Puissant : définition de puissant


Puissant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PUISSANT, -ANTE, adj.

A. − Qui, par sa force, son importance, a la capacité de produire de grands effets. Effet puissant; être du plus puissant effet; un charme, un sentiment puissant; être d'un puissant intérêt; une méthode puissante; se révéler un puissant instrument, un puissant outil; un puissant facteur d'équilibre, d'évolution; un puissant moyen d'action, d'investigation; des capitaux puissants; bénéficier d'une puissante aide de l'État; le rapide et puissant essor de la théorie de l'information. Il y a là un puissant stimulant du progrès scientifique (Colloque géogr. appl.,1962, p. 25).
1. Domaine phys.Voici dans cette fiole un puissant somnifère (Hugo,Cromwell,1827, p. 66).La puissante fatigue enfin le terrassa; il s'endormit (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Coq chanta, 1882, p. 813).Un stimulant puissant exerçant son action sur toutes les manifestations des états de fatigue (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act.,1965, p. 56).
[En parlant d'éléments olfactifs, sonores, visuels] Intense. Odeur, senteur, voix puissante. Le soleil, un puissant soleil de mai, répandait sa lumière oblique sur les embarcations et sur le fleuve (Maupass.,Bel Ami,1885, p. 210).Un puissant parfum de menthe s'exhale de la terre mouillée (Tharaud,Fête arabe,1912, p. 17).Les rouges puissants de Delacroix: éclatants (Hugues,Expr. atelier,s.d.).
2. Domaine mor., intellectuel.De puissants esprits; un puissant effort de synthèse; une puissante personnalité, vitalité. La radio exerce une puissante action éducative (Enseign. mus., 2, 1950, p. 3).La Renaissance et la Réforme, avec les puissants courants d'idées qui les accompagnent, créent un climat favorable au développement des sciences sociales (Hist. sc.,1957, p. 1558):
1. ... le plus puissant effet d'un poème résulte de ce que les mots très ordinaires participent à une marche des sons qui leur donne une valeur de présage. Alainds Arts et litt.,1935, p. 50-15.
Qui a une grande faculté de création, qui témoigne d'une grande force créatrice. Un puissant créateur. [Soutine] un des plus puissants génies symphoniques qui furent sans doute jamais (Faure,Hist. art,1921, p. 238).Les puissants penseurs que furent Descartes et Pascal devaient faire faire à la connaissance de la logique des progrès décisifs (Couffignal,Mach. penser,1964, p. 113).[En parlant des productions intellectuelles] Dont la valeur produit de grands effets. Une puissante théorie. Je m'inclinerai devant la grande, la puissante et sublime parole de Bossuet, la plus impétueuse certainement et la plus pleine qui ait éclaté dans la langue française (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 15, 1858, p. 380).Une puissante étude de Meillet sur le langage (L. Febvre, Esprit européen et philos., [1948] ds Combats, 1953, p. 290).
3. LING. Grammaire puissante. On dit d'une grammaire qu'elle est plus puissante qu'une autre quand elle assigne une structure à un ensemble de phrases plus important qu'une autre (Ling.1972, s.v. puissance).Règle puissante. On dit d'une règle qu'elle est plus puissante qu'une autre lorsqu'elle rend compte de plus de faits et d'une manière plus adéquate (Ling.1972, s.v. puissance).
4. [En parlant de l'aspect physique] Qui est fort, corpulent, imposant. Des jambes puissantes; une musculature puissante; un torse puissant; un cou puissant. George Sand avait alors trente-six ans. Elle était d'épaules puissantes (Zola,Doc. littér., Sand, 1881, p. 163).Chaînes de montagnes extraordinairement puissantes (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 501):
2. [Le général] était grand et fort. Il était même puissant. Il avait un beau visage reposé, avec une forte moustache blanche, un beau visage de « père noble » de comédie qui devait faire très distingué, très « vieille France » et même devait facilement en imposer quand le général était en grande tenue. Cendrars,Main coupée,1946, p. 190.
Vx ou littér.
[Avec un compl. prép. de déterminant la nature de la puissance] Pourquoi, dites-vous, cet homme si puissant de volonté n'a-t-il pas employé sa force à se réprimer? (Sand,Lélia,1833, p. 28).
Puissant sur.Qui agit fortement sur. Je couchai à Nogent. Le temps était superbe, ce beau temps de septembre si puissant sur moi et qui me convie à aimer (Stendhal,Journal,1810, p. 167).C'est bien l'esprit de l'Essai qui, si puissant sur les générations suivantes, fit le succès de « moyen âge » (M. Bloch, Apol. pour hist.,1944, p. 91).
