Logement : définition de logement


Logement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LOGEMENT, subst. masc.

A. − Action de loger ou de se loger.
1. [Le logement concerne une pers.] Assurer, donner, offrir le logement à qqn; le logement et la nourriture. Ainsi, le sou pour livre donnait environ quatre cents francs au ménage Cibot, qui trouvait en outre gratuitement son logement et son bois (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 45).Les affaires de cave et de table, de logement et de villégiature, d'écus et de centimes vont devenir impérieuses, sinon absorbantes (Amiel, Journal,1866, p. 405).
2. [Le logement concerne un certain nombre d'individus, une collectivité] Le problème, la politique du logement :
1. Je le répète, c'est très agréable à voir et, me dit-on, à habiter; peut-être un peu camelote (ciment armé, poutrelles de fer), mais pourvu d'électricité, de chauffage central, de téléphone, d'installations hygiéniques. Et voilà comment ils savent régler la crise de logement où nous pataugeons. Barrès, Cahiers, t. 14, 1923, p. 255.
INTENDANCE MILIT. Action de loger des troupes chez l'habitant. Billet de logement. Ordre de réquisition imposant de loger un militaire. C'était la mode, d'ailleurs, chez les Allemands, de mettre de ces inscriptions-là sur les bons de réquisition ou de logement (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 124):
2. Les officiers avaient été logés, autant que possible, chez les gens riches; ils avaient bon besoin de se refaire. Par exemple, un lieutenant, nommé Robert eut un billet de logement pour le palais de la marquise del Dongo. Stendhal, Chartreuse,1839, p. 5.
B. −
1. Tout local à usage d'habitation. Logement convenable, particulier; logement garni, inoccupé, insalubre, vacant; ancien, étroit, nouveau, petit logement; avoir, changer de logement; chercher, louer, trouver un logement; s'installer, vivre dans un logement. Dans l'autre partie de la maison, elle a trouvé de quoi faire deux logements ayant chacun une antichambre et un cabinet (Balzac, Béatrix,1839, p. 86):
3. − Le logement est meublé, n'est-ce pas? demanda-t-il. − Du tout, il n'y a pas un meuble; nous ne l'avons jamais habité (...). − Comment! mais j'avais formellement recommandé dans ma lettre de louer un logement meublé. Zola, Conquête Plassans,1874, p. 908.
Logement de fonction. ,,Logement fourni au salarié en vertu du contrat de travail et nécessaire à l'exécution de ses fonctions`` (Jur. 1971).
2. TECHNOL. Emplacement dans lequel vient s'insérer une pièce mobile ou non. Le chargement par la culasse rend indispensable l'emploi d'un système d'obturation qui empêche les gaz de s'introduire entre le mécanisme de fermeture et son logement (Alvin, Artill., Matér.,1908, p. 71).
Prononc. et Orth. : [lɔ ʒmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1275 « campement des troupes » (Adenet le Roi, Enfances Ogier, éd. A. Henry, 6892); 2. 1607 « local réquisitionné chez l'habitant par l'autorité militaire pour y loger des troupes de passage » (Hulsius d'apr. FEW t. 16, p. 449a); 3. 1609 « local à usage d'habitation » (G. Vittori, Tesoro de las tres lenguas, Genève, Ph. Albert et A. Pernet); 4. 1690 « action de loger, de se loger » (Fur.); 5. 1873 « emballage d'une marchandise » (Gaz. des Trib., 17 oct., p. 1006, 1recol. ds Littré Suppl.); 1890 « cavité dans laquelle prend place une pièce mobile ou non » (Ser, Phys. industr., p. 68). Dér. de loger*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1 228. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 993, b) 3 080; xxes. : a) 1 456, b) 995. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 191.

