Débaucher : définition de débaucher


Débaucher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBAUCHER, verbe trans.

A.− Détourner (une personne) de son travail, de ses occupations. Carrier-Belleuse (...) ne fait que débaucher les ouvriers pour les mener au café, où il joue au billard dix heures de suite (Goncourt, Journal,1882, p. 168).
1. Entraîner (une personne) à rompre ses engagements, à manquer à son devoir, à quitter un service pour un autre. Débaucher une femme de chambre. Partout où ils se glissent [les chrétiens], ils font naître des troubles; ils débauchent les soldats de nos armées (Chateaubr., Martyrs,t. 3, 1810, p. 15):
1. La princesse de Caprarola, qui avait fait la connaissance de MmeVerdurin à propos d'une grande exposition qu'elle avait organisée, avait bien été rendre à celle-ci une longue visite, dans l'espoir de débaucher quelques éléments intéressants du petit clan et de les agréger à son propre salon, ... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 744.
Au fig., fam. Détourner (quelque chose) de son but, de son emploi habituel. Il ne faut pas (...) que les meubles ou les tapisseries trop prodiguées viennent débaucher l'attention du visiteur (Réau, Archives, bibl.,1909, p. 42):
2. ... les diseurs de profession presque toujours me sont insupportables, qui prétendent faire valoir, interpréter, quand ils surchargent, débauchent les intentions, altèrent les harmonies d'un texte; et qu'ils substituent leur lyrisme au chant propre des mots combinés. Valéry, Variété II,1929, p. 177.
2. Congédier un (des) salarié(s). Il avait, lui aussi, débauché des ouvriers non syndiqués (R. Bazin, Blé,1907, p. 116).
Emploi abs. Quand l'usine débauchait, on n'était plus sûr de son pain (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 91).
3. Emploi intrans. abs., région. Quitter le travail :
3. Sa journée terminée, Jos-Mari, aidé parfois de son fidèle et naïf Aloys, qui débauchait plus tôt, lavait ses truelles à la fontaine, riant aux enfants qui l'éclaboussaient. − Alors, tu débraies, Jos-Mari? Tu viens boire un verre? lui proposait Rudi. Peyré, Matterhorn,1939, p. 41.
Rem. On rencontre ds la docum. débauchée, subst. fém., région. (Ouest). Cessation journalière du travail. Le soir, à la débauchée, certains [tonneliers] passeront sur leur vêtement de travail la blouse bleue du paysan (Chardonne, Dest. sent., Femme J. Barnery, 1934, p. 14). Attesté ds la plupart des dict. du xixes. et Quillet 1965.
B.− P. anal., péj. Détourner (une personne) de ses devoirs en l'entraînant ou la poussant à la débauche, à l'inconduite. Débaucher une jeune fille. C'est la fainéantise qui l'a débauché (Ac.). Jésus-Christ et son ami Canon, occupés à débaucher le père Fouan, tous les trois autour d'un litre d'eau-de-vie (Zola, Terre,1887, p. 464):
4. Si elle eût osé, elle aurait débauché les collégiens qu'elle rencontrait, car il entrait dans sa passion pour les enfants un appétit de voluptés honteuses, un besoin d'enseigner le vice et de goûter d'étranges plaisirs... Zola, Madame Férat,1868, p. 116.
Emploi pronom. réfl., fam. S'adonner à la débauche, devenir débauché. La mauvaise compagnie est souvent cause que les jeunes gens se débauchent (Ac.).
P. ext., fam. Détourner (quelqu'un) de ses occupations, en l'entraînant à se distraire, à se divertir. Nous voulons vous débaucher un de ces jours (Ac.).
Emploi pronom. Je pense aussi que ça m'avait fait beaucoup de bien de me débaucher, de me distraire, de changer d'air (Beauvoir, Mém. jeune fille,1958, p. 272).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. prés. adj. débauchant, ante. Qui incite à la débauche. La grand'mère de Nohant [George Sand] ne pensait guère écrire là quelque chose de débauchant (Gide, Si le grain, 1924, p. 387).
Prononc. et Orth. : [deboʃe]. Enq. : (il) débauche/deboʃ, D/. Ds Ac. 1694 et 1718 : desbaucher; ds Ac. 1740-1932 : débaucher. Étymol. et Hist. A. 1195 « disperser [des gens], éparpiller » (Ambroise, Guerre sainte, 9888 ds T.-L.); ca 1300 soi desbauchier « partir » (G. Guiart, Royaux lignages, II, 7179, ibid.). B. 1469 debaucher (Traité entre L. et J. d'Armagnac ds Bartzsch, p. 154); 1606 « faire quitter à un ouvrier le service de son maître » (Nicot); 1687 au fig. « détourner qqn de ses obligations » (J. Racine, Lettres, VI, 561 ds Marty Racine); 1812 fam. « renvoyer un ouvrier » terme d'imprimerie (Boiste). C. Début xves. desbaucher [leurs femmes] (Le livre de Boucicaut, chap. VII ds Nouvelle collection des Mémoires pour servir à l'Histoire de France, éd. Michaud et Poujoulat, 1resérie, t. 2, p. 323); 1538 « jeter qqn dans la débauche » (Est.); 1549 desbauché adj. (en parlant d'un jeune homme) (Est.); av. 1614 vie desbauchee (Brantôme, Capit. fr., M. de Guyse le Gr. ds Gdf. Compl.). Dér. de l'a. fr. bauc, bauch (bau*) « poutre », débaucher signifiant proprement « dégrossir du bois pour en faire des poutres » (cf. ébaucher) d'où « fendre, séparer » puis « écarter, détourner de son travail » et « détourner de son devoir » (d'apr. FEW t. 15, 1, p. 39, s.v. *balko). Fréq. abs. littér. : 102.
DÉR.
Débaucheur, euse, subst.,vieilli. Personne qui débauche quelqu'un, qui excite quelqu'un à la débauche, à l'inconduite. C'est un débaucheur de filles (Ac.1835, 1878).Oui! c'est elle [Henriette], la débaucheuse, la libertine, qui s'est emparée de ce misérable enfant par les sens (Coppée, Henriette,1889, p. 355). [deboʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1798-1932. 1resattest. av. 1544 le desbaucheur des malings espritz (Des Périers, Caresme prenant, I, 170 ds Hug.); 1562 desbaucheur [de filles] (Calvin, Sermons sur le Deutéronome, 129 [XXVIII, 55], ibid.); de débaucher, suff. -eur2*.
BBG. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 442; t. 3 1972 [1930], pp. 11-12.

