La langue française

Rayer

Sommaire

Définitions du mot rayer

Trésor de la Langue Française informatisé

RAYER, verbe trans.

A. − Rayer qqc.
1. Tracer des lignes sur une surface. La Chimère: Je vais au delà des mers (...). Je me roule dans l'azur, je plane sur les monts, je cours sur la pointe des flots, je jappe dans les gouffres; de ma queue traînante je raye les plages (Flaub., Tentation,1849, p. 395).[Lesueur] qui raye et griffonne ses lavis de fins traits de plume (E. de Goncourt, Mais. artiste,t. 1, 1881, p. 111).
En partic. Rayer du papier. Tracer des lignes parallèles sur du papier pour guider l'écriture. (Dict. xixeet xxes.).
VÉN. Rayer les voies. ,,Tracer une raie derrière l'empreinte du talon (pour un cerf) ou de la pince (pour une biche ou un sanglier) pour servir d'indication aux veneurs`` (Vén. 1974).
2. Entamer une surface en la marquant d'une ou de plusieurs raies, involontairement ou non. Rayer de l'argenterie; rayer une vitre avec un diamant; le quartz raye le verre et l'acier. La femme de Maurice (...) n'aurait jamais souffert que les paysans rayassent de leurs souliers ferrés les carreaux de la salle à manger (Gozlan, Notaire,1836, p. 11):
1. louis: Qu'est-ce que vous m'en donnez? ali: Trois francs le kilo. C'est le prix courant (...). louis: Mais c'est du bronze ancien! Regardez! Il raye le bras du crucifix avec la clef. Ils ne savaient pas raffiner les métaux. Dans ces vieux bronzes, on trouve de tout, même de l'or et de l'argent. Claudel, Pain dur,1918, III, 4, p. 478.
Empl. pronom. passif. Le gypse se raye très facilement à l'ongle (Lapparent, Minér.,1899, p. 528).On a dû rayer le disque à cet endroit-là, parce que ça fait un drôle de bruit (...). Le disque se raye et s'use (Sartre, Nausée,1938, p. 220).
ARMUR. Rayer un canon. Pratiquer des rainures rectilignes ou en spirale à l'intérieur du canon d'une arme à feu. Au seizième siècle, observa Bossuet, on rayait les canons (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 439).
3. P. anal.
a) Apparaître comme une raie, une rayure sur quelque chose. Des cicatrices légères, fraîches encore [sur le corps nu], rayaient ses trésors les plus abondants (Toulet, Mariage Don Quichotte,1902, p. 216).Ses cheveux mouillés tranchent; ils sont noirs au point de paraître violets, et la longue mèche argentée qui a fait sa fortune, raye la tempe droite (Martin du G., Devenir,1909, p. 61).
b) Dessiner, figurer des rayures sur quelque chose. Le grand vol anguleux des éperviers rapaces Raye à l'Ouest le ciel mat et rouge (Verlaine, Poèmes saturn.,1866, p. 89).Dans le port, que raye seulement le sillage de jonques lentes, les paquebots sont toujours immobiles (Malraux, Conquér.,1928, p. 127).
B. −
1. Rayer qqc. (de/sur qqc.).Tracer un trait sur un ou plusieurs mots pour les supprimer. Synon. barrer, biffer, raturer.Rayer un mot d'un manuscrit, un nom d'une liste; rayer un paragraphe supprimé, une clause; rayer la mention inutile. Bonaparte (...) proposait de rayer des actes européens le nom de Pologne et de Polonais (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 422):
2. La réponse qu'il en reçut commençait par: « Monsieur ». Il en fut si frappé qu'il rechercha la lettre précédente du médecin. Elle commençait par: « Cher Monsieur ». Qu'avait-il donc fait, depuis trois mois, pour décourager la sympathie de cet homme? Sombre, il raya le nom du médecin-chef sur son carnet d'adresses. Montherl., Célibataires,1934, p. 826.
2. Rayer qqn/qqc. (de qqc.).Annuler, au moyen d'une formalité appropriée, l'effet d'une inscription sur une liste, un registre, etc. Synon. radier.Rayer qqn d'une liste électorale; rayer un dissident des cadres du parti; rayer une question de l'ordre du jour; rayer une dette, une pension. Sous la Restauration j'ai été rayé de la liste des ministres d'État; je ne reconnais à personne le droit de me rayer de la liste des hommes de conscience et d'honneur (Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 734):
3. Évidemment, les pensions d'hommes de lettres sont sujettes aux suppressions (...). Colbert charge aux deux académiciens Chapelain et Costar de lui dresser une liste. Tous deux inscrivent Corneille, mais la protection que lui a donnée Fouquet, son amitié pour Pellisson le font rayer par Colbert. Brasillach, Corneille,1938, p. 395.
