Émaner : définition de émaner


Émaner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMANER, verbe.

A.− [Avec un compl. d'orig. introd. par de]
1. Dans le domaine phys.[En parlant de particules impondérables] Provenir d'un corps sans que celui-ci diminue sensiblement de substance. (Quasi-)synon. être émis.Gaz qui émane d'une substance radioactive (Rob.):
1. ... les rayons magnétiques émanés de moi-même ou des autres traversent sans obstacle la chaîne infinie des choses créées... Nerval, Aurélia,1855, p. 340.
Emploi pronom. subjectif, rare. De chaque cheminée s'émanent de subtiles odeurs (Queneau, Enf. du limon,1938, p. 60):
2. De quelques ardeurs que j'aie revêtu tel ou tel poème qu'elle [une jeune fille] m'a inspiré, le feu calme qui s'émanait d'elle brûlait ma passion en la purifiant. Jammes, Mémoires,1922, p. 142.
En partic. et p. ext.
a) Domaine tactile.Les tuiles du toit, chauffées par le soleil, et d'où émane, jour et nuit, une température de plaque de four (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 459).
b) Domaine olfactif.Une amertume non feinte et qui semblait émaner d'un verre de gentiane (Queneau, Exerc. style,1947, p. 181).Un parfum entêtant émanait de ces gerbes (Druon, Gdes fam.,t. 1, 1948, p. 150):
3. C'était une chambre de maison garnie (...) où flottait cette odeur odieuse et fade des appartements d'hôtel, odeur émanée des rideaux, des matelas, des murs, des sièges... Maupassant, Bel-Ami,1885, p. 357.
c) Domaine visuel.Le ciel de l'Ouest où demeurait une lumière sans source qui semblait émaner de la douceur même de l'air (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 277).Une lumière très pure, orangée, émane de mes tableaux (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 96).
P. métaph. De toute sa personne émane cet éclat des êtres jeunes (Martin du G., Taciturne,1932, I, 2, p. 1267):
4. ... il émanait d'elle un charme domestique et une grâce familière qui inspiraient les douces pensées et la tranquille volupté. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 203.
2. Dans le domaine spirituel, mor.Provenir, tirer son origine de. Demande émanant d'un député; décision émanée d'une autorité. Le mandat d'arrestation émanait du grand prêtre et du sanhédrin (Renan, Vie Jésus,1863, p. 405).J'accepte volontiers le « plus fort que moi » lorsqu'il émane du plus profond de mon être (Gide, Journal,1935, p. 1230):
5. Dans la monarchie, toute fonction est censée appartenir originairement et privativement au roi, de qui elle émane comme de sa source... Proudhon, De la Création de l'ordre dans l'humanité,1843, p. 497.
[Sans compl. circ.] Il fallait détruire en nous tout ce qui empêche la charité d'émaner, cette dilatation en nous qui est la présence de Dieu (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 274).
Spécialement
a) THÉOL. Synon. procéder.Le Verbe émane du Père éternel (Bél.1957).
b) PHILOS. ,,Sortir de la substance une et universelle qui est Dieu, par émanation`` (Rob.). Les êtres étendus et pensants sont des émanés de la substance (DG).
B.− Emploi factitif, rare. Donner naissance à. Synon. engendrer, produire.Une grotte émane ses stalactites; un mollusque émane sa coquille (Valéry, Variété V,1944. p. 26):
6. ... avant de quitter la boutique on m'avait prévenu que si j'émanais des odeurs, je serais viré séance tenante. Céline, Mort à crédit,1936, p. 99.
Prononc. et Orth. : [emane]. Flottement en ce qui concerne la qualité de la voyelle ouverte (Grammont Prononc. 1958, p. 30). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1456 lettres emanees (Arch. hist. de la Gironde ds R. Ling. rom., t. 20, p. 81); 1495 tourbillon emanant de occident (J. de Vignay, Mir. hist. ds Delb. Rec. ds DG); 1834 fig. « se dégager de » (Balzac, E. Grandet, p. 461). Empr. au lat. class.emanare « couler de, découler, provenir ». Fréq. abs. littér. : 913. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 587, b) 1 030; xxes. : a) 1 144, b) 1 284.

Émaner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMANER, verbe.