Débaucher : définition du Wiktionnaire

Verbe

débaucher \de.bo.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Jeter dans la débauche, dans le vice.
    • Les mauvaises compagnies l’ont débauché.
    • C’est la fainéantise qui l’a débauché.
    • Débaucher une fille.
  2. Provoquer à rompre ses engagements, à manquer à son devoir, en parlant d’ouvriers, de soldats, etc.
    • Le rôle du chasseur de tête consiste à débaucher un salarié, en poste, afin de lui proposer une opportunité professionnelle a priori plus intéressante que celle qu’il tient en main. — (Olivier de Préville, Chasseur de têtes, chasseur de rêves, p. 10, Société des Écrivains, 2008)
    • Débaucher les ouvriers d’une usine.
    • Débaucher des hommes d’un régiment.
  3. (Par extension) Renvoyer des ouvriers faute de travail à leur donner.
    • On débauche dans telle usine, chez tel industriel.
  4. (Familier) Faire quitter un travail, une occupation sérieuse pour un divertissement honnête ou un autre travail.
    • Je viens vous débaucher, pour vous débaucher.
    • Nous voulons vous débaucher un de ces jours.
    • Pas étonnant qu’Apple ait débauché le principal développeur de MPTCP, alors qu’il était encore étudiant et achevait sa thèse au sujet de ce protocole. — (Hugo Bonnaffé, Under The Box : découvrez les dessous d’OverTheBox, blog OVH → lire en ligne)
  5. (Nouvelle-Aquitaine) (Acadie) Quitter son travail après accomplissement de celui-ci.
    • Ce soir, je vais débaucher à 17h.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débaucher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBAUCHER. v. tr.
Jeter dans la débauche, dans le vice. Les mauvaises compagnies l'ont débauché. C'est la fainéantise qui l'a débauché. Débaucher une fille. Dans cette acception, le participe passé

