La langue française

Cailler

Sommaire

  • Définitions du mot cailler
  • Étymologie de « cailler »
  • Phonétique de « cailler »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cailler »
  • Citations contenant le mot « cailler »
  • Images d'illustration du mot « cailler »
  • Traductions du mot « cailler »
  • Synonymes de « cailler »
  • Antonymes de « cailler »

Définitions du mot « cailler »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAILLER, verbe.

I.− Emploi trans. [En parlant du sang ou du lait] Faire coaguler en caillots. Il faut plus de présure pour cailler du lait gras que du lait maigre (A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 543).
P. métaph. Le ciel lourd et tiède où la brume était peu à peu caillée en gros nuages (Giono, Le Chant du monde,1934, p. 203).
Rem. On rencontre ds la docum. cailler les fromages (Pourrat, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 123).
II.− Emploi intrans. ou pronom. réfl.
A.− [Le sujet désigne le sang ou le lait] Se coaguler en caillots. Le lait qui caille dans l'éclisse (Leconte de Lisle, Poèmes antiques,Les Plaintes du cyclope, 1874, p. 175).Le coutelas brillait. Le sang rouge noir dégouttait, giclait, coulait, se caillait (Queffélec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 102).
P. métaph. Se figer. Le temps ne coule plus, les souvenirs se caillent dans leur mémoire ankylosée (Romains, La Vie unanime,1908, p. 225):
Tu as trouvé à ton foyer la contre-mère dont les deux seins sont acides. La présure de la tendresse, qui fait cailler le lait dans l'estomac des enfants du bonheur, tu ne la connais pas. H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 229.
B.− P. anal., pop. Être figé par le froid. On caille sur cette plage (Dub.).Ça caille. Il fait froid.
Rem. On rencontre ds la docum. l'arg. se cailler au sens de « se faire du souci », qui se rattache plutôt au verbe cailler « fienter » (cf. caille2rem.). Depuis le début de l'autre semaine ça durait comme ça ... vraiment rien d'extravagant!... J'aurais eu tort de me cailler ... Ça mijotait sans pétard. Et même un peu après quatre heures un certain calme s'est établi! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 535).
Prononc. et Orth. : [kɑje] ou [ka-]. [ɑ] post. ds Passy 1914, Pt Rob. et Warn. 1968. Cf. encore Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Fél. 1851. [a] ant. ds Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Cf. aussi Gattel 1841, Nod. 1844 (qui note [ɑ] post. pour le subst.) et Littré. Pour le timbre de a et pour la transcr. par [λ] mouillé ou yod cf. caille1et la finale -aille. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Début xiies. « se coaguler, se figer » (Psautier Oxford, CXVIII, 70 ds Gdf. Compl.); début xives. subst. masc. caillé issu du syntagme lait caillé (Fab. d'Ov., Ars 5069, fo193e ds Gdf. Compl. : caillié fres). Du lat. class. de même sens coagulare. Fréq. abs. littér. : 35.
DÉR. 1.
Caillage, subst. masc.Action de faire cailler le lait. [kaja:ʒ]. 1reattest. 1867 (Lar. 19e); de cailler, suff. -age*.
2.
Caillement, subst. masc.[En parlant du lait ou du sang] . Action de se cailler; le résultat de cette action. Les microbes contenus dans le lait ... en déterminent le caillement avant que tous les globules butyreux se soient séparés (A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 195). [kajmɑ ̃] ou [ka-]. [ɑ] post. : Passy 1914, Pt Rob. (cf. aussi Fouché Prononc. 1959, p. 88). Pour les dict. hist. cf. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Fél. 1851, et DG. [a] ant. : Lar. Lang. fr. Cf. aussi Gattel 1841, Nod. 1844 et Littré. Ds Ac. 1762-1835. 1reattest. 1478 caillement du laict (G. de Chauliac, Gde Chirurgie, fo178 ds G. Sigurs, Contribution à l'ét. du fr. médiév., Thèse Université de Montpellier, 1963-64); du verbe cailler, suff. -(e)ment1*.
BBG. − Duch. 1967, § 12.1. − Nurmela (T.). Anc. fr. caillier et faire le caillier. Neuphilol. Mitt. 1943, t. 44, pp. 97-106. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 193. − Sigurs 1963/64, p. 54, 387 (s.v. caillement).

