La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « métempsycose »

Métempsycose

Variantes Singulier Pluriel
Féminin métempsycose métempsycoses

Définitions de « métempsycose »

Wiktionnaire

Nom commun - français

métempsycose \me.tɑ̃.psi.koz\ féminin

  1. (Philosophie, Religion) Transmigration d’une âme d’un corps dans un autre.
    • C’est pour cela que que je ne puis me lasser de louer le coq de Lucien, qui, par le moyen de la métempsycose, avait été philosophe dans la personne de Pythagore. — (Érasme, « Éloge de la folie », 1509 ; traduction de Thibault de Laveaux, 1780)
    • Je passe les miracles qui l’accompagnèrent ; du reste, ce qui parut un évènement fort simple dans les idées de la métempsycose indienne, le prince et le lama se reconnurent pour s’être autrefois rencontrés dans une existence antérieure. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Les babys conservent le Coran, mais en l’altérant sensiblement sur plusieurs points ; ainsi ils croient à la métempsycose, ils veulent l’émancipation de la femme, ils remplacent le théisme par un véritable panthéisme […]. — (J. Chantrel, Statistique religieuse dans le monde, dans Le Catholique du 7 août 1869, page 94)
    • D’horribles métempsycoses firent de lui des choses absurdes et terribles. Il fut le Froid, le Chaud. Il fut une immense Démangeaison. Un jour, il fut une Main, une Main géante et ankylosée où n’arrivait plus la circulation. Puis il ne fut plus rien. — (Stefan Wul La Mort vivante, 1958, page 28)
    • On leur a révélé les modalités de la métempsycose, donnée qui tente l'esprit, justement parce qu'en apparence aussi absurde, mais pas plus, que les autres réalités de la vie organique, la déglutition, la digestion, la copulation, la parturition, dont seule l'habitude nous cache l'étrangeté, et qui constitue la plus belle métaphore de nos rapports avec tout. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 30)
    • J’ai toujours trouvé ridicules les histoires de réincarnation ; si en plus la métempsycose doit servir à vous innocenter, c’est le comble ! — (Amélie Nothomb, Mercure, Éditions Albin Michel, Paris, 1998, page 127)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉTEMPSYCOSE. n. f.
T. didactique. Passage d'une âme dans un corps autre que celui qu'elle animait. Le nom de Pythagore est attaché à la doctrine de la métempsycose. La métempsycose est encore un dogme religieux chez certains peuples de l'Asie.

Littré (1872-1877)

MÉTEMPSYCOSE (mé-tan-psi-kô-z') s. f.
  • Terme de théologie païenne. Passage d'une âme d'un corps dans un autre. Contes qui s'étaient glissés parmi sa métempsycose, Naudé, Apologie, p. 219. …en tout temps par la métempsycose De sœur en sœur l'immortel perroquet Transportera son âme et son caquet, Gresset, Ver-Vert, IV. Le roman théologique de la métempsycose vient de l'Inde, dont nous avons reçu beaucoup plus de fables qu'on ne croit communément ; ce dogme est expliqué dans l'admirable XVe livre des Métamorphoses d'Ovide, Voltaire, Pol. et lég. Tolérance, extrême tolér. des Juifs. Pour que la métempsychose pût être admise, il faudrait que quelqu'un de bonne foi se ressouvînt bien positivement qu'il a été un autre homme, Voltaire, Memmius, XVIII. La circulation de la matière et les êtres qui renaissent sous de nouvelles formes ont produit la métempsycose, que l'on a transportée de la matière aux esprits, quand on a voulu concilier ce dogme avec celui de l'immortalité de l'âme, Bailly, Histoire d'astr. anc. disc. sur l'astrol.

    On écrit aussi plus correctement : métempsychose.

HISTORIQUE

XVIe s. La metempsycose et transanimation de Pythagoras a esté aucunement embrassée par les academiciens, stoïciens, egyptiens et autres, Charron, Sagesse, I, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MÉTEMPSYCOSE, s. f. (Métaph.) les Indiens, les Perses, & en général tous les orientaux, admettoient bien la métempsycose comme un dogme particulier, & qu’ils affectionnoient beaucoup ; mais pour rendre raison de l’origine du mal moral & du mal physique, ils avoient recours à celui des deux principes qui étoit leur dogme favori & de distinction. Origene qui affectoit un christianisme tout métaphysique, enseigne que ce n’étoit ni pour manifester sa puissance, ni pour donner des preuves de sa bonté infinie, que Dieu avoit créé le monde ; mais seulement pour punir les ames qui avoient failli dans le ciel, qui s’étoient écartées de l’ordre. Et c’est pour cela qu’il a entremélé son ouvrage de tant d’imperfections, de tant de défauts considérables, afin que ces intelligences dégradées, qui devoient être ensevelies dans les corps, souffrissent davantage.

