Central : définition de central, centrale


Central, centrale : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CENTRAL, ALE, AUX, adj. et subst.

I.− Emploi adj.
A.−
1. GÉOM., cour. Qui est situé au centre d'une circonférence, d'une sphère, ou, p. ext., d'une autre figure. Éclipse centrale; feu central. Pour la philosophie modale, la circonférence est aussi centrale que le centre (Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 7):
1. La prison de Reinbach était bâtie en étoile, suivant le plan habituel. Quatre étages de cellules superposées rayonnaient autour d'un axe central, d'où des couloirs divergeaient. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 277.
2. P. ext. [Le déterminé est le plus souvent une région géogr.] Qui est situé au centre d'une surface, d'une étendue. Amérique, Europe centrale; province centrale :
2. Les deux frères, en deux fauteuils pareils... à droite et à gauche du guéridon central, regardaient fixement devant eux... Maupassant, Pierre et Jean,1888, p. 305.
En partic. Qui est situé au centre d'une ville :
3. La maison que je vais habiter forme l'angle de la rue de la Michodière et du boulevard des Italiens. Le quartier me convient parce qu'il est central. Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1839, p. 303.
HIST. [Du point de vue de l'Europe, de 1867 à 1918] Les Empires centraux, les puissances centrales; p. ell., les centraux. L'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. L'offensive des puissances centrales à l'automne 1915 (Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 45).Reste à savoir si, en 1914, la France devait s'incliner devant l'agression des empires centraux (Benda, La France byzantine,1945, p. 253):
4. − « Tenez, justement : un journal suisse que m'a passé Goiran... Vous verrez : d'après les communiqués des Centraux, dans le seul mois d'avril, les Anglais auraient perdu plus de deux cent mille hommes, rien que sur l'Yser! » − « Si ces chiffres étaient connus de l'opinion publique alliée... » remarqua Bardot. R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 765.
B.−
1. ANAT., PHYSIOL., cour. Qui exerce son action vers les organes situés à la périphérie par rapport à lui. Système nerveux central.
P. ext. Qui a pour origine, qui concerne le système nerveux central. Ataxie verbale d'origine centrale (P.-J. Teissier ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 2, 1920-24, p. 282). Lésions centrales (Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 16).
2. SC. PHYS., cour. Qui exerce une action en tant que situé au centre. L'attraction centrale de la terre (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 200):
5. L'hypothèse des forces centrales contenait tous les principes; elle les entraînait comme des conséquences nécessaires; elle entraînait et la conservation de l'énergie, et celle des masses, et l'égalité de l'action et la réaction, et la loi de moindre action, ... H. Poincaré, La Valeur de la sc.,1905, p. 178.
3. P. anal.
a) [En parlant d'un lieu] Où des actions, des activités, des pouvoirs sont groupés.
[Pour s'exercer vers des organes périphériques] L'Administration centrale; le siège central d'une société. Si vous avez à m'écrire, faites-le poste restante, bureau central Bruxelles (Verlaine, Correspondance,t. 2, 1893, p. 222).L'équilibre des pouvoirs locaux et du pouvoir central (Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 204).
[Pour faciliter l'impulsion, le contrôle sur place]
École Centrale. École supérieure groupant plusieurs disciplines scientifiques et technologiques.
Maison, prison centrale ou, p. ell., centrale. Établissement pénitentiaire où sont regroupés les détenus purgeant des peines de travaux forcés, de réclusion, ou d'emprisonnement supérieures à un an et un jour. Je préfère cent fois le bagne à la centrale (Sue, Les Mystères de Paris,t. 8, 1842-43, p. 114).Six années de réclusion, faites dans une maison centrale (Zola, Fécondité,1899, p. 674).
b) P. méton. [En parlant d'une pers.] Qui exerce son action au centre. Commissaire central :
6. Au président de la Société des Gens de lettres, Paris, octobre 1841. Monsieur, L'agent central de votre société m'a communiqué la décision du comité relative à ma démission, ... Balzac, Correspondance,1841, p. 324.
TECHNOL. Qui distribue l'énergie à partir d'un organe principal. Chauffage central.