Logement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

logement \lɔ.ʒə.mɑ̃\ ou \lɔʒ.mɑ̃\ masculin

  1. Endroit où loger.
    • Mademoiselle Marie avait un petit logement au rez-de-chaussée, tendu en laine bleue, avec des rideaux de mousseline blanche. — (Adieux au monde: mémoires de Céleste Mogador, Paris : chez Locard-Davi & De Vresse, 1854, vol. 2, p. 205)
    • Pendant que la famille se les caillait dans son logis, un cri a surgi à travers le poste de TSF. Un curé en colère réclamait des logements pour les sans-abri. — (Gérard Morlier, La Guitare sur les quais: Un fils se souvient, Éditions du Panthéon, 2017, chap. 31)
    1. (Aujourd'hui) Local à usage d'habitation.
    2. (Vieilli) Partie d’un immeuble habitée généralement par des ouvriers ou des artisans.
      • Ce logement d’ouvrier comprenait deux pièces et une toute petite cuisine, mais aucune des chambres n’était assez large pour contenir à la fois les deux lits de la famille. — (Pierre Louÿs, La désespérée, dans Archipel, 1932)
    3. (Vieilli) Place pour loger beaucoup de monde dans une habitation.
      • Il y a beaucoup de logement dans cette maison.
  2. Fait de loger ou de se loger.
    • La question de la crise du logement est en pleine mutation avec la recomposition des modes de production qui appelle une refonte considérable des modèles de distribution. — (Fatma Salhi, Gouvernance, logiques d’acteurs et production du logement, Éditions Publibook, 2005)
  3. (Militaire) Action de loger des troupes chez l’habitant.
    • S’occuper du logement des troupes.
    • Billet de logement.
  4. (Informatique) Emplacement muni d’un connecteur qui permet l’insertion d’un élément électronique amovible dans un ordinateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Logement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOGEMENT. n. m.
Partie d'un immeuble habitée généralement par des artisans, par opposition à Appartement, qui désigne une partie d'immeuble habitée bourgeoisement. Cette maison ne contient que des logements. Cette société a entrepris la construction de logements ouvriers. Logement garni ou, elliptiquement, Un garni, Celui qui se loue meublé. On dit encore, d'une façon générale, Il y a beaucoup de logement dans cette maison pour signifier Il y a place pour loger beaucoup de monde. Il est familier.

LOGEMENT se dit aussi, en termes militaires, de l'Action de loger des troupes chez l'habitant. S'occuper du logement des troupes. Billet de logement. Voyez BILLET.

Logement : définition du Littré (1872-1877)

LOGEMENT (lo-je-man) s. m.
  • 1Le lieu où on loge. Un logement composé de six pièces. Chercher un logement pour la nuit. Le logement du concierge, du jardinier. Mon logement que je prendrai dans l'abbaye, Bossuet, Lett. abb. 5. Le duc d'Orléans, instruit de son innocence [de Voltaire enfermé a la Bastille], lui rendit sa liberté, et lui accorda une gratification : Monseigneur, lui dit Voltaire, je remercie Votre Altesse royale de vouloir bien continuer à se charger de ma nourriture, mais je la prie de ne plus se charger de mon logement, Condorcet, Vie de Voltaire. Un beau logement au Louvre, que lui fit donner le comte d'Angiviller, son ami et le mien, Marmontel, Mém. VII.

    Logement garni, celui qui se loue meublé.

    Il y a beaucoup de logement dans cette maison, il y a place pour loger beaucoup de personnes.

  • 2Appartements désignés pour un roi et pour les personnes de sa suite dans un voyage. Autrefois les maréchaux des logis marquaient à la craie les logements.

    Faire les logements, dresser la liste des personnes de la cour que les maréchaux des logis doivent faire loger.

    Envoyer aux logements, envoyer un domestique avec les maréchaux des logis, pour reconnaître le logement destiné à son maître.

  • 3Action d'assigner à des soldats en marche les maisons des particuliers où ils seront reçus et logés. Exemption de logement des gens de guerre.

    Billet de logement, billet avec lequel un soldat se fait recevoir dans une maison. Présentez-vous chez le docteur en habit de cavalier, avec un billet de logement, Beaumarchais, Barb. de Sév. I, 4.

  • 4 Terme de marine. Se dit de la chambre de bord, des appartements, salles, carrés, chambres, portes, cabanes, couchettes d'un navire.
  • 5 Terme de guerre. Endroit dont on s'est saisi pendant un siége, et dans lequel on se couvre, contre le feu des assiégés, par des gabions, des palissades, des fascines, etc. pour conserver le terrain et pousser librement le travail. Les assiégeants ont fait un logement sur la contrescarpe, sur la demi-lune, etc. La prise d'un ouvrage à corne [à Philisbourg]…, on ne croit pas que la place dure longtemps après ce logement, Sévigné, 25 oct. 1688.

