Licencier : définition de licencier


Licencier : définition du Wiktionnaire

Verbe

licencier \li.sɑ̃.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se licencier)

  1. Congédier un employé.
    • Au bout de cette année, il annonça à son unique vieux serviteur, son intention de le licencier :
      "Laissez-moi mourir ici", dit le serviteur.
      — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Dès 1989, la caisse populaire de Cissin va connaître un début de détournement avec la collusion du gérant et du président de la caisse. Le gérant est licencié et les organes dirigeants suspendus. — (La microfinance en Afrique de l'Ouest: histoires et innovations, Khartala, 2008, page 28)
  2. (Militaire) Congédier des troupes.
    • Coletti est tout-puissant sur l’armée irrégulière, […], et plus que tout autre, il pourrait en opérer la dissolution, si l’on prenait le parti de la licencier. — (Anonyme, Grèce. - Administration intérieure, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  3. Donner un congé temporaire.
    • C’est là sans doute que toute la famille passa de nombreux étés, en ces années si dures du début du siècle, quand la peste ravageait la ville, et qu’on licenciait les enfants des collèges. — (Robert Brasillach, Pierre Corneille, Première partie, ch. I, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1938, p. 20)
  4. (Commerce) céder le droit de commercer en licence de fabrication.
    • Située à Carlsbad en Californie et spécialisée dans la fabrication d'équipement de golf, cette compagnie fabrique des bois, des fers, des wedges, des putters, des balles de golf et licencie son nom pour ce qui concerne l'habillement, les chaussures, les chronomètres et les accessoires. — (Petit Futé : 52 week-ends de golf, Nouvelles Éditions de l'Université, 2009, p. 22)
  5. (Pronominal) (Familier) S’inscrire, prendre une licence auprès d’un organisme sportif ou culturel.
    • Pourquoi se licencier ? - Se licencier dans un club de triathlon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Licencier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LICENCIER. v. tr.
T. militaire. Congédier des troupes. On dit, par analogie, Le collège a été licencié pour cause d'épidémie.

Licencier : définition du Littré (1872-1877)

LICENCIER (li-san-si-é), je licenciais, nous licenciions, vous licenciiez ; que je licencie, que nous licenciions, que vous licenciiez v. a.
  • 1Congédier. Après la paix on licencia une partie de l'armée. Le roi n'aime pas qu'on le serve par force ; allez, je vous licencie, Lesage, Est. Gonz. ch. 46. Le cordelier Ganganelli, devenu pape, détruisit l'ordre entier [des jésuites] par une bulle ; et, après avoir soutenu pendant deux cents ans que le pape pouvait tout, les jésuites furent obligés de soutenir peu à peu qu'il ne peut même licencier un régiment de moines, Voltaire, Hist. parl. ch. LXXIII.
  • 2Rejeter, refuser (vieilli en ce sens). Mais en vain son dépit pour ses fautes commises Lui fait licencier mes soins et mon appui, Molière, l'Ét. V, 11.
  • 3Se licencier, v. réfl. S'accorder trop de liberté, passer les bornes de la discrétion, du devoir. Et les politiques qui se sont le plus licenciés… ont estimé toute sorte de sujétion… peu compatible avec la royauté, Guez de Balzac, 7e disc. sur la cour. Ce vermillon nouveau qui colore ta joue, M'invite expressément à me licencier, Corneille, Clit. V, 3 (1res édit. jusqu'à 1644). Quoi ! ta bouche se licencie à te donner encore un nom que je défends ! Molière, Amph. III, 7. Plus elles chercheront à s'émanciper et à se licencier, plus elles seront exposées aux mécontentements et aux ennuis, Bourdaloue, Exhort. sur l'obs. des règles, t. I, p. 223. Il [l'avocat] tint trois audiences en beaucoup de fatras, et, à la quatrième, il se licencia fort sur nos avocats, Saint-Simon, 36, 159. Il revint au roi qu'on s'était licencié chez elle [la duchesse de Portsmouth], et elle-même, de parler fort librement de lui et de Mme de Maintenon, Saint-Simon, 127, 149.

REMARQUE

On dit, avec un infinitif, ordinairement se licencier à, et, quelquefois, se licencier de.

SYNONYME

SE LICENCIER, S'ÉMANCIPER. Se licencier, c'est se donner licence, prendre une trop grande liberté ; s'émanciper, c'est sortir de la tutelle où l'on était et faire quelque chose qu'on n'est pas autorisé à faire. Dans se licencier il n'y a que l'idée d'un abus de liberté ; mais dans s'émanciper il y a l'idée que celui qui s'émancipe était retenu et dans une position subordonnée.

HISTORIQUE

XVe s. Quant messire Pierre de Craon se vit ainsi licencié [congédié], si fut tout honteux ; et prit ce en grand felonnie et despit, Froissart, III, IV, 21. Un clerc licencié en droit qui estoit archidiacre de Lussebonne, Froissart, II, III, 18. Et quant vient au licencier [à faire un licencié]…, Deschamps, Poésies mss. f° 451.