DÉBAUCHÉ, ÉE, est employé comme nom et désigne un Homme adonné à la débauche. C'est un débauché, un grand vieux débauché. Il signifie également Provoquer à rompre ses engagements, à manquer à son devoir, en parlant d'Ouvriers, de soldats, etc. Débaucher les ouvriers d'une usine. Débaucher des hommes d'un régiment. Par extension, il signifie Renvoyer des ouvriers faute de travail à leur donner. On débauche dans telle usine, chez tel industriel. Il signifie encore familièrement Faire quitter un travail, une occupation sérieuse pour un divertissement honnête. Je viens vous débaucher, pour vous débaucher. Nous voulons vous débaucher un de ces jours.

Débaucher : définition du Littré (1872-1877)

DÉBAUCHER (dé-bô-ché) v. a.
  • 1Jeter dans la débauche. Les mauvaises compagnies l'ont débauché.
  • 2Détourner une femme, un mari de ses devoirs, une femme libre, fille ou veuve, de la bonne conduite. Photin dont il avait débauché la femme, Bossuet, Hist. I, 11. Si un maître débauche la femme de son esclave, ceux-ci sont tous deux libres, Montesquieu, Esp. XV, 12. Je n'ai débauché le mari d'aucune femme, je n'ai jamais attiré dans mes filets aucun jeune homme, Raynal, Hist. phil. XVII, 21.

    Se dit aussi d'une personne qui, détachant d'un commerce de galanterie une autre personne, l'attire à soi. Il venait de lui débaucher la comédienne, Hamilton, Gramm. X. Tu m'as débauché de Timante, Brueys, Muet, I, 7.

  • 3Détourner d'un travail, d'une occupation. Débaucher un ouvrier, un domestique. Il y a quelque autre chose qui vous débauche tous de mon service, Vaugelas, Q. C. 558. Cela n'est ni beau ni honnête de nous débaucher nos laquais, Molière, Préc. 16. Faisons défense à tous fabricants, contre-maîtres de fabrique… de débaucher directement ou indirectement aucun ouvrier forain ou domicilié, et même de lui donner de l'ouvrage, qu'il n'ait…, Lett. patent. du 12 sept. 1781, art. 6.

    Fig. Son irrégularité me débauche ; je la condamne et je l'imite, Sévigné, 116.

  • 4Provoquer à la défection. Il débauchait par promesses et par argent les troupes mêmes de l'empire, Fléchier, Hist. de Théod. I, 17. Ptolémée vint par mer sur les côtes de la Cilicie, et employa toutes sortes de moyens pour lui débaucher les Argyraspides [troupes d'élite dans l'armée macédonienne], Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 122, dans POUGENS. Chaque parti tâchait de débaucher les alliés de l'autre, Vertot, Révol. rom. XI, p. 98. Des vaisseaux qu'il envoyait pour débaucher une partie de la flotte, Sévigné, 470.

    Par extension. Dépenses [de Fouquet] qui allaient à se fortifier contre lui [le roi] et à lui débaucher ses sujets et ses domestiques, Chapelain, Lett. à Mme de Sévigné, dans l'édition de SÉVIGNÉ, donnée par Adolphe Régnier, t. I, p. 429.

