Intimider : définition de intimider


Intimider : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INTIMIDER, verbe trans.

A. − Impressionner fortement (quelqu'un).
1. (Le) remplir de crainte, de peur.
a) [En usant de manifestations agressives, de la force physique, matérielle] Intimider l'adversaire, l'ennemi, les malfaiteurs. [Le capitaine] essaya, pour intimider les sauvages, de tirer un coup de fusil en l'air (Voy. La Pérouse,t. 3, 1797, p. 211).Quand je voulus, malgré l'obscurité profonde, faire quelques pas à l'air (...) des chiens hurlant m'intimidèrent (Barrès, Homme libre,1889, p. 125).Rien ne l'intimide [le rapace], ni cris ni pierres. Chassé, il s'éloigne d'un vol mou, se pose un peu plus loin, et revient (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 185):
1. ... il s'en sert comme d'une sorte de boutoir quand, rentrant la tête entre les pattes de devant, à la manière des hérissons, et faisant le gros dos, il s'avance, ainsi que je l'ai vu faire, pour intimider un ennemi peu redoutable (c'était un petit chien) ou pour foncer sur un obstacle. Gide, Feuillets,1949, p. 1114.
P. anal. [Le suj. désigne une chose] Cette vieille maison, perdue dans la campagne, intimidait l'enfant, même en plein jour. Il oubliait ses craintes, quand le grand-père était là (Rolland, J.-Chr., Aube, 1904, p. 49).Ce gouffre, le silence, scandé par le tic tac de l'horloge, m'intimidaient. Les livres me rassuraient (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 52).
b) [En usant de coercitions, de contraintes, de pressions morales] Intimider la volonté de qqn. Octave souhaitait la conduire vivante à Rome, et triompher en elle de tout l'Orient; il l'intimida par la menace barbare de faire tuer ses enfans, si elle mourait (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 326).En première instance, M. Morandi fut condamné; le gouvernement avait intimidé les juges (About, Grèce,1854, p. 86).Il essayait de m'intimider par la perspective de scandaleuses calomnies (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 217):
2. ... le plus ivre des deux Kurdes se déclara résolu à tuer tout personnage assez imprudent pour lui disputer la main de la protégée du moulla. Mais le canonnier ne se laissa pas intimider et allongea au provocateur un coup de poing en plein visage... Gobineau, Nouv. asiat.,1876, p. 140.
2. (Lui) imposer respect, considération ou révérence, en usant, volontairement ou non, de divers prestiges attachés à la naissance, à la fortune, au pouvoir, à l'apparence ou à l'ascendant personnel. Intimider qqn par l'élévation de son esprit; être intimidé par un roi. L'action du prince, son accent, ses regards, intimident tous les soldats (Cottin, Mathilde, t. 1, 1805, p. 349).Il a cette assurance spirituelle, railleuse et tranquille, que rien n'intimide, qui intimide facilement, et qui garantit partout (...) une apparence de supériorité (Feuillet, Rom. j. homme pauvre,1858, p. 214).Il n'avait dû qu'à son uniforme, à son bicorne, à son écharpe qui intimidaient les malotrus, de ne pas coucher au violon (Arnoux, Roi,1956, p. 353):
3. Sa ferme contenance intimida les Turcs qui levèrent le siège (...). Le moribond, vainqueur sans avoir combattu, tant son nom imposait aux ennemis, vient d'apprendre leur fuite précipitée. Grousset, Croisades,1939, p. 139.
3. User d'intimidation (v. ce mot A 2). Partout, il ne s'agit que d'intimider avant de frapper, soit pour éviter de frapper, soit afin de ne frapper qu'efficacement, à coup sûr, comme l'état d'Orange et le Transvaal l'ont suffisamment éprouvé (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 105).
B. − [Avec un sens atténué] Troubler quelqu'un, le remplir de gêne, de confusion. Être intimidé par la présence de qqn. Son air triste et sévère m'intimida, je me troublai, je rougis (Genlis, Chev. Cygne, t. 3, 1795, p. 256).Quand il s'est trouvé devant Bergson, il a été terriblement intimidé. Il en était pâle. Je voyais trembler tous les poils de sa moustache (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 71).Le plus souvent, un regard appuyé intimide et inhibe (...). Le timide, sous son effet, perd toute contenance motrice et psychique (Mounier, Traité caract.,1946, p. 495):
4. Je fais tout pour établir un plain-pied absolu dans chacune de mes intimités, et je ne l'obtiens jamais tout à fait parce que − et là aussi pour moi il y a un mystère insondable − j'intimide, et nul n'est avec moi tout à fait dans son naturel. Du Bos, Journal,1927, p. 267.
Être intimidé avec qqn, devant qqn, sous le regard de qqn; être intimidé de + inf. André, pris au dépourvu, intimidé de parler en public (Martin du G., Devenir,1909, p. 71).
Emploi pronom. Se troubler. Malheur au jeune enfant seul, sans ami, sans guide, Qui près de la beauté rougit et s'intimide (Chénier, Épitres,1794, p. 179).Et je la congédie avec un sourire si bienveillant qu'elle s'intimide (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 300).
REM.
Intimidabilité, subst. fém.Aptitude à être intimidé. Le résultat L élevé indique en somme l'intimidabilité du sujet et l'on peut donc espérer que la sanction qui l'a frappé constituera un frein à ses tendances (Delay, Psychol. méd.,1953, p. 127).
Prononc. et Orth. : [ε ̃timide], (il) intimide [-mid]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1515 jur. « faire peur à, menacer gravement » (Recueil général des anciennes lois fr., éd. Isambert, t. 12, p. 29); b) 1546 « effrayer » (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, XXVII, 24); c) 1580 intimidant « qui fait peur » (La Porte, Epithètes, ds Gdf. Compl.); 2. 1662 « faire perdre son assurance à » (La Rochefoucauld, Œuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t. 2, p. 6). Dér. de timide*; préf. in-2*; dés. -er.
DÉR. 1.
Intimidable, adj.Que l'on peut intimider, qui est facilement intimidé. Je mets en principe que les enfants (...) sont très facilement intimidables (Frapié, Maternelle,1904, p. 41).[ε ̃timidabl̥]. 1reattest. 1845 (Besch. Suppl.); de intimider, suff. -able*.
2.
Intimidateur, -trice, subst. masc. et adj.a) Subst. masc., pol. ,,Partisan d'un système d'intimidation`` (Ac. Compl. 1842). b) Adj. Qui intimide, qui est propre à intimider. Propos intimidateurs, mesures, manœuvres intimidatrices (Lar. Lang. fr.). [ε ̃timidatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. 1resattest. a) subst. av. 1836 « celui qui intimide » (Carrel, Œuvres, t. 4, p. 417 ds Littré), b) adj. av. 1836 système intimidateur (Id. ibid., p. 350, ibid.); dér. sav. de intimider, suff. -(at)eur2*.

