Inventer : définition de inventer


Inventer : définition du Wiktionnaire

Verbe

inventer \ɛ̃.vɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’inventer)

  1. Concevoir, avoir l’idée le premier, de quelque chose de nouveau ayant une utilité pratique (sans concrétisation).
    • Léonard de Vinci a inventé l’hélicoptère, le parachute et le char d’assaut.
    • Le projet de transport révolutionnaire, à mi-chemin entre le Concorde (pour la vitesse) et le canon à propulsion électromagnétique (pour la technologie utilisée) inventé par le milliardaire américain Elon Musk a enfin été dévoilé. — (« Hyperloop : le métro qui fonce à 1.200 km/h entre San Francisco et Los Angeles », Challenges, 13 août 2013)
  2. (Spécialement) Trouver et mettre au point un système, une machine ou un procédé nouveau éligible pour un brevet d’invention.
    • Thomas Edison a inventé le gramophone, l’ampoule électrique et l’éclairage électrique urbain.
    • […] aussi prétendit-il à l’honneur d’avoir inventé le parachute, lorsque Jacques Garnerin fit, le 1er brumaire an VI, sa première descente dans la plaine Monceaux. — (Julien Turgan, Les Ballons, Plon frères, Paris, 1851, p. 137)
    • Gutenberg, en réalité, n’invente pas grand-chose : il recombine des technologies existantes. Il n’est à l’origine ni des caractères mobiles (inventés en Orient cinquante ans auparavant), ni de l’encre, ni de la presse (utilisée dans le textile), ni des poinçons (utilisés dans l’orfèvrerie). Il imagine simplement une façon de répondre à la demande croissante de documents imprimés. Il perfectionne ce qui existe et l’adapte à son sujet. Il « fait la synthèse ». — (Nicolas Bouzou, On entend l’arbre tomber mais pas la forêt pousser, J.-C. Lattès, 2013)
  3. (Linguistique) Créer, forger des néologismes et des noms de marques.
    • Horace Walpole inventa le mot de sérendipité pour désigner cette faculté de trouver par hasard et sagacité une explication à quelque chose alors qu’on ne la cherchait pas.
    • Comment on invente un nom de marque. Trouver un nom sympa et porteur de sens dans toutes les langues, c’est le premier souci quand on lance ou qu’on rebaptise une marque. Bienvenue chez le premier fabricant mondial de noms de marques. Créateur des Vivendi, Vinci, Arcelor, Thales, Safran. Inventeur des Vivarte, Clio, Wanadoo. Géniteur des Altadis, Yaris, PriceMinister, Skyteam. — (Capital.fr, 13 février 2014)
    • Cet auteur a toujours aimé jouer avec les mots : il en a inventé deux ou trois : branduit, warketing, zadigacité.
    • Il eut même cette bonne fortune d’inventer à plusieurs reprises un de ces vocables essentiellement parisiens que la mode consacre pendant quelques mois et qui reçoivent toujours l’accueil le plus enthousiaste […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
  4. (Droit) Découvrir, en parlant d’un trésor ou d’un site archéologique.
    • Mais je m'écarte de l'histoire Hapley-Pawkins.
      Elle a commencé, il y a bien des années , à l'occasion d'un dénombrement, fait par Pawkins, des microlépidoptères (dont je ne veux rien dire), dans lequel il portait comme disparue une nouvelle espèce inventée par Hapley.
      — (H. G. Wells, Le phalène, dans L'Ile de l'Æpyornis, traduit de l'anglais par Michel Laurent, Paris : Albin Michel, 1929, p.234)
    • Le fait de découvrir un trésor confère à celui qui l’invente le statut juridique d’inventeur avec les droits correspondants attachés.
  5. Imaginer.
    • Je passai les heures qui suivirent à rédiger des missives à ce joueur de golf. Monsieur Saito rythmait ma production en la déchirant, sans autre commentaire que ce cri qui devait être un refrain. Il fallait à chaque fois inventer une formulation nouvelle. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 11)
    • Seul au mitan de la nuit, les yeux mi-clos de minuit, il inventait des histoires sans histoires. — (Jean-Pierre Octavius, La Vierge et le bandit, L’Harmattan, 2011, p. 170)
    • Pour supporter cette anxiété, nous inventons des mythologies personnelles ou collectives. Plutôt que de céder à la panique, nous construisons des mondes. C’est le moment. Il ne durera peut-être pas. — (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)
  6. Imaginer de fausses histoires, des excuses, un alibi avec l’intention de tromper.
    • Des traitans inventaient de nouveaux offices, de nouveaux droits sur les consommations, réveillaient d’anciennes prétentions domaniales , inventaient des priviléges exclusifs , des lettres de maîtrise, fesaient revivre des arrérages d’impôts. — (Voltaire, Henriade et poèmes historiques, dans les Œuvres complètes de Voltaire, vol. 8, Veuve H. Perronneau & Ceriou aîné, Paris, 1817, p. 235)
    • Je n'ai aucune envie de tricher, d’inventer une romance où j'aurais le rôle flatteur de l'amoureux triomphant ; parallèlement, lui présenter mon idylle comme un foirage complet risquerait de voiler l'image du macho insubmersible à laquelle il est attaché. — (James Fillol, Une autre gloire : Souviens-toi d'où tu es tombé, Société des Écrivains, 2011, p. 192)
    • À cet âge, les garçons inventent des jeux stupides, comme le chat-bite dont le but est de saisir les attributs d'un partenaire. — (Thomas Lélu, Perdu de vue, Éditions Léo Scheer, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inventer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INVENTER. v. tr.
Trouver quelque chose de nouveau, par la force de son esprit, de son imagination. Inventer un système, une machine, un procédé. Inventer un moyen, un expédient. Celui qui a inventé l'imprimerie a fait faire de grands progrès à l'instruction des peuples. Inventer une mode, un jeu. Ce procédé est bien inventé; heureusement inventé. Il signifie aussi Controuver, présenter comme réelle une chose qu'on a imaginée. C'est un menteur, il a inventé cette anecdote à son profit. Inventer une fausseté, une calomnie. Il a inventé cette histoire, ce conte. Fig. et fam., Il n'a pas inventé la poudre, se dit d'un Esprit borné.

