La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « injuste »

Injuste

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin injuste injustes

Définitions de « injuste »

Trésor de la Langue Française informatisé

INJUSTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui juge, qui agit d'une manière qui n'est pas conforme à la justice. Vous avez été injuste dans bien des appréciations (Balzac, Corresp.,1832, p. 131).L'amour vous avait faite heureuse et grande, la haine vous fait injuste et malheureuse (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 403).Même si cet Être est terrible, Racine préfère sa présence au néant. Il a confiance dans son charme; il préfère un Dieu injuste, un Dieu capable de l'aimer mieux que les autres (Mauriac, Vie Racine,1928, p. 230):
1. Les Juifs sont les plus doux des hommes. (...) ce sens de la justice et de la raison qu'ils opposent comme leur unique défense à une société hostile, brutale et injuste, c'est peut-être le meilleur du message qu'ils nous délivrent et la vraie marque de leur grandeur. Gide, Journal,1948, p. 321.
SYNT. Homme injuste; juge, pontife injuste; foule, monde, société injuste; se montrer, être injuste avec, envers, pour, à l'égard de qqn.
Emploi subst. Abaissement, prospérité des injustes. Il avait rejeté avec une espèce de fureur tout ce à quoi il avait cru (...). Il avait trop vu la réalité de l'existence, les forts opprimant les faibles, les injustes triomphants (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 370).V. affronter ex. 7 :
2. ... quand, sur la terre enfin soumise et purgée d'adversaires, la dernière iniquité aura été noyée dans le sang des justes et des injustes, alors l'État, parvenu à la limite de toutes les puissances, idole monstrueuse couvrant le monde entier, se résorbera sagement dans la cité silencieuse de la justice. Camus, Homme rév.,1951, p. 287.
P. ext. Destinée, sort, vie injuste (à l'égard de qqn). Dans notre laborieux avenir il lisait sa propre déchéance; il récriminait contre l'injuste destin qui le condamnait à avoir pour filles des déclassées (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 176).
B. − [En parlant d'une chose]
1. [Sur le plan moral] Qui n'est pas conforme à la justice. Synon. inique.Si un abîme séparait leur iniquité de la mienne, il n'en est pas moins vrai qu'eux aussi subissaient un châtiment injuste et disproportionné (Sand, Lélia,1839, p. 372).Chez nous, on ne constate pas de préférence injuste, pas de traitement différent selon que les enfants paraissent être de famille plus ou moins aisée (Frapié, Maternelle,1904, p. 164).La révolte naît du spectacle de la déraison, devant une condition injuste et incompréhensible (Camus, Homme rév.,1951p. 21):
3. ... supposez que la loi qu'établit la société soit injuste, la violation de cette loi cesse d'être injuste, et alors la punition d'un acte non injuste qui a transgressé une injuste loi est elle-même une injustice. Cousin, Hist. philos. xviiies., t. 2, 1829, p. 281.
SYNT. Injuste condamnation, répartition; rigueur, traitement injuste; action, cause, guerre, souffrance injuste; arrêt, emprisonnement, jugement, procès, verdict injuste; sentence, procédure injuste.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il redoutait d'avoir perdu le discernement de l'injuste et du juste, et n'en revenait pas d'hésiter sur la valeur de ses actes (Mauriac, Baiser Lépreux,1922, p. 202).V. allemanderie2ex. 1, bien3ex. 14 :
4. Vous voulez vous venger, et moi aussi. Pour cela, j'ai besoin de disposer de votre vie à ma fantaisie (...). J'ai besoin qu'il n'y ait plus pour vous ni faux ni vrai, ni bien ni mal, ni juste ni injuste, rien que ma vengeance et ma volonté. Hugo, M. Tudor,1833, journée 2, 3, p. 90.
2. [Sur le plan intellectuel] Qui n'est pas fondé. Synon. injustifié.Il avait pris, depuis quelques mois, la mauvaise habitude de ne laisser passer aucune attaque injuste, sans y répondre (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 491).Rien n'est plus injuste que les objections qu'on nous fait (Sartre, Existent.,1946, p. 94):
5. ... si, après ces jeux, on venait à conclure que le vers libre n'est une nouveauté qu'en typographie, la conclusion serait injuste. Le vrai vers libre est conçu comme tel, c'est-à-dire comme fragment musical dessiné sur le modèle de son idée émotive, et non plus déterminé par la loi fixe du nombre. Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 229.
SYNT. Injuste courroux, préjugé, soupçon; injuste affirmation, défiance, demande, hostilité, jalousie, méfiance, plainte, prétention, prévention; dédain, doute, reproche injuste; accusation, colère, critique injuste.
Loc. verb. Il est, il semble injuste de + inf.; il est, c'est injuste que + subj. Il me semblait injuste de s'en prendre à moi d'une chose où je n'étais pour rien (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 275).Quant au dédommagement que vous me proposez, il serait absolument injuste et indélicat de ma part de l'accepter (Villiers de L'I.-A., Corresp.,1878, p. 245).Je pourrai composer ainsi mon épitaphe : « Passant, ne me plains pas. J'ai pris et j'ai donné, dans une mesure convenable. Et c'eût été injuste que seul je fusse immortel » (Montherl., Olymp.,1924, p. 324).
Prononc. et Orth. : [ε ̃ ʒyst]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1293 « contraire à la justice » (Franch. accord. à la v. de Lons-le-Saulnier, p. 219, Tuetey ds Gdf. Compl.); 2. av. 1382 « qui n'agit pas avec équité » (Oresme ds Meunier, p. 164); 3. 1677 « mal fondé, injustifié » (Racine, Phèdre, IV, 6). Empr. au lat.injustus « contraire à la justice; qui n'agit pas selon la justice ». Fréq. abs. littér. : 1 817. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 328, b) 1 905; xxes. : a) 2 049, b) 2 633.

