La langue française

Hôtellerie

Sommaire

  • Définitions du mot hôtellerie
  • Étymologie de « hôtellerie »
  • Phonétique de « hôtellerie »
  • Citations contenant le mot « hôtellerie »
  • Images d'illustration du mot « hôtellerie »
  • Traductions du mot « hôtellerie »
  • Synonymes de « hôtellerie »

Définitions du mot hôtellerie

Trésor de la Langue Française informatisé

HÔTELLERIE, subst. fém.

A. − Établissement fournissant le gîte et le couvert moyennant paiement.
1. Vieilli. Établissement, généralement modeste et situé en dehors des villes, où les voyageurs trouvaient nourriture et logement. Synon. auberge.Descendre dans une hôtellerie. Il y avait alors à Saint-Malo une petite hôtellerie sur le port qu'on appelait l'auberge Jean (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 138).Le lendemain matin, il alla voir l'actrice, dans l'hôtellerie de troisième ordre où l'impresario l'avait reléguée avec ses camarades, tandis que la grande comédienne était descendue au premier hôtel de la ville (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 465) :
1. Les « hostelleries » arboraient souvent un lion doré figé dans une pose héraldique, ce qui, pour le pérégrinant en quête de logis, signifiait qu'on « y pouvoit coucher », grâce au double sens de l'image : au lit on dort. Fulcanelli, Demeures philosophales, t. 2, 1929, p. 103.
2. Mod. [Le plus souvent avec la graphie archaïsante hostellerie] . Hôtel ou restaurant élégant, généralement situé hors de la ville et auquel on a donné un aspect rustique. « À Greenwich Village tout est faux, faux cabarets, faux journalistes, fausse misère et faux génies ». Les hostelleries et l'art paysan sévissent à tous les coins de rue (Morand, New-York,1930, p. 102).À peine Costals et Solange se furent-ils attablés dans le jardin de cette hostellerie à chiqué, non loin de la forêt de Montmorency, que Costals se mit à souffrir (Montherl., J. filles,1936, p. 1061) :
2. ... tout le monde a connu à Dives un restaurateur normand, propriétaire de « Guillaume le Conquérant », qui s'était bien gardé − chose très rare − de donner à son hôtellerie le luxe moderne d'un hôtel et qui, lui-même millionnaire, gardait le parler, la blouse d'un paysan normand et vous laissait venir le voir faire lui-même dans la cuisine, comme à la campagne, un dîner qui n'en était pas moins infiniment meilleur, et encore plus cher, que dans les plus grands palaces. Proust, Prisonn.,1922, p. 35.
B. − Partie d'une abbaye destinée à héberger les personnes de passage. J'ai préféré les pauvres et les petits couvents où l'on est mêlé avec les moines, aux imposants monastères qui vous isolent dans une hôtellerie et vous tiennent à l'écart (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 221).Une trentaine de prêtres, pensionnaires sans cesse renouvelés d'une hôtellerie ecclésiastique à proximité (Bloy, Journal,1901, p. 67).
C. − Corporation des hôteliers; secteur d'activité ayant trait à l'exploitation des hôtels. École d'hôtellerie; métiers de l'hôtellerie; hôtellerie industrielle; travailler dans l'hôtellerie. Sur le plan de l'hôtellerie, comme sur tant d'autres, le retard de « l'industrialisation » est compensé chez nous par le pittoresque (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 195).Ces gens de l'hôtellerie et de la limonade manquent de psychologie (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 77) :
3. L'enseignement hôtelier met maintenant l'accent plus qu'il ne le faisait jadis sur l'importance de l'accueil. Ceci est rendu nécessaire par le déclin relatif de l'hôtellerie artisanale dans laquelle le milieu familial suffisait à inculquer aux apprentis des principes valables. Jocard, Tour. et action État,1966, p. 246.
Prononc. et Orth. : [otεlʀi] ou [ɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1694; ds Ac. 1694 et 1718, s.v. hostellerie. V. hôtel. La graph. anc. avec la prononc. anc. [ɔst-] est empl. auj. à des fins archaïsantes au sens A 2 (supra). Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 hostelerie « maison dépendant d'une abbaye, où sont accueillis les voyageurs, les pèlerins, les pauvres » (G. de Berneville, S. Gilles, 2207 ds T.-L.); 2. 1498 « métier d'aubergiste » (Décl. du roi, 16 août 1498 ds Littré : personnes... exerçans hostellerie); 3. 1606 « auberge » (Nicot). Dér. de hôtel*; suff. -erie*; cf. le lat. médiév. hospitalaria sens 1, en 1130; sens 3, au xives. ds Nierm. Fréq. abs. littér. : 204 (hostellerie : 10). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 433, b) 293; xxes. : a) 339, b) 136. Bbg. Archit. 1972, p. 146.

