Rattacher : définition de rattacher


Rattacher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RATTACHER, verbe trans.

A. −
1. Attacher de nouveau ce qui ne l'est plus.
a) Qqn rattache qqc.1(avec, au moyen de, par qqc.2) (à, autour de, sur qqc.3).Rattacher sa robe, ses jupes, ses vêtements; rattacher son chignon, ses cheveux. Les valets du bourreau, s'approchèrent de l'Égyptienne pour lui rattacher les mains (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 401).La pauvre tante (...) lui rattachait à toute minute un foulard autour du cou (Zola, Joie de vivre, 1884, p. 983).La treille grimpante dont elle rattachait les sarments à la lucarne du grenier (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 211).
Empl. pronom. réfl. indir. Milet a dépêché vers le Roi des rois un tel sourire, une telle façon de se rattacher les cheveux en marchant! (Claudel, Ville, 1893, i, p. 328).
b) Qqn rattache qqc.2Rattacher des cordons; rattacher ses lacets. À la fin elle murmurait, en rattachant les brides de sa capuche: « Je m'en vas » (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 206):
1. Un jour que son grand ruban s'était dénoué il avait vu ses cheveux nus étalés sur ses épaules, des cheveux d'un noir absolu, qui devaient être lourds et durs au toucher. Fermina avait rattaché le ruban, prenant la chevelure à poignée... Larbaud, F. Marquez, 1911, p. 177.
c) Au part. passé. Suffoquant dans sa robe mal rattachée (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 793).
2. [L'idée de retour à un état ant. est absente] Attacher quelque chose; relier quelque chose en attachant; maintenir quelque chose attaché.
a) Qqn rattache qqc.1(avec, au moyen de, par qqc.2) (à, sur qqc.3).Elle fit une première compresse, qu'elle rattacha avec une boucle de ses cheveux (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 206):
2. La lecture finie, l'Empereur a pris un ruban, et s'est mis à attacher lui-même les feuilles éparses. (...) je regardais ces mains (...) occupées tranquillement, peut-être même non sans quelque charme, à rattacher de simples feuilles de papier... Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 202.
b) Qqc.2rattache qqc.1(à, sur qqc.3).Rideau vert à franges rouges et noires que de gros anneaux rattachaient sur une hampe (Balzac, Langeais, 1834, p. 296).Espèces de gonds rattachant ce panneau aux gros clous plantés dans le granit (Hugo, Travaill. mer, 1866, p. 308).
En partic. Maintenir attachées ensemble les parties d'un objet cassé, détérioré. Des ficelles rattachaient les harnais de la bête (Flaub., Champs et grèves, 1848, p. 244).Soldats sans armes, vêtus de pantalons rouges et de capotes si rattachés de ficelles (...) qu'ils ressemblaient à des pillards (Zola, Débâcle, 1892, p. 61).
P. anal. Relier une chose, parfois une personne à quelque chose. Deux autres courtines (...) rattachaient la grande et la grosse tour aux deux petites tours (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 552).Longue ligne noire [convoi funèbre] rattachant le défunt à cette grille du Corps législatif qu'il avait si souvent franchie (A. Daudet, Nabab, 1877, p. 102).
Empl. pronom. passif. Cette maison (...) ne se rattachait à la ville que par un étroit sentier (Lamart., Raphaël, 1849, p. 138).
c) Au part. passé. Les boucles de ses cheveux, négligemment rattachés, s'échappaient d'un bonnet qui lui donnait un air mutin (Balzac, Chabert, 1832, p. 90).
d) Empl. pronom. Être relié à quelque chose. La partie [du bras] qui se rattachait à l'épaule (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 572).
B. − Au fig.
1. [Avec ou sans idée de retour à un état ant.] Attacher de nouveau, maintenir attaché, relier quelqu'un (à quelqu'un, à quelque chose) (par des liens d'ordre moral, psychologique). Rattacher qqn à l'existence; rattacher son existence à qqc. Ma fille, cet adieu rattacherait peut-être Votre âme trop mondaine aux choses d'ici-bas (Dumas père, Charles VII, 1831, ii, 2, p. 252).Rattacher le marquis à la vie par l'amour des lettres, par la tendresse filiale (Sand, Villemer, 1861, p. 59).
Empl. pronom. réfl. Se rattacher à une espérance, à un idéal, à des souvenirs. J'ai grand besoin de ce semblant d'activité pour me rattacher à la vie (Gide, Journal, 1943, p. 188):
3. Elle a oscillé entre le voussoiement et le tutoiement avec son oncle qu'elle ne voit pas souvent; mais elle s'est si vite rattachée à lui que, le soir, elle entendait sérieusement venir coucher en ville en quittant sa mère et tout. Amiel, Journal, 1866, p. 377.
