Pardonner : définition de pardonner


Pardonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARDONNER, verbe trans.

A. −
1. Pardonner qqc. à qqn[Le suj. désigne une pers.] Considérer pour non avenu(e) un manquement, une faute, une offense en n'en tenant pas rigueur à l'auteur et en n'en gardant aucun ressentiment. Pardonner une infidélité à son conjoint; n'avoir rien à pardonner à qqn. Je lui pardonne de bon coeur tout le mal qu'il m'a fait (Ac.1835-1935).Sa colère se ralluma quand il sut que le roi avait, à la demande de ses oncles, pardonné au duc toute offense et tout attentat (Barante,Hist. ducs Bourg., t.1,1821-24,p.385).«(...) Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour; pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés (...)» Qu'elle est belle, la première prière! (Psichari,Voy. centur., 1914, p.242).Dieu lui pardonne, comme je lui ai pardonné, la blessure qu'il m'a faite! (Martin du G.,Thib., Cah. gr., 1922, p.662).
Pardonner à qqn de + inf.:
1. mère ubu: Vous n'avez qu'une manière de vous faire pardonner tous vos méfaits (...). Il faut pardonner à la mère Ubu d'avoir détourné un peu d'argent. père ubu: Eh bien, voilà! Je lui pardonnerai quand elle m'aura rendu tout, qu'elle aura été bien rossée... Jarry,Ubu, 1895, V, 1, p.86.
Se faire pardonner qqc.V. supra ex. 1.
[P. allus. à la Bible (Luc VII, 48): Tes péchés te sont pardonnés] Quand la protestante arriva à ce verset: «Puis, Jésus dit à la femme: tes péchés te sont pardonnés» Madeleine eut un sourire de céleste joie (Zola,M. Férat, 1868, p.131).
2. [Avec effacement du compl. indir.] Pardonner qqc.Pardonner une injure, les péchés. Apprendre (...) à pardonner les crimes et les injustices des hommes (Crèvecoeur,Voyage, t.2, 1801, p.281).On peut pardonner toute faute si un éclair de repentir peut seulement être supposé (Alain,Propos, 1914, p.183).Elle est perdue pour toi. Surtout après ce que tu lui as fait, c'est le genre de choses qu'on ne pardonne pas (Sagan,Bonjour tristesse, 1954, p.135).
Au passif et au part. passé. Faute pardonnée; péché pardonné. Il ne pouvait pourtant pas (...) livrer aux enfants le secret de l'égarement passager de leur mère. Ah! tout était si bien pardonné, oublié, réparé (Gide,Faux-monn., 1925, p.946).
En partic. Renoncer à punir. J'avais pour règle de toujours pardonner un premier écart, une première faute [de discipline] (Billy,Introïbo, 1939, p.167).
Proverbes. Faute, péché* avoué(e) est à moitié pardonné(e); faute, péché* caché(e) est à moitié pardonné(e) (vieilli).
Empl. pronom. à sens passif. La haine se pardonne encore plus que le mépris (Chênedollé,Journal, 1833, p.167).
3. [Avec effacement du compl. dir.]
a) Pardonner à qqn.Pardonner à ses ennemis. Je vous pardonne pour cette fois mais n'y revenez plus (Ac.1835-1935).Je me demande encore à cette heure s'il m'a pardonné en mourant (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p.185).Dieu pardonne à chaque homme (Philos., Relig., 1957, p.34-4):
2. michel (...): Pardonne-moi, ma petite fille, ma petite Madeleine, pardonne-moi. Tu me pardonnes? madeleine: Te pardonner, mon pauvre Michel chéri, moi qui t'ai fait tant de mal! Cocteau,Parents, 1938, III, 6, p.289.
Vieilli, fam. Dieu me pardonne! V. dieu III B 2 d.
Se faire pardonner.Obtenir le pardon. Le nationalisme a mis à son service des forces religieuses qui, peut-être, éprouvent le besoin de se faire pardonner ou de donner des gages (Philos., Relig., 1957, p.48-1).
[P. allus. à la Bible]
[(Luc XXIII, 34): Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font] Mon père, s'écrioit-il [le Christ] sous le fer des bourreaux: pardonnez-leur; car ils ne savent ce qu'ils font (Chateaubr.,Génie, t.2, 1803, p.362).P. anal. Seigneur! Pardonnez-leur. Ils ne savent ce qu'ils lisent (H. Bazin,Vipère, 1948, p.221).
[(Luc VII, 47): Il lui sera beaucoup pardonné parce qu'il a beaucoup aimé] Je me la figurai (...) suivant toujours d'un regard ineffable (...) celui qui avait laissé tomber sur elle cette promesse divine: «Il te sera beaucoup pardonné, parce que tu as beaucoup aimé!» (Du Camp,Mém. suic., 1853, p.252).P. anal. Et puis enfin il sera beaucoup pardonné à Bergotte puisqu'il a trouvé mon petit enfant gentil (Proust,J. filles en fleurs, 1918, p.574).
Empl. pronom. réciproque. Des rivaux peuvent à peine se pardonner, après leur passion cessée; ils ne s'aiment jamais (Restif de La Bret.,M. Nicolas, 1796, p.208).
Rare. Pardonner qqn.Qu'on n'eût point pardonné Labédoyère, parce qu'on n'eût vu dans la clémence qu'une prédilection en faveur de la vieille aristocratie, cela se concevait (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.427).[P. allus. à la Bible, Matth. XVIII, 21, 22] Quand Pierre demande à Christ combien il devra pardonner son frère: Faut-il jusqu'à sept fois? (Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p.786).
À la forme passive. Vous êtes tout pardonné (Ac.1878, 1935).Mais ne va pas me dire que tu es malade, n'entreprends pas de te justifier. Bon Dieu! Tu es pardonnée (Napoléon Ier, Lettres Joséph., 1796, p.43).La paix était aussi en lui, parce qu'il était pardonné (Ramuz,A. Pache, 1911, p.283).Part. passé en empl. adj. Le silence que l'éloignement et le temps ont amené pour toujours entre quelques personnages de cette histoire leur a permis de se croire mutuellement pardonnés, réhabilités et heureux (Fromentin,Dominique, 1863, p. 280).Rencontre du pécheur pardonné avec le Dieu qui est son père (Monod,Sermons, 1911, p.212).Elle s'endormit, pardonnée, rassurée, triomphante (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p.176).
Rem. Si la constr. pardonner qqn est considérée comme incorrecte par les grammairiens, la forme passive est admise (d'apr. Dupré 1972).
b) Littér. [Le compl. indir. désigne p.méton. un inanimé abstr., une qualité de la pers.] Pardonner à qqc.Pardonnez à ma faiblesse, à ma franchise. Dieu est bonté: il pardonne au repentir (Joubert,Pensées, t.1, 1824, p.126).
4. Absol. Pratiquer le pardon (des offenses), accorder son pardon de manière habituelle ou occasionnelle. Pardonner facilement. Je ne pardonne pas par générosité... par grandeur d'âme... Je pardonne parce que je ne puis pas faire autre chose (Flers, Caillavet,M. Brotonneau, 1923, i, 10, p.7).Donc, pas de pardon. Et d'ailleurs j'en ai plein le dos, de pardonner toujours (Montherl.,Pitié femmes, 1936, p.1195).On ne pardonne pas un peu, ou à moitié; le pardon est comme l'amour: un amour qui aime avec des réserves ou avec une seule arrière-pensée n'est pas de l'amour; et de même un pardon qui pardonne jusqu'à un certain point, mais pas au delà, n'est pas le pardon (Jankél.,Le Pardon, Paris, Aubier-Montaigne, 1967, p.128).
B. − [Dans des tours ou formules avec atténuation du sens; le suj. désigne une pers.]
1. Considérer avec indulgence une erreur, un défaut, une imperfection, une faiblesse, en trouvant une excuse (à quelqu'un). Synon. excuser, tolérer, supporter.Savoir pardonner une erreur à un débutant; pardonner une étourderie, une incartade, une réflexion. Si vous pardonnez à mon âge, je dois, moi, pardonner à votre peu d'expérience (Fiévée,Dot Suzette, 1798, p.135).On pardonne une sottise à un ami. Mais on ne pardonne rien à sa femme (Chardonne,Épithal., 1921, p.264).[Le peuple] lui aurait sans doute, en faveur de ses quartiers de noblesse, pardonné ses idées démocratiques (Proust,Temps retr., 1922, p.853):
