La langue française

Largeur

Sommaire

  • Définitions du mot largeur
  • Étymologie de « largeur »
  • Phonétique de « largeur »
  • Citations contenant le mot « largeur »
  • Images d'illustration du mot « largeur »
  • Traductions du mot « largeur »
  • Synonymes de « largeur »
  • Antonymes de « largeur »

Définitions du mot largeur

Trésor de la Langue Française informatisé

LARGEUR, subst. fém.

A. − [En parlant de choses concr.]
1.
a) [En parlant d'une surface, ou d'une chose dont on ne considère que deux dimensions] Dimension perpendiculaire à la longueur (plan horizontal) ou à la hauteur (plan vertical) et plus petite qu'elle. La largeur du fleuve était assez considérable pour que les chevaux ne pussent le traverser à la nage (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 149).Cette muraille était, de haut en bas, fendue par un couloir sinueux, haut de mille pieds peut-être, d'une largeur parfois à peine suffisante pour laisser passer trois chameaux de front (Benoit, Atlant.,1919, p. 102).
PHYS., RADIO-ÉLECTR. Différence entre la fréquence la plus haute et la plus basse d'une bande passante. Largeur du canal, des bandes de fréquence; largeur des bandes d'ondes métriques :
1. ... ce fut une période de stabilité apparente, en fait, de travail en profondeur, qui n'a commencé à devenir sensible à l'auditeur que lorsqu'on a pu valablement augmenter la largeur de la bande passante et réduire ainsi la distorsion linéaire d'amplitude. Matras, Radiodiff. et télév.,1958, p. 39.
b) [En parlant de l'une des trois dimensions d'un solide, ou d'un espace]
α) Dimension horizontale, perpendiculaire à la longueur (plan horizontal) et à la hauteur ou l'épaisseur (plan vertical). Ces briques n'ont que trois dimensions, la longueur, la largeur et la hauteur (Gds cour. pensée math.,1948, p. 132).
β) Dimension horizontale, parallèle à la ligne des épaules de l'observateur, perpendiculaire à la hauteur (plan vertical) et à la profondeur (plan horizontal) :
2. La façade seule des maisons en bordure ou les parties supérieures des édifices en retrait apparaissent avec deux dimensions : largeur et hauteur. On ne voit rien des rues qui sont par derrière. P. Lavedan, Urban.?1926, p. 108.
c) [En parlant d'une chose cylindrique] Diamètre, épaisseur. La plus petite largeur de la veine fluide est à la largeur de l'orifice (Poisson, Mécan.,1811, p. 459).Le bout de branche était parti et cela faisait, dans l'épaisseur de la porte, un trou rond de la largeur du petit doigt, qui s'enfonçait obliquement de haut en bas (Gide, Si le grain,1924, p. 383).
Largeur de + compl. de mesure, ou indication chiffrée.Dans la plupart des canaux, les dimensions du sas sont uniformes; sa longueur est de 38 m 50 et sa largeur de 5 m 20 (Bourde, Trav. publ.,1929, p. 349).La vallée sera submergée sur une longueur de trois kilomètres et sur une largeur de deux cents à quatre cents mètres (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 22).
Compl. de mesure, ou indication chiffrée + de largeur.Faire une porte de 5 mètres de largeur sur 10 de haut est absurde (Viollet-Le-Duc, Archit.,1863, p. 462).La directrice arriva dans le préau qui fut laissé grand ouvert : une salle de vingt mètres de longueur sur douze de largeur (Frapié, Maternelle,1904, p. 14).Le bâtiment B est semblable au premier. C'est un édifice rectangulaire, de 44 m de longueur sur 13 m 26 de largeur et 19 m 90 de hauteur, en béton armé (Cain, Transform. B. N.,1959, p. 33).
2. P. ext. Étendue, ampleur d'un objet. Les bassins avec leurs gerbes jaillissantes, les pelouses correctement tenues, la profondeur des allées et la largeur des espaces, donnaient au vaste horizon un air de grand luxe (Zola, Œuvre,1886, p. 126).Un vêtement suspendu à une longue perche et étalé dans toute sa largeur (Jolly, Blanchiment, teint., text.,1900, p. 23):
3. La Baronne (...) n'attendit pas longtemps; un instant après, la porte se rouvrit dans une largeur suffisante pour donner passage à la Baronne : elle passa, et la porte se referma derrière elle. Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 547.
B. − P. métaph. ou au fig.
1. Caractère de ce qui n'est pas limité, borné, mesquin; ampleur. Sa joie lui venait de la profondeur, de la largeur, de la hauteur de l'atmosphère où il respirait (Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 186).