2. [Sans idée de retour à un état ant.]
a) Attacher, relier une chose, une personne à une autre (par des liens abstraits, souvent d'ordre intellectuel). La truculence de sa langue (...) le rattache beaucoup plus au seizième siècle qu'aux grands classiques, ses contemporains (Morand, Londres, 1933, p. 21):
4. ... on peut affirmer sans crainte qu'elles [nos langues métaphysiques] ne renferment pas un mot, pas un procédé qu'on ne puisse rattacher par une filiation directe aux premières impressions des premiers enfants de Dieu. Renan, Avenir sc., 1890, p. 270.
SYNT. Rattacher une notion, l'origine de qqc. à qqc.; rattacher des idées, des phénomènes à qqc.; rattacher qqc. à une cause, à une idée, à une loi, à la réalité, à des principes.
Empl. pronom. passif. À saint François de Sales peut se rattacher toute une école contemporaine d'écrivains mystiques (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 254).Végétaux se rattachant aux algues (bactéries), aux champignons (levures, etc.) (Gèze, Spéléol. sc., 1965, p. 148).
SYNT. Se rattacher à un centre commun, à une conception, à une école, à une époque, à une histoire, à une notion, à une théorie, à une tradition; se rattacher directement, étroitement à qqc.
Empl. pronom. réciproque. La peinture et la musique se rattachent par des liens étroits (Dureau, Instrument. et orchestr., 1905, p. 9).
b) Attacher, réunir, relier une personne, un groupe social à une autre personne, à un autre groupe social. Quelqu'un publia une généalogie dans laquelle on rattachait sa famille à d'anciens rois du Nord (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 69).
Empl. pronom.: Réfl. Tu te présentes avec des idées à toi (...) sans te rattacher à aucun parti? (Gyp, Mariage Chiffon, 1894, p. 134).Réciproque. Familles qui se rattachent les unes aux autres par une communauté de descendance et de rites (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 64).Réfl. indir. Il voulait, assurait-on, couper en deux le parti socialiste, se rattacher les éléments assimilables de ce parti (Vogüé, Morts, 1899, p. 363).
c) Relier, réunir (une collectivité, une institution) à une autre collectivité, une autre institution, un système (par des liens d'ordre politique, administratif). Le second [décret] rattachait le service des télégraphes au ministère des finances (Pradelle, Serv. P.T.T. Fr., 1903, p. 92).Quand le Languedoc fut rattaché à la France (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 99).
Au part. passé. Réunion et îles rattachées (Météor. fr., 1963, p. 7).Les établissements rattachés conservent leur personnalité morale et leur autonomie financière (Loi orient. Enseign. sup., 1968, p. 6).
Empl. pronom. réfl. Fédération à laquelle pourrait se rattacher la Grande-Bretagne (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 618).
REM. 1.
Rattachable, adj.,rare. Qu'on peut rattacher (à quelque chose). Prix fixés par des données rattachables à l'espace national (...) prix déterminés par des éléments extérieurs à l'espace national (Perroux, Écon. XXes., 1964, p. 139).
2.
Rattachiste, adj. et subst.,région. (Belgique), pol. (Personne) ,,qui est favorable au rattachement de la Wallonie à la France`` (Piron Belgique 1978, p. 54).
Prononc. et Orth.: [ʀataʃe], (il) rattache [-taʃ]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1195 « relier, rejoindre » (Ambroise, Guerre sainte, 2398 ds T.-L.: sera ... rathachiez); 2. 2emoit. xiiies. « attacher de nouveau » (3econtinuation Perceval, éd. W. Roach, var. mss LT, 22196). Dér. de attacher*; préf. r-*. Fréq. abs. littér.: 2 122. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 098, b) 3 532; xxes.: a) 2 373, b) 3 058.
DÉR. 1.
Rattachage, subst. masc.,industr. text. Opération consistant à rattacher chaque fil d'une chaîne finie à chaque fil d'une chaîne nouvelle en faisant une torsion ou un nœud. Mécaniquement ce rattachage se fait au moyen d'un nœud pour chaque fil (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 55). [ʀataʃa:ʒ]. 1reattest. 1858 (Legoar.); de rattacher, suff. -age*.
2.
Rattacheur, -euse, subst.,industr. text. Ouvrier, ouvrière chargé(e) de rattacher les fils cassés. Le misérable petit rattacheur (...) est celui sur qui semble tomber le plus durement le poids de ce monde fatal (Michelet, Journal, 1842, p. 475).[ʀataʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1842 id.; de rattacher, suff. -eur2*.