Inventer : définition du Littré (1872-1877)

INVENTER (in-van-té) v. a.
  • 1Créer quelque chose de nouveau par la force de son esprit. Ces foudres de bronze que l'enfer a inventés pour la destruction des hommes, Fléchier, Tur. Personne n'inventa l'art entier : les architectes ne sont venus que des milliers de siècles après les huttes et les cavernes, Voltaire, Tactique, note b. On a cru qu'un physicien, d'ailleurs grand observateur, inventa il y a quelques années les fours à poulets, inventés depuis environ quatre mille ans par les Égyptiens, Voltaire, Dict. phil. Abeilles. Qu'il [votre élève] ne sache rien, non parce que vous le lui avez dit, mais parce qu'il l'a compris lui-même ; qu'il n'apprenne pas la science ; qu'il l'invente, Rousseau, Ém. III.

    Absolument. Il n'est pas si aisé d'inventer, que d'ajouter aux inventions des autres, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. V, p. 110, dans POUGENS. Jadis on inventait, inventons aujourd'hui ; Nos pères l'ont bien fait ; ne pourrions-nous le faire ? Lamotte, Fabl. IV, 3.

    Fig. Il n'a pas inventé la poudre, se dit d'un homme sans esprit. Votre président de Bouc me voit quelquefois ; je ne crois pas que ce soit lui qui ait inventé la poudre à canon et l'imprimerie, Sévigné, à Mme de Grignan, 16 mai 1672.

  • 2Imaginer. Que pourrais-je inventer pour ce coup nécessaire ? Molière, l'Ét. I, 2. Que ne puis-je à mon traître inspirer le souci D'inventer quelque chose à me tirer d'ici ? Molière, Fâch. II, 4. Que pourront inventer les enfants d'Adam, pour combattre, pour couvrir ou pour effacer cette égalité qui est gravée si profondément dans toute la suite de notre vie ? Bossuet, Gornay. C'est ce qui nous avait fait inventer des dieux semblables à nous ; des dieux qui en effet n'étaient que des hommes sujets à nos passions, à nos faiblesses et à nos vices, Bossuet, Hist. II, 11. Inventez des raisons qui puissent l'éblouir, Racine, Mithr. II, 6. J'inventai des couleurs, j'armai la calomnie, Racine, Esth. II, 1. Pour vous perdre il n'est point de ressorts qu'il n'invente, Racine, Athal. I, 1.
  • 3Supposer, controuver. Ciel ! rien de plus cruel peut-il être inventé ? Molière, Mis. IV, 3. Elle me l'a dit ; c'est un fait constant ; je n'invente rien, moi, Lesage, Turc. II, 3. Apprenez-moi l'histoire du monde, si vous la savez, mais gardez-vous de l'inventer, Voltaire, Lett. M. L. C., 23 déc. 1768, sur les qualités occultes. Irai-je, Quand tout semble tranquille, inventer des dangers… Pour exhaler sans crainte une haine inutile ? Delavigne, Vêpr. sic. II, 2.