B. − TECHNOL. [En parlant d'un dispositif, d'une machine] Qui peut fournir ou produire une énergie considérable, qui a de grandes capacités. Engins mécaniques, jet, moteur, treuils, véhicules, ventilateur puissant(s); locomotive puissante; lampe électrique puissante; puissant champ magnétique; puissant émetteur; un puissant ordinateur; un télescope puissant; une loupe puissante. Les plus puissants appareils de levage (...) peuvent mettre en place en une seule opération des pièces ou des éléments montés d'un poids de 600 tonnes (Perpillou,Industr. constr. nav.,1967, p. 14):
3. La construction de puissants accélérateurs de particules vers 1932 et la découverte de la radioactivité artificielle par I. Joliot-Curie et F. Joliot, en 1934, ouvrirent une nouvelle ère de la recherche chimique... Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 399.
En partic. Qui est fort, capable de résister à une force contraire. La pompe de commande type Duplex, de Lockheed, qui rend possible un freinage très puissant sans avoir à exercer un gros effort sur la pédale (Tinard,Automob.,1951, p. 343).
C. − Qui a le pouvoir d'imposer son autorité. Anton. impuissant, sans autorité, faible.Un roi puissant; des partis, des syndicats puissants; de puissants banquiers, directeurs; un puissant magnat; de puissantes concentrations industrielles; de puissants trusts. Les frères Polo étaient à la tête d'une puissante maison de commerce, qui possédait de nombreux comptoirs de vente (Hist. sc.,1957, p. 1448).Il réunissait les plus puissants assureurs britanniques en un marché mondial de l'assurance maritime (Lesourd, Gérard,Hist. écon.,1968, p. 279).
Empl. subst. masc. Celui qui est puissant. Que m'importe quel est le faible ou le puissant? Ni Charles ni Henri n'ont de droit sur mon sang (Dumas père, Charles VII,1831, i, 1, p. 238).
Vieilli. [Dans des formules d'adresse] (Très) haut et (très) puissant seigneur; (très) haute et (très) puissante dame (Ac. 1878, 1935). V. haut1I E 1.
THÉOL. Qui jouit d'un crédit suprême. Il prie le Dieu du ciel, le Dieu puissant, grand et terrible, qui est fidèle et miséricordieux envers ceux qui l'aiment et qui observent ses commandements (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1004).
P. méton. [En parlant d'un pays] Qui a de grandes ressources, un important potentiel économique, industriel, militaire. Un allié puissant; de puissants adversaires; de puissants ennemis. Au début du siècle, la Belgique enveloppée par deux puissants voisins plaçait ses espoirs dans la neutralité (Billotte,Consid. strat.,1957, p. 40-06).
Empl. subst. masc. plur. Les puissants. Ceux qui ont le pouvoir et la richesse. Autrefois, les puissants avaient la puissance et de plus le respect; voyez M. de Choiseul. Maintenant ils n'auront plus que la puissance (Stendhal,Corresp.,1818, p. 48).D'où est venu aux puissants cet orgueil brutal? (Proudhon,Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 330).Le bon critique − il y en a beaucoup − est celui qui a assez de talent pour ne pas avoir à flagorner les puissants et assez de caractère pour écrire sans parti-pris (Coston,A.B.C. journ.,1952, p. 118).
Les puissants du jour (Ac. 1935). Les personnes qui détiennent actuellement le pouvoir. Ce n'étaient pas des écrivains professionnels, c'étaient des amateurs (...). Ils cultivaient les lettres pour la gloire, pour plaire au peuple, pour amuser les puissants du jour (Arts et litt., 1936, p. 84-1).L'art servirait principalement, en somme, aux puissants du jour à répandre leurs dogmes et immortaliser leurs actes (Traité sociol.,1968, p. 279).
Prononc. et Orth.: [pɥisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 adj. puisant « qui a beaucoup de pouvoir » (Roland, éd. J. Bédier, 2731); b) 1155 poissant « vigoureux, fort » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 5376); c) ca 1220 « efficace (d'une chose) » (Amadas et Ydoine, éd. J.R. Reinhard, 6140); 2. a) fin xiies. subst. (Sermons St Gregoire sur Ezechiel, 1, 16 ds T.-L.: Deu lo tot possant); b) xiiies. d'une personne li poissanz (Livres de Macchabées, éd. E. Goerlich, I, 9, p. 29); c) 1530 les puissans du seicle (Lefèvre d'Étaples, Bible, Gen., chap. 6, f o2 v o). Adj. à forme de part. prés. tiré de pouvoir* (lat. posse) d'abord sous la forme poissant puis refait en puissant d'apr. les formes en puis- du verbe. Fréq. abs. littér.: 6 834. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 11 147, b) 8 629; xxes.: a) 9 563, b) 9 176. Bbg. Notes de lexicogr. critique. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n o1, p. 227.

