La langue française

Copier

Sommaire

  • Définitions du mot copier
  • Étymologie de « copier »
  • Phonétique de « copier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « copier »
  • Citations contenant le mot « copier »
  • Images d'illustration du mot « copier »
  • Traductions du mot « copier »
  • Synonymes de « copier »
  • Antonymes de « copier »

Définitions du mot copier

Trésor de la Langue Française informatisé

COPIER, verbe trans.

A.− [Le compl. d'obj. désigne un écrit]
1. Reproduire fidèlement un écrit en un ou plusieurs exemplaires. [Il gagnait...] ce que gagne un calligraphe à copier des rôles : douze francs la page (Vallès, Réfract.,1865, p. 109):
1. ... cette bible, par exemple, dont il est question dans la chronique de Cluny et qui avait été copiée et enluminée par Albert de Trèves... Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 99.
Spéc. Écrire par punition un certain nombre de fois le même texte :
2. − Restez donc tranquilles! continuait le professeur indigné... Quant à vous, le nouveau, vous me copierez vingt fois le verbe ridiculus sum. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 4.
Fam. Vous me la copierez! (pour exprimer l'étonnement ou la désapprobation).
2. En partic. [Le compl. d'obj. désigne un devoir, un exercice scolaire] C'est un paresseux, il copie tous ses devoirs (Littré).
Emploi abs. Copier sur son voisin, sur son livre de cours. Za... a eu cette émotion à la pensée qu'il pourrait copier à un examen (Janet, Obsessions et psychasth.,1903, p. 211).
B.− [Le compl. d'obj. désigne une œuvre d'art]
1. Reproduire fidèlement une œuvre originale. Copier Raphaël. Meryon s'initia au métier d'aquafortiste en copiant des estampes du Hollandais Zeeman (Réau, Art romant.,1930, p. 140):
3. Vu le Velasquez et obtenu de le copier. J'en suis tout possédé. Voilà ce que j'ai cherché si longtemps, cet empaté ferme et pourtant fondu. E. Delacroix, Journal,1824, p. 72.
Péj. Imiter, plagier l'œuvre d'autrui. En toutes choses la religion, institution soi-disant divine, copie la science humaine (Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 281).
2. S'inspirer de quelque chose en en imitant les traits pertinents. Copier la nature. L'art moderne copie l'Inde, le Japon, la Chine et jusqu'aux essais rudimentaires des sauvages de l'Océanie (Barlet, Lejay, Art demain,1897, p. 139).
C.− Copier qqn.Calquer son attitude, ses manières, ses propos sur ceux d'une autre personne. Ce jeune homme copie en tout son père (Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. copiable, adj. Qui peut être copié. Aussi le charme apparent, copiable, des êtres m'échappait parce que je n'avais pas la faculté de m'arrêter à lui, comme un chirurgien qui, sous le poli d'un ventre de femme, verrait le mal interne qui le ronge (Proust, Temps retr., 1922, p. 718).
Prononc. et Orth. : [kɔpje], (je) copie [kɔpi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1339 (Cart. de l'hôpital Saint-Jean-en-l'Estrée d'Arras, 141, J. Richard ds Delb. Notes : parkemin pour les comptes faire et coppiier); 2. a) 1636 « reproduire une œuvre d'art » (Monet); b) 1658 « imiter l'œuvre d'autrui » (Pascal, Factum pour les curés de Paris ds Œuvres, éd. L. Brunschvicg, t. 7, p. 283); c) 1694 « imiter exactement (la nature, etc.) » (Ac.); 3. 1656 « imiter quelqu'un, ses manières » (Pascal, Provinciales, 4, loc. cit., t. 4, p. 249); 4. 1863 « reproduire frauduleusement (en parlant d'un écolier) » (Littré). Empr. au lat. médiév. copiare « reproduire un écrit », dér. de copia, v. copie. Les sens 2 et 3 se sont développés en fr., parallèlement aux sens correspondants de copie*. Fréq. abs. littér. Copier : 905. Copié : 400. Copiant : 62. Fréq. rel. littér. Copier : xixes. : a) 1 315, b) 1 476; xxes. : a) 1 441, b) 1 072. Copié : xixes. : a) 782, b) 563; xxes. : a) 565, b) 391.

