tous les fabricateurs de faux n'ont cessé de jurer que Picquart avait fabriqué le « petit bleu » (Clemenceau,Vers réparation, 1899, p. 214).En empl. adj. L'art de Joseph Bernard repose sur la stylisation. Alliage de feinte gaucherie et de préciosité, cet art représente un aimable composé du maniérisme gothique du XVesiècle et d'un hellénisme revu et corrigé (Arts et litt., 1936, p. 18-2).
Var. Les Sardes inquiètent la division Sérurier par des reconnaissances offensives. (...) [Bonaparte] renforce cette division de la brigade Rusca poussée à Bardinetto. Le système d'avant-postes de Schérer est soigneusement revu et amélioré (Foch,Princ. guerre, 1911, p. 70).M. le Dr Seiffert a donné [des œuvres d'orgue de Buxtehude] (...) une nouvelle édition revue et complétée (Pirro,J.-S. Bach, 1919, p. 32).Étienne Gilson vient de publier (...) une seconde édition, entièrement revue et augmentée (L. Febvre,Gilson et la philos. du XIVes., [1946] ds Combats, 1953, p. 284).
Au fig. Enjolivé par le souvenir. On ne goûte vraiment son enfance, son adolescence, dûment revues et corrigées, que passée la cinquantaine (Arnoux,Zulma, 1960, p. 183).
c) P. anal. [Le compl. désigne une pers.] Faire subir un nouvel examen, notamment un nouvel examen médical. Lors de l'admission, l'élève subit une visite médicale complète par le médecin examinateur; le médecin consultant assiste à cette visite. Les élèves sont ensuite revus autant de fois qu'il est nécessaire dans le courant de l'année (Encyclop. éduc., 1960, p. 129).
d) Expressions
À revoir. À soumettre à un nouvel examen. Après avoir mis en place sur l'arbre moteur le volant de transmission, le monteur doit effectuer le portage parfait des différentes fusées de l'arbre dans les coussinets correspondants. Ce portage, même s'il a été fait correctement dans les usines du constructeur avant expédition, est généralement à revoir (Ambroise,Monteur mécan., 1949, p. 16).
Au part. passé subst., loc. prép., rare. Au revu de. En revoyant, après avoir revu. Au revu de tout cela, une chose m'a frappé (Chateaubr.,Mém., t. 3, 1848, p. 400).
2. Étudier de nouveau pour se remettre en mémoire. Synon. repasser, réviser.Revoir une leçon, le programme d'un examen. (Dict. xxes.).
II. − Empl. trans. indir., VÉN. Revoir d'une bête. Prendre connaissance d'une bête (d'apr. Burn. 1970). On revoit d'un cerf par le pied, les fumées, les abatures, les portées, les foulées, le frayoir, etc. (Baudr.Chasses1834).[Le marquis] savait que le cerf se dirigeait vers l'allée de midi (...) y trouverait le change qu'il cherchait (...) Puis il faudrait tenter d'en revoir. La bête reparaîtrait en effet, et c'est là qu'on donnerait le relais (Vialar,Rendez-vous, 1952, p. 36).
Revoir de bon temps. ,,Trouver une trace fraîche et de la nuit`` (Littré).
Prononc. et Orth.: [ʀ əvwa:ʀ], (il) revoit [ʀ əvwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xes. trans. revedeir « voir, rencontrer une personne que l'on a déjà vue, rencontrée au moins une fois antérieurement » (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 426); ca 1170 reveoir (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 4267); ca 1200 revoir (Chastelain de Coucy, Chansons, éd. A. Lerond, I, 44); b) 1651 pronom. « être, se trouver de nouveau en un lieu, dans une situation » (Scarron, Roman comique, ch. XVIII ds Œuvres, Paris, J. F. Bastien, 1786, t. 2, p. 140); c) 1677 id. « se rencontrer de nouveau, être de nouveau en présence l'un de l'autre » (Mmede Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 2, p. 478); 2. a) 1558 « regarder de nouveau quelque chose avec plaisir ou intérêt » (Du Bellay, Regrets, éd. J. Jolliffe, 31, 5, p. 98); b) 1676 [éd.] « assister de nouveau à un spectacle » (J. Racine, Britannicus, 2epréface ds Œuvres, éd. P. Mesnard, t. 2, p. 250); 3. 1588 [éd.] « retourner dans un lieu » les lieux et les livres que je revoy (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, I, IX, p. 35); 4. a) 1651 « se rappeler des personnes, des choses du passé » (Corneille, La Poésie à la peinture, 104 ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 10, p. 121); b) 1847 pronom. « se voir soi-même de nouveau, par la pensée, dans un lieu ou une situation où l'on a été dans le passé » [ils] se revoyaient dans le costume de leur jeunesse (Balzac, Cous. Pons, p. 2). B. 1. xiiies. trans. « soumettre quelque chose à un nouvel examen, à une révision, à une vérification » (Isopet Lyon, éd. J. Bastin, 58, 33); 1718 à revoir (Ac.); 1832 revu et corrigé (Hugo, N.-D. Paris, p. 45); 2. 1686 id. « étudier une nouvelle fois une matière, un texte pour se les remettre en mémoire » (La Bruyère, Lettre à Condé, 26 mars ds Œuvres, éd. G. Servois, t. III2, p. 504). C. 1376 intrans. cynégét. revëoir de (Motus et Ratio, 20, 40 ds T.-L.). Dér. de voir*; préf. re-*.
STAT. Revoir1 et 2. Fréq. abs. littér.: 9 328. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 11 212, b) 15 265; xxes.: a) 13 337, b) 13 903.