Intimider : définition du Wiktionnaire

Verbe

intimider \ɛ̃.ti.mi.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Troubler quelqu’un en lui causant de la crainte, de l’appréhension.
    • Il croyait que les lois étaient faites pour secourir les citoyens autant que pour les intimider. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, VI. Le ministre, 1748)
    • Enfin, à l'image des oiseaux des îles Falkland, décrits par Darwin en 1835, les limules manquent de timidité. En effet, ils ne craignent pas l'homme et ne sont aucunement intimidés par sa présence. Se pencher sur un limule est aussi une expérience un peu troublante... Souvent, l'invertébré se positionne pour mieux percevoir l'étranger. Dès lors, on ne sait plus très bien qui étudie qui. — (Martin Daigneault, Limules: une histoire naturelle, Institut océanographique, 2005, p. 51)
    • Il l’intimida en lui disant un seul mot.
    • Il n’y a qu’à l’intimider pour venir à bout de lui.
    • C’est un esprit qu’on intimide facilement par des menaces.
    • C’est un homme qui ne se laisse point intimider.
    • Son aspect m’intimide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Intimider : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTIMIDER. v. tr.
Troubler quelqu'un en lui causant de la crainte, de l'appréhension. Il l'intimida en lui disant un seul mot. Il n'y a qu'à l'intimider pour venir à bout de lui. C'est un esprit qu'on intimide facilement par des menaces. C'est un homme qui ne se laisse point intimider. Son aspect m'intimide. Il commence à s'intimider.

Intimider : définition du Littré (1872-1877)

INTIMIDER (in-ti-mi-dé) v. a.
  • 1Donner de la timidité, de la crainte à quelqu'un. Ce mot déjà vous intimide ! Corneille, Héracl. II, 3. L'Écriture a pourvu de passages pour consoler toutes les conditions, et pour intimider toutes les conditions, Pascal, Pens. XXV, 88, éd. HAVET. Tout ce qui parle au souverain, tout ce qui l'approche, les gagne ou les intimide [certains juges], Bossuet, le Tellier. Les Romains vantent leur Clélie et ses compagnes, dont la hardiesse à traverser le fleuve étonna et intimida le camp de Porsenna, Bossuet, Polit. IX, IV, 5. Il [Xychus] commença d'abord par nier tout, mais faiblement, et de manière qu'on vit bien que, pour peu qu'on l'intimidât, il découvrirait tout ce qu'on voulait savoir, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 578, dans POUGENS. Tu me parles toujours comme un juge implacable Qui sur son tribunal intimide un coupable, Voltaire, Fanat I, 4. Le président le Maître prit la place de Brisson, sans être intimidé par la catastrophe de son prédécesseur, Voltaire, Hist. parl. ch. XXXII. Lord Nelvil avait une dignité dans les manières qui intimidait Corinne, Staël, Corinne, III, 3.
  • 2S'intimider, v. réfl. Prendre peur. Par les peines d'un autre aucun ne s'intimide, Corneille, Cinna, IV, 4. À l'aspect du péril si ma foi s'intimide, …Conserve l'héritier de tes saintes promesses, Et ne punis que moi de toutes mes faiblesses, Racine, Ath. I, 2. À la fin de la journée, Sextius s'asseyait sur la sellette… il s'interrogeait et se répondait… le vice s'intimidera, quand il saura que, tous les soirs, il sera mis à la question, Diderot, Claude et Nér. II, 49.

