La langue française

Jetée

Définitions du mot « jetée »

Trésor de la Langue Française informatisé

JETÉE, subst. fém.

A. −
1. Rare et littér.
a) Action de jeter quelque chose, de s'en débarrasser. Le balayage, la jetée aux ordures des manuscrits, des lettres de Balzac a été encore plus incroyable (...) que le récit courant qu'on en fait (Goncourt, Journal,1889, p. 966).
b) Action de se jeter, de s'élancer. Synon. bond, élan.Il bondit de cheval et de la même jetée franchit le seuil (La Varende, Nez-de-Cuir,1936, p. 149).
2. FOND. Action de couler de la fonte; p. méton. fonte ainsi coulée. La première jetée.
B. − Spécialement
1. Construction en bois, pierre ou béton qui s'avance dans l'eau, dont la partie supérieure est constituée par une chaussée soutenue à sa base par des pilotis ou un mur de maçonnerie, et qui est destinée à protéger un port contre la violence des lames ou à diriger un courant. Pointe, bout, extrémité de la jetée. La jetée en planches à peine rapprochées s'élève sur pilotis et s'avance dans la mer pendant cinq ou six cents pas (Du Camp, Nil,1854, p. 282):
Le vent soufflait d'une grande haleine régulière qui maintenait, tendus raides vers le sud (...) les pans d'habits des gens aventurés au bout de la jetée où les paquets de mer vaporisaient de l'embrun. L'eau brisée retombait des maçonneries en nappes calmes pour rejoindre la fureur de la Manche... Hamp, Marée,1908, p. 34.
2. ,,Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans la longueur d'un mauvais chemin pour le rendre plus praticable. Ce chemin est devenu très commode depuis qu'on y fait une jetée`` (Ac. 1835-1935).
3. Couloir qui relie l'aérogare au satellite ou au poste de stationnement des avions. (Ds Pt Rob. 1977).
C. − Arg. [Fin xixe-début xxe] ,,Une jetée. Cent francs`` (Esn. 1966).
REM.
Jetée-promenade, subst. fém.[Correspond supra B 1] Jetée sur laquelle on peut se promener. Il quitta son fiacre, se dirigea vers la jetée-promenade (G. Leroux, Parfum,1908, p. 66).Elle [la mer] serait haute à la nuit; cette nuit la jetée-promenade serait plus déserte que le boulevard Victor-Noir (Sartre, Nausée,1938, p. 75).
Prononc. et Orth. : [ʒ(ə)te]. Ac. 1694 et 1718 : jettée; dep. 1740 : jetée. Étymol. et Hist. 1. 1216 « distance que peut parcourir quelque chose que l'on lance » le getee d'un cailleu (Robert de Clari, Constantinople, XXXIII, éd. Ph. Lauer, p. 33, l. 62); 2. 1362 « môle » (Lettre in Fréville, Mém., II, 126 d'apr. Arveiller ds Fr. mod. t. 26, p. 53 : certainex geteez); 3. 1723 « fonte, action de couler » spéc. « nombre de chandelles qu'on peut mouler en une fonte de suif » (Savary). Part. passé fém. substantivé de jeter*.

Wiktionnaire

Nom commun

jetée \ʒə.te\ féminin

  1. Amas de pierres, de cailloux et d’autres matériaux jetés à côté du canal qui forme l’entrée d’un port, fortement maçonnés et ordinairement soutenus de pilotis, pour servir à rompre l’impétuosité des vagues.
    • La rue de la République, à Nouméa, partait d'une jetée de bois sur la mer et gagnait, après le palais blanc du gouverneur, une autre rue, que des maisons, […], flanquaient à droite. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • […], à 1 heure du matin, je pénétrais dans le port de Colon. Entre les deux jetées j’étais ébloui par de nombreuses lumières et j’évitais de justesse un vapeur qui sortait. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Construction de bois ou de pierre que l’on fait dans un cours d’eau pour en redresser le lit.
    • Jetée de fascinage.
    • Jetée de charpente.
    • Jetée de maçonnerie.
  3. Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans la longueur d’un mauvais chemin pour le rendre plus praticable.
    • Ce chemin est devenu très commode depuis qu’on y a fait une jetée.
  4. (Apiculture) Chaque nouvel essaim d'abeilles.

