La langue française

Recopier

Définitions du mot « recopier »

Trésor de la Langue Française informatisé

RECOPIER, verbe trans.

A. −
1. Transcrire quelque chose; écrire à nouveau quelque chose qui est déjà écrit. Recopier un texte, un manuscrit; recopier des passages, des informations. Je répète: « La lente courbe des choses et tes brefs sautillements... maintenant, recopiez-moi ça en ronde d'abord et en bâtarde après » (Colette, Cl. école, 1900, p. 64).Lorsqu'un manuscrit antique a été beaucoup recopié, par des copistes peu intelligents ou qui travaillaient machinalement, les fautes ont souvent tendance à s'aggraver (...) mais un philologue ingénieux arrive parfois à rétablir la leçon originale (Ruyer, Cybern., 1954, p. 152).
2. En partic. Copier un texte déjà rédigé afin qu'il soit plus clair, plus propre. Recopier un brouillon. J'avais un cahier où, d'après ses notes, je recopiais, pour chaque coquille étiquetée soigneusement, le nom de l'espèce, du genre, de la famille de la classe, − puis du lieu d'origine (Loti, Rom. enf., 1890, p. 133).V. déchiffrer ex. 1:
... élu pour lui présenter [au professeur de latin] les vœux de toute la classe. (...) je prépare longuement le discours où j'intercale à propos quelques citations latines (...). Je le recopie au propre sur une grande feuille de papier ministre. Renard, Poil Carotte, 1894, p. 166.
B. − P. anal. Reproduire (une œuvre d'art, un modèle déjà existant). Les Chinois (...) recopient aujourd'hui les belles œuvres de leur porcelaine dite grand-mandarin (Balzac, Cous. Pons, 1847, p. 34).Trois ou quatre modèles de robes qu'elle fait recopier telles quelles, depuis dix ans, sauf les modifications de détail jugées indispensables par sa couturière (Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p. 899).
P. métaph. Dans le ciel (...) commençaient les illustrations en couleur du crépuscule, mais un voile gris tiré par la brise cacha les images que le vent qui dessine et le soleil qui peint recopient chaque beau soir depuis le commencement du monde (Hamp, Champagne, 1909, p. 79).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkɔpje], (il) recopie [-pi]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1362 « copier de nouveau » (doc., Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 1804 « mettre au propre » (Constant, Journaux, p. 106). Dér. de copier*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 315. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 173, b) 442; xxes.: a) 550, b) 620.
DÉR.
Recopiage, subst. masc.Action de recopier; résultat de cette action. Daudet (...) à propos du recopiage des lettres de Flaubert (...) nous parle du travail amoureux que prenait au recopiage de ses lettres de commerce son père, ce commerçant passionné dont la vie de commerce avait été une suite de désastres (Goncourt, Journal, 1889, p. 951).J'étais bien abruti par le recopiage de mon mémoire (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1908, p. 338). [ʀ əkɔpja:ʒ]. 1reattest. 1874 (Goncourt, op. cit., p. 1002); de recopier, suff. -age*.

Wiktionnaire

Verbe

recopier \ʁə.kɔ.pje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transcrire.
    • Y me resterait juste à le recopier en faisant un peu de fautes, avec des barbos. — (Marie Laberge, Quelques adieux, Éditions du Boréal, 1992, p. 28)
    • Mon devoir est achevé au brouillon : je n’ai plus qu’à le recopier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECOPIER. v. tr.
Transcrire. Il faudra recopier cet acte, cette lettre. Mon devoir est achevé au brouillon : je n'ai plus qu'à le recopier.

Littré (1872-1877)

RECOPIER (re-ko-pi-é) v. a.
  • Il se conjugue comme copier. Transcrire de nouveau. Il sera nécessaire que tous les acteurs recopient leurs rôles [de Tancrède] ; car il n'y en a point qui ne soient changés, Voltaire, Lett. Mme d'Argental, 25 oct. 1760.

HISTORIQUE

XVIe s. Recopier, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RECOPIER, v. act. (Gramm.) c’est copier une seconde fois. Voyez Copier & Copie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « recopier »

De copier, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « recopier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recopier rœkɔpje

Citations contenant le mot « recopier »

  • Citations, toujours inexactes. Je me méfie de ces gens qui ne savent même pas recopier. De Jean Rostand / Carnets d’un biologiste
  • Laisser chaque chose inachevée afin de pouvoir la recopier, plus tard, avec intérêt et goût. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • En prime, les convives pourront recopier la recette du cassoulet détaillée sur l’habitacle du camion ! , Castelnaudary. Ce food truck propose du cassoulet dans sa guinguette installée en sortie d'autoroute | Voix du Midi Lauragais
  • Chaque jour, Le Parisien se mobilise pour répondre à vos questions sur le coronavirus. Nous nous intéressons aujourd'hui à la nécessité, ou pas, de recopier tous les motifs possibles de sortie sur l'attestation quand on quitte son domicile. leparisien.fr, Coronavirus : «Doit-on recopier tous les motifs sur l’attestation ?» - Le Parisien

Images d'illustration du mot « recopier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recopier »

Langue Traduction
Anglais copy
Espagnol copiar
Italien copia
Allemand kopieren
Chinois 复制
Arabe نسخ
Portugais cópia de
Russe копия
Japonais 写す
Basque kopia
Corse copia
Source : Google Translate API

Synonymes de « recopier »

Source : synonymes de recopier sur lebonsynonyme.fr

Recopier

Retour au sommaire ➦

Partager