La langue française

Mesquinerie

Sommaire

  • Définitions du mot mesquinerie
  • Étymologie de « mesquinerie »
  • Phonétique de « mesquinerie »
  • Citations contenant le mot « mesquinerie »
  • Traductions du mot « mesquinerie »
  • Synonymes de « mesquinerie »
  • Antonymes de « mesquinerie »

Définitions du mot « mesquinerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

MESQUINERIE, subst. fém.

A. − Caractère de la personne qui manifeste de l'étroitesse d'esprit et de vues, des sentiments bas et médiocres; caractère de ses activités. Anton. générosité.Mesquinerie d'un caractère, d'un esprit, d'un procédé. Sortir de la mesquinerie journalière et des préoccupations de la vie pour s'occuper de ce qui plane au-dessus (Alain-Fournier,Corresp.[avec Rivière], 1906, p.69).Edward Williams était gai, généreux, sans aucune mesquinerie (Maurois,Ariel,1923, p.301).V. acrimonie ex. 7:
1. Je ne comprends qu'une chose au monde: la grandeur. J'ai une horreur naturelle de la mesquinerie (...). Il vaut mieux être un grand quelque chose, et même un grand criminel, que d'être un petit vertueux, une petite perfection. Duhamel,Désert Bièvres,1937, p.179.
P. méton., souvent au plur. Action mesquine, comportement mesquin. Synon. petitesse(s).Être incapable d'une mesquinerie; ne pas s'abaisser à certaines mesquineries. Jamais rien ne survint en mon âme qui ne fût embarrassé de mesquineries (Barrès,Homme libre,1889, p.18):
2. Ah! s'écrie encore Marat, (...) malgré les mesquineries, les potins, les petites jalousies, la médiocrité fatale de ceux qui ont toujours été obligés de «compter» parce qu'ils étaient pauvres, comme je me sens «homme de gauche». Vailland,Drôle de jeu,1945, p.169.
B. − Caractère de ce qui manifeste une économie excessive ou un manque de moyens. Synon. avarice, parcimonie; anton. prodigalité.Mesquinerie d'un cadeau, d'une proposition; traiter qqn sans mesquinerie. À son retour, il [V. Hugo] fut frappé de la mesquinerie de la mise en scène [de la Esmeralda] (MmeV. Hugo, Hugo,Paris, Hetzel-Quantin, t.2, 1885 [1863], p.377).Voilà qui console de la paperasse et de la mesquinerie des calculs de prix de revient (Arnoux,Double chance,1958, p.37).
C. − Vieilli. Caractère étriqué, mesquin des choses. Cette lenteur venait de Saccard, qui, mécontent de la mesquinerie de l'installation, prolongeait les travaux par des exigences de luxe (Zola,Argent,1891, p.147).La pauvreté de la vie rurale s'y trahit encore, en dépit de la villégiature moderne, par la mesquinerie chétive des habitations (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. Fr.,1908, p.137).La mesquinerie sordide de ces agglomérations humaines (Van der Meersch,Invas. 14,1935, p.453).
Prononc. et Orth.: [mεskinʀi], [me-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1624 «parcimonie excessive» (Les Ramonneurs, V, 8, éd. A. Gill, p.164); 2. 1770 «manque d'élévation de pensées, de sentiments» (F. Galiani, Dialogues sur le comm. des bleds, p.252: mesquinerie des propos). Dér. de mesquin*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 83.

Wiktionnaire

Nom commun

mesquinerie \mɛs.kin.ʁi\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Caractère de ce qui est mesquin.
    • Avez-vous jamais vu une plus grande mesquinerie ?
    • Il était bien obligé de s’avouer alors la mesquinerie de ses arguments, les méprisables raisons de ses résistances. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • Ensuite, ils déciment les femmes sous des prétextes d'une parfaite mesquinerie, température de la soupe, chaussette mal repassée, protestation domestique. — (Franz Bartelt, Le Jardin du bossu, Gallimard, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MESQUINERIE. n. f.
Caractère de ce qui est mesquin. Avez-vous jamais vu une plus grande mesquinerie? Cet homme est d'une mesquinerie ridicule. Cette pièce a été montée avec mesquinerie. La mesquinerie d'un caractère, d'un esprit.

Littré (1872-1877)

MESQUINERIE (mè-ski-ne-rie) s. f.
  • 1Qualité chétive, en parlant des choses. Son pinceau n'était pas large, et son petit coloris excitait toujours l'idée de mesquinerie et de bassesse, Grimm, Correspond. t. I, p. 74, dans POUGENS. La mesquinerie de notre censure politique n'a eu d'exemple chez aucun peuple et dans aucun temps, La Harpe, Cours de littér. t. VII, Introd. p. 3, dans POUGENS.
  • 2Économie poussée trop loin. Cet homme est d'une mesquinerie ridicule.