c) Au fig. Fondamental, essentiel. La statuaire est l'art central de la Grèce (Taine, Philos. de l'art,t. 1, 1865, p. 75).Le Rouge et le Noir, roman central de Stendhal (A. Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 205).Cette élévation qui est le moment central de la messe (Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 249).
II.− Emploi subst.
A.− Subst. masc. Central (téléphonique, télégraphique). Organe, et p. ext., organisme qui reçoit et transmet les communications téléphoniques, télégraphiques :
7. Le bombardement s'accéléra, toujours en direction du central téléphonique. Shade était au central : c'était l'heure de transmettre son article. Malraux, L'Espoir,1937, p. 746.
P. métaph. N'est-ce pas le cervelet qui est le grand central de la mémoire héréditaire? (L. Daudet, L'Homme et le poison,1925, p. 93):
8. New-York est le grand central de l'Amérique. Concentration et congestion. Il tient dans son île comme dans un poing fermé, les cent vingt plus grandes banques de l'univers, cent lignes de navigation, onze voies ferrées. Morand, New York,1930, p. 270.
B.− Subst. fém.
1. Usine productrice d'électricité. Centrale électrique. Le manque total de charbon qui paralyse les centrales (De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 707).Une centrale à eau lourde de deux cent mille kilowatts électriques (Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 140).
SYNT. Centrale atomique, hydraulique, marémotrice, nucléaire, thermique.
2. Organisme qui centralise des activités commerciales ou bancaires; p. anal., centre de services généraux. La création d'organes supranationaux de crédit, la mise en œuvre éventuelle de centrales supranationales d'échanges extérieurs (Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 367).
3. Groupement national de syndicats :
9. Je prescrivis de former, sans plus attendre, le Conseil National de la Résistance, où siégeraient les représentants de tous les mouvements des deux zones, de tous les partis politiques et des deux centrales syndicales. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 91.
Prononc. et Orth. : [sɑ ̃tʀal], plur. [-o]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. I. Adj. 1377 « situé au centre d'un cercle, d'une sphère » (Oresme, Livre du ciel et du Monde, 61 b 2 ds Mediœval Studies, Toronto, 1943, t. 5, p. 298); av. 1820 terres centrales (L'Abbé Raynal ds Lav.); 1718 mécan. force centrale (Ac.); 1787 (Fér. Crit. : Vous regardez-vous comme le point central de l'univers?); av. 1793 pouvoir central (Barnave, Réfl. pol., t. 2, p. 101 ds Brunot t. 9, 1, p. 1025, note 6); spéc. a) école centrale (du département) (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 16), institution créée par la Convention en 1795, qui cesse d'exister lorsqu'apparaît en 1802 le lycée (Lar. encyclop.); École centrale désigna ensuite l'École centrale des arts et manufactures (1853, E. et J. de Goncourt, Journal, p. 107); d'où 1879 fam. subst. masc. p. ell. central « élève de l'école centrale » (Alid., Revers de la médaille ds Larch. Suppl.); b) 1827 maison centrale (Vidocq, Mémoires, t. 1, p. 177); d'où 1878 subst. masc. arg. central « détenu d'une maison centrale » (Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 75). II. A. subst. masc. 1883 télécomm. (G. Fustier, Suppl. au dict. de la lang. verte d'A. Delvau, p. 505); 1928 central téléphonique (Malraux, Les Conquérants, p. 116); B. subst. fém. 1927 centrale électrique (R. Champly, Nouv. encyclop. pratique, t. 1, p. 27 bis); 1956 centrale syndicale, supra ex. 9. I empr. au lat. class. centralis « placé au centre », lui-même dér. de centrum « centre »; II substantivation de I. Fréq. abs. littér. : 2 062. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 310, b) 1 968; xxes. : a) 2 452, b) 5 122.
DÉR.
Centralement, adv.a) Rare. Au centre d'une surface, d'une étendue. L'autel de Vesta, placé centralement dans son temple, comme le soleil dans les sphères (Volney, Les Ruines,1791, p. 277).b) Au fig. Fondamentalement, essentiellement. Je n'ai rien contre la notion de pudeur, sauf dans le cas où celle-ci oppose un barrage à la montée au jour de choses que j'estime plus grandes, plus centralement importantes qu'elle (Du Bos, Journal,1925, p. 242). 1resattest. av. 1582 centrallement « au centre » (L. Joubert ds Guérin 1892), attest. isolée; repris en 1791 id.; av. 1778 fig. p. métaph. (Rousseau, Œuvres, I, 332 et 334, Apol. du théâtre ds Brunot t. 6, p. 1187); de central adj., suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 10.
BBG. − Sigurs 1963/64, p. 269. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 24, 103.