Wiktionnaire

Verbe 1

cailler \kɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Solidifier, coaguler.
    • Le lait caille.
  2. (Transitif) Provoquer la coagulation.
    • On utilise de la présure pour cailler le lait.
  3. (Argot) (Impersonnel) Faire froid.
    • Ça caille en ce moment. Moi, j'étais en vacances dans les Caraïbes, 30°C à l'ombre... C'est toujours agréable quand on a très chaud de savoir que les autres se les pèlent...On profite mieux. — (Stéphane Guillon, « Dérapage en douceur : 12 janvier 2009 », dans le recueil On m'a demandé de vous calmer, éd. Stock, 2009)
  4. (Argot) Avoir froid.
    • J’aurais dû mettre mon manteau, je caille.
    • Par contre on gèle, on caille, on a l’onglée, les balloches ratatinées, les pieds glacés. — (Alphonse Boudard, Le Corbillard de Jules, Éditions de la Table Ronde, 1979, page 106)
  5. (Suisse) Produire des crottes (volatiles).
    • Je dois nettoyer la table, les moineaux ont caillé partout.

Verbe 2

cailler \kɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec)(Suisse) (Figuré) (Familier) S’endormir.
    • Avoir les yeux caille* = avoir les yeux troublés par l'ivresse ou par un grand besoin de sommeil. Dial. Cail (s.m.) =somme, sommeil profond, Anjou; se cailler » s'endormir, surtout en parlant des enfants, Suisse romande et Canada. — (Le Canada français, volume 14, page 627, Éd. Université Laval (Québec), 1926)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAILLER. v. tr.
Coaguler. La présure caille le lait. Le lait se caille. Le sang se caille. Faire cailler le lait. Du lait caillé, ou absolument, comme nom masculin, Du caillé.

Littré (1872-1877)

CAILLER (ka-llé, ll mouillées, et non ka-yer) v. a.
  • 1Faire prendre en caillot.
  • 2Se cailler, v. réfl. Le lait se caille. Le sang se caille.

    Avec ellipse du pronom se. Cela fait cailler le lait.

HISTORIQUE

XIIe s. Coailliez est, sicume lait, li cuers d'icels, Liber psalm. p. 188.

XIIIe s. Pour ce apele il cel mont caillié et cras, qu'il est plenteïs de la grace Dieu, Psautier, f° 78.

XVIe s. La collation de cerises, laitage, fraises, caillé, salades, Des Yvers, p. 524. Thrombus ou sang caillé, Paré, XVIII, 18. Il incise et attenue le sang caillé, Paré, VIII, 32. Un pot de cresme estoit au milieu de nous deux, Et du laict sur du jonc caillotté comme glace, Ronsard, 43. [Des femmes] se voyant ainsi belles, blanches, caillées, poupines et en bon point, Brantôme, Dames galantes, t. I, p. 282, dans LACURNE. Le maistre de la maison qui estoit des plus gras, et pour cette cause on le nommoit l'enfant caillé, Bouchet, Serées, livre III, p. 56, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAILLER, v. n. p. (Chimie) Cailler & coaguler sont mots synonymes ; cependant cailler ne se dit ordinairement que du sang & du lait, & plus particulierement du lait. On ne peut dire, en parlant d’autres liqueurs, qu’elles se caillent, ou qu’on les fait cailler ; on se sert alors du terme de coaguler. On peut, en parlant du sang, se servir également du terme de coaguler, & de celui de cailler : mais en parlant du lait, cailler est un terme plus propre que coaguler, soit que cela se fasse par la chaleur, par la presure, &c. Voyez Lait-pris & Petit-Lait.

