Raie : définition de raie


Raie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAIE1, subst. fém.

A. − AGRICULTURE
1. Sillon, tranchée ouvert(e) dans le sol par la charrue; p. méton., chacune des bandes de terre parallèles faites par le labour. Une raie de champ (Ac.). De belles pièces de terre, bien retournées, allongées de tout leur long, les raies bien nettes, sur le coteau (Renard, Journal,1906, p. 1032).Si je commence par un labour mon cycle triennal (...), j'abandonne après mon brabant et n'use plus que du cultivateur. Il trace des raies légères. Par malheur, un fonds détruit est long à refaire (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 199).
2. Rigole d'irrigation. On fait couler l'eau dans des raies parallèles établies à la surface du sol (Agric.1977).
B. −
1. Marque, entaille faite sur un objet de façon plus ou moins consciente. Sept-Épées ne répond pas et fait des raies sur la table avec son doigt (Claudel, Soulier,1929, 4 ejournée, 8, p. 907).
En partic.
Ligne tracée pour délimiter un espace. La piste (...) est divisée en deux parties inégales, limitées par une raie tracée à la craie (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 169).
Ligne tracée sur une surface avec un crayon ou une pointe qui entame la matière:
1. Allons donc! Est-ce qu'on grave à l'eau-forte avec de l'émotion (...)? Un monsieur bien appliqué, qui, sous le jour d'un châssis, raye, en se crevant les yeux, une plaque de chaudron verni, où il prend garde de ne pas faire une raie de travers... Goncourt, Journal,1866, p. 250.
2. P. anal.
a) Bande, ligne décorative de couleur tracée sur une étoffe ou un papier. Une veste courte à raies fines enfermait sa poitrine sans la serrer (About, Grèce,1854, p. 187).Un beau tapis kurde couvrait le sol et des coussins d'indienne blanche à raies rouges couvraient le sopha un peu bas (Gobineau, Nouv. asiat.,1876, p. 89).
En compos. Mille-raies*.
b) ANAT. Sillon anatomique, ligne qui se trouve sur le corps humain. Raie du dos. ,,Sillon médian du dos`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Entre son corps et son vêtement sa chemise bâillait, je voyais toute la raie de son dos, dont la ligne se perdait vite à la courbure de sa taille (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 113).
Loc. verb., fig., vulg. Pisser à la raie (du cul, des fesses). Mépriser profondément. Je lui pisse à la raie, au Zèphe (Aymé, Jument,1933, p. 88).
c) Chacune des bandes qui se trouvent sur le pelage ou le plumage de certains animaux. Il neigeait; on apercevait les raies du grand tigre des neiges (Giraudoux, Simon,1926, p. 96).
Raie de mulet. Bande de couleur foncée qui s'étend du garrot à la naissance de la queue chez les mulets ou ânes de couleur souris et chez certains animaux de même robe. (Dict. xixeet xxes.). MÉD. Raie méningitique. ,,Raie rouge persistant pendant assez longtemps, qui apparaît sur la peau peu après que l'on y a tracé un trait avec l'ongle`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
d) Ligne de séparation entre les cheveux. Porter la raie au milieu, de côté. Ses cheveux étaient teints outrageusement, calamistrés, séparés au milieu par une raie bien nette (Montherl., Démon bien,1937, p. 1280).
C. − Bande de lumière. Je baissai le store bleu qui ne laissa passer qu'une raie de soleil (Proust, Sodome,1922, p. 784).Tout de suite, je vois dans l'ombre une raie d'or qui fendait le mur, une porte entrebaillée et de la lumière derrière (Giono, Baumugnes,1929, p. 115):
2. Il semblait alors que le monde réel ne parvînt à sa conscience qu'au travers d'une fente étroite, semblable à celles qui laissent passer une seule raie de lumière par une persienne close. Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 1004.
D. − PHYS. (spectrométrie)
Raie (du spectre, spectrale). ,,Ensemble de radiations électromagnétiques occupant un domaine étroit de fréquences, émis ou absorbé par une molécule, un atome ou un noyau atomique`` (Mathieu-Kastler Phys. 1983).
Raie d'absorption. ,,Raie obtenue par spectrométrie d'un rayonnement monochromatique émis par un atome ou une molécule`` (Méd. Flamm. 1975).
Raie d'émission. V. émission A 3.
Raie tellurique. Raie d'absorption du spectre solaire due au passage de la lumière à travers l'atmosphère (d'apr. Uv.-Chapman 1956).
Raie de résonance. ,,Raie produite dans un spectrogramme pour une fréquence (...) déterminée`` (Pir. Atom. 1959).
Prononc. et Orth.: [ʀ ε]. Homon. et homogr. rai, raie2, rets. Ac. 1694-1718: raye; dep. 1740: raie. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 « sillon » (Pèlerinage Charlemagne, 297 ds T.-L.); b) fin xiie-déb. xiiies. « sillon, rainure du corps » la roie du cul (Audigier, éd. O. Jodogne, 463); c) xves. « ligne de séparation des cheveux » (Olla Patella ds T.-L. t. 8, col. 1407); 2. ca 1170 « rayure, ligne tracée par quelque chose » (Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 223); 3. fin xiies. « bande d'une autre couleur sur un vêtement, un tissu » (Partonopeus de Blois, éd. J. Gildea, I, App. I, 1759, t. 1, p. 469). Issu d'un type gaul. *rica « sillon » apparenté à l'a. irl. rech, au gall. rhych et à l'a. bret. rec, répandu dans toute l'aire gallo-romane et att. en b. lat. par les formes riga, rega, rige (v. FEW t. 10, pp. 393-394). Bbg. Quem. DDL t. 15.