3. ... je trouve que votre indulgence pour elle passe les bornes. Moi, je n'ai jamais pu lui pardonner ses robes qui se fourrent obstinément sous les pieds de ma chaise, l'odeur de patchouli qu'elle répand auprès de moi, et les regards pâmés qu'elle promène autour de la table. About,Roi mont., 1857, p.280.
Pardonner à qqn de.J'espère (...) que si l'on trouve que mes forces personnelles n'ont pas répondu à mon zèle, on me pardonnera de n'avoir pu tout faire (Cuvier,Anat. comp., t.3, 1805, p.xvii).
Se faire pardonner.Il se remettait à suivre l'impatient narrateur en redoublant d'attention, pour se faire pardonner (Rolland,J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1535).
Empl. pronom. réfl. Ne pas se pardonner qqc.Ne pas se trouver d'excuses pour quelque chose. Mathilde, votre arrivée à Besançon (...) va être un coup mortel pour M. de La Mole, et voilà ce que jamais je ne me pardonnerai (Stendhal,Rouge et Noir, 1830, p.463).Elle ne s'était jamais pardonné, elle ne se pardonnerait jamais d'avoir échoué là où réussissaient beaucoup de femmes qui ne la valaient pas (Bernanos,Mauv. rêve, 1948, p.1020).
[P. méton., le suj. désigne un attribut de la pers.] Ce soir, pour la première fois, je me suis vu moi-même à la télévision. Je ne passais pas «en direct» (...). Je me suis donc vu et observé de cet oeil implacable qui ne se pardonne rien parce qu'il se sait sous le contrôle d'innombrables témoins (Mauriac,Nouv. Bloc-Notes, 1961, p.158).
[Formule de politesse ou d'atténuation employée dans les mêmes circonstances que pardon (v. pardon B 2)]
À l'impér. Pardonne-moi, pardonnez-moi ce dérangement, ma distraction, mon irruption chez vous; pardonnez-moi de ne pas vous avoir reconnu, de vous contredire. Pardonnez-moi; je ne l'ai pas dit exprès; ah! ah! ah! c'est drôle; ça m'a échappé (Gide,Faux-monn., 1925, p.1119).Et maintenant, je me sauve. Pardonnez-moi, Suzanne: je suis pressé, pressé (Duhamel,Suzanne, 1941, p.262).
[Dans des formules développées] Veuillez me pardonner de vous avoir fait attendre. Ces messieurs voudront-ils bien me pardonner si je leur adresse la parole sans être connu? (Stendhal,L. Leuwen, t.3, 1835, p.113).Mais, Monsieur Triballet, vous êtes tout pardonné d'avance... [d'un retard] (Champfl.,Souffr. profess. Delteil, 1853, p.64).Daignez pardonner, monsieur, la liberté que je prends (Sardou,Rabagas, 1872, ii, 11, p.77).
2. Ne pas être affecté d'un avantage, d'une supériorité qu'un autre possède sur vous; voir sans chagrin, sans dépit, sans jalousie. Cette femme a bien de la peine à pardonner aux autres leur beauté (Ac.1835-1935).Ne peux-tu me pardonner de te ravir un prix que tu as ravi toi-même à mon frère, et à tous ceux qui ont osé se mesurer avec toi? (Cottin,Mathilde, t.2, 1805, p.181).[Souvent à la forme négative] Ne pas pardonner à qqn son succès. Voilà dans quelle condition m'a mis l'inimitié d'un procureur du roi devenu substitut à Paris aujourd'hui, qui ne m'a pas pardonné ma supériorité (Balzac,Cous. Pons, 1847, p.212).
Ne pas pardonner à qqc.Le monde ne pardonne pas (...) aux affections vraies, aux dévouements absolus: ce sont des mariages de coeur, qui le blessent personnellement (Goncourt,Journal, 1860, p.828).
Se faire pardonner qqc.Se faire pardonner sa gloire à force d'amabilité. Nouvel enrichi qui veut se faire pardonner ses millions (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.518).
C. − Au fig., absol. [Le suj. désigne un inanimé]
1. Ne laisser aucune chance de survie. Oui, mon ami, je suis malade, et d'une de ces maladies qui ne pardonnent pas (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p.33).On l'assura qu'il s'agissait bien de cette maladie. −Ce n'est pas possible puisqu'il est guéri. Vous le savez aussi bien que moi, la peste ne pardonne pas (Camus,Peste, 1947, p.1345).
Fam. Erreur, manoeuvre qui ne pardonne pas; ça ne pardonne pas. (Dict.xxes.).
2. Ne laisser (aucun défaut) dans l'ombre. La grande lumière ne pardonne rien. Le soleil est encore plus cruel (Arts et litt., 1935, p.22-1).
REM.
Pardonnant, -ante, part. prés. adj.[En parlant d'une pers.] Qui pardonne (facilement). Un Espagnol pardonnant ne croit pas avoir pardonné (Chateaubr.,Mém., t.3, 1848, p.230).Je sortirai d'ici à son bras, plaintive et pardonnante (Colette,Cl. ménage, 1902, p.258).V. chevaucher ex. 8.[P. méton.] Amour pardonnant. Les épanchements de sa pardonnante tendresse (Milosz,Amour. initiation, 1910, p.204).2.
Pardonnement, subst. masc.,rare et littér. Aptitude, penchant à pardonner. Synon. pardon.[Daudet] arrive, comme en ces heures qui précèdent la mort, à avoir un peu de pardonnement de Jésus-Christ à l'égard de ceux qui ont été les plus cruels pour lui (Goncourt,Journal, 1891, p.18).
3.
Pardonneur, subst. masc.,rare. Celui qui pardonne. Je me sentais plein d'une générosité de paresse qui avait les mêmes effets apparents que la morale chrétienne du pardon. Splendide hypocrisie des pardonneurs! (Abellio,Pacifiques, 1946, p.158).
Prononc. et Orth.: [paʀdɔne], (il) pardonne [paʀdɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.I. 1. Fin xes. perdoner vida a «faire grâce, laisser la vie à (quelqu'un qui était condamné à mort)» (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 223); 2. fin xes. «remettre à quelqu'un (la punition d'un péché)» (ibid., 307: tu nos perdone celz pecaz); 3. 1100 «tenir une offense comme non avenue» (Roland, éd. J. Bédier, 2005: Ferut vos ai, car le me pardunez); 4. mil. xvies. formule de politesse (Yver, Le Printemps, Troisiesme histoire ds Conteurs français du XVIes., éd. La Pléiade, p.1197: pardonnez moy si je ne peus mentir); 1694 vous êtes tout pardonné «terme de civilité par lequel on répond à quelqu'un qui s'excuse d'une liberté qu'il a prise» (Ac.); 5.1573 «épargner» (Larivey, Straparole, 2enuict, V ds Gdf. Compl.); 6. 1616-20 «excuser, juger avec indulgence» (A. D'Aubigné, Histoire Universelle, VII, 23, éd. De Ruble, V, p.39); 7. 1693 «voir sans dépit chez quelqu'un» (Racine, Phèdre, II, 5). II. Verbe pronom. 1. 1520 «se ménager» (G. Michel, trad. Suétone, III, 107vods Hug.: Pardonne toy, mon amy Tibere, pardonne toy et faictz prudentement tes affaires); 2. 1606 «être pardonnable» (Nicot: Peine qui ne se pardonne point quelque prière qu'on face); 3. 1668 verbe réfl. (La Fontaine, Fables, I, VII, éd. H. Régnier, I, p.79: Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes). Du lat. tardif perdonare (att. une seule fois dans l'Esope de Romulus [entre 350 et 500], éd. Thiele, p.157 d'apr. FEW t.8, p.231a, v. aussi Ern.-Meillet, p.179a). Fréq. abs. littér.: 6144. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 10563, b) 10191; xxes.: a) 8006, b) 6835. Bbg. Gohin 1903, p.338. _ Recanati (Fr.). Encore un mot d'excuse. Semantikos. 1979, t.3, no1, p.31.

Pardonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

pardonner \paʁ.dɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Accorder le pardon d’une faute commise, ne garder aucun ressentiment d’une injure reçue. — Note d’usage : En ce sens il a toujours le nom de la chose pour complément direct et le nom de la personne pour complément indirect avec la préposition.
    • Je lui pardonne de bon cœur tout le mal qu’il m’a fait.
    • Je vous pardonne pour cette fois, mais n’y revenez plus.
    • J'imagine que, tout au long de leurs amours intermittentes, toujours traversées et toujours renaissantes, Romain et Meg, puis Romain et Margault avaient eu, l'un et l'autre, chacun de son côté, beaucoup à se pardonner et à se faire pardonner. — (Jean d'Ormesson, Voyez comme on danse, éd. Robert Laffont, 2001)
    • « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font », telles sont les paroles du Christ condamné à mourir injustement. — (Jean Proulx, Grandir en humanité, Fides, 2018, p. 140)
  2. Excuser, supporter, tolérer.
    • C’est une insolence qui ne peut se pardonner.
    • Pardonnez mes craintes, mes soupçons, mon oubli.
    • Je ne me pardonnerai jamais la faute que j’ai commise, la sottise que j’ai faite.
    • Je ne me pardonne pas de m’être fié à ce malhonnête homme.
    • Dans l’amitié, dans le commerce de la vie, il faut se pardonner mutuellement beaucoup de choses.
  3. Voir sans chagrin, sans dépit, sans jalousie.
    • […] ; elle lui pardonna une légèreté d'esprit, dont, après tout, elle n'avait jamais souffert : quand les défauts des autres ne nous nuisent pas, il est rare qu'ils nous choquent beaucoup. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • On lui pardonne ses succès à cause de sa modestie.
    • Cette femme a bien de la peine à pardonner aux autres leur beauté.
  4. (Désuet) Avec la préposition à.
    • Pardonnez à ma franchise, à mon amitié les reproches que je vous fais.
    • Je pardonne cela à l’état où vous êtes.
  5. S’emploie souvent comme un terme de civilité.
    • Pardonnez-moi/Pardonnez si je vous contredis.
    • Pardonnez-moi la liberté que je prends.
    • Vous me pardonnerez de vous dire que l’affaire ne se passa pas de la sorte. Note : Dans cette acception, on dit quelquefois simplement, et sans rien ajouter, Pardonnez-moi, vous me pardonnerez pour exprimer avec politesse qu’on n’est pas d’accord de ce qu’un autre dit.
  6. Excepter, épargner. — Note d’usage : En ce sens, il ne s’emploie guère qu’avec la particule négative.
    • On dit encore que, profondément atteint, sous la rongeure d'un mal qui ne pardonne pas, Abd-ul-Hamid est préoccupé de sa succession. — (Victor Bérard, Le sultan, l'islam et les puissances, page 62, Armand Colin, 1907)
    • La phalloïde ne pardonne pas, la panthère non plus. Pour la fausse oronge, elle est toxique ; elle tue les mouches, dit-on ; pourtant dans les pays du nord, les gens en usent pour donner de beaux rêves. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La mort ne pardonne à personne.
    • Le temps ne pardonne à aucune chose.
    • Cette maladie ne pardonne point, on y succombe tôt ou tard.
  7. (Intransitif) Faire grâce.
    • C'était à qui danserait, jouerait ou chanterait avec le plus d’entrain. Les casseux-de-veillée comme moi n'étaient pas populaires. Mais comme j'étais "nouveau", on me pardonnait. — (Jean-Claude Castex, Rivière-Rouge, Vancouver : Éditions P.O., 2015, p. 296)
    • Cet écolier avait mérité une punition, son maître lui a pardonné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pardonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARDONNER. v. tr.
Accorder le pardon d'une faute commise, ne garder aucun ressentiment d'une injure reçue. En ce sens il a toujours le nom de la chose pour complément direct et le nom de la personne pour complément indirect avec la préposition à. Pardonner les offenses. Pardonner à quelqu'un. JÉSUS-CHRIST dit à Marie-Madeleine : Tes péchés te sont pardonnés. Je lui pardonne de bon cœur tout le mal qu'il m'a fait. Je lui pardonne de m'avoir offensé. Je vous pardonne pour cette fois, mais n'y revenez plus. Prov., Faute avouée est à demi pardonnée. Il signifie aussi, intransitivement, Faire grâce. Le roi lui pardonna. Cet écolier avait mérité une punition, son maître lui a pardonné. Dieu me pardonne, Façon de parler qui s'emploie dans le discours familier, comme une espèce d'excuse et d'adoucissement. À l'entendre parler, je croirais, Dieu me pardonne, qu'il a perdu l'esprit.

PARDONNER signifie encore Excuser, supporter, tolérer. C'est une insolence qui ne peut se pardonner. Pardonnez mes craintes, mes soupçons, mon oubli. Je ne me pardonnerai jamais la faute que j'ai commise, la sottise que j'ai faite. Je ne me pardonne pas de m'être fié à ce malhonnête homme. Dans l'amitié, dans le commerce de la vie, il faut se pardonner mutuellement beaucoup de choses. Il signifie aussi Voir sans chagrin, sans dépit, sans jalousie. On lui pardonne ses succès à cause de sa modestie. Cette femme a bien de la peine à pardonner aux autres leur beauté. Il ne lui pardonne pas son mérite. Il ne sait pas se faire pardonner sa supériorité. Il régit quelquefois les choses avec la préposition à, comme si elles étaient personnifiées. Pardonnez à ma franchise, à mon amitié les reproches que je vous fais. Je pardonne cela à l'état où vous êtes. Il s'emploie souvent comme un terme de civilité. Pardonnez-moi, ou simplement Pardonnez si je vous contredis. Pardonnez-moi la liberté que je prends. Vous me pardonnerez de vous dire que l'affaire ne se passa pas de la sorte. Dans cette acception, on dit quelquefois simplement, et sans rien ajouter, Pardonnez-moi, vous me pardonnerez, pour exprimer avec politesse qu'On n'est pas d'accord de ce qu'un autre dit. Il signifie encore Excepter, épargner. En ce sens, il ne s'emploie guère qu'avec la particule négative ne et avec la préposition à. La mort ne pardonne à personne. Le temps ne pardonne à aucune chose. Absolument, Cette maladie ne pardonne point, On y succombe tôt ou tard. Le participe passé s'applique parfois aux Personnes. Il se retira pardonné. Vous êtes tout pardonné.