Wiktionnaire

Nom commun - français

injuste \ɛ̃.ʒyst\ masculin

  1. (Au singulier) Ce qui est empreint d'injustice.
    • Cette inégalité n’admet ni juste ni injuste dans son principe ; elle résulte de la combinaison des loix de la nature. — (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • Si, à la place de cette sévérité puissante, calme, modérée qui doit les caractériser, elles mettent la colère et la vengeance ; […], alors elles altèrent dans le cœur des citoyens les idées du juste et de l'injuste, elles font germer au sein de la société des préjugés féroces qui en produisent d'autres à leur tour. — (Robespierre, Discours sur la peine de mort, le 30 mai 1791 au sein de l’Assemblée constituante.)
    • Nous sommes arrivés, de critique en critique, à cette triste conclusion : que le juste et l’injuste, dont nous pensions jadis avoir le discernement, sont termes de convention, vagues, indéter­minables. — (Joseph Proudhon, De la Justice dans la Révolution et dans l’Église, tome I, p.70)

Adjectif - français

injuste \ɛ̃.ʒyst\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’a pas de justice, qui agit contre les règles de la justice.
    • Un maître injuste.
    • Il fut injuste à mon égard, envers moi.
    • Sa douleur le rend injuste.
  2. Qui est contraire à la justice, à l’équité ; qui est déraisonnable, mal fondé.
    • C'est dire que nos banques devraient cesser de vivre sous l’empire d'un monopole aussi absolu qu’injuste et funeste. — (Michel Gustave Partounau du Puynode, De la monnaie, du crédit et de l'impôt, page V, 1853)
    • Mais j'ai accompli pour de justes causes des actes injustes, et de cela je me repens. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
    • Un système aussi injuste ne peut se maintenir qu’en tenant la population dans l’ignorance et la vulnérabilité. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INJUSTE. adj. des deux genres
. Qui n'a point de justice, qui agit contre les règles de la justice. Un maître injuste. Il fut injuste à mon égard, envers moi. Sa douleur le rend injuste. Il signifie également Qui est contraire à la justice, à l'équité; ou Qui est déraisonnable, mal fondé. Une sentence injuste. Un châtiment injuste. Des moyens injustes. Des propositions injustes. Des prétentions injustes. Il est injuste de vouloir que... Un injuste mépris. D'injustes soupçons. Substantivement, La distinction du juste et de l'injuste.