Central, centrale : définition du Wiktionnaire

Adjectif

central \sɑ̃.tʁal\ masculin

  1. Qui est dans le centre, qui a rapport au centre.
    • Point central.
    • éclipse centrale.
    • Le Plateau central.
    • L’Afrique centrale.
    • Je me logerai dans le quartier le plus central.
  2. (Figuré) Principal.
    • Administration centrale.
    • Bureau central des Postes.
    • école centrale des Arts et manufactures, où l’on forme des ingénieurs civils.
    • Feu central, se dit du Feu que quelques philosophes ont cru être au centre de la terre.

Nom commun

central \sɑ̃t.ʁal\ masculin

  1. (Par ellipse) (Téléphonie) Central téléphonique.

Nom commun

centrale \sɑ̃.tʁal\ féminin

  1. Lieu, centre où se trouvent, où se font, où se pratiquent habituellement ou plus ordinairement certaines choses.
    • centrale syndicale.
    • une centrale d’achat.
    • une centrale de réservation.
  2. (Par ellipse) Maison centrale.
    • À trente-six ans, il comptait cinquante années de prison : centrale, travaux publics… […]. Il avait été exclu de l’armée […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Condamné à quinze ans de réclusion pour le meurtre d'un convoyeur de fonds, évadé de la centrale de Poissy. — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe , S-A 173 , Fleuve noir, 1999)
  3. (Par ellipse) Centrale électrique.
    • La centrale thermique de Vernou-sur-Seine est située approximativement au milieu du bief. D'une puissance totale de 750 MW, elle prélève lorsqu'elle fonctionne à pleine charge, un débit de 28 m3/s qu'elle réchauffe de 7°C, ce qui correspond à un échauffement théorique de la Seine d'environ 2°C pour le débit moyen annuel de 120 m3/s. — (Sophie Des Clers & J. Allardi, Efficacité de la reproduction naturelle et des repeuplements dans la Seine au niveau de Montereau, dans les actes du colloque Le Brochet: gestion dans le milieu naturel et élevage, sous la direction de ‎Roland Billard/Institut national de la recherche agronomique (France), Editions Quae, 1983, p.298)
    • Le 15 janvier 1924, la centrale produit ses premiers kilowattheures. La station affiche bientôt une puissance de 124 MW. — (Ludovic Dupin, La centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, n°3252, 8 septembre 2011, page 8)

Forme d’adjectif

centrale \sɑ̃.tʁal\

  1. Féminin singulier de central.
    • Une période de croissance lente sera nécessaire avant que les tensions inflationnistes ne se dissipent et que la Banque centrale puisse abaisser les taux d’intérêt, permettant ainsi au taux de change de se déprécier. — (Études économiques de l’OCDE : Nouvelle-Zélande 2007, 2008)

Adjectif

centrale \t͡ʃen.ˈtra.le\ masculin et féminin identiques

  1. Central.
    • comitato centrale.
      comité central.
    • banca centrale.
      banque centrale.
    • i processi centrali.
      les processus centraux.
    • le funzioni centrali.
      les fonctions centrales.

Nom commun

centrale \sɑ̃.tʁal\ féminin

  1. Lieu, centre où se trouvent, où se font, où se pratiquent habituellement ou plus ordinairement certaines choses.
    • centrale syndicale.
    • une centrale d’achat.
    • une centrale de réservation.
  2. (Par ellipse) Maison centrale.
    • À trente-six ans, il comptait cinquante années de prison : centrale, travaux publics… […]. Il avait été exclu de l’armée […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Condamné à quinze ans de réclusion pour le meurtre d'un convoyeur de fonds, évadé de la centrale de Poissy. — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe , S-A 173 , Fleuve noir, 1999)
  3. (Par ellipse) Centrale électrique.
    • La centrale thermique de Vernou-sur-Seine est située approximativement au milieu du bief. D'une puissance totale de 750 MW, elle prélève lorsqu'elle fonctionne à pleine charge, un débit de 28 m3/s qu'elle réchauffe de 7°C, ce qui correspond à un échauffement théorique de la Seine d'environ 2°C pour le débit moyen annuel de 120 m3/s. — (Sophie Des Clers & J. Allardi, Efficacité de la reproduction naturelle et des repeuplements dans la Seine au niveau de Montereau, dans les actes du colloque Le Brochet: gestion dans le milieu naturel et élevage, sous la direction de ‎Roland Billard/Institut national de la recherche agronomique (France), Editions Quae, 1983, p.298)
    • Le 15 janvier 1924, la centrale produit ses premiers kilowattheures. La station affiche bientôt une puissance de 124 MW. — (Ludovic Dupin, La centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, n°3252, 8 septembre 2011, page 8)

Forme d’adjectif

centrale \sɑ̃.tʁal\

  1. Féminin singulier de central.
    • Une période de croissance lente sera nécessaire avant que les tensions inflationnistes ne se dissipent et que la Banque centrale puisse abaisser les taux d’intérêt, permettant ainsi au taux de change de se déprécier. — (Études économiques de l’OCDE : Nouvelle-Zélande 2007, 2008)

Adjectif

centrale \t͡ʃen.ˈtra.le\ masculin et féminin identiques

  1. Central.
    • comitato centrale.
      comité central.
    • banca centrale.
      banque centrale.
    • i processi centrali.
      les processus centraux.
    • le funzioni centrali.
      les fonctions centrales.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Central, centrale : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CENTRAL, ALE. adj.
Qui est dans le centre, qui a rapport au centre. Point central. Éclipse centrale. Le Plateau central. L'Afrique centrale. Je me logerai dans le quartier le plus central. Il signifie aussi figurément Principal. Administration centrale. Bureau central des Postes. Maison centrale, Maison de détention. École centrale des Arts et Manufactures, où l'on forme des ingénieurs civils. Feu central, se dit du Feu que quelques philosophes ont cru être au centre de la terre. Chauffage central se dit d'un Système de chauffage dans lequel des radiateurs distribuent à travers les étages d'une maison ou les pièces d'un appartement la chaleur produite par une chaudière. Force centrale, en termes de Physique, Force par laquelle un corps qui se meut tend à s'éloigner ou à s'approcher d'un centre.