A.− [Avec un compl. d'orig. introd. par de]
1. Dans le domaine phys.[En parlant de particules impondérables] Provenir d'un corps sans que celui-ci diminue sensiblement de substance. (Quasi-)synon. être émis.Gaz qui émane d'une substance radioactive (Rob.):
1. ... les rayons magnétiques émanés de moi-même ou des autres traversent sans obstacle la chaîne infinie des choses créées... Nerval, Aurélia,1855, p. 340.
Emploi pronom. subjectif, rare. De chaque cheminée s'émanent de subtiles odeurs (Queneau, Enf. du limon,1938, p. 60):
2. De quelques ardeurs que j'aie revêtu tel ou tel poème qu'elle [une jeune fille] m'a inspiré, le feu calme qui s'émanait d'elle brûlait ma passion en la purifiant. Jammes, Mémoires,1922, p. 142.
En partic. et p. ext.
a) Domaine tactile.Les tuiles du toit, chauffées par le soleil, et d'où émane, jour et nuit, une température de plaque de four (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 459).
b) Domaine olfactif.Une amertume non feinte et qui semblait émaner d'un verre de gentiane (Queneau, Exerc. style,1947, p. 181).Un parfum entêtant émanait de ces gerbes (Druon, Gdes fam.,t. 1, 1948, p. 150):
3. C'était une chambre de maison garnie (...) où flottait cette odeur odieuse et fade des appartements d'hôtel, odeur émanée des rideaux, des matelas, des murs, des sièges... Maupassant, Bel-Ami,1885, p. 357.
c) Domaine visuel.Le ciel de l'Ouest où demeurait une lumière sans source qui semblait émaner de la douceur même de l'air (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 277).Une lumière très pure, orangée, émane de mes tableaux (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 96).
P. métaph. De toute sa personne émane cet éclat des êtres jeunes (Martin du G., Taciturne,1932, I, 2, p. 1267):
4. ... il émanait d'elle un charme domestique et une grâce familière qui inspiraient les douces pensées et la tranquille volupté. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 203.
2. Dans le domaine spirituel, mor.Provenir, tirer son origine de. Demande émanant d'un député; décision émanée d'une autorité. Le mandat d'arrestation émanait du grand prêtre et du sanhédrin (Renan, Vie Jésus,1863, p. 405).J'accepte volontiers le « plus fort que moi » lorsqu'il émane du plus profond de mon être (Gide, Journal,1935, p. 1230):
5. Dans la monarchie, toute fonction est censée appartenir originairement et privativement au roi, de qui elle émane comme de sa source... Proudhon, De la Création de l'ordre dans l'humanité,1843, p. 497.
[Sans compl. circ.] Il fallait détruire en nous tout ce qui empêche la charité d'émaner, cette dilatation en nous qui est la présence de Dieu (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 274).
Spécialement
a) THÉOL. Synon. procéder.Le Verbe émane du Père éternel (Bél.1957).
b) PHILOS. ,,Sortir de la substance une et universelle qui est Dieu, par émanation`` (Rob.). Les êtres étendus et pensants sont des émanés de la substance (DG).
B.− Emploi factitif, rare. Donner naissance à. Synon. engendrer, produire.Une grotte émane ses stalactites; un mollusque émane sa coquille (Valéry, Variété V,1944. p. 26):
6. ... avant de quitter la boutique on m'avait prévenu que si j'émanais des odeurs, je serais viré séance tenante. Céline, Mort à crédit,1936, p. 99.
Prononc. et Orth. : [emane]. Flottement en ce qui concerne la qualité de la voyelle ouverte (Grammont Prononc. 1958, p. 30). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1456 lettres emanees (Arch. hist. de la Gironde ds R. Ling. rom., t. 20, p. 81); 1495 tourbillon emanant de occident (J. de Vignay, Mir. hist. ds Delb. Rec. ds DG); 1834 fig. « se dégager de » (Balzac, E. Grandet, p. 461). Empr. au lat. class.emanare « couler de, découler, provenir ». Fréq. abs. littér. : 913. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 587, b) 1 030; xxes. : a) 1 144, b) 1 284.

Émaner : définition du Wiktionnaire

Verbe

émaner \e.ma.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se dégager par particules impondérables d’un corps dont la substance n’en est ni diminuée, ni altérée sensiblement.
    • Les phéromones émanent de glandes exocrines.
    • Certains corpuscules qui émanent des corps odorants provoquent les odeurs.
  2. Provenir de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Telle assertion, émanant de certains spécialistes, paraîtra inacceptable à d'autres. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les rayons de jouets sont moins encombrés que prévu. Un couple de grands-parents contemple anxieusement une grande poupée comme si allait émaner de se ses lèvres rouges et de ses yeux fixes le signe que c’est elle, pas une autre, qu’il leur faut élire. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, p. 30.)