HISTORIQUE

XVIe s. Caesar alloit ruinant la chose publique, et intimidant le senat, Amyot, Cat. d'Utiq. 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Intimider : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INTIMIDER, v. act. (Gram.) c’est émouvoir la crainte dans l’ame de quelqu’un. On intimide par l’image d’un danger réel ou d’un danger simulé ; par des menaces sérieuses ou feintes. On intimide aisément des ames foibles. Il n’est guere moins facile de jetter la frayeur dans ceux qui ont l’imagination vive. Ils voyent tout ce qu’on leur veut montrer & quelquefois au-delà. S’ils sont doués d’un grand jugement, l’impression passe, leur ame se rassure, & ils n’en sont que plus fermes. En effet, quelle secousse plus violente peut-on leur donner que celle qu’ils ont reçue ! quels spectres à leur présenter plus effrayans que ceux qu’ils se sont faits !

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « intimider »

Étymologie de intimider - Littré

Lat. in, dans, et timidus, timide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de intimider - Wiktionnaire

De in- et timide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « intimider »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intimider ɛ̃timide play_arrow

Conjugaison du verbe « intimider »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe intimider

Citations contenant le mot « intimider »

  • Alors, ça fait environ 10 jours que j’ai adopté un bichon d’environ 2 mois, sachant qu’à la maison j’ai quatre caniches, dont 2 femelles. La première fois qu’ils l’ont vu, ils ne l’approchaient pas et semblaient avoir peur de lui car comparé aux autres, le nouveau est tout noir, mais après ses quelques jours, la situation s’est arrangée et maintenant tout le monde l’accepte mais il n'avait jamais été réellement présenté à une des femelles...  Elle a perdu ses bébés dernièrement et souvent elle est agressive avec la deuxième femelle qui est plus jeune qu’elle.... Pourtant avec nous, elle est vraiment adorable et gentille mais elle a toujours eu un problème avec les autres ( sauf ses enfants ) et vu qu’elle est assez imposante, j’ai peur qu’elle l’attaque... Quand elle le voit, elle s’approche de lui comme-ci elle voulait l’intimider, elle tourne autour de lui, elle le renifle et des fois elle le lèche aussi mais elle n’a jamais grogné sur lui, ni même attaqué... Donc je ne sais vraiment pas quoi penser mais je reste quand même méfiante, car elle a souvent été agressive avec d’autres chiens... Voilà, Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer son comportement avec lui ? J’ai lu que c’était peut-être de l’affection le fait qu’elle le lèche vu qu’elle a perdu ses chiots récemment mais je la sens un peu bizarre avec lui. Woopets, Ma chienne agit bizarrement avec notre nouveau chiot
  • Communiqué : Des avocats du FNDC sont actuellement menacés par le régime dictatorial de M. Alpha Condé. Le FNDC détient des informations très préoccupantes sur la préparation d’une conspiration par le régime dont l’objectif est d’intimider certains avocats du FNDC. Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde, Intimidation des avocats du FNDC : le FNDC alerte ! - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde
  • Le 10 juin dernier, la Cour du Québec a acquitté Raphaël Lévesque, le fondateur et le chef d’Atalante, un groupe anti-immigration d’extrême-droite basé dans la Ville de Québec qui avait mené une opération choc pour intimider un journaliste enquêtant sur lui. , Un tribunal du Québec acquitte un fasciste ayant cherché à intimider un journaliste - World Socialist Web Site
  • « Qui peut nous intimider ? », lance alors Emmanuel Ramazani Shadary. Actualite.cd, Caricature:  Qui peut nous intimider ? | Actualite.cd
  • Eric Vaillant, le Procureur de la République de Grenoble s'est rendu à la maison d'arrêt de Varces cette nuit de lundi à mardi, après les tirs en rafale sur des véhicules de la direction de l'établissement pénitentiaire. "Si les voyous croient nous intimider, ils se trompent", déclare-t-il France Bleu, Tirs devant la prison de Varces : "Nous ne nous laisserons pas intimider" dit le procureur de Grenoble
  • Peignez généreusement et sans hésitations pour garder la fraîcheur de la première impression. Ne vous laissez pas intimider par la nature, au risque d’être déçu du résultat. De Camille Pissarro
  • Intimer un ordre c'est intimider un regard. De Napoléon Bonaparte
  • Convaincre, c'est intimider. De Jean-Marie Poupart / Beaux-draps

Traductions du mot « intimider »

Langue Traduction
Corse intimidà
Basque beldurtzea
Japonais 威圧する
Russe запугивание
Portugais intimidar
Arabe تخويف
Chinois 威逼
Allemand einschüchtern
Italien intimidire
Espagnol intimidar
Anglais intimidate
Source : Google Translate API

Synonymes de « intimider »

Source : synonymes de intimider sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « intimider »


Mots similaires