RAIE2, subst. fém.

A. − ICHTYOL. Poisson cartilagineux de l'ordre des Sélaciens, au corps aplati en forme de losange constitué de nageoires pectorales très développées, soudées à la tête et d'une queue mince et souple armée d'un aiguillon venimeux. Ses véritables dents [du poisson scie], non plus que celles des raies et des squales, ne sont point attachées ainsi, mais tiennent seulement à la peau (Cuvier, Anat. comp.,t. 1, 1805, p. 126).
Raie bouclée. Raie ,,caractérisée par la présence d'un grand nombre de boutons épineux sur la face dorsale et la queue et par une bouche bien armée de dents acérées`` (Pollet 1970).
Raie bordée. Raie caractérisée par ,,un museau pointu et des épines en deux parties du corps`` (Pollet 1970).
Raie capucin. Raie caractérisée par un museau allongé et pointu, dont la face dorsale est de couleur gris brun et le ventre moucheté de noir. La raie capucin est également apparentée à la raie douce (Schreiner1975).
Raie chardon. Raie dont le ,,dos est garni de rugosités, et les aiguillons sont au niveau de la tête (...) et de la queue`` (Pollet 1970).
Raie douce. Raie qui ,,a la peau lisse, excepté sur la ligne médiane et au bord antérieur du corps, qui portent des séries d'épines`` (Schreiner 1975).
Raie pastenaque. V. pastenague ex. de Cuvier.
B. − P. méton. Chair comestible de ce poisson. Raie à la crème, (à la) meunière, au gratin; aile de raie aux câpres. Je vous en prie, demandez à Françoise de faire plutôt une raie au beurre noir. C'est si bon! (Proust, Prisonn.,1922, p. 128).
C. − Pop. [Terme d'injure à l'adresse de qqn qui a un visage peu sympathique] Face, gueule de raie! Ce n'est pas à toi à fourrer ton nez dedans... gueule de raie! (France1907).
Prononc. et Orth.: [ʀ ε]. Homon. et homogr. rai, raie1, rets. Ac. 1694, 1718: raye; dep. 1740: raie. Étymol. et Hist. 1155 (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 13724). Du lat. raia désignant ce poisson.
STAT.Raie1 et 2. Fréq. abs. littér.: 748. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 026, b) 1 317; xxes.: a) 1 229, b) 859. Bbg. Barbier (P.). N. de poissons. Notes étymol. et lexicogr. R. Lang. rom. 1915, t. 58, pp. 323-324.