Puissant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

puissant

  1. Qui a beaucoup de pouvoir.
    • Mais cette même classe allait accepter, au lendemain de la guerre du Pacifique, durant la même décennie 1880-1890, de se livrer à l’impérialisme britannique, plus puissant et doté d'une plus forte hégémonie : […]. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Entre la petite Écosse, pauvre, calviniste et profrançaise, et la puissante Angleterre, épiscopalienne et traditionnellement hostile à la France, les relations n'ont jamais été de tout repos. — (Élie Barnavi, Vers une république d’Écosse ?, dans Marianne (magazine), n°772 du 11 février 2012, p.53)
    • C’est une famille qui est puissante dans la région.
  2. Qui est capable de produire un effet considérable.
    • Mais si la beauté impressionne les sens, elle ne saurait obtenir d’empire durable et puissant qu’autant qu’elle les subjugue. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Cela lui a été d’un puissant secours.
    • Il s’est servi d’un puissant remède.
    • La nécessité est un puissant aiguillon.
  3. Habile ; profond ; exact.
    • Puissant calculateur. — puissant logicien. — puissant raisonneur.
  4. Riche ; richissime.
    • Un puissant capitaliste.
  5. Fort.
    • Des muscles puissants. — Une voix puissante.
  6. Corpulent.
    • Ses regards inspectèrent la salle et, finalement, se fixèrent sur la grosse nuque puissante de Feempje. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 143)
    • Cet homme est devenu très puissant, faute de faire de l’exercice.
  7. (Géologie) Qualifie la grande épaisseur d'un gisement, d'un gîte, d'un filon, etc.
    • Elle se présente en couches d’épaisseur très-variable, qui quelquefois n’ont que 4 à 5 mètres de puissance, et d’autres fois dépassent 50 mètres ; mais il est à remarquer que les couches les plus puissantes sont rarement les plus avantageuses pour l’exploitation. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 17)