On dit aussi quelquefois en Chimie, en parlant du changement qui arrive à certaines dissolutions, qu’elles se caillent, comme il arrive à la dissolution d’argent faite par l’acide du nitre, qui se caille lorsqu’on y ajoûte de l’acide du sel marin, & il s’y fait un précipité en caillé blanc. (M)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cailler »

(Verbe 1) (Date à préciser) Du latin coagulare (« coaguler »).
(Verbe 2) De l'Angevin cail («sommeil»). [1] [2]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. cuajar ; portug. coalhar ; ital. quagliare, cagliare ; de coagulare (voy. COAGULER). Formation régulière, l'u bref ayant disparu, il est resté coaglare d'où coailler dans un texte du XIIe s., et finalement cailler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cailler kaje

Évolution historique de l’usage du mot « cailler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cailler »

  • Il est alors temps d'aller récupérer la traite du jour afin de la basculer dans le réchaud afin de procéder au caillage. La présure est rajoutée dans le lait. Un thermomètre est alors accroché dans la cuve pour contrôler la température du lait qui va cailler à 32 degrés. Une fois le réchaud allumé, une heure est nécessaire pour que le caillage se fasse. Corse Matin, VIDÉO. Le fromage de chèvre Corse : de la traite à la dégustation à Afa | Corse Matin
  • En ce sens, il a rappelé son travail de médiateur et a souligné que « certains de ces processus étaient sur le point de se cailler ». « Le Venezuela est un pays qui, au moment où nous lui donnons de l’oxygène politique, économique et social, réapparaîtra fortement. Il a un grand potentiel. Qualité humaine. Beaucoup de gens reviendront », a-t-il déclaré. Breakingnews.fr, Zapatero estime qu '"il y a des gouvernements qui regrettent" d'avoir reconnu Guaidó comme président du Venezuela
  • Les humains ont rapidement compris les avantages et bienfaits de faire cailler du lait dans le cadre de leur alimentation – on retrouve d’ailleurs des traces de caillés en Asie il y a plus de 8.000 ans – et l’ont largement intégré à leur usage culinaire dans le monde entier. Tous les fromages frais (chèvre, vache, brebis) sont aussi issus de cette technique ancestrale. ConsoGlobe, Comment faire du lait caillé maison ?
  • Chose certaine, les 3450 producteurs laitiers qui sont les actionnaires d’Agropur ne doivent pas s’attendre à recevoir de ristournes cette année de la part de leur coopérative. Les ristournes risquent de cailler cette année. La Presse, Agropur: les ristournes risquent de cailler
  • Le film sera produit par Michael Jefferson de Volition Media Partners, Rick French de Prix Productions, Colin Bates de Lucidity Entertainment et Lime Tree Productions de Teller, en association avec Adore Creative de Wainwright. Moyen, mais le projet n’a pas fini de cailler. Breakingnews.fr, Miles Teller sera le seul survivant d'une tragédie dans «Pas sans espoir»
  • Offre valable de novembre à mars, entre 16h30 et 19h30. Demande de réservation par téléphone au 026 921 59 60 ou par e-mail : maisoncailler@nestle.com loisirs.ch, Offre pour les entreprises à la Maison Cailler - Broc - Actualités
  • "La présure va faire cailler mon lait et il va se figer", explique Philippe Anthonioz-Blanc. Une fois figé, le fromager coupe le caillé, obtenu après la coagulation du lait. "Je le coupe en croix comme la croix de Savoie, en petits carrés", précise-t-il. Il s'agit ensuite de séparer le caillé du petit lait. "J'enlève une partie du petit lait de la cuve et je le remplace par de l'eau chaude", ajoute-il. "Elle va se mélanger avec le petit lait. Cela va enlever la matière grasse du lait." Europe 1, On vous explique comment est fabriquée la raclette (et comment bien la déguster)
