La langue française

Miteux, miteuse

Sommaire

  • Définitions du mot miteux, miteuse
  • Étymologie de « miteux »
  • Phonétique de « miteux »
  • Citations contenant le mot « miteux »
  • Images d'illustration du mot « miteux »
  • Traductions du mot « miteux »
  • Synonymes de « miteux »
  • Antonymes de « miteux »

Définitions du mot miteux, miteuse

Trésor de la Langue Française informatisé

MITEUX, -EUSE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Rare. [En parlant des yeux] Chassieux. L'ennui d'une besogne inutile et presque ridicule somnolait dans ces yeux battus, rougis, caves, cernés, miteux (Verlaine, Œuvres compl.,t.4, L. Leclercq, 1886, p.127).Quelques minutes plus tard, le Café de Flore, autre écluse du carrefour, l'œil déjà miteux, se recroqueville à son tour (Fargue,Piéton Paris,1939, p.159).
B. − Familier
1. [En parlant d'un vêtement et p. méton. d'une pers.] D'apparence piteuse, en piteux état. Synon. loqueteux, pouilleux (fam.).Un dernier groupe sort du souterrain, composé d'hommes étrangement semblables, un peu miteux, un peu chauves, avec de longues manchettes en loques (Giraudoux,Folle,1944, II, p.183).Un bonhomme assez miteux (...) et qui portait une vieille serviette de moleskine sous le bras (Vialar,Faux-fuyants,1953, p.78).Dorothy avait disparu; elle revint, poudrée à blanc, vêtue d'une longue robe miteuse et fleurie (Beauvoir,Mandarins,1954, p.522).
2. Qui a peu de valeur, qui est dépourvu de ressources, de moyens.
a) [En parlant d'une pers.] Synon. gueux, indigent, minable, pauvre.Boire du coco tiède au gobelet d'étain De ce marchand miteux (Cros,Coffret santal,1873, p.120).Edmond avait un certain mépris de ce pion miteux, comme en général de tous les velléitaires, et de tous les êtres sans muscles, sans force (Aragon,Beaux quart.,1936, p.327).
b) Synon. misérable, pauvre.
[En parlant d'un inanimé concr.] Une espèce de maison poussiéreuse, miteuse, calamiteuse, avec très peu de fenêtres sous beaucoup de toit (Mille,Barnavaux,1908, p.47).Je vois les murs gris avec les ifs miteux, les ifs, ces arbres de soleil et d'ombre, si beaux dans les paysages du Midi (Benoit,Atlant.,1919, p.312).V. cinéma ex. 7.
[En parlant d'un inanimé abstr.] Quelle théorie de cerveau mal famé, quel miteux et étroit système! (Huysmans,Là-bas,t.1, 1891, p.6).Il admirait en moi l'oeuvre admirable de la terre pour se persuader que tout est bon, même notre fin miteuse (Sartre,Mots,1964, p.20).
II. − Substantif
A. − Pop. Personne pitoyable, pauvre hère. Synon. gueux.Vous v'là, eh! Salauds! Tas de cochons (...). Quel sale monde! R'garde-moi ces gueules de miteux! (Courteline,Ronds-de-cuir,1893, 6etabl., III, p.259).Le bled était tout couvert de ces mal foutus, de ces miteux qui couraient en braillant (Vercel,Cap. Conan.,1934, p.243).
B. − Arg. et péj. Enfant. Synon. morveux, pisseux.Petit miteux. Merde! Merde! Merde! Barrez-vous tous!... Chassieux! Morveux! Miteux! (...) qu'elle les engueulait... ça les faisait marrer davantage (Céline,Mort à crédit,1936, p.623).
Arg. milit. Synon. de garde-mites (s.v. garde-).
REM.
Miteusement, adv.D'une manière miteuse. a) [Correspond à supra B 1] Synon. minablement, misérablement.Un jour de février à l'heure où la neige tombe, grelottant parce que miteusement vêtu, il se présenta donc à la porte (Queneau,Loin Rueil,1944, p.144).b) [Correspond à supra B 2] Rare. Le toucher avertit pauvrement, partiellement, miteusement, de la forme. Il ne connaît rien de la couleur (L. Daudet,Bacchantes,1931, p.160).Je publie les élucubrations (...) de pisse-copie tous miteusement pareils et qui, tous, se jugent uniques (Arnoux,Roi,1956, p.228).
Prononc. et Orth.: [mitø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1808 «chassieux» (Hautel); 2. a) 1873 «d'apparence misérable» (Cros, loc. cit.); b) 1893 «individu pitoyable» (Courteline, loc. cit.). Dér. de mite*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 73.