Nom commun

puissant \pɥi.sɑ̃\ masculin

  1. Homme qui a du pouvoir.
    • Aussi n’est-il pas rare de voir une bicoque résister pendant des mois à une armée nombreuse. De là, souvent, cette audace et cette insolence du faible contre le fort et le puissant, cette habitude de la résistance individuelle qui faisait le fond du caractère de la féodalité, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Pour les radicaux, les multinationales sont des profiteuses de la faim qui jouent un rôle prépondérant dans l’exploitation des pauvres. L'aide et le commerce alimentaires sont « principalement des armes politiques dans les mains des puissants pour maintenir leur domination ». — (Marilee Karl, « Tendances générales dans le développement rural », dans Femmes et développement: outils pour l'organisation et l'action, traduit de l'anglais, Éditions D'en Bas & L'Harmattan, 1988, p. 79)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Puissant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUISSANT, ANTE. adj.
Qui a beaucoup de pouvoir. Un puissant prince. Avoir de puissants protecteurs. Il a des ennemis puissants. C'est un puissant État. Un puissant empire. C'est une famille qui est puissante dans la région. Tout-puissant, toute-puissante, Qui peut tout. Dieu seul est tout-puissant. Il signifie aussi, par exagération, Qui a un très grand pouvoir, un très grand crédit. Il était tout-puissant à la cour. Il était tout-puissant auprès du prince. Vous êtes tout-puissant sur l'esprit d'un tel. Ils sont tout-puissants. Tout-puissant s'emploie aussi comme nom masculin et ne se dit alors que de Dieu seul. Le Tout-Puissant. Le bras du Tout-Puissant. Haut et puissant seigneur, haute et puissante dame; très haut et très puissant seigneur, très haute et très puissante dame, Titres qui étaient donnés, dans les actes, aux grands seigneurs, aux personnes de qualité. Très haut et très puissant prince, très haute et très puissante princesse, Titres qui étaient donnés, dans les actes, aux princes et aux princesses.

PUISSANT signifie aussi Qui est capable de produire un effet considérable. Cela lui a été d'un puissant secours. Il s'est servi d'un puissant remède. Il a allégué de puissantes raisons. Cette considération sera très puissante sur son esprit. La nécessité est un puissant aiguillon. Avoir une flotte puissante. Cette machine est très puissante. L'Écriture sainte, en parlant de JÉSUS-CHRIST, dit qu'il était puissant en œuvres et en paroles. Puissant calculateur, puissant logicien, puissant raisonneur, Habile et profond calculateur, logicien exact et serré, homme qui raisonne avec force. Ces expressions s'emploient souvent dans un sens ironique.

PUISSANT signifie encore Qui est riche, extrêmement riche. Puissant capitaliste. Il signifie aussi Qui a de la force, qui est fort. Des muscles puissants. Une voix puissante. Il signifie également Qui a beaucoup de corpulence, d'embonpoint. C'est un jeune homme fort et puissant. Cet homme est devenu très puissant, faute de faire de l'exercice. Il est familier.

PUISSANT s'emploie aussi comme nom. Les puissants de la terre, Les grands. Les puissants du jour, Les hommes qui sont au pouvoir.

Puissant : définition du Littré (1872-1877)

PUISSANT (pui-san, san-t') adj.
  • 1Qui a beaucoup de puissance. Notre prince a des dépendants Qui, de leur chef, sont si puissants Que chacun d'eux pourrait soudoyer une armée, La Fontaine, Fabl. I, 12. C'est par la suite de ces conseils que Dieu a fait naître les deux puissantes maisons [de France et d'Autriche] d'où la reine devait sortir, Bossuet, Mar.-Thér. La mort plus puissante nous l'enlevait entre ces royales mains, Bossuet, Duch. d'Orl. Détourne, roi puissant, détourne tes oreilles De tout conseil barbare et mensonger, Racine, Esth. III, 3. Tu es grand, tu es puissant ; ce n'est pas assez : fais que je t'estime, La Bruyère, IX. Marie de Médicis, régente et non maîtresse du royaume, dépense en profusions, pour s'acquérir des créatures, tout ce que Henri le Grand avait amassé pour rendre sa nation puissante, Voltaire, Mœurs, 175. La faute de Louis XIV est de s'être cru assez puissant pour convertir les calvinistes, et de n'avoir pas vu qu'il était assez puissant pour les contenir, Voltaire, Lett. Richelieu, 16 sept. 1772. De deux États qui nourrissent le même nombre d'habitants, celui qui occupe une moindre étendue de terre, est réellement le plus puissant, Rousseau, Paix perp. Dans toute république, un citoyen se rend coupable dès qu'il devient trop puissant, Barthélemy, Anach. ch. 62.