Wiktionnaire

Nom commun

hôtellerie \o.tɛl.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Maison où les voyageurs et les passants sont logés et nourris pour leur argent.
    • C’était dans ces riantes hôtelleries, préparées par le Grand Esprit, que nous nous reposions à l’ombre. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • […], puis, ayant demandé à quelle hôtellerie se réunissaient plus particulièrement les archers, et, ayant appris que c’était au Héron-d’Or, il se dirigea vers cette auberge, […]. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Ce jeune gentilhomme, […] jetant un regard assez dédaigneux sur les nombreuses hôtelleries qui étalaient à sa droite et à sa gauche leurs pittoresques enseignes, laissa pénétrer son cheval tout fumant jusqu’au cœur de la ville, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • De sur mon cheval gris, à Paris je vous mène dans une hôtellerie. — (Les Charbonnier de l'enfer, Dans la ville de Paris, 1996)
  2. (Par extension) Restaurant à la mode.
  3. (En particulier) (Histoire) Corps de logis destiné à recevoir les étrangers, dans les grandes abbayes.
    • Et les conditions imposées à ces pèlerinages étaient telles, qu’elles eussent dû décourager les volontés les plus tenaces. Avant d’atteindre l’hôtellerie perchée près de l’église, il faut, pendant des heures, subir les roulements paresseux des trains, endurer des changements répétés de lignes, supporter des journées de diligences, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  4. (Économie) Milieu professionnel des hôtels.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÔTELLERIE. n. f.
Maison où les voyageurs et les passants sont logés et nourris pour leur argent. Il a vieilli dans cette acception et ne subsiste plus guère que pour désigner un Restaurant à la mode. Il se disait particulièrement, dans les grosses abbayes, du Corps de logis destiné à recevoir les étrangers.

Littré (1872-1877)

HÔTELLERIE (ô-tè-le-rie) s. f.
  • 1Maison où les voyageurs sont logés et nourris pour leur argent. Il y trouva une assez bonne hôtellerie, parce qu'elle était sur le grand chemin, Scarron, Rom. com. II, 4.

    Fig. Tout cela n'est rien encore, si l'âme ne revient dans l'hôtellerie [son corps], Voltaire, Mœurs, Mir.

  • 2Dans les grosses abbayes, corps de logis destiné à recevoir les étrangers.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et autel [semblable] doit on fere le [la] garde des osteleries qui sunt fetes et estaulies por herbegier les povres, Beaumanoir, LVI, 6.

XIVe s. Tant qu'au logis en nostre hostellerie Feusmes venus en une gallerie, Christine de Pisan, Dit de Poissy. Toutes personnes tenans et exerçans hostellerie et logeans en leurs hostels gens estrangers et survenans ; lesquels s'ils vendent vin en detail, durant le temps qu'ils hostelleront et logeront gens, il sera tenu et reputé vendre en assiette et taverne, Décl. du roi, 16 août 1498.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hôtellerie »

Hôtelier ; provenç. ostalaria.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de hôtel avec le suffixe -erie. (c. 1180) hostelerie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hôtellerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hôtellerie otɛlœri

Citations contenant le mot « hôtellerie »

  • Les hôtels sont des refuges où le touriste soigne chaque soir son insatisfaction. D'ailleurs l'hôtellerie maintenant compte en lits, comme les hôpitaux. De Jean Dutourd
  • Malgré le retour de touristes, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) du Puy-de-Dôme est toujours aussi pessimiste. Et remontée. La date du 10 juillet avait été avancée comme une possible libération, mais il n’en fut rien. www.lamontagne.fr, Hôtellerie-restauration du Puy-de-Dôme : le gouvernement « nous laisse crever la gueule ouverte » - Clermont-Ferrand (63000)
  • Dans l’hôtellerie et la restauration, secteur porté par le tourisme, les opportunités sont limitées. Le Messager, Annecy: dans l’hôtellerie et la restauration, les jeunes font face à «une pénurie de jobs» - Le Messager
  • Jean-Pierre Chaumard est mondialement reconnu comme un des experts en hôtellerie de luxe. Son passé de directeur du Royal Mansour, à Marrakech, au Maroc, du Royal Palm à l’île Maurice, du Byblos à Saint-Tropez, fruit d’une belle ascension après des débuts en tant que domestique au Ritz, à Paris, fait qu’il a un regard approfondi sur son métier. Le Telegramme, Jean-Pierre Chaumard, expert en hôtellerie de luxe fidèle à l’Aber-Wrac’h - Landéda - Le Télégramme
  • L’édition 2020 du salon EquipHotel prend le pouls de toute une profession : celle des hôteliers et des restaurateurs. En accueillant, pour la première fois, les Assises de l’hôtellerie-restauration, EquipHotel s’impose comme la tribune de référence pour tirer les leçons d’une année noire pour un secteur parmi les premiers employeurs du pays. C’est aussi et surtout l’occasion d’ouvrir le débat, d’échanger, de se retrouver et de donner un nouvel élan aux hôteliers et restaurateurs, aux entrepreneurs d’aujourd’hui comme aux futurs talents de demain. TendanceHotellerie , EquipHotel 2020 organise les Assises de l'hôtellerie-restauration   -  TendanceHotellerie
  • Malgré les mesures de déconfinement, dont la deuxième phase a débuté le 2 juin, les secteurs de l'hôtellerie-restauration et de l’événementiel peinent à se relancer et subissent de plein fouet la crise du COVID-19. Le président de la CCI de l'Yonne, Alain Perez était notre invité. France Bleu, La relance éco : l’hôtellerie-restauration et l’événementiel peinent à redémarrer

Images d'illustration du mot « hôtellerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hôtellerie »

Langue Traduction
Anglais hotel
Espagnol hotel
Italien hotel
Allemand hotel
Chinois 旅馆
Arabe الفندق
Portugais hotel
Russe гостиница
Japonais ホテル
Basque hotel
Corse hotel
Source : Google Translate API

Synonymes de « hôtellerie »

Source : synonymes de hôtellerie sur lebonsynonyme.fr
Partager