Wiktionnaire

Adjectif

miteux \mi.tø\

  1. Qui a l’apparence misérable.
    • — Tâche à présent, si qu'tu écris des articles sur ici, d'pas oublier d'marquer dans ton canard qu'un bal au jour d'aujourd'hui n'est plus miteux comme autrefois. Y a d'la lumière. C'est propre. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il admirait en moi l’œuvre admirable de la terre pour se persuader que tout est bon, même notre fin miteuse. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 27.)
    • Il a une cravate noire, aussi miteuse que le reste de ses vêtements. Le genre de gars qui, malgré sa misère, tient encore à conserver une image de classe. — (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, p. 016.)

Nom commun

miteux \mi.tø\ masculin (pour une femme on dit : miteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Populaire) Personne d'apparence misérable.
    • Autant d'miteux qu'est là, autant de voleurs. Croyez-moi. On f'rait la fouille, on trouv'rait des boîtes de sardines, des bretelles, des bouts d'fromage, des couteaux, des lacets. Y a pas plus bas dans la corporation. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • « J’ai entendu l’élève Pégomas qui disait avec force : « Les demi-pensionnaires, c’est des pedzouilles ; et les boursiers, c’est des miteux : la preuve, c’est qu’on les fait manger au lycée, parce que chez eux, ils n’ont rien à bouffer. » — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 353)
    • Au bout d'un quart d’heure vingt minutes, il n'y avait plus que le petit vieux sur l’estrade, deux trois miteux et Gribovitch dans le fond. Il patouillait son chapelet comme les autres. — (Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 86 : De l'autre côté de rien, Vauvenargues, 2014, chap.9)

Forme d’adjectif

miteuse \mi.tøz\

  1. Féminin singulier de miteux.

Nom commun

miteuse \mi.tøz\ féminin

  1. Féminin singulier de miteux.
  2. (Argot) (Armement) Mitrailleuse[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MITEUX, EUSE. adj.
Qui a l'apparence misérable. Avoir l'air miteux. Un vêtement miteux.

Étymologie de « miteux »

 Dérivé de mite avec le suffixe -eux
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « miteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
miteux mitø

Citations contenant le mot « miteux »