Raie : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

raie \ʁɛ\ féminin

  1. Ligne tracée sur une surface.
    • Tirer, taire une raie sur une feuille de papier, sur un plancher, sur une muraille.
    • Tracer une raie au crayon, à la plume.
  2. Ligne plus longue que large, soit naturelle, comme sur la peau des animaux, sur les marbres, etc., soit artificielle, comme sur les étoffes.
    • Ce cheval a une raie noire sur le dos.
    • Marbre marqué de raies noires.
    • Étoffe à grandes raies, à larges raies.
  3. (Physique) Rayon, ligne.
  4. (En particulier) Quelqu’une des lignes plus ou moins noires, ou plus ou moins brillantes, d'un spectre lumineux.
    • Le fer, en particulier, a un spectre total (visible et photographiable) ne renfermant pas moins de 5000 raies; 1500 de ces raies peuvent être retrouvées sur la plaque photographique. — (Compte Rendu, volume 41, Association française pour l'avancement des sciences, 1913, page 166)
  5. Entre-deux des sillons.
    • Dans ce pays les laboureurs font les raies fort larges.
    • Une raie de champ.
    • « Et pour le moment, marchez exactement sur mes talons : nous sommes dans mes raies de haricots. » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 124)
  6. (Coiffure) Séparation de cheveux qui se fait, naturellement ou avec le peigne, sur le haut de la tête.
    • Se faire une raie.
    • Porter la raie au milieu, de côté.
    • Peu à peu elle s’habitua à trouver au milieu des comestibles cette face polie et rosée, aux lèvres entr’ouvertes, au front bas calotté de boucles blondes que séparait une raie droite. — (Paul Adam, Chair molle, 1885)
  7. (Sport-boules) Ligne tracée sur le sol pour marquer les délimitations du terrain (le cadre), notamment la raie pied de jeu.
    • Cette baguette [le cinquante] est utilisée pour le traçage du cadre et des lignes de jeu (les 6 raies transversales, les 2 raies latérales et les raies de tir), pour le marquage de l’emplacement des boules et du but sur le cadre de jeu et pour délimiter la zone de validité du tir. — (A.S.P.T.T. Aix les Milles - Sport Boules, Tout savoir sur le Sport-Boules, asptt-bouleslyonnaises.e-monsite.com, 10 juin 2015)

Nom commun 2

raie \ʁɛ\ féminin

  1. (Zoologie) Une des espèces de poissons cartilagineux, de forme plate, sans vessie natatoire, ayant 5 à 7 paires de fentes branchiales ventrales, aux 2 yeux dorsaux. Note : Ce nom général correspond en fait à de très nombreuses espèces.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Raie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAIE. n. f.
Ligne tracée sur une surface. Tirer, taire une raie sur une feuille de papier, sur un plancher, sur une muraille. Tracer une raie au crayon, à la plume.

RAIE se dit aussi de Toutes les lignes beaucoup plus longues que larges, soit naturelles, comme celles qui se trouvent sur la peau de quelques animaux, sur les marbres, etc., soit artificielles, comme celles qu'on fait sur des étoffes, pour les orner. Ce cheval a une raie noire sur le dos. Marbre marqué de raies noires. Étoffe à grandes raies, à larges raies. En termes de Physique, Raies du spectre, Lignes plus ou moins noires, ou plus ou moins brillantes, du spectre lumineux.

RAIE désigne encore l'Entre-deux des sillons. Dans ce pays les laboureurs font les raies fort larges. Une raie de champ. Il se dit aussi d'une Séparation de cheveux qui se fait, naturellement ou avec le peigne, sur le haut de la tête. Se faire une raie. Porter la raie au milieu, de côté.

Raie : définition du Littré (1872-1877)

RAIE (rê ; d'après Richelet on prononçait rée) s. f.
  • 1Ligne tirée avec une pointe, avec une plume, un crayon, etc.

    Passer une raie sur une phrase, la raturer. Il [Corbinelli] aurait beaucoup à dire sur la petite raie que vous avez faite… il est persuadé que vous l'effacerez, Sévigné, 388.

  • 2Toutes sortes de lignes sur la peau, sur les étoffes, etc. Le zèbre a de grandes raies sur le dos. Étoffe à petites raies, à grandes raies.

    Étoffe à mille raies, c'est-à-dire à petites raies égales et pressées.

  • 3Séparation des cheveux sur le haut de la tête. Il n'a pas besoin de peigne pour se faire une raie. Ses cheveux font la raie naturellement.
  • 4Rainure ou ligne médiane qui sépare en arrière les deux portions latérales du corps humain. La raie du dos.
  • 5Raie de misère, espèce de sillon sur la fesse des vieux chevaux.

    Raie de mulet, ligne foncée s'étendant de la crinière à la queue, chez certains chevaux à robes claires.

  • 6 Terme de physique. Raies du spectre, lignes plus ou moins noires, quelquefois plus ou moins brillantes, qu'on observe dans le spectre solaire quand on le regarde au microscope.
  • 7 Terme d'histoire naturelle. Ligne longitudinale, de couleur variable, différant de la strie en ce qu'elle n'est pas déprimée.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et s'ai bien mengié deus denrées De novel miel en fresches rées, Ren. 10236.

XVe s. Ainsi dura l'assaut jusques à heures de tierce que le jour eschauffa moult fort, et le soleil luisoit à raies et moult ardent, Froissart, II, III, 70.