Locutions
a) ADMIN. Rayer des cadres. V. cadre II A.Rayer des contrôles. V. contrôle I A.
b) DR. Rayer du tableau. ,,Retirer le droit d'exercer à l'avocat qui a gravement manqué aux règles et aux usages de la profession`` (Roland-Boyer 1983). Quand Marchangy voulut parler aux députés, il fut tout étonné de se voir contredit, et perdit la tête d'abord. Il lui échappa de dire, croyant être au Palais: Qu'on le raye du tableau; en prison les perturbateurs (Courier, Pamphlets pol.,Livret de Paul-Louis, vigneron, 1823, p. 167).
3. Au fig. Rayer qqc./qqn (de qqc.).Exclure quelque chose/quelqu'un d'un ensemble, éliminer. Rayer qqc./qqn de son passé, de sa mémoire, de sa vie; rayer une ville de la carte du monde. Ce voyage de circumnavigation ne produisit donc d'autre résultat que de faire rayer définitivement l'île Tristan du programme des recherches (Verne, Enf. cap. Grant,t. 2, 1868, p. 22).Je tiens ma franchise de mon grand-père Grane, le dentiste de Salt Lake City, celui qui fit rayer des grammaires américaines l'ignoble expression française: menteur comme un arracheur de dents (Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 189).
Expressions
Rayer qqc./qqn de ses papiers, de ses tablettes. Renoncer à quelque chose, ne plus faire cas de quelqu'un (v. aussi papier II B 1). Quant à la reconnaissance, je te conseille de rayer ce mot de tes papiers (Stendhal, L. Leuwen,t. 2, 1836, p. 318).
Rayer qqc./qqn d'un trait de plume. Supprimer brutalement quelque chose/quelqu'un. Voilà donc Du Guet inutile selon Voltaire, voilà ses services rayés d'un trait de plume! (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 405):
4. hoederer: (...) Hein? Qu'en dis-tu? Peux-tu rayer cent mille hommes d'un trait de plume? hugo, péniblement: On ne fait pas la révolution avec des fleurs. S'ils doivent y rester... Sartre, Mains sales,1948, 5etabl., 3, p. 212.
Rayer qqn du nombre/de la liste des humains/des vivants (ou var.). Faire mourir quelqu'un. Cromwell fut rayé de la liste des vivants par un petit caillou qui ne serait même pas bon à faire un ricochet (Mussetds Le Temps,1831, p. 44):
5. aurelie: (...) Ceux qui affament la terre (...), qui préparent la guerre, qui touchent des commissions, qui se font nommer aux places sans diplômes, qui corrompent les jeunes gens, vont être ici, réunis dans cette salle. Avons-nous le droit de les supprimer en bloc? Si vous êtes d'accord, j'ai le moyen! gabrielle: De les tuer? aurelie: De les rayer de ce monde, pour toujours. Giraudoux, Folle,1944, II, p. 126.
Prononc. et Orth.: [ʀeje], [ʀ ε-], (il) raye ou raie [ʀ εj] ou [ʀ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug., v. balayer. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 roiiés part. passé adj. « qui a des raies » (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 5189); b) 1erquart xiiies. « mettre en ligne droite » (Reclus de Molliens, Charité, 31, 1.3.4 ds T.-L.); c) 1283 « tracer un sillon » (C'est Huon de Maude et Jehan dou Carnoit, Ste-Brice, Arch. Tournai ds Gdf.); d) 1636 rayer un papier (Monet); 2. 1266 « annuler par une raie sur l'écriture » (Vers de la Mort, 160, 11 ds T.-L.); 3. 1688 « pratiquer des rayures sur le canon d'une arme à feu » (Rich. t. 2); 4. 1694 « abîmer un objet par des rayures » (Ac.). Dér. de raie* (a. fr. roie); dés. -er. Fréq. abs. littér.: 311. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 278, b) 746; xxes.: a) 522, b) 369.
DÉR.
Rayage, subst. masc.Action de rayer; résultat de cette action (supra A 2). Rayage d'une glace. Le grippage complet est évité avec toutes les répercussions possibles (rayage du vilebrequin, mise hors service de la bielle...) (Chapelain, Techn. automob.,1956, p. 48).Armur. Opération consistant à rayer le canon d'une arme à feu. (Dict. xixeet xxes.). [ʀ εja:ʒ]. 1resattest. a) 1864 « état de ce qui est rayé » (Erckm.-Chatr., Conscrit 1813, p. 19: une belle jupe de rayage), b) 1868, 22 avr. « opération consistant à pratiquer des rayures dans le canon d'une arme à feu » (Décret, art. 18 ds Littré Add. 1872); de rayer, suff. -age*.