XVIe s. Pourtant vouloyt-il translater leurs festes en hyver, les licenciant de gresler lors et geler tant que ilz vouldroyent, Rabelais, Pant. III, 33. Sous l'ombre d'estre mal payez, ils se licentient à actions violentes et infames, Lanoue, 106. Mes discours me licencieroient aysement à des actions que cette naturelle inclination me faict haïr, Montaigne, II, 124. Licencié sous la cheminée, Cotgrave Qu'il me trouvast une occasion de parler à la reine pour me licencier d'elle [prendre congé], Bassompierre, Mém. t. I, p. 392, dans LACURNE. Un bedeau de nostre université ayant leu l'edit de paix, où il estoit dit que touz estrangers seroient licentiez, tant d'une part que d'autre, il s'en vint aux docteurs, leur disant : messieurs, regardez de faire bonne composition des licences, nous gaignerons ce que nous voudrons ; car le roy veut que touz estrangers, tant d'une religion que d'autre, soient licentiez, Bouchet, Serées, liv. III, p. 253, dans LACURNE. Je ne veux rien d'amour, fors qu'il me licencie ; Je l'ay suivy dix ans, les plus beaux de ma vie, Desportes, Cléon. LXXXVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Licencier : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « licencier » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « licencier »

Étymologie de licencier - Wiktionnaire

Du latin licentiare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de licencier - Littré

Licence ; provenç. et espagn. licenciar ; ital. licenziare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « licencier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
licencier lisɑ̃sje play_arrow

Conjugaison du verbe « licencier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe licencier

Citations contenant le mot « licencier »

  • Lorsque vous licencier le salarié dont le contrat est suspendu en raison d'une faute grave qu'il a commis, la lettre de licenciement doit expressément préciser qu'il s'agit d'un licenciement pour faute grave (10). Juritravail, Peut on licencier un salarié en accident du travail ?
  • En effet, depuis septembre 2017, le barème Macron permet d'abusivement licencier les salariés n'ayant qu'une faible ou moyenne ancienneté à moindre frais. Les juges prud’homaux ne peuvent plus sanctionner l’employeur en fonction du préjudice subi par le salarié mais doivent cantonner les dommages et intérêts alloués selon l’ancienneté du salarié (environ un mois de salaire par année de présence jusqu’à dix ans, puis environ un demi-mois de salaire par an jusqu’à trente ans d’ancienneté, donc avec un maximum d’indemnité de vingt mois).   , Les licenciements post-coronavirus seront-ils privatifs de toute indemnité ? | Miroir Social
  • À tout moment, une entreprise peut être contrainte de licencier un collaborateur (inaptitude suite à un accident ou une maladie professionnelle, situation économique...). Elle doit alors lui verser une indemnité, quelle que soit la cause de la rupture du contrat de travail : licenciement économique, rupture conventionnelle, licenciement pour inaptitude professionnelle… Seul le licenciement pour faute lourde ou pour faute grave exonère l’employeur de toute indemnité. Le mode de calcul de l’indemnité de licenciement est fixé par le Code du travail en fonction de l’ancienneté, du salaire et du collège du salarié (ouvrier, ETAM, cadre). Les conventions collectives du BTP fixent, en parallèle, leur propre mode de calcul qui peut, dans certains cas, être plus favorable pour le salarié. Le paiement de l’indemnité de licenciement est à la charge directe de l’employeur, quel que soit le collège du salarié concerné. Batiweb, Licenciement d’un salarié, quelles sont les obligations conventionnelles de votre entreprise ?
  • Les programmes de départs volontaires proposés par toutes les grandes compagnies aériennes ne suffisent pas. United Airlines a prévenu la semaine dernière qu’elle pourrait licencier jusqu’à 36 000 salariés. Et le patron de Southwest Airlines a averti lundi ses salariés qu’il faudrait tripler le nombre de ses passagers d’ici à la fin de l’année pour éviter des licenciements. Le Monde.fr, Coronavirus : American Airlines pourrait licencier jusqu’à 25 000 salariés
  • Concrètement, le 19 juillet, une nouvelle convention collective, qui serait valable jusqu’à 2025 a été signée entre la direction de la compagnie aérienne et l’Association islandaise du personnel de cabine (FFI). La situation n’est toutefois pas encore complètement réglée. Ce sont désormais les adhérents du syndicat qui doivent entériner le nouvel accord dans un vote qui sera organisé lundi 27 juillet. L’amélioration de la situation laisse toutefois penser que le personnel ne devrait pas être licencié, souligne le site spécialisé. Selon un communiqué de la compagnie, la nouvelle convention collective "est basée sur les mêmes principes que l’accord qui a été conclu entre les parties" le 25 juin. Il répond donc aux "objectifs fixés d’augmentation de la productivité et de la flexibilité" tout en garantissant une "rémunération compétitive", pour le personnel de bord. Afin de faire plier le syndicat, l’entreprise menaçait de licencier le personnel de bord et de confier leurs tâches liées à la sécurité aux pilotes. Capital.fr, Icelandair renonce à licencier tous ses personnels de bord - Capital.fr
  • Il n'y a qu'un patron : le client. Et il peut licencier tout le personnel, depuis le directeur jusqu'à l'employé, tout simplement en allant dépenser son argent ailleurs. De Sam Walton

Images d'illustration du mot « licencier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « licencier »

Langue Traduction
Corse focu
Basque sute
Japonais
Russe пожар
Portugais fogo
Arabe نار
Chinois
Allemand feuer
Italien fuoco
Espagnol fuego
Anglais fire
Source : Google Translate API

Synonymes de « licencier »

Source : synonymes de licencier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « licencier »


Mots similaires