Littré (1872-1877)

INJUSTE (in-ju-st') adj.
  • 1Qui n'est point juste, en parlant des personnes. Quand on craint d'être injuste, on a toujours à craindre, Corneille, Pomp. I, 1. Et, demeurant incapable d'être touché des intérêts d'autrui, il est non-seulement rebelle à Dieu, mais encore insociable, intraitable, injuste, déraisonnable envers les autres…, Bossuet, Concupisc. X. A-t-il plié sous la grandeur, lorsqu'elle s'est trouvée injuste ? Fléchier, Duc de Mont. Un injuste guerrier, terreur de l'univers, Boileau, Sat. X. Que, malgré les complots d'une injuste famille…, Racine, Phèdre, V, 7.

    Qui n'est pas juste, en parlant des choses. Que d'une injuste offense il aura, quoi qu'il tarde, Le juste châtiment, Malherbe, II, 12. Il a toujours rejeté ce qui était faible et injuste, étant captif, Bossuet, Reine d'Anglet.

  • 2Déraisonnable et mal fondé. Des prétentions injustes. Cette pensée n'est ni injuste ni ridicule, quand on ne sait point ce qui vient d'arriver, Sévigné, 608. De votre injuste haine il n'a point hérité, Racine, Phèdre, V. 3.

    Il se dit des personnes, dans un sens analogue. Hé quoi ! toujours injuste en vos tristes discours, Racine, Andr. II, 2. …D'où vient que d'un soin si cruel L'injuste Agamemnon m'écarte de l'autel ? Racine, Iph. III, 2. Non, non, mon intérêt ne me rend pas injuste, Racine, Brit. I, 1.

  • 3 S. m. et f. Un injuste, une injuste, celui, celle qui est injuste. Même aux yeux de l'injuste un injuste est horrible, Boileau, Sat. X.

    S. m. Ce qui est injuste. La distinction du juste et de l'injuste.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand je considere la grandeur incomparable de cette ame [César], j'excuse la victoire de ne s'estre peu despestrer de luy, voire en cette très injuste et très inique cause, Montaigne, III, 162.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INJUSTE. Ajoutez :
4Injuste à, injuste à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose. Non, je ne serai pas, illustre Pellisson, Ingrat à tes bienfaits, injuste à ton beau nom, Corneille, Lexique, éd. Marty-Laveaux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « injuste »

(Siècle à préciser) Du latin injustus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. injust ; espagn. injusto ; ital. ingiusto ; du lat. injustus, de in… 1, et justus, juste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « injuste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
injuste ɛ̃ʒyst

Fréquence d'apparition du mot « injuste » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « injuste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « injuste »

  • Rien n'est blessant comme un reproche injuste.
    Sophocle — Oedipe Roi
  • Les obus et les décorations tombent au hasard sur le juste et l’injuste.
    André Maurois — Les discours du docteur O'Grady
  • On est souvent injuste par omission.
    Marc-Aurèle
  • Tout ce qui est naturel est injuste.
    Henry Millon de Montherlant — Carnets, Gallimard
  • Il faut être profondément injuste. - Sinon ne vous en mêlez pas. Soyez juste.
    Paul Valéry — Rhumbs, Gallimard
  • L'homme injuste est celui qui fait des contresens.
    Victor Hugo — Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 8
  • Les professionnels de la nuit trouvent cela injuste. Eux, ne peuvent toujours pas rouvrir. Ecoutez Dj Sylvester, gérant d’une boite de nuit au Lamentin :
    RCI — Les gérants de discothèques dénoncent une restriction injuste | RCI
  • Tout ce qui est injuste nous blesse, lorsqu'il ne nous profite pas directement.
    Vauvenargues
  • On ne saurait être déçu sans être injuste.
    Georges Bernanos — La France contre les robots
  • On est souvent injuste en s'abstenant d'agir et non seulement en agissant.
    Marc-Aurèle — Pensées pour moi-même...
Voir toutes les citations du mot « injuste » →

Traductions du mot « injuste »

Langue Traduction
Anglais unfair
Espagnol injusto
Italien sleale
Allemand unfair
Chinois 不公平
Arabe غير منصف
Portugais injusto
Russe недобросовестный
Japonais 不公平
Basque bidegabeko
Corse inghjustizia
Source : Google Translate API

Synonymes de « injuste »

Source : synonymes de injuste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « injuste »

Combien de points fait le mot injuste au Scrabble ?

Nombre de points du mot injuste au scrabble : 14 points

Injuste

Retour au sommaire ➦