Central, centrale : définition du Littré (1872-1877)

CENTRAL (san-tral, tra-l') adj.
  • 1Qui est au centre, qui a rapport au centre. Les points centraux. Feu central, feu ou du moins très forte chaleur qui existe au centre de la terre.
  • 2 Par extension, province centrale, quartier central, qui est au cœur du pays, de la ville.

    Administration centrale, administration à laquelle tout aboutit.

    Pouvoir central, par opposition à pouvoir local, pouvoir qui gouverne ou représente l'ensemble de la nation.

    Écoles centrales, écoles qui, d'après un décret de la Convention du 3 brumaire an IV, devaient être et ont été en effet établies dans les chefs-lieux des départements. L'enseignement y comprenait le dessin, l'histoire naturelle, les langues anciennes, les mathématiques, la physique et la chimie, la grammaire générale, les belles-lettres, l'histoire et la législation. Les écoles centrales, plus belles en théorie que dans la pratique, ont été remplacées, à la création de l'Université impériale, par les lycées et les colléges. Aujourd'hui il n'y a plus d'école centrale proprement dite ; quand on emploie ce terme, on veut dire qu'on y a concentré tout ce qui se rapporte à tel ou tel enseignement, ou qu'elle est le centre où tout cet enseignement vient aboutir. Telle est l'école centrale des arts et manufactures.

  • 3 Terme de mécanique. Force centrale, force dirigée vers un centre, ou émanant d'un centre, ou se rapportant à un centre.
  • 4 Terme de géométrie ancienne. Règle centrale, règle d'après laquelle on se servait du cercle et de la parabole pour construire les racines des équations du 3e et du 4e degré.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Central, centrale : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CENTRAL, adj. (Méchanique.) se dit de ce qui a rapport à un centre. Voyez Centre.

C’est ainsi que nous disons éclipse centrale, feu central, force centrale, regle centrale, &c. Voyez les articles Feu, Éclipse, &c.

Forces centrales, sont les forces ou puissances par lesquelles un corps mû tend vers un centre de mouvement, ou s’en éloigne.

C’est une loi générale de la nature, que tout corps tend à se mouvoir en ligne droite ; par conséquent un corps qui se meut sur une ligne courbe, tend à chaque instant à s’échapper par la tangente de cette courbe : ainsi pour l’empêcher de s’échapper suivant cette tangente, il faut nécessairement une force qui l’en détourne & qui le retienne sur la courbe. Or c’est cette force qu’on appelle force centrale. Par exemple un corps A (fig. 24. Méchan.) qui se meut sur le cercle BEA, tend à se mouvoir au point A suivant la tangente AG, & il se mouvroit effectivement suivant cette tangente, s’il n’avoit pas une force centrale qui le pousse vers le point C, & qui lui feroit parcourir la ligne AM dans le même tems qu’il parcourroit AD ; de sorte qu’il décrit la petite portion de courbe AE.

Remarquez qu’il n’est pas nécessaire que la force centrale soit toûjours dirigée vers un même point : elle peut changer de direction à chaque instant ; il suffit que sa direction soit différente de celle de la tangente, pour qu’elle oblige le corps à décrire une courbe. Voyez Centre de mouvement ; voy. aussi Force.

Les forces centrales se divisent en deux especes, eu égard aux différentes manieres dont elles sont dirigées par rapport au centre, savoir en centripetes & en centrifuges. Voyez ces mots.

Lois des forces centrales. Le célebre M. Huyghens est le premier qui ait découvert ces lois. Mais outre qu’il les a données sans démonstration, il ne s’est appliqué qu’à déterminer les lois des forces centrales dans le cas où le corps décrit un cercle. Plusieurs auteurs ont démontré depuis les lois données par M. Huyghens, & le célebre M. Newton a étendu la théorie des forces centrales à toutes les courbes possibles.

Parmi les auteurs qui ont démontré les propositions de M. Huyghens, personne ne l’a fait plus clairement & d’une maniere plus simple, que le marquis de l’Hôpital dans les Mémoires de l’Académie de 1701. 1°. Il commence par enseigner la maniere de comparer la force centrale avec la pesanteur ; & il donne là-dessus la regle générale suivante, qui renferme toute la théorie des forces centrales.