émaner \e.ma.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) (Factitif) Engendrer, produire.
    • Le corps du monstre émanait des odeurs toxiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Émaner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMANER. v. intr.
Se dégager par particules impondérables d'un corps dont la substance n'en est ni diminuée, ni altérée sensiblement. Il y a des corpuscules qui émanent des corps odorants et qui produisent les odeurs. Par extension, il a la signification générale de Procéder de quelqu'un ou de quelque chose. Un acte qui émane de la puissance souveraine. Un ordre émané de l'autorité.

Émaner : définition du Littré (1872-1877)

ÉMANER (é-ma-né) v. n.
  • 1S'échapper sous forme de particules subtiles. Des corpuscules émanent des corps odorants. J'aurais la molle ottomane Dont émane Un parfum qui fait aimer, Hugo, Orient. 19.
  • 2 Fig. Provenir par un mode comparé à une émanation physique. Si les formes des corps, qui sont substances intellectuelles, sont infuses dans les individus par un principe supérieur, duquel elles soient directement émanées…, Marguerite de Navarre, BUFFET, Observ. p. 221, 1668. La commission pour les consacrer émanait de la puissance royale, Bossuet, Var. X, § 14. Et le droit d'opprimer n'émane pas des cieux, Saurin, Spart. IV, 3. L'ancien héritage de notre ennemi, réuni par un traité solennel au trône dont il émanait, Vauvenargues, Éloge de Louis XI. Je conçois que l'universalité des choses est émanée de ce Dieu qui seul est par lui-même et dont tout est l'ouvrage, Voltaire, Dial. XXIX, 4.
  • 3 Terme de théologie. Procéder. Le Verbe émane du Père éternel, et le Saint-Esprit émane du Père et du Fils.

    Émaner se conjugue avec l'auxiliaire être.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émaner »

Étymologie de émaner - Littré

Lat. emanare, de e, et manare, couler. Il y a dans l'ancien français le verbe esmaner ou emaner, qui veut dire enlever, prendre : XIIe s. Dolenz fu de sa terre dont il fu emanez [dépouillé], Roman de Rou, ms. p. 92, dans LACURNE. On ne voit pas que ce soit le même verbe que emanare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de émaner - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin emanare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « émaner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émaner emane play_arrow

Conjugaison du verbe « émaner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe émaner

Évolution historique de l’usage du mot « émaner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émaner »

  • Évidemment, en marge de cette nouvelle, il est normal de voir certaines prédictions émaner quant à l’alignement possible de l’équipe canadienne pour les Jeux de 2022. DansLesCoulisses.com, TSN voit Carey Price à titre de gardien #2 en vue des Olympiques de 2022
  • L’ inscription facultative peut émaner de la personne elle-même ou d’un tiers. www.maritima.info, Martigues - Vie des communes - Martigues active son plan canicule pour les seniors - Maritima.Info
  • Sur Twitter comme sur Facebook, la photo d’un ticket censé émaner d’un bar parisien qui facture même ses glaçons suscite de nombreux commentaires perplexes ou indignés – voire violents : « Les bras m’en tombent », « Et vous voulez les sauver, mais qu’ils crèvent tous ces charognards »… , Non, un bar parisien n'a pas facturé les glaçons servis dans ses boissons
  • Une forte odeur de copinage, sinon de favoritisme, a rapidement commencé à émaner du bureau du premier ministre.  Le Journal de Montréal, Encore l’éthique | Le Journal de Montréal
  • Ça alors. Non seulement on n’attendait pas grand-chose de Philippe sur ce sujet, mais surtout, on ne pensait pas voir une initiative si importante émaner d’un roi perçu comme mal assuré et gaffeur. Les Belges auraient-ils sous-estimé leur souverain ? Courrier international, Regrets sur le Congo : les Belges auraient-ils sous-estimé le roi Philippe ?

Traductions du mot « émaner »

Langue Traduction
Corse emanà
Basque darizkio
Japonais 発する
Russe исходить
Portugais emanar
Arabe تنبثق
Chinois 发出
Allemand ausgehen
Italien emanano
Espagnol emanar
Anglais emanate
Source : Google Translate API

Synonymes de « émaner »

Source : synonymes de émaner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « émaner »


Mots similaires