Wiktionnaire

Adjectif

revu

  1. Qui a été mis à jour.
    • Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

Forme de verbe

revu \ʁə.vy\

  1. Participe passé du verbe revoir.
    • Dans ses rêves, il a revu Paris puis la France tout entière engloutie sous des tonnes de papier, avec en fond sonore la voix étouffée de Louis Hémon penché sur lui, un Hémon enquébécisé jusque dans la moelle de sa parlure. — (Alain Beaulieu, La Cadillac blanche de Bernard Pivot, 2006)

Forme de verbe

revu \ɾe.vu\

  1. Impératif de revi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REVOIR. (Il se conjugue comme VOIR.) v. tr.
Voir de nouveau. Je l'avais vu hier, je l'ai revu aujourd'hui. Revoir sa patrie. Nous allons bientôt revoir les beaux jours. Vous ne le reverrez plus, il est mort. Ils se revirent, ils se sont revus après une longue séparation. Quand nous reverrons-nous?

REVOIR signifie aussi Examiner de nouveau. Revoir un manuscrit, un ouvrage pour le corriger. Revoir des épreuves. Revoir un compte. Obtenir un arrêt pour faire revoir un procès. C'est un homme qui examine les choses avec soin; après lui il n'y a plus à revoir. À revoir, Locution dont on se sert pour dire qu'il faut faire un nouvel examen d'un compte, d'une citation, d'un écrit, etc. À côté de chaque article douteux de ce compte, j'ai mis : À revoir. En termes de Chasse, Revoir d'un cerf, Prendre connaissance de la force du cerf, par le pied, les fumées, les abattures, les portées, les foulées, le frayoir, etc. Le cerf a passé par ici, j'en revois, j'en ai revu.

REVOIR s'emploie substantivement dans cette locution : Adieu jusqu'au revoir, ou, plus habituellement et plus simplement, Au revoir, Terme de politesse pour prendre congé de quelqu'un. On dit aussi : revoir. Il m'a dit à revoir. Le participe passé

REVU s'emploie comme adjectif. Seconde édition revue, corrigée et augmentée.

Littré (1872-1877)

REVU (re-vu, vue) part. passé de revoir
  • 1Vu de nouveau. Un ami revu après une longue absence.
  • 2Examiné de nouveau. Un compte revu avec soin.

    Il se dit particulièrement des livres, des éditions. Voilà les maximes de M. de la Rochefoucauld revues, corrigées et augmentées ; c'est de sa part que je vous les envoie : il y en a de divines ; et, à ma honte, il y en a que je n'entends point, Sévigné, 113.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « revu »

→ voir revoir
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « revu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
revu rœvy

Citations contenant le mot « revu »

  • Saint. Pécheur mort, revu et corrigé. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Une revue n'est vivante que si elle mécontente chaque fois un bon cinquième de ses abonnés. De Charles Péguy / L'argent
  • L'instruction, on le sait, est la tarte à la crème d'une élite revue et corrigée par une élite de professeurs sans instruction. De André Brochu / Adéodat I
  • Une revue n’est vivante que si elle mécontente chaque fois un bon cinquième de ses abonnés. La justice consiste seulement à ce que ce ne soient pas toujours les mêmes qui soient dans le cinquième. De Charles Péguy / Cahiers de la Quinzaine, 1913
  • La peur est l'âme de l'avarice; les provisions et trésors sont des précautions, l'ordre est un moyen d'en faire revue; et la crainte du prodigue y est peut-être plus naturelle que la crainte des voleurs. De Alain / Les Aventures du coeur
  • Toutefois, cette réalité présente également un revers : les entreprises prévoient de réduire massivement leurs embauches « pour limiter l’impact de la crise sur leur trésorerie », selon Khalil Ait-Mouloud, responsable de l’activité enquêtes de rémunération au sein de Gras Savoye Willis Towers Watson. Ainsi, huit DRH sur dix ont déjà revu (ou ils pensent le faire) leur politique de recrutement ou procédé à une restructuration. Parmi ceux-ci, 63% sont passés à l’acte : ils sont 82% à avoir gelé les embauches et 18% à avoir réduit leurs effectifs. Revoir la politique de temps de travail est aussi une possibilité qui s’offre à eux. Mieux Vivre Votre Argent, En 2020, les augmentations de salaire seront légèrement revues à la baisse
  • « Le projet du T4 devra être revu en profondeur […] Nous sommes en train d'investir massivement sur l'avion à hydrogène, nous devrons nous doter de capacités aéroportuaires pour l'accueillir », a précisé Jean-Baptiste Djebbari. L'État accompagnerait donc ADP pour d'autres projets moins coûteux. leparisien.fr, Roissy : le projet du nouveau terminal 4 «devra être revu en profondeur», prévient Djebbari - Le Parisien
  • La compagnie a également revu à la hausse ses objectifs pour l'exercice 2020: elle anticipe désormais un bénéfice par action de 25 centimes (contre 23 précédemment), plus ou moins 5 centimes, et une marge opérationnelle de 9,5% (contre 9% auparavant), plus ou moins 1,5 point. Capital.fr, La valeur du jour en Europe NOKIA: solides résultats et perspectives revues à la hausse - Capital.fr

Images d'illustration du mot « revu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « revu »

Langue Traduction
Anglais reviewed
Espagnol revisado
Italien rivisto
Allemand überprüft
Chinois 已审查
Arabe استعرض
Portugais revisado
Russe обзор
Japonais 審査
Basque berrikusi
Corse rivisatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « revu »

Source : synonymes de revu sur lebonsynonyme.fr
Partager