a) [En parlant d'une disposition de l'esprit] L'extrême largeur des principes français fait que les autres peuples peuvent vouloir se les essayer (Hugo, Rhin,1842, p. 470).Il te manque une certaine impartialité, une certaine largeur ou tolérance qui fait à toute chose sa part, qui ne s'attache à rien exclusivement (Massis, Jugements,1923, p. 102):
4. ... un peu distant, il demeurait, en général, hors de la discussion. Quand il y prenait part, il y montrait une largeur de vues, un désir de compréhension, de conciliation, une qualité d'esprit, qui donnaient aussitôt à l'entretien un tour inhabituel. Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 33.
Largeur d'esprit. Tu m'as dit avec une impartialité, une largeur d'esprit admirables... Tu m'as dit : « Choisis entre ce monsieur et moi » (Flers, Caillavet, M. Brotonneau,1923, p. 15):
5. ... M. de Charlus, ne craignant pas de choquer, parlait parfois fort crûment de mœurs qu'il déclarait ne trouver pour son compte ni bonnes ni mauvaises. Il le faisait par habileté, pour montrer sa largeur d'esprit, persuadé qu'il était que les siennes n'éveillaient guère de soupçon dans l'esprit des fidèles. Proust, Sodome,1922, p. 1042.
b) [En parlant d'un auteur, d'un créateur, d'un artiste] Largeur de faire; imaginer une œuvre avec largeur; exécuter qqc. avec largeur. Oh! la bonne commère [Mmede Sévigné], en effet! (...) Que de mouvement! quelle action! comme elle pense et s'entend à tout! et que de largeur et d'opulence de langage (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 292).Du bout de sa brosse, il indiquait une académie peinte, pendue au mur, près de la porte. Elle était superbe, enlevée avec une largeur de maître (Zola, Œuvre,1886, p. 44).[Courbet] apporte dans son métier une largeur d'exécution bien différente du métier attentif, tâtillon, des paysagistes de Fontainebleau (Hourticq, Hist. Art, Fr., 1914, p. 397).
c) Loc. adv. En largeur. La bourgeoisie est maîtresse de la France et la possède en largeur, en longueur, en profondeur (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 74).Je crois que cette pensée a gagné en profondeur et largeur ce qu'elle perdait en pointe et en élan (Gide, Journal,1930, p. 993):
6. À l'ombre des Jeunes filles en fleurs et La Jeune Parque partirent d'un coup en deux fusées parallèles, le roman, fleur, eut un succès en largeur, le poème, reflet, un succès en profondeur. Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 185.
Loc. adv., fam. et pop. Dans les grandes largeurs. Complètement, entièrement. Se faire avoir, posséder dans les grandes largeurs. Ce serait tout de même un soulagement pour ces malheureux catholiques qui se voient lâchés par leurs chefs dans les grandes largeurs (Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 61).C'est qu'il l'avait perdue, la foi, dans les grandes largeurs (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 77).
2. Caractère de ce ou de celui qui est généreux, qui n'est pas mesquin. Le bon enfant est un homme qui a de la largeur, qui prête quelques écus par-ci par-là sans les redemander, qui se conduit toujours d'après les règles d'une certaine délicatesse, en dehors de la moralité vulgaire, obligée, courante (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 261).Le dîner, un dîner de restes où rien ne rappelait l'ancienne largeur du ménage de garçon de Coriolis, fut servi par deux filles qui répondaient aigrement aux observations de Coriolis (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 396):
7. Aubryet, qui joue et perd à la bourse, nous peint les gens de bourse comme les hommes les plus grossiers qui aient jamais existé. Et point même de largeur, point de ces services à leurs amis! Jamais un conseil pour indiquer une bonne affaire, un bon placement. Goncourt, Journal,1863, p. 1211.
Prononc. et Orth. : [laʀ ʒ œ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « étendue d'une surface, d'un corps, dans le sens opposé à la longueur » Et la hautesce et la largor (Flore et Blancheflore, II, éd. M. Pelan, 2510); 2. a) 1564 « ampleur » (Indices de la Bible, Eccli., I a. 3); b) av. 1715 « étendue des idées, du caractère » largeur de cœur (Fén. t. VIII, p. 450 ds Littré). Dér. de large* adj.; suff. -eur1*. Fréq. abs. littér. : 898. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 883, b) 1 151; xxes. : a) 1 046, b) 965.