  • Dans son tube, écrit en 1985 avec la complicité de Richard Seff, le chanteur toulousain raconte la galère d’une jeune femme qui cherche dans un bar miteux l’homme qui l’aidera à émigrer. Un texte en adéquation avec l’époque. L'Humanité, On connaît la chanson, pas les paroles (6/14). Jean-Pierre Mader :  Macumba, story-board de la misère | L'Humanité
  • Selon une légende locale, le propriétaire de cette maison vivait dans un petit endroit miteux juste en face de ce manoir ressemblant à un palais, afin de pouvoir toujours l'observer et en apprécier la beauté. Bien qu'il puisse s'agir d'une version exagérément romancée de l'histoire, Nikolaï Sevastianov, un fonctionnaire de l'Empire russe, aimait effectivement tellement cette demeure qu'il a entrepris un réaménagement extravagant de l'extérieur de l’édifice pour lui offrir son aspect actuel. , Les dix plus beaux bâtiments et sites d'Ekaterinbourg - Russia Beyond FR
  • Le récit débute par la fin et se déroule selon une chronologie inversée sous la forme de flashs de plusieurs minutes qui se succèdent telles des saynètes toutes aussi énigmatiques les unes que les autres. Le film nous présente un personnage qui, à la suite d’un choc émotionnel, le viol et la mort de sa femme, voit sa mémoire se détériorer et souffre alors d’une amnésie antérograde. Autrement dit, tout ce qu’il aura vécu pendant un quart d’heure, il l’oubliera automatiquement au bout de ce même quart d’heure et devra tout réapprendre sans cesse. Il ne reconnaîtra pas par exemple une personne avec laquelle il aura conversé quelques minutes auparavant. Ce qui crée une tension terrible : il ne peut se fier à personne. Le film est ainsi très nerveux sur le fond comme sur la forme. Et c’est par cette forme, à savoir sa construction inversée que le spectateur partage l’espace mental du personnage principal, Lenny : le spectateur vit les mêmes scènes sans comprendre ce qui s’est passé auparavant tout en suivant les pensées de Lenny via sa voix off. Le spectateur vit au même rythme que son personnage principal, se pose les mêmes questions et se retrouve otage de la même confusion. Ce montage inversé constituait la seule solution afin que le spectateur ressente au même titre que Lenny cette perte de mémoire perpétuelle et se retrouve tout autant impliqué. L’excellent jeu des acteurs ne fait que renforcer cette confusion. Dans ce film à l’esthétique brute, les plans se concentrent sur un seul personnage dont la mémoire est tout aussi pauvre que ce qui l’entoure, autrement dit un motel miteux sous la lumière crue du soleil californien et quelques personnages à la morale douteuse. L’histoire est par ailleurs quasiment réduite à une unité d’action, de lieu et de temps et heureusement car autrement, ce découpage à la chronologie inversée deviendrait beaucoup trop complexe à suivre pour le spectateur. Cette triple unité participe à l’efficacité du film. Artistikrezo, "Memento" de Christopher Nolan, un film à ne pas oublier - Artistikrezo
  • Bombardier regarde défiler les garages miteux, les voitures d’occasion sous des fanions qui claquent au vent et les motels malfamés, du genre à louer des chambres à l’heure. Il les a tous visités, ces motels, plus d’une fois ; il ne compte plus les fugueuses qu’il y a retrouvées. La Presse, Initiales BB
  • Le rappeur considère aussi que le conservatisme touchant à la musique diffusée au stade n'est pas forcément approprié. "Si on était entrés en 1986 sur La danse des canards, on la garderait? Jump, ce n’est pas You'll Never Walk Alone (morceau qui sert d'hymne à Liverpool, mais qui est aussi diffusé au Celtic Glasgow ou à Dortmund, ndlr). Je le dis comme une personne dont la musique est le métier: quand j’entends Jump, j’ai l’impression que c’est la musique de l'émission Champs-Elysées. (...) J’entends Pasadena en Californie avec des synthés miteux des années 80, ça ne représente pas Marseille." RMC SPORT, OM: Akhenaton évoque une « plaisanterie » pour « Jump », mais déteste le morceau
  • Adapté d’un polar de Marc Behm paru dans la Série noire, le film épouse la traque obsessionnelle d’un détective cruciverbiste qui croit reconnaître sa fille, Marie, dans une tueuse (Isabelle Adjani). De la gamine enlevée toute petite par sa mère, il ne possède qu’une photo d’école datant de 1961. La jeune femme qui l’obsède lui apparaîtra, d’ailleurs, pour la première fois dans le cadre d’un cliché pris par un vieux Polaroid. Surnommé « l’Œil », l’homme la file d’abord pour la regarder, puis pour la protéger : il devient à la fois son complice et son ange gardien. Il est aussi le double du cinéaste qui, à travers les métamorphoses de cette femme fatale aux multiples visages, courant de ville d’eau en banlieue et de palaces en hôtels miteux aux accents de « La Paloma », fait défiler les réminiscences cinéphiliques. L'Obs, « Mortelle Randonnée », l’oeil de Claude Miller
  • La suite se déroule une dizaine d’années plus tard. La petite fille est devenue adulte et vient de s’échapper de sa prison. Paniquée, hirsute, Go Anna (Im Yoona) est poursuivie par des hommes inquiétants et court pieds nus dans la cité. Pendant ce temps, un homme se réveille couvert de sang dans une chambre d’hôtel miteuse. Ancien mercenaire accusé à tort d’avoir tué des civils en Irak, Kim Je Ha (Ji Chang Wook) a trouvé refuge en Espagne. StellarSisters, The K2 : Ji Chang Wook en héros d'action romantique - StellarSisters