Supposons qu’un corps d’un poids déterminé se meuve uniformément autour d’un centre avec une certaine vîtesse, il faudra trouver de quelle hauteur il devroit être tombé pour acquérir cette vîtesse ; après quoi on fera cette proportion : comme le rayon du cercle que le corps décrit est au double de cette hauteur, ainsi son poids est à sa force centrifuge. Il est visible que par cette proposition on peut toûjours trouver le rapport de la force centrale d’un corps à son poids ; & que par conséquent on pourra facilement comparer les forces centrales entre elles. Mais si on veut se contenter de comparer les forces centrales entre elles sans les comparer avec la pesanteur, on peut se servir de ce théorème, que les forces centrales de deux corps sont entre elles comme les produits de leurs masses, multipliés par les quarrés de leurs vîtesses, & divisés par les rayons ou par les diametres des cercles qu’ils décrivent. On peut démontrer cette proposition sans calcul, d’après M. Newton, de la maniere suivante. Imaginons les cercles que ces corps décrivent comme des polygones réguliers semblables, d’une infinité de côtés ; il est certain que les forces avec lesquelles chacun des corps frappe un des angles de ces polygones, sont comme les produits de leurs masses par leurs vîtesses. Or dans un même tems ils rencontrent d’autant plus d’angles qu’ils vont plus vîte, & que le cercle est d’un rayon plus petit : donc le nombre des coups dans un même tems, est comme la vîtesse divisée par le rayon ; donc le produit du nombre des coups par un seul coup, c’est-à-dire la force centrale, sera comme le produit de la masse multiplié par le quarré de la vîtesse, & divisé par le rayon.

Donc si deux corps M, m, décrivent les circonférences de cercles C, c avec des vîtesses V, u pendant les tems T, t, & que les forces centrales de ces corps soient F, f, & les rayons des cercles qu’ils décrivent R, r, on aura,  ; de plus, on a,  ; donc on aura encore .

2°. Il est aisé de conclurre de là, que si deux corps de poids égal décrivent des circonférences de cercles inégaux dans des tems égaux, leurs forces centrales seront comme les diametres AB & HL (Planc. de Mechan. fig. 24.) ; car si m = M & t = T, on aura  ; & par conséquent si les forces centrales de deux corps qui décrivent des circonférences de deux cercles inégaux, sont comme leurs diametres, ces corps feront leurs révolutions dans des tems égaux.

3°. La force centrale d’un corps qui se meut dans une circonférence de cercle, est comme le quarré de l’arc infiniment petit AE, divisé par le diametre AB ; car cet arc infiniment petit décrit dans un instant, peut représenter la vîtesse, puisqu’il lui est proportionnel. Ainsi puisqu’un corps décrit dans des tems égaux, par un mouvement uniforme, des arcs égaux AE, la force centrale par laquelle le corps est poussé dans la circonférence du cercle, doit être constamment la même.

4°. Si deux corps décrivent par un mouvement uniforme différentes circonférences, leurs forces centrales seront en raison composée de la doublée de leur vîtesse, & de la réciproque de leur diametre ; d’où il s’ensuit que si les vîtesses sont égales, les forces centrales seront réciproquement comme les diametres ; & si les diametres AB & HL sont égaux, c’est-à-dire si les mobiles se meuvent dans la même circonférence, mais avec des vîtesses inégales, les forces centrales seront en raison doublée des vîtesses.

Si les forces centrales de deux corps qui se meuvent dans des circonférences différentes, sont égales, les diametres AB & HL seront en raison doublée des vîtesses.

5°. Si deux corps qui se meuvent dans des circonférences inégales sont animés par des forces centrales égales, le tems employé à parcourir la plus grande circonférence sera au tems employé à parcourir la plus petite, en raison soûdoublée du plus grand diametre AB, au moindre HL : c’est pourquoi on aura ; c’est-à-dire que les diametres des cercles dans les circonférences desquels ces corps sont emportés par une même force centrale, sont en raison doublée des tems.

Il s’ensuit aussi de là, que le tems que des corps poussés par des forces centrales égales employent à parcourir des circonférences inégales, sont proportionnels à leurs vîtesses.

Les forces centrales sont en raison composée de la directe des diametres & de la réciproque des quarrés des tems employés à parcourir les circonférences entieres.

6°. Si les tems dans lesquels les corps parcourent les circonférences entieres ou des arcs semblables, sont comme les diametres des cercles, les forces centrales seront alors réciproquement comme ces mêmes diametres.

