La langue française

Bégueulerie

Sommaire

  • Définitions du mot bégueulerie
  • Étymologie de « bégueulerie »
  • Phonétique de « bégueulerie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bégueulerie »
  • Citations contenant le mot « bégueulerie »
  • Traductions du mot « bégueulerie »
  • Synonymes de « bégueulerie »
  • Antonymes de « bégueulerie »

Définitions du mot bégueulerie

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉGUEULERIE, subst. fém.

Façon d'être, comportement d'une personne, en particulier d'une femme, bégueule :
1. Luce, effarouchée ou feignant de l'être, ferme la fenêtre précipitamment, mais je pense bien que le soir, à l'heure du coucher, elle affiche moins de bégueulerie. Colette, Claudine à l'école,1900, p. 139.
2. − Asseyons-nous, déclara M. Henriot. Il n'y a pas à faire de manières. Moi, d'abord, je n'y vais pas par quatre chemins. Les bégueuleries, les phrases de mirliflore, j'ai horreur de ça. Allons-y donc carrément. Arland, L'Ordre,1929, p. 70.
PRONONC. : [begœlʀi].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1783 « manières, caractère d'une personne bégueule » (Mercier, Tableau de Paris, VII, 93 dans Gohin, p. 242 : la bégueulerie claustrale); 1825 « pudibonderie » (Brillat-Savarin, Phys. du goût, I, 44 dans Rob. : Une femme spirituelle sans prétention, vertueuse sans begueulerie). Dér. de bégueule* étymol. 2; suff. -erie*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 23.
BBG. − Gohin 1903, p. 242.

Wiktionnaire

Nom commun

bégueulerie \be.ɡœl.ʁi\ féminin

  1. (Familier) Caractère, air, ton d’une personne bégueule.
    • On ne peut supporter sa bégueulerie.
    • C’est un trait de bégueulerie des plus ridicules.
    • Ce n’est pas là, surtout si l’on imagine ce que pouvaient être les chansons de matelots, le témoignage d’une « bégueulerie » indignée. — (François Michel, Études stendhaliennes, 1972)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÉGUEULERIE. n. f.
Caractère, air, ton d'une personne bégueule. On ne peut supporter sa bégueulerie. C'est un trait de bégueulerie des plus ridicules. Il est familier.

Littré (1872-1877)

BÉGUEULERIE (bé-gheu-le-rie) s. f.
  • Les airs, le ton d'une bégueule. Elle est d'une bégueulerie insupportable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bégueulerie »

Bégueule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

bégueule + -erie
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bégueulerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bégueulerie begœlœri

Évolution historique de l’usage du mot « bégueulerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bégueulerie »

  • Bon, vous avez raison de vous indigner, Darmanin à l’intérieur représente bien ce courant moderne de « dérision sexuelle » que nous, les prudes, réprouvons, et que le commun des mortels accusent de bégueulerie moralisatrice. AgoraVox, Darmanin à l'Intérieur : femmes violées, passez votre chemin ! - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « bégueulerie »

Langue Traduction
Anglais prudery
Source : Google Translate API

Synonymes de « bégueulerie »

Source : synonymes de bégueulerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bégueulerie »

Partager