  • Pour ce nouvel épisode de notre chronique Bricoludorigolo destinée à occuper les enfants à la maison de façon ludique et pédagogique, nous avons décidé de parler plastique et écologie. Si, si, ça peut aller ensemble! D’ailleurs, l’expérience du jour est la fabrication de plastique maison. Mes enfants ont essayé, ça marche! Faites légèrement bouillir 150ml de lait. Hors du feu, rajouter 15 ml de vinaigre blanc et remuer. Laisser cailler le lait quelques secondes… ça ne sent pas très bon, je vous l’accorde! Placer un filtre à café dans une entonnoir au-dessus d’un récipient et filtrer votre préparation. En fait, on sépare le liquide du solide. On obtient, dans le filtre, un pâte épaisse que l’on malaxe un peu avant de le déposer dans un petit moule. On laisse sécher quelques jours et on obtient du plastique que l’on peut peindre. Le lait contient une protéine, la caséine, qui entre dans la fabrication du plastique insoluble dans l’eau. L’acidité du vinaigre va casser l’équilibre de la molécule de caséine. L’eau va s’évaporer, il ne restera que les molécules de caséine qui vont se lier entre elles. Vous pouvez ainsi créer des boutons ou des petits objets. A vous de jouer. ladepeche.fr, Sciences : comment faire du plastique bio - ladepeche.fr
  • « Ça revient à donner la genèse de ma passion pour l'escrime. J'étais à l'école primaire des Gibjoncs, j'avais huit ans. Yves Collonges, un des artisans de la démocratisation de l'escrime à Bourges, montait une section escrime au CJMB. Il était basé au gymnase du lycée Alain Fournier et parcourait les écoles alentours pour essayer de faire découvrir l'escrime à des jeunes. C'est comme ça que j'ai découvert l'escrime. En même temps, je faisais de l'athlétisme à l'USB, avec André Daouloudet. L'un et l'autre cherchaient à m'attirer vers leur discipline. J'ai choisi l'escrime, une activité de gymnase, simplement parce que je n'avais pas envie de me cailler sur les cross l'hiver... J'ai fait le choix du confort ! » www.leberry.fr, Après un break de 30 ans, Didier Asselin n'a pas dit adieu à son rêve de titre mondial - Bourges (18000)
  • À l'origine, «cailler», lui-même issu du latin coagulare «coaguler», désigne la coagulation du sang en caillots du fait d'un refroidissement. Autrement employé chez Céline dans le sens de «se faire du souci» («Depuis le début de l'autre semaine ça durait comme ça ... vraiment rien d'extravagant!... J'aurais eu tort de me cailler ... Ça mijotait sans pétard.», Mort à Crédit), c'est néanmoins la conception de «froid glaçant» qui persistera dans l'imaginaire collectif. Sans faire référence à l'oiseau du même nom, «ça caille» fit son entrée dans la langue orale dès les années 1930 en France. Le Figaro.fr, Cinq expressions glaçantes
  • Rendez-vous le mardi 14 janvier à 19 h au 30, Faubourg Rivotte. Inscription 6 €, casse-croûte au retour. Pour rester informé des autres sorties sur la page Facebook : Rando Running Besançon. Pour en savoir plus sur les visites proposées par Alexandre Cailler : patrimoine25.wixsite.com/alexandre-cailler/projet , Besançon | Trail patrimoine : comprendre l’Histoire le long du chemin

Images d'illustration du mot « cailler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • best chocolate ! Photo de NON via Unsplash

Traductions du mot « cailler »

Langue Traduction
Anglais curdle
Espagnol cuajar
Italien cagliare
Allemand gerinnen
Portugais ficar frio
Source : Google Translate API

Synonymes de « cailler »

Source : synonymes de cailler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cailler »

Partager