Gracier : définition de gracier


Gracier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRACIER, verbe trans.

A. − DR. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Annuler la peine d'un condamné ou la commuer en une peine plus légère. Le droit de grâce n'a pas d'envers : le Roi, qui peut gracier le banqueroutier frauduleux, ne rend rien à la victime dépouillée (Balzac, Mais. Nucingen,1838, p. 653).Les Allemands l'ont mise en prison et condamnée à mort, puis graciée au dernier moment (Green, Journal,1945, p. 235).Aucun gouverneur n'oserait gracier une tueuse d'enfant. Nos concitoyens aiment la justice : ils foutraient le feu à la prison (Camus, Requiem,1956, 2epart., 7etabl., p. 906).
Absolument :
1. C'était le jour de la semaine où le ministre décide de gracier ou de guillotiner. Le paraphe au crayon rouge ou au crayon bleu qui indique le pardon ou l'exécution n'était pas encore tracé. Giraudoux, Bella,1926, p. 200.
B. − Au fig. Gracier qqn de qqc.Lui épargner quelque chose :
2. La maladie suivant son cours, emportait à chaque heure un peu de la vie de Jeanne. Elle ne se hâtait point, dans sa foudroyante rapidité, mettant à détruire cette frêle et adorable chair toutes les phases prévues, sans la gracier d'une seule. Zola, Page amour,1878, p. 1066.
REM.
Graciant, -ante, part. prés. adj.Qui gracie. Vous allez ajouter d'une main candide sur la liste graciante les noms des ministres de Charles X (Musset, Lettres Dupuis Cotonet,1837, p. 756).
Prononc. et Orth. : [gʀasje], (il) gracie [gʀasi]. Ds Ac. 1835-1932. Cf. grâce. Étymol. et Hist. Ca 1050 « rendre grâce » (St Alexis, éd. Chr. Storey, 540 : Trestut le pople lodet Deu e graciet); en a. et m. fr. 1336 « remettre une amende » (Lit. Phil. VI, in vol. 9 arestor. parlam. Paris ds Du Cange, s.v. gratificare 2); 1832 « faire grâce à un criminel » (Raymond). Il est difficile d'y voir un dér. de grâce, à l'aide de la dés. -er; peut-être empr. au lat. médiév. gratiare, cf. FEW t. 4, 247b, note 11. Fréq. abs. littér. : 78. Bbg. Darm. 1877, p. 67.

Gracier : définition du Wiktionnaire

Verbe

gracier \ɡʁa.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Faire grâce à un condamné, commuer ou remettre sa peine.
    • Le chef de l’État s’est refusé à gracier cet assassin.
    • Le roi vous fait donc grâce ?
      — Non, dit le duc, et je ne crois pas que Louis XIII ait plus jamais l'occasion de gracier ou d'enfermer qui que ce soit.
      — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

Verbe

gracier \Prononciation ?\

  1. Remercier.
    • Jhesu puisse je gracier — (Wace, De la mort Nostre Dame, ms. 3516 de la Bibliothèque de l’Arsenal, f. 52v. b. Ms. de Rome puisse je mercier (selon Keller))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gracier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRACIER. v. tr.
T. de Jurisprudence. Faire grâce à un condamné, commuer ou remettre sa peine. Le chef de l'État s'est refusé à gracier cet assassin. Ce criminel a été gracié.

Gracier : définition du Littré (1872-1877)

GRACIER (gra-si-é), je graciais, nous graciions, vous graciiez ; que je gracie, que nous graciions, que vous graciiez v. a.
  • Terme de droit criminel. Faire remise de sa peine à un condamné. L'empereur l'a gracié.

HISTORIQUE

XIVe s. Avons gracié et remis dès maintenant laditte amende, Du Cange, gratificare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gracier »

Étymologie de gracier - Littré

Grâce. Gracier, dans l'ancien français, signifie rendre grâce, remercier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gracier - Wiktionnaire

 Dérivé de grace avec le suffixe -ier[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de gracier - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dénominal de grâce. Note : s'écrit sans accent circonflexe bien que grâce en porte un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gracier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gracier grasje play_arrow

Conjugaison du verbe « gracier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gracier

Citations contenant le mot « gracier »

  • Le nom de Hama Amadou figure sur la liste de ces détenus lue à la radio publique et que le président nigérien Mahamadou Issoufou a décidé de gracier "pour des raisons humanitaires et pour désengorger les maisons d'arrêt". VOA, L'opposant nigérien Hama Amadou parmi les détenus "graciés" en raison du coronavirus
  • Le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, va gracier 10.000 détenus parmi lesquels des prisonniers politiques pour marquer le Nouvel an iranien vendredi, a rapporté la télévision publique. Le Figaro.fr, Iran: Khamenei va gracier 10.000 détenus, dont des prisonniers politiques
  • "Afin de le gracier" !!!Non, afin de d'innocenter frauduleusement la Russie, et en même temps sa collusion à lui !!! Le Figaro.fr, Donald Trump aurait proposé un marché à Julian Assange afin de le gracier
  • Port-au-Prince, le 1er juillet 2020. Le premier ministre Joseph Jouthe semble tenir compte du scandale créé par la façon dont le président Jovenel Moise a décidé de gracier plus de 400 prisonniers. Il a demandé ce mercredi, au cours du 4e conseil de son gouvernement, au ministère de la justice et de la sécurité publique de surseoir provisoirement à la libération des prisonniers graciés. Vant Bèf Info, Vant Bèf Info Haïti / Politique : Joseph Jouthe demande de surseoir à la libération des prisonniers graciés par Jovenel Moïse -
  • Dès la condamnation de Roger Stone, Donald Trump avait expliqué qu’il voulait gracier son ex-collaborateur, âgé de 67 ans, un conseiller politique sulfureux connu pour son style haut en couleur et son tatouage de Richard Nixon dans le dos. L'Obs, Donald Trump grâcie son ami Roger Stone, lui évitant 40 mois de prison
  • Pardonner, gracier est un acte de foi et d'espoir, un pari sur le repentir et donc sur le progrès de l'homme. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie

Images d'illustration du mot « gracier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gracier »

Langue Traduction
Corse u perdone
Basque barkamena
Japonais 恩赦
Russe помилование
Portugais perdão
Arabe استميحك عذرا
Chinois 赦免
Allemand pardon
Italien scusi
Espagnol perdón
Anglais pardon
Source : Google Translate API

Synonymes de « gracier »

Source : synonymes de gracier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gracier »


Mots similaires