Wiktionnaire

Nom commun

largeur \laʁ.ʒœʁ\ féminin

  1. Étendue d’une chose considérée d’un de ses côtés à l’autre, par opposition à longueur.
    • Quelquefois, vers trois heures du matin, des chants montent. Des bandes d’hommes et de femmes, bras dessus, bras dessous, suivent, dans toute sa largeur, la rue de la République. Qu’est-ce que c’est que tous ces flambards ? D’où viennent-ils ? Où vont-ils ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • À condition de cuber l’épandeur en multipliant la longueur par la largeur et par la hauteur du chargement pour connaître le volume de fumier qu’il contient, il est possible d’approcher le poids de fumier chargé de 2 façons. — (Comment régler son épandeur d’engrais ou de produits organiques ?, ARVALIS, 2004)
    • (Figuré) Il est regrettable que semblable largeur d’idées ne puisse régner en France dans les rapports entre certains laboratoires. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Informatique) Nombre de bits d’un bus de données ou des registres d’un processeur.
    • Un processeur 64 bits est un processeur dont la largeur des registres est de 64 bits. — (Jean-Noël Anderruthy, Registre Windows Vista : architecture, administration, script, réparation, personnalisation, optimisation…, Éditions ENI, Saint-Herblain, 2007)
    • Pendant longtemps, cet échange était surtout effectué à travers des voies parallèles, et la vitesse de transmission dépendait beaucoup de sa largeur, par exemple 16, 32 ou 64 bits. — (Philippe Atelin, Réseaux informatiques - Notions fondamentales, Éditions ENI, Saint-Herblain, 2009 (3e édition))
  3. (Louisiane) Superficie, surface (à propos de territoire d’une ville, ou du terrain d’un farmer).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LARGEUR. n. f.
Étendue d'une chose considérée d'un de ses côtés à l'autre, par opposition à Longueur. La largeur d'un fossé, d'une rue, d'une rivière. Cette toile n'a pas la largeur nécessaire. Fig., La largeur de ses idées, de ses vues, de son caractère.

Littré (1872-1877)

LARGEUR (lar-jeur) s. f.
  • La plus petite des deux dimensions, lorsque l'on considère une surface : si une table a deux mètres dans un sens et un mètre seulement dans l'autre, la longueur sera deux mètres et la largeur un seul ; si l'on considère les trois dimensions d'un corps, la longueur est toujours la plus grande, la largeur est ordinairement la moyenne, et l'épaisseur la plus petite. La plus grande largeur de l'Égypte se prend d'Alexandrie à Damiette, dans un espace d'environ cinquante lieues, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 11, dans POUGENS. Malgré la largeur du chemin et les cris de son escorte, Napoléon avait peine à se faire jour au travers de cet immense cohue [l'armée sortant de Moscou], Ségur, Hist. de Nap. IX, 1.

    Fig. La largeur de ses idées. La seule expérience peut montrer quelle largeur de cœur la simplicité donne, Fénelon, t. VIII, p. 450.