  • 5En bonne part, faire quitter un moment le travail pour le plaisir. Un de ces jours j'irai vous débaucher. M. de Termes nous mène dans son carrosse, et j'ai aussi débauché M. Hessein pour faire le quatrième, Racine, Lett. à Boileau, 25 juillet 1687.
  • 6Se débaucher, v. réfl. Se jeter dans la débauche. On se débauche, et la jeunesse Ne songe plus à s'exercer, Et ne fait que son temps passer, Scarron, Virg. trav. IV.
  • 7Quitter ses occupations. Étant jeune, je me débauchai de mes études avec quelques-uns de mes camarades ; nous fîmes dessein de nous en aller en pèlerinage à St-Jacques en Galice, Segrais, Ile imaginaire, t. II, p. 180.

    En bonne part, se délasser par quelque plaisir, par quelque distraction.

HISTORIQUE

XIVe s. Grans gens aveuc lui se debauchent, Droit vers Lille en Flandres chevauchent, Guiart, ms. f° 273, dans LACURNE.

XVe s. Quant compaignons sont desbauchez, Ils ne cerchent que compaignie, Villon, la Repue de Montfaucon. Comme par delà [à Gênes] ils soyent moult jalouse gent, ny n'ont desir que on leur aille desbaucher leurs femmes, de cestuy leur est bien advenu, Bouciq. IV, ch. 7.

XVIe s. Il y a partout des scandales et tentations à se desbaucher, Calvin, 271. Il follastrera, il se desbauchera avec son prince, Montaigne, I, 185. Ils les ont prinses [les passions] comme tempestes qui desbauchent honteusement l'ame de sa tranquillité, Montaigne, II, 326. … Les organes et instrumens, lesquels estant detraqués et desbauchés, l'ame ne peut bien et reiglement agir…, Charron, Sagesse, I, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débaucher »

Étymologie de débaucher - Littré

Dé… préfixe, et un ancien mot bauche, qui a le sens de lieu de travail, atelier ; norm. se débaucher, se désoler ; wallon, disbâchi. L'origine de bauche est inconnue ; comparez bauge, embaucher, et aussi ébaucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de débaucher - Wiktionnaire

De l’ancien français bauc (« poutre ») (voir desbaucher). Comparez avec ébauche et ébaucher, ainsi qu’avec l’anglais balk.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débaucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débaucher deboʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « débaucher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe débaucher

Évolution historique de l’usage du mot « débaucher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débaucher »