    Puissant de, avec un infinitif (emploi qui est un archaïsme). Les biens visibles qu'ils recevaient de Dieu étaient si grands et si divins, qu'il paraissait bien qu'il était puissant de leur donner les invisibles, Pascal, Pens. XVI, 9, édit. HAVET.

  • 2Tout-puissant, voy. TOUT-PUISSANT.
  • 3Haut et puissant seigneur, haute et puissante dame ; très haut et très puissant seigneur, très haute et très puissante dame ; très haut et très puissant prince, très haute et très puissante princesse, titres donnés dans les actes et monuments publics aux grands seigneurs, aux grandes dames, aux princes, aux princesses. J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse Henriette Anne d'Angleterre, duchesse d'Orléans, Bossuet, D. d'Orl. C'est la gloire qu'a remportée très haut et puissant seigneur messire Michel le Tellier, chancelier de France, Bossuet, le Tell.
  • 4Qui est capable de produire un effet considérable. C'est une belle chose que de les faire [les vers] puissants et majestueux ; cette pompe ravit d'ordinaire les esprits, et pour le moins les éblouit, Corneille, la Veuve, Au lecteur. Je sens naître en mon cœur un repentir puissant, Corneille, Cinna, V, 3. Un puissant remède, Corneille, Nicom. II, 1. Puissants ressorts, Rotrou, Bélis. V, 6. Par ses puissants raisonnements [d'Annibal], Antiochus surnommé le Grand, roi de Syrie, devint jaloux de leur puissance [des Romains], et leur fit la guerre, Bossuet, Hist. I, 9. Quoique la justice divine fût irritée jusqu'au point que marque une expression si puissante, Bossuet, Élévat. sur myst. VIII, 5. Nous sommes nés, tous tant que nous sommes, dans une puissante inclination de faire ce qu'il nous plaît, Bossuet, 2e sermon, Vêture, 2. Le fer ne produit point de si puissants efforts, Racine, Brit. V, 5. La simplicité de ses discours est mille fois plus puissante pour persuader, que toute l'éloquence des chaires chrétiennes, Massillon, Carême, Mélange.

    Puissant sur. Qu'il est vrai que l'Écriture enseigne que la prière d'un homme de bien est puissante sur les miséricorde de Dieu, Fléchier, Panég. II, p. 130. Le crédit de la vérité est plus puissant sur eux que le crédit de la coutume, Fléchier, ib. II, p. 133. Voilà cet intérêt si puissant sur votre âme, Racine, Mithr. I, 3.

  • 5Qui exerce une grande action, en parlant des personnes. Et de quelque façon que l'on me considère, Abondante en richesse, ou puissante en crédit…, Corneille, Cinna, I, 2. C'est par là qu'il [Jésus-Christ] a commencé à être puissant en paroles et en œuvres, Bossuet, Hist. III, 3. Demandez à Dieu… qu'il suscite à son peuple des ouvriers puissants en paroles, Massillon, Carême, Parole.

    Par plaisanterie et en jouant sur le mot puissant. Croiriez-vous que le roi de Prusse a fait déjà deux chants d'un poëme épique en vers français sur l'assassinat du roi de Pologne ? le roi de la Chine et lui sont les deux plus puissants poëtes que nous ayons, Voltaire, Lett. Richelieu, 16 déc. 1771.

    Puissant sur quelqu'un, qui exerce une grande action sur quelqu'un. Un ministre puissant sur le prince.

    Puissant calculateur, puissant logicien, puissant raisonneur, c'est-à-dire habile, profond.

    Ces expressions s'emploient quelquefois ironiquement.