7°. Si un corps se meut uniformément dans la circonférence d’un cercle avec la vîtesse qu’il acquiert en tombant de la hauteur AF, nous avons dit que la force centrale sera à la gravité comme le double de la hauteur AF est au rayon CA ; & par conséquent si on nomme G la gravité du corps, la force centrifuge sera . Par là on connoîtra quelle doit être la force centrifuge & la vîtesse d’un corps attaché à un fil, pour qu’il ne rompe point ce fil en circulant horisontalement : car supposons qu’un poids de trois livres, par exemple, rompe le fil, & que le poids du corps soit de deux livres, on aura G égal à deux livres, & devra être plus petit que trois livres, d’où l’on tire  : ainsi la vîtesse que le corps doit avoir pour ne point rompre le fil, doit être plus petite que celle qu’il acquerroit en tombant d’une hauteur égale aux du rayon. Si le corps circuloit verticalement, il faudroit que fût < trois livres.

8°. Si un corps grave se meut uniformément dans la circonférence d’un cercle, & avec la vîtesse qu’il peut acquérir en tombant d’une hauteur égale à la moitié du rayon, la force centrale sera alors égale à la gravité ; réciproquement si la force centrale est égale à la gravité, le corps se mouvra dans la circonférence du cercle avec la même vîtesse qu’il auroit acquise en tombant d’une hauteur égale à la moitié du rayon.

9°. Si la force centrale est égale à la gravité, le tems qu’elle employera à faire parcourir la circonférence entiere, sera au tems dans lequel un corps grave tomberoit de la moitié du rayon, comme la circonférence est au rayon.

10°. Si deux corps se meuvent dans des circonférences inégales & avec des vîtesses inégales, de sorte que les vîtesses soient entr’elles en raison réciproque de la soûdoublée des diametres, les forces centrales seront en raison réciproque de la doublée des distances au centre des forces.

11°. Si deux corps se meuvent dans des circonférences inégales avec des vîtesses qui soient entre elles réciproquement comme les diametres, les forces centrales seront en raison inverse des cubes de leur distance au centre des forces.

12°. Si les vitesses de deux corps qui se meuvent dans des circonférences inégales, sont en raison inverse de la soûdoublée des diametres, les tems qu’ils employeront à faire leur révolution entiere ou à parcourir des arcs semblables, seront en raison inverse de la triplée des distances du centre des forces : c’est pourquoi si les forces centrales sont en raison inverse de la doublée des distances du centre, les tems que les corps employeront à faire leur révolution entiere ou à parcourir des arcs semblables, seront en raison inverse de la triplée des distances.

13°. Ces différentes lois sont aisées à déduire de la formule que nous avons donnée dans l’art. 1. pour la comparaison des forces centrales entre elles. Or pour comparer les forces centrales sur des courbes autres que des cercles, il faut prendre au lieu des rayons des cercles, les rayons de la développée de ces courbes qui changent à chaque point, & qu’on trouve par des méthodes géométriques : d’où l’on voit que quand un corps décrit une courbe autre qu’un cercle, la valeur de la force centrale change à chaque instant ; au lieu qu’elle est toûjours la même, quand le corps décrit un cercle. Il faudra de plus diviser la quantité trouvée par le rapport du sinus total au cosinus de l’angle que la direction de la force centrale fait avec la tangente.

14°. Si un corps tend à se mouvoir suivant AD (Fig. 25.), & qu’il soit en même tems sollicité par une force centripete vers un point fixe C, placé dans le même plan, il décrira alors une courbe dont la concavité sera tournée vers 6, & dont les différentes aires comprises entre deux rayons quelconques AC & CB, seront proportionnels aux tems employés à parcourir ces aires, c’est-à-dire à parvenir de l’extrémité d’un de ces rayons à l’extrémité de l’autre. Car sans la force centrale qui pousse suivant BF, le corps parcourroit dans des tems égaux BD=AB : mais à cause de la force centrale, il décrira la diagonale BE du parallelogramme FBDE dans le même tems qu’il a décrit AB. Or le triangle CBA=CBD, à cause de BD=AB ; & à cause des paralleles DE, FB, on a CBE=CBD. Donc CBE=CAB. Donc, &c.

15°. Quelque différentes que soient des forces centrales dans des cercles, on pourra toûjours les comparer ensemble : car elles seront toûjours en raison composée de celle des quantités de matiere que contiennent les mobiles, de celles de leur distance au centre, & enfin de l’inverse de la doublée des tems périodiques. Si l’on multiplie donc la quantité de matiere de chaque mobile par sa distance du centre, & qu’on divise le produit par le quarré du tems périodique, les quotiens qui résulteront de ces opérations seront entre eux dans la raison des forces centrales : c’est une suite de l’article 1.

16°. Si les quantités de matieres sont égales, il faudra diviser les distances par les quarrés des tems périodiques, pour déterminer le rapport des forces centrales.