  • En effet, le Village de l’Emploi propose aux jeunes diplômés de leur transmettre gratuitement de l’expertise, en s’appuyant sur un réseau de partenaires employeurs participant au financement du programme à hauteur de quatre millions d’euros. Or, il arrive que ce retour sur investissement ne se fasse jamais car les jeunes diplômés récemment formés par le Village de l’Emploi se fassent débaucher par des employeurs peu scrupuleux et non-financeurs du programme. Les tentatives de déstabilisation sont alors nombreuses pour recruter les meilleurs talents mais le Village de l’Emploi tient bon fier de sa méthode. lejdd.fr, Avis Village de l’Emploi : comment se reconstruire à trois reprises pour accompagner les jeunes diplômés dans le lancement de leur carrière
  • Il faut savoir que l’action de contrainte ou d’illusion a pour objectif d’arriver d’une part à débaucher les têtes fortes des partis politiques de l’opposition, grâce à toute sorte de pression morale que les tenant du pouvoir d’Etat exercent sur ces personnes et d’autre part à préparer l’opinion à intérioriser sa victoire aux élections futures. Mais cette victoire ne peut être effective qu’en ayant, avec lui l’organe chargé du processus électoral. Afriquematin.net, Koffi Bi Amani (Ex-vice-Président de l’UDPCI) / « Nous ne saurions - laisser mourir entre les mains des gens qui dévoient la fonction noble qu’est la politique » - Afriquematin.net
  • Dans la droite ligne des ralliements des ex-LR, Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud, lors des européennes, le parti à la flamme entendait profiter de ces élections locales pour débaucher de nouveaux cadres issus de la droite. Espérant, grâce à eux, élargir sa base électorale dans un certain nombre de territoires, les prochaines départementales et régionales en vue. Le Figaro.fr, Municipales: bilan mitigé de l’«ouverture» au Rassemblement national
  • Parmi ceux-ci, l’aventure extrême. Pour laquelle il ne trouvait paraît-il pas de véhicule 4x4 assez robuste et luxueux pour satisfaire son besoin d’évasion en tout terrain pur et dur. Qu’à cela ne tienne, il va se le construire et constituer pour cela INEOS Automotive en 2017 et débaucher un chef de projet, Dirk Heilman, qui s’est entouré d’experts en provenance de Ford, Daimler, Volkswagen, Bentley, Tesla, Jaguar-Land Rover, Tesla et Lotus. Ainsi que de quelques fournisseurs : BMW pour les moteurs, ZF pour les boîtes, Magna-Steyr pour l’industrialisation et la suspension, Gestamp pour le châssis échelle et Carraro pour les essieux. , Ineos Grenadier: 4x4 de l’extrême - Moniteur Automobile
  • Pour appuyer son alerte, le service cite aussi l'exemple d'une entreprise tricolore qui, après s’être séparée à l’amiable de l’un de ses employés, a observé une fuite de ses secrets industriels au bénéfice d’un concurrent étranger. Ce salarié, qui affirmait vouloir mener une réorientation professionnelle, avait en réalité été recruté par la société rivale et permis à celle-ci de débaucher d'autres collaborateurs de l'entreprise française. Challenges, La DGSI alerte sur les risques liés aux départs de salariés - Challenges
  • Mais les listes LR continuent de chercher activement leur place au soleil. Quitte à débaucher du côté du RN ? Inimaginable après la défaite infligée à Stéphane Ravier par l’électorat de gauche qui a choisi le bulletin Galtier pour le sortir de la mairie des 13-14. Quitte à nouer une alliance avec l’ex-PS Samia Ghali ? Difficile à plaider dans des quartiers Nord abandonnés depuis 25 ans. www.lamarseillaise.fr, Vivement dimanche
  • C’est une large opération de recrutement à forte sensation de campagne visant à tuer toute concurrence en débauchant les éléments clés des autres médias audiovisuels. Le groupe Djoma Médias, qui a réussi à débaucher des journalistes et autres animateurs de grande renommée, a cru pouvoir s’offrir les services de Moussa Moise Sylla, DG de la télévision Espace. C’était sans compter sur la fidélité de ce dernier à son patron, Lamine Guirassy et la satisfaction qu’il a de continuer à travailler encore à Hadafo Médias. Guinee114, Djoma Media essaie de débaucher Moussa Moise, DG d'Espace TV - Guinee114
  • Jean Castex "bien évidemment, n'est plus aux Républicains", a tranché le président du parti. C'est le deuxième membre des Républicains qu'Emmanuel Macron réussit à débaucher pour l'installer à Matignon. Quelques heures après la démission du gouvernement Philippe, l'Élysée a annoncé vendredi 3 juillet la nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre. Orange Actualités, Jean Castex Premier ministre : "En matière de trahisons, on a donné déjà", déplore Christian Jacob

Traductions du mot « débaucher »

Langue Traduction
Corse debauchery
Basque debauchery
Japonais 道楽
Russe разврат
Portugais devassidão
Arabe الفجور
Chinois 放荡
Allemand ausschweifung
Italien dissolutezza
Espagnol libertinaje
Anglais debauchery
Source : Google Translate API

Synonymes de « débaucher »

Source : synonymes de débaucher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débaucher »


Mots similaires