    Absolument. Tu dis qu'en un complot j'ai voulu t'engager ? Fourbe ! invente donc mieux, si tu veux te venger, Legouvé, Épichar et Nér. III, 6.

  • 4S'inventer, v. réfl. Être inventé. Les découvertes qui se font, les machines qui s'inventent.

    Être controuvé. Cela ne s'invente pas.

HISTORIQUE

XVIe s. L'imitation du juger, de l'inventer, ne va pas si vite [que celle du parler], Montaigne, I, 192. Or est-ce bien un grand abus, s'on cuide Que d'inventer la fontaine soit vuide, La Boétie, 479.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Inventer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « inventer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « inventer »

Étymologie de inventer - Littré

Lat. inventum, supin d'invenire (voy. INVENTION) ; Berry, s'inventer, s'aviser ; norm. il ne sait de quoi s'inventer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de inventer - Wiktionnaire

(Vers 1450) Du latin classique invenire (« trouver, inventer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inventer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inventer ɛ̃vɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « inventer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe inventer

Citations contenant le mot « inventer »

  • Le Montpelliérain Vincent Thevenet vient d'inventer le masque pour les instruments à vent, bois ou cuivres. Cette protection permet d'éviter toute propagation des postillons donc potentiellement du coronavirus par les pavillons. France Bleu, VIDÉO - Un Montpelliérain invente le masque pour instrument afin de lutter contre le coronavirus
  • Les grandes villes doivent en effet se réinventer pour promouvoir un modèle de développement urbain viable, « en innovant en matière de développement économique pour accélérer la reprise », vivable, « en intégrant la question environnementale... La Tribune, Inventer le modèle urbain du futur
  • Il faut inventer en même temps que l'on apprend. De Plutarque
  • Ne t'es-tu jamais dit qu'il vaudrait mieux t'inventer qu'inventer Dieu ? De Lemaire-Closset / Dissonances
  • Les meilleures méthodes pour rendre compte restent à inventer. De Marie Darrieussecq / Bref séjour chez les vivants
  • Demain est moins à découvrir qu’à inventer. De Gaston Berger / Phénoménologie du temps et prospective
  • Chaque homme doit inventer son chemin. De Jean-Paul Sartre / Les Mouches
  • L’homme n’aurait jamais pu inventer l’éléphant. De Ylipe / Textes sans paroles
  • Exagérer, c'est commencer d'inventer. De Anonyme / Slogan - Mai 68
  • Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. De Voltaire / Epître
  • Pour atteindre le bonheur il faut l'inventer. De Anonyme
  • On ne peut survivre sans s’inventer. De Mario Claudio / Evene.fr - Octobre 2006
  • Penser, c'est inventer sans croire. De Alain / Propos
  • L’homme est à inventer chaque jour. De Jean-Paul Sartre / Situations II
  • Pour inventer, il faut penser à côté. De P. Souriau
  • Vivre c'est inventer. De Maurice Blanchard / Journal de poètes
  • On ment plus qu'il ne faut par manque de fantaisie : la vérité aussi s'invente. Antonio Machado, Nuevas canciones
  • L'homme est à inventer chaque jour. Jean-Paul Sartre, Situations II, Gallimard
  • On n'invente qu'avec le souvenir. Alphonse Karr, Les Guêpes
  • Un pays aussi beau que celui qu'on invente À l'âge où le désir ignore encore sa voix. Louis Émié, Nocturnes
  • L'extraordinaire du roman, c'est que pour comprendre le réel objectif, il invente d'inventer. Louis Aragon, Les Cloches de Bâle, Denoël
  • Jusqu'ici, les romanciers se sont contentés de parodier le monde. Il s'agit maintenant de l'inventer. Louis Aragon, Blanche ou l'Oubli, Gallimard
  • Il n'y a qu'une méthode pour inventer, qui est d'imiter. Il n'y a qu'une méthode pour bien penser, qui est de continuer quelque pensée ancienne et éprouvée. Émile Chartier, dit Alain, Propos sur l'éducation, P.U.F.
  • L'homme n'est heureux que de vouloir et d'inventer. Émile Chartier, dit Alain, Propos sur le bonheur, Gallimard

Traductions du mot « inventer »

Langue Traduction
Corse inventà
Basque asmatu
Japonais 発明する
Russe выдумывать
Portugais inventar
Arabe يخترع
Chinois 发明
Allemand erfinden
Italien inventare
Espagnol inventar
Anglais invent
Source : Google Translate API

Synonymes de « inventer »

Source : synonymes de inventer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inventer »


Mots similaires