Wiktionnaire

Verbe

rayer transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marquer d’une ou de plusieurs raies,
    • Rayer de l’argenterie en la nettoyant.
    • Prenez garde de rayer cette glace en la polissant.
    • Rayer du papier avec un crayon.
  2. Effacer, raturer, faire une raie, passer un trait de plume sur ce qui est écrit.
    • Il faut rayer cette clause, ce mot, cette phrase.
    • On a rayé cet article sur son compte.
    • On l’a rayé, on a rayé son nom des contrôles de l’armée, du tableau des avocats, de la liste des électeurs, etc.
  3. (Figuré) Supprimer, retirer, éliminer.
    • Rayer une idée de ses pensées.
    • (Figuré) Rayez cela de vos papiers, se dit pour faire entendre à quelqu’un qu’il ne doit pas compter sur quelque chose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAYER. (Il se conjugue comme PAYER.) v. tr.
Marquer d'une ou de plusieurs raies, Rayer de l'argenterie en la nettoyant, Prenez garde de rayer cette glace en la polissant. Rayer du papier avec un crayon. Il signifie aussi Effacer, raturer, faire une raie, passer un trait de plume sur ce qui est écrit. Il faut rayer cette clause, ce mot, cette phrase. On a rayé cet article sur son compte. On l'a rayé, on a rayé son nom des contrôles de l'armée, du tableau des avocats, de la liste des électeurs, etc. Fig., Rayez cela de vos papiers se dit pour Faire entendre à quelqu'un qu'il ne doit pas compter sur quelque chose. Le participe passé

RAYÉ est employé comme adjectif et signifie Qui a des raies. Une étoffe rayée. Du taffetas rayé. Le tigre rayé. L'âne rayé, Le zèbre. Canon rayé, fusil rayé, carabine rayée, Armes dans lesquelles on a pratiqué des rayures en spirale, pour leur donner plus de justesse et une portée plus grande.

Littré (1872-1877)

RAYER (rè-ié) v. a.
  • 1Il se conjugue comme payer. Faire des raies. Rayer de la vaisselle en la nettoyant. Rayer du papier avec le crayon pour écrire droit. Certaines variétés de pyroxène qui ont si peu de dureté qu'elles se laissent souvent rayer par l'ongle, Beudant, Inst. Mém. scienc. t. VIII, p. 263.

    Terme de vénerie. Rayer les voies d'une bête, faire une raie derrière l'empreinte du talon d'une bête, pour l'indiquer aux chasseurs.

    Terme d'artillerie. Faire des rayures dans un canon, dans un fusil.

  • 2Effacer, à l'aide d'une raie qu'on passe sur l'écriture. Il a été rayé de dessus l'état de la maison du roi, Sévigné, 134. Babouc, après avoir rêvé [sur le cas d'un marchand qui vendait sa marchandise trop cher], le raya de ses tablettes [où il l'avait inscrit comme condamné], Voltaire, Babouc. Odet de Chatillon, cardinal, évêque de Beauvais, s'était fait protestant comme son frère, et s'était marié ; le pape l'avait rayé du nombre des cardinaux, Voltaire, Mœurs, 171. L'aimable auteur du Télémaque retranchait des répétitions et des détails inutiles dans son roman moral, et rayait le titre de poëme épique que quelques zélés indiscrets lui donnent, Voltaire, Temple du Goût. Louvois le raya [Charles Perrault] de la petite académie des médailles ; ce ministre n'aimait pas Colbert, et la haine qu'il portait au protecteur reflua sur le protégé, qui ne l'était plus, D'Alembert, Éloges, Ch. Perrault. Les inscriptions sont rayées du consentement des parties intéressées et ayant capacité à cet effet, ou en vertu d'un jugement en dernier ressort ou passé en force de chose jugée, Code Nap. art. 2157.