  • 6Très riche. Être puissant en fonds de terre. Un puissant capitaliste.
  • 7Considérable par les forces et le nombre. Je vois sur la frontière une puissante armée, Comme vous l'avez dit, à vaincre accoutumée, Corneille, Nicom. III, 2. Sylla son questeur lui amena un puissant corps de cavalerie, qu'il avait levé chez les Latins, Vertot, Rév. rom. IX, 403.
  • 8Qui est gros. Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de roi Me fasse peur ni me soucie ? Un bœuf est plus puissant que toi [lion], La Fontaine, Fabl. II, 9. [Des gens voyant au loin un objet flotter sur l'eau] Ne purent s'empêcher de dire Que c'était un puissant navire, La Fontaine, ib. IV, 10.
  • 9Qui a beaucoup d'embonpoint (en ce sens il est familier et presque populaire). Un homme puissant et robuste. Une femme très puissante. Tout de bon, une des plus puissantes filles qui soient dans toutes les dix-sept provinces, a envie de faire amitié avec moi, Voiture, Lett. 63. Elle est puissante, c'est-à-dire grosse, expression condamnée, Genlis, Mém. t. V, p. 92, dans POUGENS.
  • 10Substantivement, au pluriel, les puissants, ceux qui ont le pouvoir, la richesse. Dieu ne rejette point les puissants, étant puissant lui-même ; mais il ne sauve point les impies, et il fait justice aux pauvres, Sacy, Bible, Job, XXXVI, 5. L'on doit se taire sur les puissants, il y a presque toujours de la flatterie à en dire du bien ; il y a du péril à en dire du mal pendant qu'ils vivent, et de la lâcheté quand ils sont morts, La Bruyère, IX. Si votre justice [ô Seigneur] pouvait souffrir des adoucissements… serait-ce en faveur des puissants du siècle… ? Massillon, Myst. visit. Les puissants veulent que les abus et les préjugés durent, Condillac, Log. II, 1. Que je voudrais bien tenir un de ces puissants de quatre jours, si légers sur le mal qu'ils ordonnent ! Beaumarchais, Mar. de Fig. V, 3.

    On le dit quelquefois au singulier. Le puissant foule aux pieds le faible qui menace, Et rit, en l'écrasant, de sa débile audace, Voltaire, Triumv. IV, 1.

    Dans le style de la chaire, les puissants de la terre, les puissants du siècle, les grands.

HISTORIQUE

XIe s. Li amirals [l'émir] est riches et puisant, Ch. de Rol. CXCII.

XIIe s. E disoient : coment est oscis [tué] li poissanz qui salvoit Israel ? Machab. I, 9. Aussi com en la mer est puissanz la baleine, Sax. XX.

XIIIe s. Li mendians poissans de cors, Qui se vont partout embatant, la Rose, 8138. Accoustumance est trop poissans ; Et, se bien la sui congnoissans, Mainte chose desplest novele, Qui par acoustumance est bele, ib. 7177. Et plus volentiers y doit on metre [dans les hospices] cix qui volentiers gaaignerent tant comme il porent et sunt devenu non poissant par viellece et par maladie, Beaumanoir, LIV, 12. Et en li [Dieu] devons-nous croire, que il est poissant de toutes choses fere, Joinville, 230.

XIVe s. Nous sommes puissans de telles puissances, et les avons de nature, Oresme, Eth. 42.

XVe s. N'est si puissant qui ne treuve son maistre, Perceforest, t. I, f° 152.