Pardonner : définition du Littré (1872-1877)

PARDONNER (par-do-né)
  • 1 V. a. Remettre la punition ou la vengeance de quelque chose. Pardonner une offense. Tes péchés te sont pardonnés. Je lui pardonne ses torts. Dieu pardonne plus aisément les crimes que les vices, Maintenon, Lett. à Mme de Dangeau, 16 mai 1708. Quelque délicat qu'on soit en amour, on pardonne plus de fautes que dans l'amitié, La Bruyère, IV. On pardonne les maux, mais non pas les injures, Delille, Parad. perdu, IV.

    Neutralement, même signification. Je lui pardonne de m'avoir offensé. On pardonne aisément aux personnes qu'on aime, Hauteroche, le Coch. 23. Ô ciel ! pardonne-lui comme je lui pardonne, Molière, Tart. III, 7. Pardonnez-vous sans peine à tous vos ennemis ? Boileau, Ép. XI. Il est pénible à un homme fier de pardonner à celui qui le surprend en faute, et qui se plaint de lui avec raison, La Bruyère, IV. Les rois pardonnent rarement à ceux qu'ils craignent, Duclos, Œuv. t. III, p. 38. On ne pardonne point à qui nous fait rougir, La Harpe, Mélanie, III, 1.

    Il s'applique quelquefois à un nom de chose personnifiée. Et qui pardonne au crime en devient le complice, Voltaire, Brutus, V, 1.

    Absolument. On dit que pardonner est une œuvre divine, Régnier, Sat. XI. Pardonner à demi, c'est ne pardonner pas, Mairet, Mort de Chrispe, III, 2. Qui pardonne aisément invite à l'offenser, Corneille, Cinna, IV, 3. On pardonne tant que l'on aime, La Rochefoucauld, Max. 330. Dire qu'on ne saurait haïr N'est-ce pas dire qu'on pardonne ? Molière, Amph. II, 6. Les rois comme les dieux sont faits pour pardonner, Boursault, Ésope à la cour, V, 7. Peut-être l'on préfère avec quelque plaisir L'orgueil de pardonner à l'orgueil de punir, La Harpe, Warwick, IV, 4.

    Familièrement. Dieu me pardonne, espèce d'excuse ou d'adoucissement à ce qu'on dit. Dieu me pardonne ! madame, je crois que vous n'avez point de chemise ! Voltaire, Dial. 23.

    Faire grâce. Le roi lui pardonna. Cet écolier avait mérité une punition, le maître lui a pardonné.

  • 2Excuser, tolérer. Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout et rien aux autres hommes, La Fontaine, Fabl. I, 7. Les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales ; mais que nous nous pardonnons aisément nos fautes, quand la fortune nous les pardonne ! Bossuet, Reine d'Anglet. M. de Montausier n'a-t-il pas eu, dans la licence de la guerre, une scrupuleuse retenue dans un temps où l'on pardonnait un peu d'avarice, pour entretenir le courage et la bonne humeur des gens de guerre ! Fléchier, Duc de Mont. En faveur de Titus vous pardonnez le reste, Racine, Bérén. I, 4. Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté qui craint d'être importune, Racine, Andr. III, 6. L'on ne peut aller loin dans l'amitié, si l'on n'est pas disposé à se pardonner les uns aux autres les petits défauts, La Bruyère, V. Si quelquefois une femme survient qui n'est pas de leurs plaisirs [des gens d'une coterie]…, ils ne lui pardonneront ni son ton de voix, ni son silence, ni sa taille, ni son visage, ni son habillement, ni son entrée, ni la manière dont elle est sortie, La Bruyère, VII. Elle nous a amenées, et elle ne nous le pardonnerait pas si nous restions, Marivaux, Marianne, 7e part. Ô mes rois, pardonnez mes larmes paternelles, Voltaire, Orphel. II, 2.

    Neutralement, même signification. Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient ; mais nous ne pardonnons pas à ceux que nous ennuyons, La Rochefoucauld, dans GIRAULT-DUVIVIER. Pardonne, cher Hector, à ma crédulité, Racine, Andr. III, 6. Je lui pardonne De préférer les beautés De Palès et de Pomone Au tumulte des cités, Rousseau J.-B. dans GIRAULT-DUVIVIER. Ah ! seigneur, pardonnez à son impatience, Voltaire, Fanat. II, 3.

    Terme de civilité. Pardonnez-moi la liberté que je prends d'être d'une autre opinion que vous.

    On dit de même : pardonnez-moi ce langage, ces expressions. Représentons-nous ce jeune prince que les Grâces semblaient elles-mêmes avoir formé de leurs mains ; pardonnez-moi ces expressions ; il me semble que je vois encore tomber cette fleur, Bossuet, Mar.-Thér.

    Il s'emploie aussi absolument dans des formules analogues de civilité. Pardonnez-moi, ou, simplement, pardonnez si je vous contredis. Vous me pardonnerez si je rectifie ce que vous venez de dire.

    Dans cette acception, on dit quelquefois simplement et sans rien ajouter : Pardonnez-moi, vous me pardonnerez, pour exprimer civilement qu'on n'est pas d'accord de ce qu'un autre dit.

  • 3Ne point pardonner, juger sévèrement, condamner. Il ne pardonne point les endroits négligés, Boileau, Art p. I.

    V. n. Même signification. Il ne pardonne pas aux vers de la Pucelle, Boileau, Sat. IX.

  • 4Voir sans dépit, sans jalousie. On lui pardonne ses succès à cause de sa modestie. Il [Antoine Arnauld] plaida cette cause avec une véhémence et un éclat que les jésuites ne lui ont jamais pardonnés, Racine, Hist. Port-Royal. Les grands surtout ne pouvaient pardonner à César la vie qu'il leur avait donnée dans les plaines de Pharsale, Vertot, Révol. rom. XIII, 270.

    V. n. Même signification. Des droits de ses enfants une mère jalouse Pardonne rarement au fils d'une autre épouse, Racine, Phèdre, II, 5.

  • 5 V. n. Épargner, excepter (en cet emploi, il ne se dit qu'avec ne et à). La mort ne pardonne à personne. On ne pardonne ni à âge, ni à sexe, à lieu sacré ni à profane, Perrot D'Ablancourt, Tacite, 42.

    Absolument. Cette maladie ne pardonne point, on y succombe tôt ou tard.

  • 6Se pardonner, v. réfl. Être pardonné. Perfide, cet affront se peut-il pardonner ? Racine, Iphig. II, 5.

REMARQUE

Quand ce verbe a pour régime un nom de personne, c'est toujours le régime indirect qu'il faut employer : pardonner à quelqu'un, et non pardonner quelqu'un. Cependant le passif s'emploie quelquefois ; voyez ce qui est noté au participe.

HISTORIQUE

XIe s. Ferut [je] vous ai ; car le me perdunez, Ch. de Rol. CXLVII. Jel vous parduin ici et devant Deu, ib. 147.

XIIe s. Et ses pechez perdonas au larron, Ronc. p. 48. Mais or en aiez [obtenez] merci, Et si vous soit pardonné, Couci, XI.