  • SÉRIE D’ÉTÉ : LES ANNÉES 1920 8/8 – Fuyant la répression bolchevique, une poignée d’artistes russes dont le producteur de cinéma Joseph Ermolieff se réfugie dans une serre miteuse de Montreuil en mars 1920. Un studio de tournage est né qui, entre effervescence artistique et frasques mondaines, va devenir un repaire de l’avant-garde française. Jusqu’à l’arrivée du parlant… Télérama, Le studio Albatros à Montreuil ou le petit Hollywood à la française
  • « Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ? » , Animations gratuites à Saint-Malo : balade nature, ateliers et ciné en plein air à la Briantais | Le Pays Malouin
  • Au centre de HONEY BOY, un paradoxe. Lors d’une session de thérapie, Otis (Lucas Hedges), acteur, hurle à la psy de son centre de désintoxication : « La seule chose que mon père m’a jamais donné, c’est cette douleur. Et vous voulez me l’enlever ? » Pour atteindre la résilience, Otis doit comprendre que la souffrance n’est pas un prérequis à la création artistique. Pourtant, peut-être que cet exercice de catharsis qu’est HONEY BOY ne serait pas un si grand film si Shia LaBeouf n’avait pas subi autant. Totalement autobiographique puisque l’acteur en a débuté l’écriture à la demande de sa psy alors qu’il était lui-même en cure, HONEY BOY dévaste parce qu’il est d’une absolue sincérité, sans jeu ni faux-semblants. Le comédien ne dévoile pas ses traumas et son passé dans un grand élan exhibitionniste ou misérabiliste. Il s’agit uniquement d’une quête de résilience – il écrit le script mais incarne aussi son père, accentuant la nature méta et purificatoire. Et d’une exploration complexe des émotions d’un garçon adorable de 12 ans (campé par le toujours splendide Noah Jupe), puis du jeune homme heurté de 22 ans qu’il est devenu. HONEY BOY n’excuse aucun comportement des uns et des autres, tout juste cherche-t-il à en comprendre les raisons. Là, l’écrin que la cinéaste Alma Har’el fabrique autour de ses acteurs s’avère capital. Crue lors de récurrentes scènes de confrontation dans un décor minuscule de chambre miteuse de motel, plus esthétisante quand elle laisse les éléments prendre le dessus – un coucher de soleil enveloppant, une forêt comme réceptacle de tous les cris, des lumières nocturnes en forme de champ des possibles… –, sa mise en scène saisit avec empathie la dureté de ce que LaBeouf raconte. Les performances naturalistes portent le film au fil d’une narration diffuse, contemplative ou plus vive, mais jamais mue par des schémas dramaturgiques trop stricts ou calculés. Les peines et douleurs de Otis / Shia lardent l’écran comme des coups de poignard et l’on saisit alors le sens profond des deux plans, similaires, introduisant Otis adulte et enfant au début du film : sur un tournage, l’acteur est tiré en arrière par un filin pour le besoin d’une scène comme si, d’année en année, il n’avait cessé de tomber dans un puits sans fond. Cette chute, LaBeouf l’analyse avec courage – il faut voir la dureté avec laquelle il regarde l’enfant et le jeune homme qu’il a pu être. Certains acteurs aiment prétendre se « mettre en danger » ou « à nu » pour un rôle. Mais rares sont allés aussi loin, et pour un résultat aussi bouleversant, que Shia LaBeouf dans HONEY BOY.  Cinemateaser.com, HONEY BOY : chronique - cinemateaser
  • Avoir abandonné le chemin de l'école à l'âge de 14 ans en tenant le murs dans des Cités miteuses et en commettant des petits délits et gros délits, il s'est paré aujourd'hui en habit de politicien pour moraliser la société ! Mais laquelle ? Club de Mediapart, Qui Rex Kazadi ce garçon débarqué d'une banlieue miteuse devenu politicien ? | Le Club de Mediapart
  • .. Oui c'est cela on va demander des parloirs chambres.... Des salons de massage et pourquoi pas des promenades hors murs prisons à la plage ou ils auront le choix.. La campagne ou la montagne ! Déjà que mes impôts pourraient aider des personnes dans le besoin et pas ces gens en prion!... Ils sont en prison pas en villégiature et la prion de Perpignan c'est pas la prion la plus miteuse !!! Faut pas pas exagérer..... Certes certains ont pas tués mais bon..... Voir les prions Turquie... Maroc.. Russie.... States... Ans parler des pays comme la Chine ou la Corée...... Le Japon.... L'a c'est l'extrême.. Comme on dit entre Trop et pas assez !! lindependant.fr, Perpignan : 17 jours de mitard pour une partie de jambes en l'air... et quelques grammes de drogue - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « miteux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « miteux »

Langue Traduction
Anglais shabby
Espagnol desgastado
Italien squallido
Allemand schäbig
Chinois 破旧
Arabe رث
Portugais gasto
Russe потертый
Japonais みすぼらしい
Basque shabby
Corse adduluratu
Source : Google Translate API

Synonymes de « miteux »

Source : synonymes de miteux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « miteux »

Partager