XVIe s. Quelque puissant [gros] valet, Lanoue, 235. Montée sur coursiers puissans, Lanoue, 287. C'estoient de grands et puissans hommes, qui portoient devant eulx des escus de fer bien fourby et luisant, Amyot, P. Aem. 30. Le tyran de Catane, homme de guerre et puissant en argent, rechercha son alliance, Amyot, Timol. 17. Au petit se fera misericorde, mais les puissans seront tourmentez puissamment, Amyot, Moral. Épîtr. p. 5. Vous estes puissante de [vous pouvez] garder la balance entre les grands, D'Aubigné, Hist. I, 103. Quand on a beu trop de vin fort, puissant et sans eau, Paré, XV, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « puissant »

Étymologie de puissant - Wiktionnaire

Ancien participe présent du verbe pouvoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de puissant - Littré

Adjectif à forme de participe, tiré de l'infinitif latin posse, pouvoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « puissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puissant pµisɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « puissant »

  • Beau contrat pour EDF. Le consortium constitué de sa filiale EDF Renouvelables et de Jinko Power Technologie a remporté l'appel d'offres pour le projet photovoltaïque d'Al Dhafra à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis. La future centrale solaire sera implantée dans la région d'Al Dhafra, à 35 kilomètres au sud de la ville d'Abu Dhabi. D'une capacité installée de 2 GW, elle sera la plus puissante au monde et alimentera en électricité l'équivalent de 160.000 foyers locaux chaque année. Les détails financiers de l'accord n'ont pas été dévoilés. Bourse Direct, EDF : va participer au développement du plus puissant projet solaire du monde
  • La pose de la quille du Rossiya (projet 10510 Lider), le brise-glace à propulsion nucléaire le plus puissant du monde, aura lieu en septembre 2020, a annoncé la revue officielle du secteur nucléaire russe, Strana Rosatom. , Rossiya, le brise-glace à propulsion nucléaire le plus puissant du monde - Sputnik France
  • Dans une communauté d’intérêts, il y a danger dès qu’un membre devient trop puissant. De Jules Mazarin
  • Riche ou pauvre, puissant ou faible, tout citoyen oisif est un fripon. De Jean-Jacques Rousseau
  • Le climat de l'Angleterre a été le plus puissant des facteurs du colonialisme. De Russell Green
  • Celui qui est cause qu'un autre devient puissant se ruine lui-même. De Nicolas Machiavel
  • Qui domine les autres est fort. Qui se domine est puissant. De Lao-Tseu
  • Le plus puissant de tous les leviers, c'est la volonté. De Félicité de Lamennais
  • Il n'y a que Dieu qui puisse sans danger être tout-puissant. De Alexis de Tocqueville
  • La haine est le plus puissant des alcools en politique. De Christine Ockrent / La Double Vie de Hillary Clinton
  • Le désordre est bien puissant quand il s'organise. De André Suarès / Idées et visions
  • Un monarque est puissant quand son peuple est heureux. De Simonnet de Maisonneuve / Odmar et Zulma
  • Le sentiment de culpabilité est un aiguillon puissant. De Paul Auster / Léviathan
  • La réalité, qui est le plus puissant des hallucinogènes. De Emile Ajar / Pseudo
  • L'inquiétude, puissant aiguillon du plaisir. De Jean-Yves Soucy / La buse et l'araignée
  • Se suffire, c'est être puissant. De Victor Hugo / L'Homme qui rit
  • Dans les changements de fortune les gens les plus puissants ont besoin des faibles. Ésope, Fables, 206, le Lion et le Rat reconnaissant (traduction E. Chambry)
  • Faire alliance avec un homme puissant n'est jamais sûr. Phèdre en latin Caius Julius Phaedrus, Fables, I, 5
  • Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Jean de La Fontaine, Fables, les Animaux malades de la peste
  • Tout pouvoir humain est un composé de patience et de temps. Les gens puissants veulent et veillent. Honoré de Balzac, Eugénie Grandet

Images d'illustration du mot « puissant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « puissant »

Langue Traduction
Corse putenti
Basque indartsua
Japonais 強力な
Russe мощный
Portugais poderoso
Arabe قوي
Chinois 强大
Allemand mächtig
Italien potente
Espagnol poderoso
Anglais powerful
Source : Google Translate API

Synonymes de « puissant »

Source : synonymes de puissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « puissant »



mots du mois

Mots similaires