    Fig. Mais sitôt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut rayé [Molière] du nombre des humains, Boileau, Ép. VII.

    Fig. Rayez un tel, cela de vos papiers, de vos registres, ne comptez pas sur un tel, sur cela. Et rayez-moi de vos papiers, Scarron, Virg. IV. Moi, votre ami ? rayez cela de vos papiers, Molière, Mis. I, 1. Si vous daignez lire mon rogaton théologique [où Voltaire défend la Providence générale], je vous prie d'être bien persuadée que je ne crois point du tout à la providence particulière ; les aventures de Lisbonne et de Saint-Domingue l'ont rayée de mes papiers, Voltaire, Lett. Mme de Choiseul, 2 sept 1770.

    On lui a rayé sa pension, on l'a supprimée.

  • 3Compter comme nul. Tout ce que je pus faire, c'est de rayer ce discours [un propos imprudent de Ch. de Sévigné tenu à Gourville] de sur les tablettes de Gourville, Sévigné, mercr. des Cendres, 1680. Il faut rayer ce grand exemple [Saül et David], par lequel M. Jurieu a voulu montrer indéfiniment que le peuple fait les rois, Bossuet, 5e avert. 39. Ils sont obligés de rayer du nombre de leurs jours tous ceux qu'ils ont passés dans cet état duquel il ne leur reste aucune idée, Buffon, De la vieillesse et de la mort.

HISTORIQUE

XIe s. Li sans touz clairs parmi le cor lui raie [coule], Ch. de Rol. CXLVI.

XIIIe s. Li san li raioit par andeus les costés [par les deux côtés], et estoit navrés en deux lius, H. de Valenciennes, IV. Fille, à Dieu [je] vous commant, par qui li soleus raie [rayonne], Berte, VIII. Oies noires qui sont raïes d'autre color, Latini, Trésor, p. 205. Li articles qui est royés, Liv. des mét. 363. Briefment, que vous en conteroie ? Autre soleil leans ne roie Que cil charboucles [escarboucle] flamboians, la Rose, 20654. Il n'afiert pas à clerc, qu'il veste robe roiée, Beaumanoir, XI, 43.

XIVe s. Que mestier d'œuvre rayez estoit plus soutis [subtil] que le mestier de lanure planive, et que celuy qui bien sçavoit faire rayez sçavoit bien faire draps pleins, Ordonn des rois, t. II, p. 397.

XVe s. Puisqu'il n'est de gaiges raié, Orléans, Rond.

XVIe s. Ces yeux, comme deux flambeaux, rayant dans le cœur par une douce lumiere, Yver, p. 594. S'estant esveillé en sursault tout emeu du bruit et de la clarté de la lune, qui rayoit dedans la chambre, Amyot, César, 81. Il les cassa sur l'heure, et les fist rayer de dessus l'estat du roy, Carloix, V, 32. En rayant cette difference, Est. de la Roche, Arismetique, f° 48.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAYER, v. act. (Gram.) c’est faire une raie ; vous avez rayé ce papier. C’est effacer d’une raie ; rayez cela de vos papiers. C’est gâter une surface polie par des traits qui lui ont ôté son uni ou son éclat ; cette pierre est rayée.

Rayer, terme d’Arquebusier, c’est faire une rayure en forme de vis dans le canon de l’arme à feu, afin qu’elle porte plus loin. (D. J.)

Rayer, en terme de Diamantaire, se dit de la poudre de diamant qui agissant sur le diamant toujours du même sens, y fait des traits comme la lime sur les métaux.

Rayer, en terme de Pâtissier, c’est faire des raies sur une piece de pâtisserie avec un couteau, en croix, & par forme d’ornemens.