17°. Lorsque la force par laquelle un corps est sollicité vers un point, n’est pas par-tout la même, mais qu’elle augmente ou diminue à proportion de la distance du centre ; cette nouvelle condition fait décrire alors au mobile différentes courbes plus ou moins composées. Si la force décroît en raison inverse des quarrés des distances à ce point, le mobile décrira alors une ellipse, qui est une courbe ovale, dans laquelle se trouvent deux points qu’on nomme foyers, dont l’un est alors occupé par le point T, vers lequel se dirige la force dont nous parlons ; de façon qu’à chaque révolution le corps s’approche une fois de ce point, & s’en éloigne une fois. Le cercle appartient aussi à cette espece de courbe ; de sorte que dans ce cas le mobile peut aussi décrire un cercle. Le mobile peut aussi, en lui supposant une plus grande vîtesse, décrire les deux autres sections coniques, la parabole, & l’hyperbole ; lesquelles ne retournent point sur elles-mêmes. Si la force croît en même tems que la distance, & en raison de la distance même, le corps décrira encore une ellipse : mais le point vers lequel se dirigera la force, sera alors le centre de l’ellipse, & le mobile à chaque révolution s’approchera deux fois & s’éloignera deux fois de ce point. Il peut arriver encore en ce cas, que le corps se meuve dans un cercle. Voyez Orbite, Planete, Trajectoire & Projectile. Voyez aussi les Principes mathém. de M. Newton, liv. I. & les Elémens de Méchan. de Wolf.

Les courbes peuvent être considérées, ou comme courbes rigoureuses, ou comme polygones infinis ; or l’expression de la force centrale est différente dans les deux cas : ce paradoxe singulier sera expliqué à l’article Courbe.

Regle centrale, c’est une regle ou une méthode qui a été découverte par Thomas Baker, géometre Anglois ; au moyen de laquelle on trouve le centre & le rayon du cercle qui peut couper une parabole donnée dans des points, dont les abscisses représentent les racines réelles d’une équation du troisieme ou du quatrieme degré qu’on se propose de construire. Voyez Construction.

La regle centrale est sur-tout fondée sur cette propriété de la parabole ; que si on tire dans cette courbe une perpendiculaire à un diametre quelconque, le rectangle formé des segmens de cette ligne, est égal au rectangle fait de la portion correspondante du diametre, & du parametre de l’axe.

La regle centrale est préférable, selon Baker, aux méthodes de Descartes pour construire les équations, en ce que dans cette derniere on a besoin de préparer l’équation, en lui ôtant le second terme ; au lieu que dans celle de Baker on n’a point cet embarras, puisqu’elle donne le moyen de construire, par l’intersection d’un cercle & d’une parabole, toute équation qui ne passe pas le quatrieme degré, sans en faire évanoüir ni changer aucun terme. Voy. Transactions Philosophiq. n°. 157. Mais il est très-facile, en suivant l’esprit de la méthode de Descartes, de construire par le moyen du cercle & de la parabole, toutes les équations du troisieme & du quatrieme degré, sans en faire évanoüir le second terme. Voyez la solution de ce problème dans l’article 386. des Sections coniques de M. de l’Hôpital. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « central »

Étymologie de central - Littré

Centralis, de centrum, centre ; provenc. et espagn. central ; ital. centrale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « central »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
central sɑ̃tral play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « central »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « central »