XIIIe s. Li rois demande les ostages, à nul d'els nes a pardonés [n'a permis qu'ils ne les donnassent pas], Ren. 14521. Ge lo [conseille] que vous li requerés, Qu'il vous pardoint sa malvoillance, Par amors et par recordance, la Rose, 3151. Biaus seignors, qui que me pardoigne L'ort pechié dont si fort me poise, Ne comment que du pardon voise [aille], Ge ne m'en pardoint pas la paine, ib. 8679.

XIVe s. Pierre des Essars fut condamné à cent mille florins ; mais, à la priere du comte de Flandres, le roy luy pardonna 50 mille florins, Chron. de St-Denis, t. II, f° 216.

XVIe s. Dieu me le pardoint, je ne le dy de bon cueur, Rabelais, Garg. I, 6. Pardonnant tout le passé, avecques oubliance sempiternelle de toutes les offenses precedentes, Rabelais, Pant. III, 1. Le sort, l'usure, et les interestz je perdonne, je me contente des despens, Rabelais, ib. III, 15. Granius Silvanus et Statius Proximus, aprez estre pardonnez par Neron, se tuerent, Montaigne, II, 34. Le malheur ou la faute d'experience d'Ynovie le fit camper une fois seulle en lieu où il n'y avoit point d'eau, ce qui ne lui fut pas pardonné par les bachas et Pierre avec eux qui sçavoit la contrée, D'Aubigné, Hist. II, 200. Les vitriers disent que la lune a ce fait, mais ils me pardonneront : car c'est l'humidité des pluies…, Palissy, 50. Elle ne pardonnoit jamais depuis qu'elle avoit pris une chose à cueur, Amyot, Artax. 24. Pardonne à tous, mais à toy point, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pardonner : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARDONNER, v. act. c’est remettre le châtiment, sacrifier son ressentiment & promettre l’oubli d’une faute. On pardonne la chose, on pardonne à la personne.

Il y a des qualités qu’on pardonne plus difficilement que des offenses.

Il faut bien de la modestie, bien de l’attention, bien de l’art pour arracher aux autres le pardon de la supériorité qu’on a sur eux.

On se pardonne si souvent à soi-même, qu’on devroit bien pardonner quelquefois aux autres.

Des hommes qui ont fait un sot ouvrage, que des imbécilles éditeurs ont achevé de gâter, n’ont jamais pû nous pardonner d’en avoir projetté un meilleur. Il n’y a sorte de persécutions que ces ennemis de tout bien ne nous ait suscitées. Nous avons vû notre honneur, notre fortune, notre liberté, notre vie compromises dans l’espace de quelques mois. Nous aurions obtenu d’eux le pardon d’un crime, nous n’en avons pû obtenir celui d’une bonne action.

Ils ont trouvé la plûpart de ceux que nous n’avons pas jugés dignes de coopérer à notre entreprise, tout disposés à épouser leur haine & leur jalousie.

Nous n’avons point imaginé de vengeance plus cruelle de tout le mal qu’ils nous ont fait, que d’achever le bien que nous avions commencé.

Voilà l’unique espece de ressentiment qui fût digne de nous.

Tous les jours ils s’avilissent par quelques nouveaux forfaits ; je vois l’opprobre s’avancer sur eux.

Le tems ne pardonne point à la méchanceté. Tôt ou tard, il en fait justice.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pardonner »

Étymologie de pardonner - Littré

Prov. ét esp. perdonar ; port. perdoar ; ital. perdonare ; du latin per, et donare : proprement donner complétement, remettre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pardonner - Wiktionnaire

De pardon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pardonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pardonner pardɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « pardonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pardonner

Citations contenant le mot « pardonner »