Forme d’adjectif

jetée \ʒə.te\

  1. Féminin singulier de jeté.

Forme de verbe

jetée \ʒə.te\

  1. Participe passé féminin singulier de jeter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JETÉE. n. f.
Amas de pierres, de cailloux et d'autres matériaux jetés à côté du canal qui forme l'entrée d'un port, fortement maçonnés et ordinairement soutenus de pilotis, pour servir à rompre l'impétuosité des vagues. Faire une jetée à l'entrée d'un port. À l'extrémité de la jetée. Il se dit aussi d'une Construction de bois ou de pierre que l'on fait dans un cours d'eau pour en redresser le lit. Il se dit encore des Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans la longueur d'un mauvais chemin pour le rendre plus praticable. Ce chemin est devenu très commode depuis qu'on y a fait une jetée.

Littré (1872-1877)

JETÉE (je-tée) s. f.
  • 1Construction de bois ou de pierre, faite pour redresser le lit d'un cours d'eau, pour protéger l'entrée d'un port. Jetée de fascinage. Jetée de charpente. Jetée de maçonnerie.
  • 2Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans un mauvais chemin pour le rendre plus praticable. On a fait une jetée dans ce chemin.
  • 3 Terme de médecine. Jetée goutteuse, se dit quand la goutte se porte soit sur les articulations, soit sur quelque organe intérieur.
  • 4Chaque nouvel essaim d'abeilles.
  • 5 Terme de chandelier. Jetée des chandelles, le nombre de chandelles qu'on peut mouler d'une seule fonte de suif.

HISTORIQUE

XVIe s. Jetée [action de jeter], Monet, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jetée »

(Siècle à préciser) Dérivé de jeter avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jeté, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jetée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jetée ʒœte

Citations contenant le mot « jetée »

  • On n'a qu'à rassembler sur la tombe d'un homme de génie les pierres qu'on lui a jetées de son vivant, et il aura une pyramide qui dépassera celle de Kéops. De Alexandre Dumas, fils
  • Une année qui finit, c'est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d'adieu. De Firmin van den Bosch / Aphorismes du temps présent
  • La nature s'imite. Une graine jetée en bonne terre produit. Un principe jeté dans un bon esprit produit. De Blaise Pascal / Pensées
  • Un mot qui est dit est une pierre jetée. De Proverbe bulgare
  • Un livre est une bouteille jetée en pleine mer sur laquelle il faut coller cette étiquette : attrape qui peut. De Alfred de Vigny / Journal intime
  • Il y a certes bien des absurdités dans ces innombrables prières jetées tous les soirs dans la boîte aux lettres de l'infini. De Victor Hugo
  • Méchante parole jetée va partout à la volée. De Proverbe français
  • Les mots sont des planches jetées sur un abîme, avec lesquels on traverse l'espace d'une pensée, et qui souffrent le passage et non point la station. De Paul Valéry / Le Figaro.fr
  • La transgression se comporte comme une petite braise jetée dans la savane au gros de la saison sèche : on voit où la flamme prend mais nul ne sait où elle s'arrêtera. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Toute la fin d’après-midi, d’importants moyens de secours ont été déployés, jeudi 2 juillet 2020, près de la jetée à Dieppe. Un adolescent, présentant de multiples plaies sur le corps mais conscient, a été récupéré en mer par les sapeurs-pompiers et évacué vers le centre hospitalier de Dieppe. Mais un autre adolescent est porté disparu. www.paris-normandie.fr, Dieppe. Un adolescent récupéré en mer près de la jetée, un autre porté disparu : les recherches arrêtées
  • La Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) vient d’émettre un avis d’interdiction de circulation des piétons sur la jetée ouest, à Dieppe (Seine-Maritime). , A Dieppe, la jetée ouest est fermée jusqu'au moins le 15 juillet | Les Informations Dieppoises
  • On a oublié son nom, mais pas son histoire. Qui était vraiment cette jeune actrice qui s'est jetée du haut du « H » du célèbre « Hollywood sign » une nuit de l'été 1932 ? Retour sur une fragile et sombre légende. , La véritable histoire de l’actrice qui s’est jetée du haut du panneau « Hollywood » - Elle

Images d'illustration du mot « jetée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jetée »

Langue Traduction
Anglais pier
Espagnol muelle
Italien molo
Allemand seebrücke
Chinois 码头
Arabe رصيف بحري
Portugais cais
Russe пирс
Japonais 橋脚
Basque muelle
Corse molo
Source : Google Translate API

Synonymes de « jetée »

Source : synonymes de jetée sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jetée »

Jetée

Retour au sommaire ➦

Partager