Rattacher : définition du Wiktionnaire

Verbe

rattacher \ʁa.ta.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Attacher de nouveau, attacher ce qui était détaché.
    • Rattachez ce chien, ce cheval.
    • Rattachez les souliers de cet enfant.
    • (Figuré) Il y a des gens qui en amitié se détachent et se rattachent avec une grande facilité.
  2. (Simplement) Attacher.
    • La commune de Belval-Bois-des-Dames est disjointe de la perception de Brieulles-sur-Bar et rattachée à la perception de Buzancy. — (Journal officiel de la République française, 1964, vol.96, page 9263)
    • Le manteau royal était rattaché par une agrafe de diamants.
    • Un vêtement qui vient se rattacher sur l’épaule.
  3. (Figuré) Relier.
    • L'origine des bauxites, dit M. Coquand, se rattache incontestablement à l'intervention de sources minérales qui ont apporté, soit dans les lacs, soit à la surface des sols immergés, les aluminates de fer et les diaspores qui constituent les minerais de bauxite. — (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, Paris, 1883, vol. 96, page 1738)
    • Rattacher une question à une autre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rattacher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RATTACHER. v. tr.
Attacher de nouveau, attacher ce qui était détaché. Rattachez ce chien, ce cheval. Rattachez les souliers de cet enfant. Fig., Il y a des gens qui en amitié se détachent et se rattachent avec une grande facilité. Il signifie encore simplement Attacher. Le manteau royal était rattaché par une agrafe de diamants. Un vêtement qui vient se rattacher sur l'épaule. Il s'emploie aussi figurément et signifie Relier. Rattacher une question à une autre. Cette question se rattache à de grands intérêts.

Rattacher : définition du Littré (1872-1877)

RATTACHER (ra-ta-ché) v. a.
  • 1Attacher ce qui est détaché. Rattachez ce chien, ce cheval. Il n'a pas daigné seulement, dit-elle, me rattacher cette jarretière que voici, et dont je ne veux plus me servir, Voltaire, Zadig, 7.
  • 2Il se dit quelquefois simplement pour attacher. Des agrafes de diamants rattachaient leurs manteaux d'hermines et de martre, Genlis, Veillées du château t. II, p. 105, dans POUGENS.
  • 3 Fig. Renouer, ou, simplement, nouer un lien moral. Ajoutez qu'il vous aime, et veut par tous moyens Rattacher ce vainqueur à ses derniers liens, Corneille, Perth. V, 1. Elle espéra que Léonce retrouverait à la guerre un genre d'intérêt qui pourrait le rattacher à la vie, Staël, Delph. 5e part. conclusion. Ne m'avait-elle [Amélie] rattaché à l'existence que pour me délaisser tout à coup ? Chateaubriand, René.

    Rattacher les fers, remettre dans les chaînes de l'amour. Marquise, dites donc ce qu'il faut que je fasse ; Vous rattachez mes fers quand la saison vous chasse ; Je vous avais quittée, et vous me rappelez Dans le cruel instant que vous vous en allez, Corneille, Œuv. div.

    Se rattacher quelqu'un, le rattacher à soi. Mme de Maintenon aurait pu se rattacher par l'intérêt tous ceux qui par intérêt l'avaient trahie, Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 272, dans POUGENS.

  • 4 Fig. Établir une connexion entre des choses. Les faits qui semblent isolés et qu'on ne peut rattacher à rien doivent irriter l'émulation ; pourquoi seraient-ils plus invincibles que ceux qu'on est parvenu à dévoiler ? Sennebier, Ess. art d'obs. t. I, p. 392, dans POUGENS. On rattache dans sa pensée ses fautes à ses malheurs, Staël, Corinne, XVIII, 5.
  • 5Se rattacher, v. réfl. Être attaché. Un vêtement qui vient se rattacher sur l'épaule.
  • 6 Fig. S'attacher de nouveau à… Il s'est rattaché à cette femme qu'il avait quittée.

    Avoir de la liaison, de la connexion avec. Causes qui se rattachent les unes aux autres.

HISTORIQUE

XVe s. On leur remit et ratacha leurs heaumes, et leur rendit on leurs lances, Froissart, III, IV, 12.

XVIe s. De peur que l'herbe ne reprit nouvelle force, en se reattachant au fonds, De Serres, 76. Les ames particulieres ne font que s'y rejoindre et r'attacher [à l'âme générale], Montaigne, II, 296.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RATTACHER. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Les blans haubers [ils] ont endossés, Et les cauces de fier lachies [lacées], Et les enarmes ratachies, Perceval le Gallois, V. 24390.