  • On manque de sous pour la recherche contre le cancer. Heureusement qu'on en a pour les centrales nucléaires. De Pierre Perret / Les Pensées
  • La République, qui joue sa légitimité dans les confrontations, a une préoccupation centrale : bannir la force mortelle. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • Le sexe est la chose centrale. Tout tourne autour : les fringues, les cheveux courts, être bien foutu, le matos, les trucs qu'on prend, l'alcool qu'on boit, les trucs qu'on lit, le trucs qu'on bouffe. De Guillaume Dustan / Œuvres 1
  • Victoire pour les antinucléaires, crève-cœur pour les salariés et habitants, la doyenne des centrales va définitivement cesser de fonctionner. C’est la première fois qu’une centrale à eau pressurisée est arrêtée, puis démantelée intégralement. Le Monde.fr, A Fessenheim, dernières heures pour la centrale nucléaire avant un démantèlement inédit sur quinze ans
  • Vendredi dernier dans l’après-midi, les équipes de sécurité de la centrale de Saint-Alban/Saint-Maurice-l'Exil ont détecté un colis qui paraissait suspect, au magasin situé à l’extérieur du site. Il s’agissait d’un colis de 250 kg contenant un outillage en provenance de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse. Par mesure de précaution, la route d’accès au nord du site a été coupée et les bâtiments du campus formation, situés à proximité, évacués. , Faits-divers - Justice | Un colis provenant de la centrale de Cruas sème le doute
  • La centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, s'apprête à fermer définitivement dans la nuit de lundi à mardi. Le second réacteur va être arrêté progressivement, avant une longue phase de post-exploitation. Europe 1, EXTRAIT - Comment va se dérouler l'arrêt définitif de la centrale nucléaire de Fessenheim ?
  • « Il serait particulièrement irresponsable et inconséquent d’attendre que de nouveaux ‘’Lubrizol’’ éclatent sur les divers sites répertoriés, mettant en péril de nombreux environnements locaux ». L’extrait est tiré d’un courrier, daté du 22 juin, adressé à Elisabeth Borne par Christine Bonfanti-Dossat. La sénatrice du Lot-et-Garonne, rapporteur de la commission d’enquête de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, a souhaité interpeller la ministre de la transition écologique et solidaire sur « les ambitions du Gouvernement en matière de sécurisation des 19 centrales nucléaires de notre pays, notamment le site de Golfech, au cœur de toutes les vigilances désormais ». Dans sa missive, Christine Bonfanti-Dossat évoque le récent rapport de l’autorité de sûreté nucléaire sur la sûreté de la centrale de Golfech en Tarn-et-Garonne. L’ASN, rappelle la sénatrice, pointe « des déficiences dans la mise en œuvre des opérations d’exploitation des réacteurs et un manque de rigueur systémique dans l’enregistrement et la traçabilité des activités relatives à la maintenance des installations ». Elle indique que « les failles sont connues : depuis 5 ans, plus de la moitié du personnel de la centrale a été renouvelée et EDF fait appel en masse aux prestataires extérieurs. L’expertise requise sur de tels sites demande du temps et un tel renouvellement rapide du personnel, agrégé aux prestataires extérieurs, nuit gravement à l’ingénierie mobilisable et par conséquent à la sûreté globale de la centrale ». ladepeche.fr, Centrale de Golfech : Ch. Bonfanti-Dossat ne veut pas que "de nouveaux Lubrizol éclatent" - ladepeche.fr
  • C'est plus cher que prévu. Jusque-là, EDF avait toujours dit que son projet de nouvelle centrale nucléaire à Sizewell, dans le Suffolk sur la côte Est de l'Angleterre, coûterait 20 % de moins que celle qu'il est en train de construire à Hinkley Point, dans le Somerset. Les Echos, EDF gonfle le devis de son projet de centrale nucléaire à Sizewell | Les Echos
  • C’est ce qu’a fait savoir la direction de la centrale ce mardi matin, tout en indiquant qu’à l’arrivée des sapeurs pompiers, ceux-ci ont pu constater l’arrêt du feu. SudOuest.fr, Centrale nucléaire du Blayais: un départ de feu maîtrisé après un court-circuit
  • Le chauffeur d’un poids lourd a perdu le contrôle de son camion, lundi 29 juin, en début de matinée. Le poids lourd a fini sa course sur le terre-plein central de l’A1 à hauteur de Canly, dans l’Oise. Courrier picard, Accident sur l’A1 dans l’Oise: le trafic de nouveau fluide
  • L'En Avant Guingamp recrute un défenseur central brésilien pour sa Ligue 2 ! Actufoot, L'EA Guingamp signe un défenseur central brésilien !
  • Le gendarme français des données personnelles se met sur ses gardes. La Cnil a annoncé lundi qu'elle allait contrôler « dans les prochains jours » le fonctionnement du serveur central de l'application gouvernementale StopCovid, accusée par des spécialistes de partager plus de données que prévu. leparisien.fr, StopCovid : la Cnil va vérifier les données remontées au serveur central - Le Parisien
  • Le sexe est la chose centrale. Tout tourne autour : les fringues, les cheveux courts, être bien foutu, le matos, les trucs qu'on prend, l'alcool qu'on boit, les trucs qu'on lit, le trucs qu'on bouffe. De Guillaume Dustan / Œuvres 1
  • La République, qui joue sa légitimité dans les confrontations, a une préoccupation centrale : bannir la force mortelle. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • On manque de sous pour la recherche contre le cancer. Heureusement qu'on en a pour les centrales nucléaires. De Pierre Perret / Les Pensées
  • Le centre n'est pas toujours au milieu ; à preuve le chauffage central qui est toujours le long des murs. De Roméo Carlès
  • Au théâtre, on ne gagne pas en solitaire. D'où le rôle central du capitaine, le metteur en scène. De Daniel Besnehard
  • En amitié comme en amour, les illusions jouent parfois un rôle central. De Isabelle Hausser / Le Passage des ombres

Images d'illustration du mot « central »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « central »

Langue Traduction
Portugais central
Allemand zentral
Italien centrale
Espagnol central
Anglais central
Source : Google Translate API

Synonymes de « central »

Source : synonymes de central sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « central »



mots du mois

Mots similaires