Wiktionnaire

Verbe

copier \kɔ.pje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se copier)

  1. Reproduire par écrit.
    • Copier un contrat, un exploit.
    • Copier un écrit mot à mot.
    • Copier un passage de quelque ouvrage.
    • Copier de la musique.
    • Copier en plusieurs exemplaires.
  2. Reproduire par une imitation exacte.
    • Mais New York ne copiait aucun peuple pour le désordre et le gâchis de son administration intérieure, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 210 de l’éd. de 1921)
    • Copier un tableau.
    • Copier une statue.
    • Copier un bas-relief.
    • Ce tableau est bien copié.
    • Ce dôme, ce palais est copié sur tel bâtiment. Absolument,
    • Cet écrivain manque d’invention, mais il copie assez habilement.
    • Cet article est directement copié du Dictionnaire de l'Académie.
    • Copier fidèlement, exactement. (Figuré)
    • Ce jeune homme copie en tout son père, copie jusqu’aux défauts de son ami.
    • Il s’attache à copier ce qu’il y a de meilleur dans son modèle.
    • Copier un auteur, un artiste, Tâcher d’imiter sa manière. (Péjoratif)
  3. (Pronominal) (Peinture) Se dit d’un peintre qui se répète, qui n’est pas varié dans les attitudes, dans son ton ; ou d’un auteur qui n’a qu’un petit nombre d’idées, qui ne sait point varier les formes qu’il emploie.
    • Ce peintre, cet écrivain a peu d’imagination, et il lui arrive souvent de se copier.
  4. (Éducation) Tricher en classe ou à un examen en regardant la copie de son voisin de classe.
    • « – Moi, je suis complètement nul. Tu me feras copier sur toi.
      Copier quoi ?
      – Les devoirs, parbleu ! Pour que ça ne se voie pas, j’ajouterai quelques fautes, et alors… »
      Il se frotta les mains joyeusement.
      Je fus stupéfait. Copier sur son voisin, c’était une action déshonorante. Et il parlait d’y avoir recours non pas dans un cas désespéré, mais d’une façon quotidienne !
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 280)
  5. (Citizen-band) Recevoir par CB.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COPIER. v. tr.
Reproduire par écrit. Copier un contrat, un exploit. Copier un écrit mot à mot. Copier un passage de quelque ouvrage. Copier de la musique. Copier en plusieurs exemplaires. Il signifie également Reproduire par une imitation exacte. Copier un tableau. Copier une statue. Copier un bas-relief. Ce tableau est bien copié. Ce dôme, ce palais est copié sur tel bâtiment. Absolument, Cet écrivain manque d'invention, mais il copie assez habilement. Copier fidèlement, exactement. Fig., Ce jeune homme copie en tout son père, copie jusqu'aux défauts de son ami. Il s'attache à copier ce qu'il y a de meilleur dans son modèle. Copier un auteur, un artiste, Tâcher d'imiter sa manière. Il se prend ordinairement en mauvaise part.

SE COPIER se dit d'un Peintre qui se répète, qui n'est pas varié dans les attitudes, dans son ton ; ou d'un Auteur qui n'a qu'un petit nombre d'idées, qui ne sait point varier les formes qu'il emploie. Ce peintre, cet écrivain a peu d'imagination, et il lui arrive souvent de se copier.

Littré (1872-1877)

COPIER (ko-pi-é), je copiais, nous copiions ; que je copie, que nous copiions v. a.
  • 1Faire une copie. Copier fidèlement un texte. Je ne fais que copier leurs paroles, Pascal, Prov. 7. On peut juger des efforts qu'il [Démosthène] fit pour se perfectionner en tout genre par la peine qu'il prit de copier de sa propre main jusqu'à huit fois l'histoire de Thucydide pour se rendre plus familier le style de ce grand homme, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. V, p. 536, dans POUGENS. Je vous ai dit que je l'avais trouvé copiant de la musique à dix sous la page, Rousseau, Dialogue, II.
  • 2 Par extension, reproduire une œuvre d'art. Copier un tableau, une statue. Vous copiez un vase étrusque, et vous lui donnez l'élégance grecque ; ce n'est point là ce qu'on vous demande et ce qu'on attend de vous, Marmontel, Élém. de litt. Œuvres, t. X, p. 267, dans POUGENS. Dans l'asile honteux des amours mercenaires Il cherche une Vénus qu'il copie au hasard, L'opprobre de son sexe et la honte de l'art, Delille, Imagin. V.
  • 3Copier un auteur, un artiste, imiter son style, sa manière. Comme les vices des Grecs avaient passé chez les Romains, Térence, pour les imiter, ne fit que copier Ménandre, Marmontel, Élém. de litt. t. VI, p. 156, dans POUGENS.

    On dit qu'un écrivain, qu'un artiste copie la nature, quand ses productions ont un cachet de naturel et de vérité.

    Absolument. Qui, c'est être inventeur que si bien copier, Lamotte, Fables, I, 2.

  • 4Imiter les manières d'une autre personne. Il n'est rien tel que les jésuites ; j'ai bien vu des jacobins, des docteurs… mais une pareille visite manquait à mon instruction ; les autres ne font que les copier, Pascal, Prov. 4. C'était l'original que toutes les femmes copiaient pour le goût des habits et l'air de la coiffure, Hamilton, Gramm. 7. Il imite M. d'Agen sans le copier, Sévigné, 34. On croit, en copiant leurs mœurs [des grands], entrer en part de leur grandeur, Massillon, Panég. saint Louis. La ville croirait dégénérer en ne copiant pas les mœurs de la cour, Massillon, Pet. car. Exemp.