  • À la suite d’une trahison ou d’une infidélité, il est souvent difficile de pardonner. La déception et la souffrance sont tellement fortes qu’il est impossible de quitter l’état de colère et de haine. Pourtant, pardonner permet de se sentir plus légère et de retrouver le chemin de l’apaisement pour mieux avancer. Biba Magazine, Pourquoi est-il recommandé de pardonner à ceux qui nous ont blessée ? - Biba Magazine
  • John Newton (1725-1807) convoyait des esclaves pour les vendre en Amérique, lorsque son navire essuya une tempête épouvantable. En ce jour terrible, il se remit à penser à Dieu, dont sa mère lui avait si souvent parlé. À ce moment-là, après des années de vie honteuse, il se demanda si Christ, mort pour des pécheurs, pourrait pardonner ses fautes si nombreuses et si horribles. Une telle attitude est le premier pas pour s’approcher de Dieu. Simon Pierre avait bonne conscience de lui-même, mais en présence du Christ et de ses actions, il s’est écrié : “Je suis un homme pécheur” (Luc 5. 8). De la même façon, chacun doit arriver au point de se voir tel qu’il est devant Dieu – coupable et dans l’impossibilité de se guérir soi-même – pour se confier dans l’œuvre de Christ. John Newton a dit : “Nous ne pouvons pas recevoir l’assurance du salut tant que nous n’avons pas connu à quel point notre cœur est mauvais et dévoyé”. Quand nous en sommes là, nous éprouvons un sincère regret, en ayant conscience d’avoir offensé Dieu : “Contre toi, contre toi seul j’ai péché”, s’exclame David (Psaume 51. 4). C’est la repentance. Nous souhaitons alors abandonner ce qui est mauvais dans notre vie. En me repentant de mes fautes, j’ai reconnu mon état et accepté qu’en moi “il n’habite point de bien” (Romains 7. 18). J’ai besoin d’avoir un sentiment profond de ma culpabilité. Alors je perçois l’amour de Christ qui a souffert sur la croix pour le pécheur. C’est le chemin de la paix avec Dieu, qui pardonne abondamment (Ésaïe 55. 7). Journal Chrétien, "Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur" (Actes 3:19) - La Bonne Semence - Journal Chrétien
  • Une fois la vision terminée, Cal doit affronter Trilla de front. Mais dès qu’il touche son sabre laser, il a une vision lui montrant ce qui s’est passé entre Cere et Trilla. Pendant ce moment, Trilla parvient à voler l’Holocron pour elle-même et revient rapidement à Nur. Avec l’aide de Nightsister Merrin, Cal et Cere sont capables d’infiltrer la base impériale de Nur, aboutissant à une ultime confrontation entre Cal et Trilla. Alors que Cal parvient à prendre le dessus, il semble que le conflit est sur le point d’être résolu car Cal est prêt à pardonner la vie de Trilla, car la vision précédente lui a révélé la vraie raison pour laquelle Trilla a été contrainte du côté obscur après avoir été laissée sans protection par Cire. Mais c’est à ce moment-là que se produit le plus gros rebondissement de Jedi: Fallen Order, alors que Dark Vador apparaît soudainement. Irrité par le fait que Trilla ne soit pas en mesure de récupérer l’Holocron et qu’elle perdait apparemment foi dans le côté obscur, Vader la frappe dans un mouvement rapide. Ensuite, il tourne son attention vers Cal et Cere. Marseille News .net, Fallen Order & # 039; s Ending & Sequel Setup expliqué - Marseille News .net
  • Je suis prêt à pardonner aux grévistes. S’ils se sont entêtés, c’est par ignorance…mais qui ne le fait pas parfois ?? La complexité de ma pensée est difficile à assimiler pour les gens du commun, les gens simples. S’ils font amende honorable, tout est pardonné ! Francheinfo, Exclu-Vœux 2020 : Macron "accepte de pardonner les grévistes et leur simplicité d'esprit"
  • Avec moins de jeu que pour Vardy lors de la confrontation de la Ligue des champions à Old Trafford, ses coéquipiers pourraient lui pardonner d’avoir tout mis en œuvre pour marquer un doublé. Urban Fusions, La course de la Premier League pour le Golden Boot évaluée avant les affrontements de la dernière journée | Sports
  • En outre, prenant le soin de manifester leur amour pour l'un des meilleurs joueurs de Chelsea, ces internautes ont pris le soin d'inviter Didier Drogba à pardonner à tous ceux qui lui en veulent sans raison valable. Ils demandent à celui qui désire être président de la Fif à travailler avec tous ses frères, une fois élu à ces élections. Ce pour le bien-être du football en Côte d'Ivoire. , FIF/ Décision de la Fifpro : Cyrille Domoraud se fait ''lyncher'' sur les réseaux-sociaux après sa dernière publication - Linfodrome
  • “Comme par hasard, c’est à cette période que cet Arc était rediffusé. On apprend dans cette histoire le pardon et comment pardonner aux autres, afin de ne pas devenir une mauvaise personne”.  Le HuffPost, "Dragon Ball" a changé la vie de ce fan, il nous raconte pourquoi | Le HuffPost
  • Ainsi, devant un scandale éthique comme celui de WE Charity, Justin Trudeau réclame encore l’absolution par la pureté de ses intentions. Il faut bien admettre qu’une bonne partie de la presse officielle est prête à lui pardonner ses péchés. Et il espère que ses excuses théâtrales suffiront pour l’absoudre. Le Journal de Montréal, Les excuses de Justin | Le Journal de Montréal
  • Juliet pourrait donc mourir pendant l’accouchement, laissant Cane seul. Lily pourrait être désolée pour Cane et pourrait offrir de l’aider avec le nouveau-né. Lily déciderait ainsi de pardonner Cane et de mettre de côté cette affaire d’adultère au Japon. Juliet meurt, mais donne naissance à Sam, le nouvel enfant de Cane.  Toutelatele, Les feux de l’amour (spoiler) : mort de Juliet sur TF1, le bébé de Cane en danger ? | Toutelatele
  • [MAGAZINE PÈLERIN] La question nous brûle les lèvres : « Comment pardonner ? » Certains ont réussi, à force de courage, de persévérance et d’un travail sur soi. Ils nous ouvrent la voie. La Croix, Le pardon, ce chemin de lumière
  • Pardonner à celle ou celui qui vous a chiffonné, blessé, trahi, déçu, anéanti ? Impossible. Pourtant, nombreux sont ceux qui vantent les vertus de cet acte libérateur. De tout temps. La philosophie, les religions, les amis, les oracles, les films, les séries, Elton John ("sorry seems to be the hardest work", qu’il chantait)… Tout le monde vous le dira : pardonner ne peut que faire du bien. Une notion de plus en plus torpillée par notre capacité contemporaine à céder aux jugements hâtifs, ceux des réseaux sociaux par exemple, et justement célébrée ce mercredi dans le cadre de la première journée internationale qui lui est consacrée, un événement laïc lancée par l'Association Pardon International dans 20 pays différents. Le dessein : guérir les cœurs engourdis par la tristesse.   LCI, Oui, dire pardon peut réellement faire du bien | LCI
  • En 2020, je vais tester une nouvelle stratégie, cette fois appuyée par la science. Je vais apprendre à pardonner avant de dormir. C’est le magazine Greater Good, de l’Université Berkeley, en Californie, qui m’a mis sur la piste dans son palmarès 2019 des percées de la science du bien-être.  Le Soleil, Pardonner sur l’oreiller | Marc Allard | Chroniques | Le Soleil - Québec
  • Une série de questions peut nous aider à tirer une conclusion et à savoir si nous pouvons (ou devrions) pardonner à cette personne. Donc, si vous vivez la même chose, n'agissez pas de manière impulsive et prenez le temps de réfléchir aux points suivants.re GQ France, 5 questions à se poser avant de pardonner une infidélité | GQ France
  • Violence, humiliation, trahison, perte d’un être cher… Même si l’on a beaucoup souffert, il faut pardonner. Pour soi. Pour se délivrer de sa dette de haine. Un cheminement intérieur en six étapes, proposé par de plus en plus de thérapeutes américains. , Pardon - Pardonner | Psychologies.com
  • Pourquoi pardonner, alors?… Le Temps, Pourquoi pardonner? - Le Temps
  • Comment pardonner à ceux qui nous ont déçus, trahis ou blessés ? Nous avons posé la question à Gabrielle Rubin et à Nicole Fabre, deux psychanalystes qui ont publié un ouvrage sur le sujet. Vade-mecum en sept temps. , Pardon : les 7 étapes | Psychologies.com
  • Le plus grand regret de John Sculley ? N’avoir pas réembauché Steve Jobs lorsqu’il était encore à la tête d’Apple. « Je ne l’ai pas fait, ça a été une grave erreur. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi je n’ai pas eu la sagesse de le faire. » Trahison et pardon, deux extrêmes de l’être humain capable du pire comme du meilleur. Être lucide sur la trahison ne doit pas désespérer : des personnes arrivent à se pardonner des actes graves, où sinon, regrettent amèrement de ne pas l’avoir fait. Comme John Sculley. Aleteia, Peut-on pardonner à un collègue une affreuse crasse ?