XVIe s. Ce qui est plustost borner Dieu, et lui assigner ses rayes, à ce qu'il soit contraint d'obeir à nos fantasies, Calvin, Instit. 1117.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. RAIE.
3Séparation des cheveux sur la tête. Ajoutez :

Laisser reposer sa raie, ne plus se coiffer, ou se coiffer autrement que d'habitude pour ne pas dégarnir la raie de chaque côté de laquelle les cheveux sont tirés. Quand tu étais jeune et que tu avais de fort beaux cheveux, tu étais enchantée d'aller à la campagne pour laisser reposer ta raie, E. Legouvé, à propos d'une dot, scène lue dans la séance publique des cinq Académies, le 25 oct. 1873.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raie »

Étymologie de raie - Littré

Provenç. et espagn. raya ; d'une forme féminine, parallèle au latin radius, rayon (voy. RAIS).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de raie - Wiktionnaire

(Nom commun 1) De roie en ancien français, du gaulois rica, en bas latin riga (viie siècle). Apparenté au gallois rhych, au breton reg et à l’écossais riach.
(Nom commun 2) Du latin raia de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raie play_arrow

Citations contenant le mot « raie »

  • Une raie bouclée, poisson qui n’avait pas été vu dans les eaux près de l’île allemande de Baltrum depuis longtemps, est réapparue. Au début du XXe siècle, cette espèce avait beaucoup souffert de la pêche intensive. , Ce poisson rare retrouvé en Allemagne pour la première fois depuis des décennies - photo - Sputnik France
  • "Comme si elle demandait de l’aide": l’image choc d’une raie prise au piège dans des déchets plastiques à Antibes Nice-Matin, "Comme si elle demandait de l’aide": l’image choc d’une raie prise au piège dans des déchets plastiques à Antibes - Nice-Matin
  • Une raie manta avec une ligne de pêche tranchant son aile s’est approchée d’un groupe de plongeurs aux Philippines. Ce que l’un des plongeurs a fait ensuite est quelque chose de vraiment incroyable. Regardez la vidéo à couper le souffle.eval(ez_write_tag([[336,280],'betanews_fr-box-3','ezslot_2',124,'0','0'])); Betanews.fr, Moment Une raie manta emmêlée dans une ligne de pêche «demande» de l'aide aux plongeurs - . - Betanews.fr
  • Ce sont des baigneurs qui ont donné l'alerte lundi vers 16h30. A quelques mètres du bord au milieu des nageurs, une raie dite " à nez de vache", en raison de la forme de sa tête, d'un mètre d'envergure, évoluait à une dizaine de mètres du bord. DR Nice-Matin, VIDÉO. Des baigneurs évacués en raison de la présence d'une raie venimeuse d'un mètre d'envergure - Nice-Matin
  • Les raies se distinguent par leur corps plat avec des nageoires en forme d'aile. Les raies sont pêchées pour être consommées. Les ailes (nageoires) sont souvent mangées avec des câpres, ce poisson est cartilagineux comme le requin (Requin [ʁəkɛ̃] est un terme désormais ambigu désignant en français des poissons cartilagineux présents dans tous les océans du globe.). La plupart des raies vivent sur le fond de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.). Seules quelques espèces vivent en eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) libre ou non salée. Les raies se nourrissent de crustacés (Les crustacés (Crustacea) sont des arthropodes, c'est-à-dire des animaux dont le corps est revêtu d’un exosquelette chitinoprotéique appelé cuticule et souvent imprégné de carbonate de...) ou de poissons, en fonction des espèces. Certaines espèces disposent d'un dard dont les piqûres sont souvent douloureuses et parfois mortelles pour l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...). Toutes les espèces de raies ne comportent pas le terme de raie dans leur nom vernaculaire, c'est le cas par exemple des pocheteaux. Techno-Science.net, 🔎 Raie - Définition et Explications
  • Parole de coiffeur : il est interdit de descendre avant la raie. De Pierre Desproges
  • Certains auraient tendance à prendre la raie de leurs fesses comme méridien d'origine. De René Lefèvre

Images d'illustration du mot « raie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « raie »

Langue Traduction
Corse stingray
Basque epaitegi
Japonais アカエイ
Russe скат
Portugais arraia
Arabe اللادغة
Chinois 黄貂鱼
Allemand stachelrochen
Italien stingray
Espagnol mantarraya
Anglais stingray
Source : Google Translate API

Synonymes de « raie »

Source : synonymes de raie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « raie »


Mots similaires