REMARQUE

LOGEMENT, APPARTEMENT. Logement se dit de toute espèce de logis dans une maison, grand ou petit ; appartement ne se dit que d'un logis composé de plusieurs pièces.

HISTORIQUE

XVe s. On fit un ban de par Philippe d'Artevelle… que nul ne se logeast au logement d'autrui, Froissart, II, II, 158.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LOGEMENT. Ajoutez :

6 Terme d'artillerie. Dégradation des bouches à feu en bronze ; c'est une dépression du métal produite à l'emplacement du projectile par la pression que les gaz de la poudre exercent sur lui en s'échappant.
7 Terme de commerce. Emballage, récipient de marchandises. … Que la gomme, aussitôt son entrée [en magasin], ayant été changée de logement [elle était d'abord logée en caisse] et mise en sacs, il ne restait plus aucune trace de ce cachet de provenance, Gaz. des Trib. 17 oct. 1873, p. 1006, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « logement »

Étymologie de logement - Wiktionnaire

Du français logement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de logement - Wiktionnaire

 Dérivé de loger avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « logement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
logement lɔʒœmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « logement »

  • Location de logement : la demande ne faiblit pas depuis le déconfinement Boursorama, Location de logement : la demande ne faiblit pas depuis le déconfinement - Boursorama
  • Par ailleurs, ils sont près de 40% à reconnaître avoir déjà refusé une opportunité (personnelle, scolaire ou professionnelle) dans une autre ville à cause des difficultés liées au déménagement, à l’accessibilité du logement et aux contraintes que cela implique. Père la Fouine, Logement Post Confinement : Les jeunes actifs sont plus que jamais à la recherche de communauté et de mobilité - Père la Fouine
  • Louez votre logement sur Airbnb cet été et profitez d’un complément de revenu ! Découvrez nos conseils pour être un hôte exceptionnel. Biba Magazine, Louer son logement sur Airbnb : comment devenir un hôte exceptionnel ?
  • Le logement neuf en France va mal. Le relancer, c’est se donner une chance de renouer plus vite avec la croissance. Voici ses 15 propositions pour faire du logement neuf un levier de la reprise et un accélérateur de transformations. MySweetimmo, Les 15 propositions de la FPI pour mettre le logement neuf au cœur de la relance - MySweetimmo
  • En mars 2014, Séverine divorce. Avec 399 euros par mois de RSA et ses deux filles, elle a droit à un logement social d'urgence, à Palaiseau. En juillet 2014, la Ville lui propose un logement d'urgence dans un ancien immeuble de fonction réservé au personnel des écoles attenantes. Séverine prend la place des gardiens, partis deux ans auparavant. Avant d'emménager, elle doit attendre que l'électricité soit refaite. Quand elle intègre l'appartement, en septembre 2014, les ampoules pendent du plafond, fils électriques apparents. leparisien.fr, «Ils me laissent pourrir là» : depuis six ans, Séverine vit dans un logement d’urgence délabré - Le Parisien
  • Vie pratique dans un logement , Enseignement supérieur -Logement étudiant : comment préparer votre emménagement à la rentrée ? | service-public.fr
  • Chaque fois que l’on refuse 1 milliard pour le logement, c’est 10 milliards que l’on prépare pour les tribunaux, les prisons, les asiles de fous. De Abbé Pierre / Pensées inédites, pour un monde plus juste
  • Le monde ressemble à un logement, où l'on reçoit les voyageurs : celui qui néglige de faire les provisions dont il a besoin pour passer outre est un insensé. De Proverbe oriental
  • Il y a des gens qui n'ont que la façade... L'entrée sent le palais, et le logement la cabane. De Baltasar Gracian y Morales / L'Homme de cour
  • Le ménage du monde est comme celui d'un logement. Il faut recommencer tous les jours. De Elsa Triolet / Les fantômes armés
  • Ce qui vieillit en nous, c'est le logement. Le locataire ne vieillit pas. De Charles Gounod

Images d'illustration du mot « logement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « logement »

Langue Traduction
Corse alloghju
Basque etxebizitzak
Japonais ハウジング
Russe корпус
Portugais habitação
Arabe سكن
Chinois 住房
Allemand gehäuse
Italien alloggiamento
Espagnol vivienda
Anglais housing
Source : Google Translate API

Synonymes de « logement »

Source : synonymes de logement sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires