La langue française

Raturer

Définitions du mot « raturer »

Trésor de la Langue Française informatisé

RATURER, verbe trans.

A. − Vieilli. Soumettre un parchemin au raturage. (Dict. xixeet xxes.).
B. −
1. Annuler ou corriger par des ratures. Synon. biffer.Cependant je travaille toujours, recommençant et raturant sans cesse les pages d'un écrit politique qui est comme la toile de Pénélope (Maine de Biran, Journal, 1818, p. 111).Dans ma jeunesse, j'ai souvent écrit douze et quinze heures sans quitter la table où j'étais assis, raturant et recomposant dix fois la même page (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 471).
Empl. abs. Valéry a beau se persuader qu'en raturant plus que Lamartine, il obéit à une consigne de précision intellectuelle; en fait, qu'il le sache ou non, il n'est qu'un inspiré comme les autres en quête de l'incantation « définitive » (Bremond, Poés. pure, 1926, p. 79).
2. Au fig. Effacer, annuler. C'est devant Reichshoffen qu'on efface Wagram! Marengo raturé, c'est Waterloo qui reste (Hugo, Année terr., 1872, p. 256).[Marchenoir] avait beau se dire que toutes ces choses n'existaient plus, que le repentir les avait effacées, raturées, grattées, anéanties (Bloy, Désesp., 1886, p. 102).
Prononc. et Orth.: [ʀatyʀe], (il) rature [-ty:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1458 « effacer ce qui est écrit par un trait de plume » (Arch. du Nord, B 1688, f o18 v ods IGLF); 1680 « faire subir au parchemin l'opération du raturage » (Rich.). Dér. de rature*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 106.
DÉR.
Raturage, subst. masc.,,Travail de la peau destiné à parfaire le parchemin, à l'aide du fer à raturer, afin d'en supprimer les inégalités`` (Duval 1959). [ʀatyʀa:ʒ]. 1reattest. 1875 « action de raturer » et « opération qu'on fait subir au parchemin pour le rendre plus mince, plus uni, plus blanc » (Lar. 19e); de raturer, suff. -age*.

Wiktionnaire

Verbe

raturer transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Effacer ce qui est écrit, en passant dessus des traits de plume.
    • Lui qui, d'habitude, d'une plume sûre, attaquait méthodiquement le papier, s'exténuait sur ses phrases. Il peinait, raturait, repoussait soudain une feuille avec violence […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 54)
  2. (Technique) Enlever le dessus des peaux pour le transformer en parchemin
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RATURER. v. tr.
Effacer ce qui est écrit, en passant dessus des traits de plume. Il rature tout ce qu'il écrit. Absolument, Cet écrivain est si soucieux de la correction qu'il n'a jamais fini de raturer. Le participe passé s'emploie adjectivement. Un manuscrit très raturé, Où il y a beaucoup de ratures.

Littré (1872-1877)

RATURER (ra-tu-ré) v. a.
  • 1Racler le dessus des peaux dont on veut faire du parchemin. Ce sont les mégissiers qui travaillent le parchemin à la chaux, et les parcheminiers de Paris ne font que le raturer ; le fer à raturer est de la même forme que le fer à écharner dont se servent les mégissiers, Dict. des arts et métiers, Parcheminier.
  • 2 Par extension, effacer au moyen de quelques traits de plume ce qui est écrit. Je me suis lassé de raturer inutilement les épreuves, La Mothe le Vayer, la Promenade, dialogue 1. Je ne vous écris souvent que trois lignes, parce que j'en griffonne trois ou quatre cents, et en rature cinq cents pour mériter un jour votre suffrage, Voltaire, Lett. Thiriot, 24 oct. 1738.

    Absolument. Aussitôt il prit papier, plume et encre ; et voilà mon jeune homme qui se met à raturer, à corriger, à refaire, Voltaire, Lett. d'Argental, 5 févr. 1772.

SYNONYME

RATURER, RAYER. Raturer emporte quelque chose de son sens primitif ; c'est passer sur le mot un trait qui empêche de le lire. Rayer, c'est simplement passer sur le mot une raie, une barre, qui peut le laisser lisible. Dans un acte on raye les mots qu'on veut supprimer, on ne les rature pas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RATURER, v. act. (terme de Parcheminier.) ôter le superflu du parchemin en cosse avec le fer à raturer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « raturer »

Dénominal de rature.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rature.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « raturer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raturer ratyre

Citations contenant le mot « raturer »

  • Au lieu de raturer sur un passé que l'on ne peut abolir, essayez de construire un présent dont vous serez ensuite fier. De André Maurois
  • L'acquisition d'un nouveau scanner utilisant la spectroscopie de fluorescence des rayons X (XRF) a précipité la découverte. Non-invasive, cette technique permet d'identifier les éléments contenus dans les encres des missives, sans qu'un prélèvement ne soit nécessaire. Lorsque l'encre initiale et celle utilisée par-dessus pour raturer le texte sont différentes, le scanner finit par révéler le texte sous-jacent. Le Figaro.fr, Les rayons X confirment que Marie-Antoinette entretenait une liaison avec le comte de Fersen
  • Enfermé dans sa tour, le metteur en scène et comédien enfile sa troisième casquette, celle d’auteur. « Rien ni personne ne m’attendait. Je me suis mis à ma table et j’ai écrit. » À la main. « Moi, le papier et le crayon, raturer, déchirer, je ne peux pas faire autrement, j’assume ce côté vieillot. » Une première mouture a fini au panier, une deuxième pareil. « J’ai gardé la troisième qui me paraissait la plus digne d’intérêt. Je l’ai fait lire à quatre ou cinq personnes qui ont été assez positives pour me donner le toupet de la monter. » Écrire, pendant toutes ces semaines, « c’est ce qui [l]'a sauvé, intellectuellement. » , Culture - Loisirs | Confiné, Jean-Marie Meshaka a mis du citron dans son café
  • Question pratique posée à Veracités sur la possibilité de raturer des listes lors des municipales 2020. Et réponse en deux cas de figu . . . Mediacités, Peut-on rayer des noms sur les bulletins de vote aux municipales ? | Mediacités
  • Une ordonnance de nomination présidentielle peut-elle se raturer ? Une ordonnance présidentielle s'annule et se change. Ce qui arrive à la présidence usurpée de Tshilombo est scandaleux et honteux ! Après avoir nommé, le Cardinal Ambongo comme coordonnateur du Fonds de Solidarité du Covid-19, l'archevêque de Kinshasa est revenu sur sa nomination suite à l'appel de sa démission par Me Nico Mayengele et de fortes pressions des internautes sur des réseaux sociaux. Vatican y est pour grande chose, dans ce rétropédalage du Cardinal Ambongo ! Car là ou est ton trésor, là sera aussi ton cœur. Matthieu 6:21 Club de Mediapart, RDC: Rebuffade du Cardinal Ambongo suite à Allô Vatican de Me Nico Mayengele ! | Le Club de Mediapart
  • Sur les réseaux sociaux, de plus en plus en Japonais dénoncent, photos à l'appui, le comportement de touristes chinois qui se permettent de détruire, de souiller ou de raturer des emas qui portent des messages de soutien au combat des Hongkongais pour la démocratie. Les Echos, Quand des touristes chinois vandalisent des temples japonais au nom de Hong Kong | Les Echos

Images d'illustration du mot « raturer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « raturer »

Langue Traduction
Anglais cross out
Espagnol tachar
Italien cancellare
Allemand streichen
Chinois 划掉
Arabe اقطع
Portugais descartar
Russe вычеркнуть
Japonais 消す
Basque gurutzatu
Corse attraversà
Source : Google Translate API

Synonymes de « raturer »

Source : synonymes de raturer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « raturer »

Raturer

Retour au sommaire ➦

Partager