    Il se dit aussi des choses faites avec trop d'économie. La mesquinerie de ce spectacle, de cette fête. Cette dernière offre me toucha fort, et me fit oublier la mesquinerie de l'autre, Rousseau, Confess. XI.

HISTORIQUE

XVIe s. Mesquinerie, indigence, Monet, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MESQUINERIE, s. f. (Morale.) dépense & épargne sordide ; en effet, ce vice opposé à la libéralité paroît autant dans un avare, lorsqu’il donne, que lorsqu’il épargne. Theophraste a fait un tableau vivant des mesquins de la Grece ; il faut en transcrire ici quelques passages.

Cette espece d’avarice, dit-il, est dans les hommes une passion de vouloir ménager les plus petites choses, sans aucune fin honnête ; c’est dans cet esprit, que quelques-uns faisant l’effort de donner à manger, lorsqu’ils ne peuvent l’éviter, comptent pendant le repas, le nombre de fois que chacun des conviés demande à boire. Ce sont eux encore dont la portion des prémices des viandes que l’on envoie sur l’autel de Diane, est toujours la plus petite. Ils apprécient les choses au-dessous de ce qu’elles valent, & de quelque bon marché qu’un autre en leur rendant compte, veuille se prévaloir, ils lui soutiennent toujours qu’il a acheté trop cher. Implacables à l’égard d’un valet qui aura laissé tomber un pot de terre, ou cassé par malheur quelque vase d’argile, ils lui déduisent cette perte sur sa nourriture. Ne prenez point l’habitude, disent-ils, à leurs femmes, de prêter votre sel, votre orge, votre farine, ni même du cumin, de la marjolaine, & des gâteaux pour l’autel ; car ces petits détails ne laissent pas de monter à la fin d’une année à une grosse somme. Ces sortes d’avares portent des habits qui leur sont trop courts & trop étroits : ils se déchaussent vers le milieu du jour pour épargner leurs souliers ; ils vont trouver les foulons pour leur recommander de se servir de craye dans la laine qu’ils leur ont donnée à préparer, afin, disent-ils, que leur étoffe se tache moins.

Plaute s’est aussi diverti à peindre dans le personnage d’Euction, un vieillard romain de la derniere mesquinerie. On peut voir les plaisans exemples qu’en alleguent deux cuisiniers, dans la piece intitulée Aulularia, act. ij. scen. 4. où l’un d’eux après quelques traits que l’autre lui en contoit, s’écrie :

Edepol mortalem, parcè parcum, predicas.

Ce parcè pareus est une expression énergique, qui peint à merveille ce que nous nommons un mesquin, mot vraissemblablement tiré de l’italien meschino. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mesquinerie »

Mesquin ; provenç. mesquinera ; lat. mesquinaria ; port. mesquinharia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de mesquin avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mesquinerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mesquinerie mɛskinri

Citations contenant le mot « mesquinerie »

  • C'est pour les gens que nous méprisons que nous nous laissons aller aux faiblesses et que nous commettons des mesquineries. De Charles Dickens / De grandes espérances
  • Aucune douceur ni poésie dans les commentaires. En revanche, de la mesquinerie à revendre ! midilibre.fr, Les vacances héraultaises de Laeticia Hallyday, en famille sur l'étang de Thau - midilibre.fr
  • L'humilité consiste peut-être en cet acquiescement à sa misère, à sa mesquinerie. Une vertu logée au bord du désespoir. De Michèle Mailhot / Le portique
  • Ceux qui sont pauvres, ignorants, mal nés et mal éduqués ne sont pas le troupeau vulgaire. Le vulgaire est tous ceux qui sont satisfaits de la mesquinerie et de l'humanité moyenne. De Shrî Aurobindo
  • Parfait résumé de ces 55 jours : pendant qu’on découvrait nos voisins devenus compagnons de galère, la multiplication de gestes généreux s’est accompagnée d’une explosion de petites mesquineries. On se souviendra de cette période comme celle pendant laquelle des bénévoles cousaient des surblouses, alors que d’autres aboyaient « un mètre ! » à tous les clients qui se tenaient trop près les uns des autres dans les supermarchés. Le Monde.fr, Grande pandémie et petites mesquineries
  • On était même plutôt dans la mesquinerie, à l’image de cette anecdote qui pourrait bien résumer les six années qui vont suivre. Alors que les 69 élus présents (sur les 73... La Voix du Nord, Christian Poiret réélu président de Douaisis agglo, le maire de Douai éjecté

Traductions du mot « mesquinerie »

Langue Traduction
Anglais meanness
Espagnol mezquindad
Italien ristrettezza
Allemand gemeinheit
Chinois 卑鄙
Arabe خسة
Portugais maldade
Russe подлость
Japonais 卑劣
Basque meanness
Corse manchezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « mesquinerie »

Source : synonymes de mesquinerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mesquinerie »

Partager