  • Gérald Darmanin a-t-il joué les gros bras avec les forbans de Génération Identitaire dans le but de se faire pardonner son glissement de terrain lexical de vendredi dernier ? On aimerait que notre jeune ministre réserve ses démonstrations de force aux vrais acteurs de l’« ensauvagement de la société ». Avoir utilisé ce terme lui vaut les fines analyses habituelles de la part des curés de gauche. Un journaliste et écrivain dénommé René Naba a estimé auprès du Parisien que « Darmanin a pour mission de draguer les voix de l’extrême droite », tandis que l’impayable Aurélien Taché a dénoncé une « concession majeure faite à l’extrême droite ». Causeur, Gérald Darmanin condamne «les comportements ignobles» de Génération identitaire... - Causeur
  • « Pardonner c'est délivrer un prisonnier et découvrir que le prisonnier, c'était vous. » Déjà, au XIXe siècle, l'écrivain Oscar Wilde faisait l'éloge de cette notion de Pardon que l'on célèbre ce mercredi dans le cadre de la première journée internationale qui lui est dédiée. Et il avait raison : pardonner fait du bien, très égoïstement. Il nous libère de notre fardeau de ressentiments, de colère et de chagrin. La philosophie, les religions, les techniques de développement personnel et même la science ne disent pas autre chose. leparisien.fr, Le pardon, si, ça nous fait du bien - Le Parisien
  • Des millions de litres de lait jetés, plus de deux millions d’œufs éliminés de la chaîne alimentaire, des cochons et des poulets euthanasiés. Une vision d’horreur en campagne! Moralement, il demeure inacceptable de tuer des animaux de ferme pour la simple raison que la chaîne logistique n’est pas en mesure d’accommoder. Jeter de la bonne nourriture comme le lait et des œufs lorsque plus de quatre millions de personnes ont perdu leur emploi, constitue un geste condamnable. Mais nous vivons une crise sans précédent, on nous le répète souvent depuis des semaines, mais est-ce suffisant pour pardonner? Quebec Hebdo, Tuer et pardonner
  • VIERGE Voici la journée idéale pour pardonner, vous réconcilier avec une personne qui vous est proche. tendanceouest.com, Votre horoscope signe par signe du vendredi 24 juillet
  • Les fêtes sont en principe le temps des réunions familiales agréables: un grog bien chaud siroté sous un jeté de laine, des tourtières qui embaument la maison, des cantiques entonnés en chœur… Mais si on enlève ses lunettes roses, on constate souvent que, en réalité, les repas de famille tiennent plutôt du règlement de compte. Le grog de papa? Du scotch presque pur. Notre sœur? Elle ne peut s’empêcher de décocher un commentaire perfide sur les quelques kilos que nous avons pris. Les chants? Plutôt des cris. Qu’on le veuille ou pas, les fêtes sont souvent le moment choisi pour déterrer les vieilles histoires. Et comme le démontrent les études, tout ce ressentiment peut avoir des effets dévastateurs sur la santé. Alors, ne serait-il pas temps de pardonner? Châtelaine, Pardonner... pour éviter la discorde durant les fêtes - Châtelaine
  • Depuis plusieurs semaines, Meghan Markle fait face à un dilemme qui semble lui peser de plus en plus. Doit-elle ou ne doit-elle pas pardonner à Jessica Mulroney ? Début juin, sa meilleure amie a été accusée de racisme, à la suite de son altercation avec la blogueuse afro-américaine Sasha Exeter. Un bad buzz retentissant qui a fait perdre à la styliste sa chronique mode dans Good Morning America et plusieurs partenariats avec des marques. La duchesse de Sussex, très impliquée dans le mouvement Black Lives Matter, ne souhaite désormais plus être associée à celle qui fut autrefois l'une de ses plus proches compères. Gala.fr, De l'eau dans le gaz ? Meghan Markle reproche à Harry son manque de soutien - Gala
  • Un paradoxe, cependant, qui se distingue du cas évoqué en entrée. Dans ces Cercles de pardon, les participants n’apprennent pas à pardonner à ceux ou celles qui les ont blessés. Au contraire, ce sont eux qui demandent pardon à l’objet de leur ressentiment. Oui. Plutôt que de se poser en justiciers attendant une réparation, les adeptes adoptent une attitude d’humilité, demandent véritablement pardon à leur agresseur et c’est cet acte d’abnégation qui produit chez eux une libération. Le Temps, Demander pardon pour se libérer - Le Temps
  • Comment trouver la force de pardonner son(a) conjoint(e) après une aventure extra-conjugale ? Plus difficile encore : une fois ce pardon accordé, comment lui refaire pleinement confiance ? Quel crédit accorder à la parole de celui qui jure vous aimer et qui, pourtant, est allé voir ailleurs ? Mercredi, dans Sans Rendez-Vous, l'émission santé d'Europe 1, la psychanalyste et sexologue Catherine Blanc se penche sur l’adultère. Europe 1, LA QUESTION SEXO - Peut-on pardonner la tromperie ?
  • Ne pas pardonner serait rester dans un statut de victime et s’empêcher de reprendre son développement. En pardonnant vous allez faciliter le deuil de votre ressentiment qui de surcroît disparaîtra sans doute avec le temps. Donc l’idée est ne pas être escortée de longs mois voire des années par la colère, de sortir du cycle de cette mémoire nauséabonde, de fermer cette porte sur le passé. Biba Magazine, Rupture : pourquoi pardonner vous fera du bien ? - Biba Magazine
  • Prenant la parole, Jean Claude Kazembe Musonda a profité de l’occasion pour appelé à la réconciliation de tous les Katangais, à un dialogue entre Katangais et à se pardonner mutuellement, à faire la paix et l’unité entre eux juste pour l’intérêt des Katangais. Politico.cd, Visite de réconfort au Général John Numbi, Jean-Claude Kazembe appelle à "la réconciliation, au dialogue et au pardon mutuel entre les Katangais" | Politico.cd
  • Je ne voudrais pas associer les fleurs à quelque chose de négatif. Sinon, ça devient « Ah, tiens des fleurs, qu’est-ce qu’il a encore fait ? ». La vaisselle, c’est pas spécialement un cadeau, il faut la faire c’est tout. Être mielleux… Non, je crois que ça serait pire que tout. ça ne fait pas sincère. J’essaye déjà de ne pas faire le connard, ça m’évite peut-être d’avoir à faire le canard. Des excuses droit dans les yeux. Je ne connais que ça pour se faire pardonner. @Christophe P. , Oups la boulette : comment se faire pardonner ? | C'est à Cherbourg
  • Oublier l’offense subie ne dépend pas de nous. Nous ne pouvons pas décider d’effacer ce que nous voulons quand nous le voulons, nous en faisons tous l’expérience : il y a bien des blessures, graves ou légères, que nous voudrions oublier et qui pourtant restent présentes à notre mémoire. Et lorsque nous avons le vrai désir de pardonner à ceux qui nous ont blessés, cette incapacité à oublier nous trouble ou nous étonne : « Si je n’ai pas oublié, c’est que je n’ai pas vraiment pardonné ». Alors ? Sommes-nous dans l’incapacité de pardonner en vérité, dès lors que notre mémoire refuse de passer l’éponge ? Aleteia, Pardonner, est-ce oublier ?
  • Entre Kate Middleton et Meghan Markle, des tensions ont bel et bien existé. Malgré les apparences, lors de quelques apparitions ensemble, notamment lorsqu'elles sont allées voir le tournoi de Wimbledon, s'asseyant côte à côte en tribune, partageant même une certaine connivence, les belles-soeurs n'ont pas tissé de liens solide. Cette mésentente relatée régulièrement dans les médias a causé du chagrin à la duchesse de Sussex, qui n'est pas prête à pardonner. Selon la biographie des Sussex Finding Freedom ("Trouver la liberté") écrite par Omid Scobie et Carolyn Durand, citée dans le Daily Mail, Meghan Markle aurait été "déçue" par le fait que Kate Middleton n'ait jamais essayé de se lier d'amitié avec elle. La duchesse de Sussex, "n'arrivait pas à dépasser cette distance de politesse" et aurait été particulièrement affectée par la situation. "Tout ce qu'ils avaient en commun, c'était le fait qu'ils vivaient tous les quatre au palais de Kensington", ont précisé les auteurs de la biographie. , PHOTOS - Kate Middleton vs Meghan Markle : toutes ces fois où elles ont eu du mal à masquer les tensions