HISTORIQUE

XVIe s. Mes mœurs mesmes, qui ne disconviennent de celles qui courent, à peine de la largeur d'un poulce…, Montaigne, IV, 131.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LARGEUR, s. f. (Géom.) c’est une des trois dimensions des corps, voyez Dimension. Dans une table, par exemple, la largeur est la dimension qui concourt avec la longueur pour former l’aire ou la surface du dessus de la table. Les Géometres appellent assez communément hauteur ce que l’on nomme vulgairement largeur : ainsi, dans l’évaluation de l’aire d’un parallélogramme ou du triangle, quand ils disent multiplier la base par la hauteur, il faut entendre qu’il s’agit de multiplier la longueur par la largeur.

Ordinairement la largeur d’une surface se distingue de la longueur, en ce que la largeur est la plus petite des deux dimensions de la surface, & que la longueur est la plus grande. Ainsi on dit d’une surface qu’elle a, par exemple, vingt toises de long & quatre de large. (E)

Largeur se dit dans l’Ecriture de l’étendue horisontale des caracteres & de celle des pleins & des déliés.

Largeur, (Rubanier.) se dit lorsque les soies, après être passées en lisses & en peigne, sont toutes prêtes à être travaillées ; pour lors l’ouvrier fait environ une douzaine de pas sur ses marches, en se servant de menue ficelle au lieu de trame, seulement pour disposer cette chaîne à prendre sa largeur. On prend encore pour le même effet de vieilles dents de peigne ou même des allumettes, quand elles peuvent suffire pour la largeur nécessaire : cette opération est d’autant plus indispensable, que toutes les soies de chaîne étant attachées ensemble par un seul nœud sur le vergeon de la corde à encorder, on seroit trop long-tems à leur faire prendre la largeur requise si on travailloit réellement avec la trame qui en outre seroit perdue.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « largeur »

(XIIe siècle) Dérivé de large.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Large.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « largeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
largeur larʒœr

Citations contenant le mot « largeur »

  • Un poisson de trou d’eau ne connaît pas la largeur de la rivière. De Proverbe foulfouldé
  • Mange selon la hauteur de ton sac à provisions, marche selon la largeur de ton pas. De Proverbe tibétain
  • Si le boeuf ne connaissait pas la largeur de son derrière, il n’avalerait pas des noyaux d’abricot. De Proverbe créole
  • L'intelligence de la vie... Ce mélange si particulier de respect des convenances et de largeur d'esprit, cette faculté de comprendre avant de savoir. De Jean Dutourd / Mémoires de Mary Watson
  • Afin d’actionner la transformation de la Triggo, l’utilisateur doit simplement appuyer sur un bouton présent sur le volant. La largeur du véhicule passe alors de 148 à 86 centimètres ! Le constructeur propose donc de bénéficier du côté sécurisant d’une automobile tout en optant, si besoin, pour le côté pratique d’une moto. Sciencepost, Voici Triggo, une voiturette électrique capable de modifier sa largeur !
  • Le résumé de l’analyse du marché Contrôleurs de modulation de largeur d’impulsion (PWM) par Reports Insights est une étude approfondie des tendances actuelles conduisant à cette tendance verticale dans diverses régions. La recherche résume les détails importants liés à la part de marché, la taille du marché, les applications, les statistiques et les ventes. En outre, cette étude met l’accent sur une analyse approfondie de la concurrence sur les perspectives du marché, en particulier sur les stratégies de croissance revendiquées par les experts du marché. Instant Interview, Contrôleurs de modulation de largeur d’impulsion (PWM) Marché: aperçu complet de la croissance en 2020-2026, y compris les principaux acteurs clés -Analog Devices (Linear Technology), Texas Instruments, STMicroelectronics, ON Semiconductor, Microchip Technology – Instant Interview

Images d'illustration du mot « largeur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « largeur »

Langue Traduction
Anglais width
Espagnol anchura
Italien larghezza
Allemand breite
Chinois 宽度
Arabe عرض
Portugais largura
Russe ширина
Japonais
Basque zabalera
Corse larghezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « largeur »

Source : synonymes de largeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « largeur »

Partager