L’erreur d’Origene n’eut point de suite ; elle étoit trop grossiere pour s’y pouvoir méprendre. A l’égard de la métempsycose, on abusa étrangement de ce dogme, qui souffrit trois especes de révolutions. En premier lieu les orientaux & la plûpart des Grecs croyoient que les ames séjournoient tour-à-tour dans les corps des différens animaux, passoient des plus nobles aux plus vils, des plus raisonnables aux plus stupides ; & cela suivant les vertus qu’elles avoient pratiquées, ou les vices dont elles s’étoient souillées pendant le cours de chaque vie. 2°. Plusieurs disciples de Pythagore & de Platon ajouterent que la même ame, pour surcroit de peine, alloit encore s’ensevelir dans une plante ou dans un arbre, persuadé que tout ce qui végete a du sentiment, & participe à l’intelligence universelle. Enfin quand le Christianisme parut, & qu’il changea la face du monde en découvrant les folles impiétés qui y régnoient, les Celses, les Crescens, les Porphyres eurent honte de la maniere dont la métempsycose avoit été proposée jusqu’à eux ; & ils convinrent que les ames ne sortoient du corps d’un homme que pour entrer dans celui d’un autre homme. Par-là, disoient-ils, on suit exactement le fil de la nature, où tout se fait par des passages doux, liés, homogenes, & non par des passages brusques & violens ; mais on a beau vouloir adoucir un dogme monstrueux au fond, tout ce qu’on gagne par ces sortes d’adoucissemens, c’est de le rendre plus monstrueux encore.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « métempsycose »

Μετεμψύχωσις, de μετὰ, voy. MÉTA…, et ἐμψυχοῦν, animer, de ἐν, en, et ψυχὴ, âme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du grec ancien μετεμψύχωσις, metempsykhosis (« transmigration des âmes ») dérivé de μετεμψυχόομαι.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « métempsycose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
métempsycose metɑ̃psikɔs

Citations contenant le mot « métempsycose »

  • Rabindranath Tagore (1861-1941) est, aux yeux des Indiens, bien plus qu’un grand écrivain. Un peu comme, mutatis mutandis, Victor Hugo pour les Français, ou Khalil Gibran pour les Libanais, lequel, d’ailleurs, profondément mystique, a été marqué par l’hindouisme, la théosophie, et la théorie de la métempsycose. Une sorte de monument national, d’emblème à la fois littéraire, historique et politique. Tagore fut en effet, dès les débuts du mouvement en faveur de l’indépendance de l’Inde – qu’il est mort six ans trop tôt pour vivre – l’un de ses militants, un freedom fighter, compagnon de route de Gandhi, même s’ils divergeaient parfois stratégiquement, le brahmane bengali n’étant pas toujours partisan de l’ahimsa, la non-violence absolue prêchée par l’ancien avocat. Mais c’est Tagore qui a décerné à Gandhi le surnom de « Mahatma » (Grande âme), tandis que celui-ci saluait en Tagore une « Grande sentinelle ». En 1913, l’écrivain recevait le prix Nobel de littérature, premier non-Occidental et seul Indien ainsi récompensé à ce jour. Et, en 1950, la toute jeune République a choisi Jana Gana Mana, un poème composé et mis en musique par Tagore en 1911, comme hymne national. En 1971, le Bangladesh libéré de la tutelle du Pakistan adoptait lui aussi un poème du Bengali, Amar Shonar Bangla, en tant qu’hymne national. L'Orient-Le Jour, Tagore, l’âme de l’Inde - L'Orient-Le Jour
  • Sur fond d’évolution spirituelle de l’humanité, l’écrivain a touché à tout : métempsycose, voyages astraux, prophéties, extraterrestres et soucoupes volantes, télépathie avec les chats, boules de cristal, chakras, alouette. Le Devoir, Au coeur de la nébuleuse tibétaine: le cas T. Lobsang Rampa | Le Devoir
  • La patience finit par payer et Jean-Marc Vallée, qui a commis le scénario, propose une explication qui n'en est finalement pas une, fondée sur la croyance en la métempsycose. On lui fera le crédit de ne pas avoir eu recours à l'option "tout cela n'était qu'un songe". Le Monde.fr, "Café de Flore" : métempsycose toujours
  • Même une vieille chaise de jardin pliante posée dans le garage qui lui sert d’atelier, devrait bientôt connaître la ‘métempsycose du bois’ ! , A Brusvily, près de Dinan, Vincent Guilloux offre une seconde vie aux palettes | Le Petit Bleu

Traductions du mot « métempsycose »

Langue Traduction
Anglais metempsychosis
Espagnol metempsicosis
Italien metempsicosi
Allemand metempsychose
Chinois 轮回
Arabe تقمص
Portugais metempsicose
Russe метемпсихоз
Japonais 流血病
Basque metempsychosis
Corse metempsicosi
Source : Google Translate API

Synonymes de « métempsycose »

Source : synonymes de métempsycose sur lebonsynonyme.fr

Métempsycose

Retour au sommaire ➦

Partager