    Au collége, copier, c'est, au lieu de faire son devoir, copier celui d'un camarade. C'est un paresseux, il copie tous ses devoirs. Comme il avait copié, il fut mis hors de composition.

  • 5Contrefaire. Il n'est pas bien de copier les gens.
  • 6Se copier, v. réfl. S'imiter soi-même, c'est-à-dire en parlant d'un écrivain ou d'un artiste, produire des œuvres qui ont entre elles beaucoup de ressemblance. Cet artiste n'a point d'invention, il se copie sans cesse.

    Se copier, s'imiter les uns les autres. Ces jeunes gens ne font que se copier.

HISTORIQUE

XVIe s. Une fois un grand seigneur entreprint d'y passer sans estre copié [contrefait par moquerie], Despériers, Contes, XXVIII. Il copia diligemment la poesie d'Homere, et l'assembla en un corps pour la porter en la Grece, Amyot, Lyc. 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « copier »

Du latin médiéval copiare, issu du latin classique copia (abondance) qui donne copie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Copie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « copier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
copier kɔpje

Évolution historique de l’usage du mot « copier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « copier »

  • Un artiste original ne peut pas copier. Il n'a donc qu'à copier pour être original. Jean Cocteau, Le Rappel à l'ordre, Stock
  • C’est dangereux le succès. On commence à se copier soi-même et se copier soi-même est plus dangereux que de copier les autres... c’est stérile. De Pablo Picasso
  • Il est plus facile de copier que de penser, c’est ce qui fait la mode. De Wallace Stevens
  • Inventer en toute chose, c'est vouloir mourir à petit feu ; copier, c'est vivre. De Honoré de Balzac / Pierre Grassou
  • La peinture, ce n'est pas copier la nature mais c'est apprendre à travailler comme elle. De Pablo Picasso
  • Vladimir Poutine se demande si pour moderniser un pays il faut copier exactement l’Occident. De Hélène Carrère d'Encausse / Le Figaro, 6 février 2015
  • Je ne veux pas qu’on tire des règles à partir des méthodes des autres. On peut les observer, mais surtout pas les copier. De Marc Pajot
  • L'artiste ne doit pas copier la nature mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément. De Paul Gauguin / Oviri, écrits d'un sauvage
  • Le dessin est une lutte entre la nature et l'artiste. Il ne s'agit pas pour lui de copier, mais d'interpréter. De Charles Baudelaire / Curiosités Esthétiques
  • Il n’existe pas de recette unique au bonheur : chacun possède la sienne ! Faute de le savoir, on s’évertue à copier celle dont le voisin détiendrait le secret. De Yves Moigno
  • C'est très bien de copier ce que l'on voit ; c'est beaucoup mieux de dessiner ce que l'on ne voit plus que dans sa mémoire. De Edgar Degas
  • Artistes, poètes, écrivains, si vous copiez toujours, on ne vous copiera jamais. De Bernardin de Saint-Pierre / Mémoire sur la ménagerie
  • Mondiale Tour à copier marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Tour à copier. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Tour à copier par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Tour à copier rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Tour à copier rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Taille du marché mondial Tour à copier 2020 Industrie Part, Taille, revenu, dernières tendances, affaires Dynamiser stratégies, son statut CAGR, les opportunités de croissance et prévisions 2026 – Rapports de précision – JustFamous
  • Saviez-vous que copier du texte depuis le navigateur Chrome sur un ordinateur pour le coller ensuite sur son smartphone Android est désormais possible ? Nous vous expliquons la marche à suivre pour profiter de cette fonctionnalité bien pratique dans ce… PhonAndroid, Chrome : comment copier-coller du texte depuis son PC vers son smartphone Android ?
  • Sophie Eustache : Le "bâtonnage" est une pratique journalistique apparue dans les services web quand il a fallu "produire du contenu", c’est-à-dire écrire le plus d’articles possibles, pour contenter les algorithmes. C’est du copier/coller amélioré, souvent de dépêches mais aussi d’articles de journaux. Le temps d’écriture est environ de 30 minutes pour pouvoir publier un article toutes les heures en moyenne. C’est donc du travail qui se fait à la chaîne. La quantité prime la qualité. Marianne, Copier/coller : comment le "bâtonnage" est en train de détruire le journalisme

Images d'illustration du mot « copier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « copier »

Langue Traduction
Anglais to copy
Espagnol copiar
Italien copiare
Allemand kopieren
Chinois 复制
Arabe لنسخ
Portugais copiar
Russe копировать
Japonais コピーする
Basque kopiatzeko
Corse à cupià
Source : Google Translate API

Synonymes de « copier »

Source : synonymes de copier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « copier »

Partager