XIVe s. Là les vot Jhesucris si dignement aidier, C'à cascun chisne [cygne] [un jeune prince] va sa kaine [chaîne] ratakier, le Chevalier au cygne, V. 2148.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rattacher : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RATTACHER, v. act. (Gramm.) c’est attacher de rechef. Il se prend au simple & au figuré. On rattache une porte, une fenêtre, ses chausses, ses bas, une jarretiere ; un homme se rattache quelquefois à une femme avec plus d’amour qu’il n’en eut jamais pour elle. On se rattache au service d’un grand, à un ami dont on s’étoit séparé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rattacher »

Étymologie de rattacher - Littré

Re…, et attacher ; wallon, ratechî.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rattacher - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de attacher avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rattacher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rattacher rataʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « rattacher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rattacher

Citations contenant le mot « rattacher »

  • Son avocat, maître Quentin Chabert, était arrivé au commissariat un peu après 13 heures dimanche pour le rencontrer. Selon lui aucun élément pour l’instant ne permet de rattacher son client à l’incendie. "S’il s’avérait que la cause n’était pas accidentelle, la meilleure communauté pour pouvoir faire preuve de miséricorde vis-à-vis de l’auteur ou des auteurs de l’incendie c’est bien la communauté catholique. Je pense qu’il est important de se rappeler de relativiser la situation et de considérer qu’il n’y a pas eu de vie humaine mise en danger. Personne n’a perdu la vie." Europe 1, Incendie à la cathédrale de Nantes : où en est l'enquête ?
  • L'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (ANSEJ) est officiellement mise sous tutelle du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la micro-entreprise, en vertu d'un décret exécutif publié au dernier journal officiel (N 41). Daté du 20 juillet 2020, le décret a conféré au ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la micro-entreprise, le pouvoir de tutelle sur l'agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes. A travers ce nouveau texte, les dispositions du décret exécutif du 5 mai 2020 conférant au ministre de la micro-entreprise, des start-up et de l’économie de la connaissance, le pouvoir de tutelle sur l'agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes ont été abrogées. A noter que ce changement intervient après le remaniement ministériel du 23 juin dernier où il a été décidé de créer des postes des ministres délégués auprès du Premier ministre, dont un chargé de la micro-entreprises et autre chargé de l'économie de la connaissance et des starts-up. L’Ansej dépendait auparavant du ministère du Travail et de l'emploi. Mais, le Président de la République Abdelmadjid Tebboune avait instruit le 9 mars dernier le Gouvernement, lors d'une réunion du Conseil des ministres, de rattacher l'agence au nouveau ministère des Micro-entreprises, des start-up et de l’économie du savoir.  L'Expression, L'Expression: Info en continu - L’ANSEJ officiellement placée sous tutelle du ministre délégué chargé de la micro-entreprise
  • La police municipale a dû intervenir pour réguler la circulation ce mardi 28 juillet peu avant 10 heures à l’entrée de La Clusaz, car la remorque d’un convoi exceptionnel s’est détachée de son camion. Le chauffeur était presque arrivé sur son lieu de livraison. Il a pu s’arrêter et rattacher la remorque mais des fuites d’huile sont apparues pendant son intervention. Les agents du service de la voirie départementale sont intervenus pour nettoyer la chaussée et éviter tout risque d’accident. , Faits-divers - Justice | La Clusaz : un convoi exceptionnel se décroche
  • Plusieurs élus, dont le maire, Jean-Luc Milin, ont accueilli Éric Vallée, de l’application Zenviron, et Arnaud Dubois, responsable de l’office de tourisme Iroise, en mairie du Conquet, mardi après-midi. Dans le cadre de la refonte du site web de la Ville, les élus étaient « à la recherche d’une carte interactive pour se rattacher au reste du monde », selon Francis Le Bihan, adjoint au tourisme et aux nouvelles technologies. Le Telegramme, La commune du Conquet adhère à Zenviron - Le Conquet - Le Télégramme
  • Tout homme qui exerce un art, et quel que soit cet art, et même tout homme qui acquiert une oeuvre d'art, cherche à prolonger sa durée biologique, à se rattacher au passé et à se projeter dans l'avenir. De Maurice Druon / Entretien avec Bernard Pivot - Avril 1977
  • Je suis convaincu qu’il faut rattacher les émeutes et les troubles estudiantins à un besoin biologique. De Eugène Ionesco / La Gazette de Lauzanne - Octobre 1968
  • Notre vie est pour une grande part composée de rêves. Il faut les rattacher à l'action. De Anaïs Nin
  • Plus les individus sont détruits, plus grand est leur désir de se rattacher à une collectivité. De Saul Bellow / Herzog

Traductions du mot « rattacher »

Langue Traduction
Corse ricaricà
Basque erantsi berriro
Japonais 再接続
Russe присоедините
Portugais recolocar
Arabe إعادة توصيل
Chinois 重新连接
Allemand wieder anbringen
Italien ricollegare
Espagnol volver a colocar
Anglais reattach
Source : Google Translate API

Synonymes de « rattacher »

Source : synonymes de rattacher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rattacher »



mots du mois

Mots similaires