Rayer, rayer les voies d’une bête, terme de chasse, c’est faire une raie derriere le talon de la bête ; cela ne se doit faire qu’aux bêtes que l’on a dessein de détourner : c’est ce qui la fait connoître à ceux qui sont aux bois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rayer »

Berry, rayer, rayonner, rayée de soleil ; provenç. rajar, raiar, rayar ; esp. radiar ; ital. radiare ; du lat. radiare, de radius, rayon (voy. RAIS). Rayer a signifié donner un rayon, faire comme un rayon de liquide et par conséquent couler, tracer un rayon, et de là une raie, rayer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Depuis le moyen français rayer, de l’ancien français roier. Dérivé de raie, de l’ancien français reye (« raie ») (voir le gallois rica et le bas-latin riga), avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rayer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rayer reje

Citations contenant le mot « rayer »

  • Oscillant entre stupéfaction et totale incompréhension, les patrons du Poussin Bleu se sont empressés lundi de rayer de leur carte des desserts les deux glaces "litigieuses". Var-Matin, Accusé de vendre des "desserts racistes", le glacier varois dénonce une "haine gratuite" et se défend - Var-Matin
  • La meilleure façon de rayer le passé est d'enluminer l'avenir. De Antonine Maillet / Cent ans dans les bois
  • Il suffit parfois de rayer deux ou trois mots sur une page pour que tout change. De Patrick Modiano / Magazine Télérama - 02/02/2014
  • Le meilleur moyen de n'avoir besoin de personne, c'est de rayer tout le monde de sa vie. De Réjean Ducharme / L'avalée des avalés
  • Ce qui compte, c'est d'être ému comme les personnages ; ne pas être ému par les personnages. La sentimentalité est à rayer du vocabulaire de l'acteur. De Jeanne Moreau
  • La santé n'est qu'un mot, qu'il n'y aurait aucun inconvénient à rayer de notre vocabulaire. Pour ma part, je ne connais que des gens plus ou moins atteints de maladies plus ou moins nombreuses à évolution plus ou moins rapide. De Jules Romains / Knock
  • La crise sanitaire a bon dos. Elle aurait ralenti le travail de concertation et de rédaction des mesures d’application de la loi d’orientation des mobilités (LOM) votée fin 2019 pour rayer de la carte de France les zones blanches de mobilité, garantir la neutralité carbone en 2040 ou encore, encadrer les nouvelles mobilités. « Les décrets et ordonnances sortent avec une certaine lenteur », ont souligné le 29 juillet 2020 devant la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale les auteurs d’un rapport sur l’application de la LOM .  « Les ambitions de la loi étaient fortes, son application laisse à désirer » ... La Gazette des Communes, La loi Mobilités tarde à prendre son train d’applications
  • Apposer un sticker est pourtant illégal. « On prévient tous les clients mais ils nous répondent qu’ils tiennent à leur voiture et qu’ils préfèrent prendre le risque d’avoir une amende que de se faire rayer leur voiture. » , Stickers, plaques : les Mayennais qui partent en vacances tentent de faire disparaître leur numéro 53 | Le Courrier de la Mayenne
  • Pour le dessous, la configuration est également très classique, avec deux grosses roues sur les côtés, une petite roue pivotante sur le devant (capable de passer des obstacles jusqu'à 2cm de haut), une brosse rotative centrale, une brosse rotative sur le côté pour ramener les saletés vers le centre, et les deux connecteurs pour la recharge. N'oublions pas non plus les 14 capteurs d'obstacles et de vide intégrés au robot, qui l'empêcheront de tomber dans l'escalier par exemple. Un capteur de proximité placé sur le côté permet également de longer les murs avec une très grande précision, sans toutefois risquer de rayer les meubles lors de son passage. Maison et Domotique, Test du Roborock S6 MaxV: le robot aspirateur avec intelligence artificielle qui reconnait les obstacles et monte la garde ! - Maison et Domotique
  • Pour les vacances alors je vais rayer le Lot et garonne ladepeche.fr, Lot-et-Garonne: le centre-ville de Nérac envahi par les rats - ladepeche.fr
  • Des dents à rayer le parquet...... Une condescendance de duchesse envers le peuple de France. ladepeche.fr, Aurore Bergé en pleurs : "J'ai tout donné à la Macronie" - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « rayer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rayer »

Langue Traduction
Anglais scratch
Espagnol rasguño
Italien graffiare
Allemand kratzen
Chinois
Arabe خدش
Portugais coçar, arranhão
Russe царапина
Japonais スクラッチ
Basque scratch
Corse scarta
Source : Google Translate API

Synonymes de « rayer »

Source : synonymes de rayer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rayer »

Partager