  • Que son corps et son âme reposent en paix. L'esprit peut-il pardonner que son propriétaire l'a tué? il ne saura jamais son propriétaire pourquoi l'assassiner? ça devient douloureux, du sang sur tout le corps, tombe sur le strret, hurle pour «AIDE» et se bat jusqu'à son dernier souffle! Pourquoi les gens cruels envers les animaux? L'homme a tué son meilleur ami? Le père assassine son propre enfant? Très, très, très triste et personne ne peut pardonner cet acte maléfique. lindependant.fr, Bobigny : un homme poignarde son chien sous les yeux des passants - lindependant.fr
  • Succession désopilante de saynètes, cette comédie de mœurs est un éloge de l’amitié masculine, servie par deux acteurs complémentaires, le rondouillard et l’altier, selon l’habituelle distribution dans ce registre. Kyle Marvin est un gentil nounours, prêt à se rebeller mais son bon cœur l’incline à tout pardonner. Quant à Michael Angelo Covino, il est parfait dans son rôle de perpétuel et désolant perturbateur. La Croix, « The Climb », les ruses d’une amitié indestructible
  • Gerard Butler a semble-t-il envie de se faire pardonner l’abominable Geostorm. Dans ce blockbuster foutraque sorti en 2017 et réalisé par Dean Devlin, le comédien incarnait un scientifique qui tentait d’empêcher une « géotempête » causée par un dispositif révolutionnaire censé réguler le climat sur Terre. Un rôle qui n’était absolument pas fait pour l'acteur qui se consacre désormais aux films d’action, de Criminal Squad à La Chute du président, en passant par Hunter Killer. Avec Greenland - Le dernier refuge, l’acteur retrouve un registre similaire et paraît nettement plus à l’aise, et donc crédible, dans cette production nerveuse et sans prétention. CinéSéries, Critique de Greenland - Le dernier refuge (Film, 2020) - CinéSéries
  • Une autre partie d’une vie décidément tourmentée. Le coup sera exorbitant. Plusieurs avortements et une perte des repères très perceptibles quand on la regarde. Jamais, je n’ai parlé à un être aussi jeune, d’une âme veille, avec une culpabilité aussi épaisse. Sandra ne s’aime pas. Elle n’est pas dans sa peau. Aussi, à plusieurs reprises, elle insiste sur l’idée de changer de vie… Aujourd’hui, Sandra demande à Dieu de pardonner ses futurs pêches. « Je n’ai plus le temps de réfléchir sur le bien et le mal, tout ce qui m’intéresse, c’est de rencontrer quelqu’un de bien et de sortir de cette vie », dit-elle. Mais quelle vie ! Politico.cd, "Que Dieu pardonne nos péchés": les nuits torrides, la chicha, les « deals » et les réseaux sexuels de Kinshasa | Politico.cd
  • À son dernier soupir le 6 juillet 1902 elle a demandé à Dieu de pardonner son assassin et elle a été canonisée "Sainte" le 24 juin 1950 par le Pape Pie X11. ladepeche.fr, Ardengost. Les jeunes louveteaux en mission - ladepeche.fr
  • Les chrétiens ,puis en 1er le recteur Champenois a dit:" le seigneur pardonne ,donc faut le pardonner".Bein oui,car il ne savait pas ce qu'il faisait.Par contre pour les papiers !!!!! Pauvre cloche. ladepeche.fr, Incendie de la cathédrale de Nantes : ce mail écrit par le bénévole qui a alerté les enquêteurs - ladepeche.fr
  • Mais si un jour tu as trouvé certains propos de moi à ton égard que tu as trouvé discourtois, du fond de ta tombe,je te prie de me pardonner. Pardon grand frère chéri et que Dieu te garde auprès de Lui. Garde une place pour nous auprès d’ Allah. Tu fus, grand frère chéri, un modèle de fidélité et de loyauté. C’est cet exemple que nous tes jeunes frères allons suivre auprès de notre mentor Guillaume Soro. Afriksoir, Lettre posthume d'un pro-Soro à Gon : "Je te demande pardon" - Afriksoir
  • 4. Pour me faire pardonner, j’ai écrit une lettre tous les jours pendant 1 mois et demi que j’allais déposer tous les matins sous le paillasson de ma copine. MYTF1, 10 couples parfaits, saison 4 : Interviews des 10 hommes célibataires - 10 couples parfaits | TFX
  • Un si grand soleil en avance, spoilers et résumé en avance du prochain épisode – Davia va-t-elle finalement réussir à pardonner à Quentin dans votre série quotidienne de France 2 « Un si grand soleil » ? Dans l’épisode inédit de ce mardi soir, la jeune femme va finalement lui laisser un espoir… Stars Actu, Un si grand soleil en avance : Davia va-t-elle pardonner à Quentin ? (résumé + vidéo épisode n°432 du 7 juillet 2020) - Stars Actu
  • L’ancien entraîneur de Manchester United, Alex Ferguson, a déclaré que Juergen Klopp de Liverpool méritait pleinement son succès cette saison et était même prêt à pardonner à l’Allemand de l’avoir réveillé tôt le matin pour annoncer son triomphe en championnat. Klopp a reçu le trophée Alex Ferguson lundi après avoir été nommé manager de l’année de la League Managers ‘Association (LMA) pour avoir guidé le club de Merseyside vers son premier titre de haut vol en 30 ans. Betanews.fr, Ferguson pardonne à Klopp son appel de fin de soirée après le triomphe du titre à Liverpool - Football - Betanews.fr
  • Laura Smet révèle ce qu'elle ne peut pas pardonner à la mère de Jade et Joy : "À partir du moment où elle a franchi cette ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père… (...) Ce que je sais aussi, c’est qu’on n’a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et qu’il était toujours sous traitement. Mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Donc vous voyez, je vous dis des choses qui sont quand même très intimes, mais qui sont pour moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir. Il y a des choses, je pourrai toujours m’en sortir, mais ça malheureusement…". La future maman s'explique également sur l'accord finalement trouvé avec Laeticia Hallyday : "Je suis bien obligée de passer par là pour commencer mon deuil. Je suis très contente qu'il y ait un accord de fait et qu'on passe à autre chose. Je vais devenir maman, j'ai envie d'être sereine, je n'ai pas envie de me bagarrer plus longtemps que ça". Femme Actuelle, Laura Smet : ce qu'elle ne pourra jamais pardonner à Laeticia Hallyday : Femme Actuelle Le MAG
  • Pardonner à celui qui vous a bousculé, mal parlé, dont le comportement vous a blessé... pourquoi pas. Ne serait-ce pas simplement le savoir-vivre d'une personne bien éduquée ? Mais pardonner celui ou celle qui a réellement voulu vous nuire, celui ou celle qui a été cruel envers vous ou l'un de vos bien-aimés, cela semble bien impossible, parfois même surhumain ! Que faire alors pour faire soi cette prière que nous a enseigné Jésus ? France Culture, Pardonner ?
  • Qu’est-ce que pardonner ? Serait-ce l’oubli volontaire de la trahison, de la blessure, et de l’amertume que suscite l’offense ? Juste réaction que cette colère, mais qui dégénère bien souvent en volonté de vengeance et de destruction. La blessure est parfois très vive devant ce que la victime estime être une injustice : « Je n’ai pas mérité cela ». Celui ou celle qui a provoqué cette offense est en dette vis-à-vis de celui qu’il (elle) a offensé. Pardonner n’est pas effacer la blessure de l’offense, mais sa dette. Aleteia, Couple : peut-on pardonner une infidélité ?
  • Quand on est bonne mère, ça fait tout pardonner. De Emile Zola / Nana
  • Celui qui dit des injures est bien près de pardonner. De Miguel de Cervantès / Don Quichotte
  • On croit pardonner, et ce n'est que faiblesse. De Valéry Larbaud / Amants, heureux amants
  • Il faut savoir beaucoup pardonner quand on gouverne les hommes. De Henri Lacordaire / Pensées
  • La modestie ajoute au mérite, et fait pardonner la médiocrité. De Larochefoucauld-Doudeauville / Mémoires
  • On peut pardonner, mais oublier, c’est impossible. De Honoré de Balzac / Petites Misères de la vie conjugale
  • Qui vous a desservi ne saurait vous le pardonner. De Proverbe irlandais
  • Qui vous a desservi ne peut vous pardonner. De Proverbe anglais
  • Errer est humain, pardonner est divin. De Alexander Pope / Essay on cristicism
  • On pardonne à qui sait pardonner. De Proverbe québécois
  • La vie apprend à savoir pardonner, à tout pardonner. De Paul Toupin / La nouvelle inquisition
  • Comprendre, c’est pardonner. De Madame de Staël / Corinne

Images d'illustration du mot « pardonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pardonner »

Langue Traduction
Corse perdona
Basque barkatzen
Japonais 許す
Russe прощать
Portugais perdoar
Arabe يغفر
Chinois 原谅
Allemand verzeihen
Italien perdonare
Espagnol perdonar
Anglais forgive
Source : Google Translate API

Synonymes de « pardonner »

Source : synonymes de pardonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pardonner »


Mots similaires