Incontestable : définition de incontestable


Incontestable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INCONTESTABLE, adj.

A. − Qui ne fait l'objet d'aucune contestation, que l'on ne peut mettre en doute ou en question. Synon. assuré, authentique, avéré, certain, évident, flagrant, indéniable, indiscutable, indubitable, irrécusable, irréfragable, irréfutable, manifeste, sûr; anton. contestable, controversable, discutable, erroné, faux, hypothétique, incertain, niable, problématique.Mon droit est évident, palpable, incontestable. Tout le monde en convient, et nul n'y contredit (Courier, Pamphlets pol., Conseil préfect. Tours, 1820, p. 54).Mais l'apparition d'Adrienne est-elle aussi vraie que ces détails et que l'existence incontestable de l'abbaye de Châalis? (Nerval, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 609):
Sur le domaine étroit de notre planète (le seul encore où nous puissions faire de la biologie) la relation structurelle ici notée entre complexité et conscience est expérimentalement incontestable, et depuis toujours connue. Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 334.
SYNT. Avantage, charme, fait, mérite, point, principe, progrès incontestable; affirmation, autorité, bonne foi, influence, maxime, preuve, réalité, supériorité, utilité, valeur, vérité incontestable; incontestable succès, talent; réel et incontestable; évident et incontestable; incontestable et incontesté, incontesté et incontestable; absolument, parfaitement incontestable.
Locutions
Souvent dans un dialogue, formule d'acquiescement. C'est incontestable; la chose, le fait est incontestable. Cela tombe sous le sens. Il est malade, le fait est incontestable. Il lui faut un traitement quelconque (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 259).La médecine est un art, c'est évident; elle est une science, c'est également incontestable (Cl. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 175).
Il est incontestable que + ind. Il est incontestable que l'homme a besoin d'un but qui le séduise (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 146).Il était incontestable que sa présence dans la maison avait choqué le docteur Bellamy (Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 56).
B. − P. ext. Dont la valeur, le talent n'est pas contestable. Les Parnassiens, (...) poètes incontestables pour la plupart (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Crit. et conf., 1896, p. 247).V. incontesté ex.
REM.
Incontestabilité, subst. fém.,rare. Caractère de ce qui est incontestable. Dr. Clause d'incontestabilité (d'une police d'assurance-vie). ,,Clause selon laquelle l'efficacité du contrat est incontestable par l'assureur, si du moins l'assuré a rempli ses obligations envers lui`` (Barr. 1967-74).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kɔ ̃tεstabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Dér. de contestable* qu'il atteste indirectement avec contestablement (Cotgr.); préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 849. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 719, b) 1 143; xxes. : a) 1 145, b) 842.

Incontestable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

incontestable \ɛ̃.kɔ̃.tɛs.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est certain, qui ne peut être contesté.
    • […], je continuai donc à errer tout à mon aise, jusqu'à ce que enfin, comme je commençais à examiner si les nombreuses petites percées qui s'ouvraient ça et là étaient réellement des chemins, je fusse conduit par la plus invitante de toutes dans une incontestable route carrossable. — (Edgar Poe, Le cottage Landor, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Il s'était renippé soigneusement des pieds à la tête et, bénéficiant d'une incontestable élégance naturelle, il réussissait complétement à dépouiller le vieil homme. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • — Au point de vue pathogénèse, on doit considérer que dans les cœliaquies, il y a insuffisance primitive des fonctions du grêle. Mais un facteur constitutionnel est incontestable. — (Journal de physiologie et de pathologie générale, vol. 37/n° 2, Éditions Masson et Cie, 1939, p. 1536)
    • Il en résulte que la consommation du mariage demeure une notion clef. C'est pourquoi, outre l’impuberté, l’impuissance de l'un ou l'autre des époux constitue un empêchement dirimant, absolu et est une cause incontestable d’annulation. — (Revue historique de droit français et étranger, CNRS, 1988, page 529)
    • (Ironique)Son utilité sociale semble incontestable à voir les bonnets armés de fleurs qu’elle porte, les tours tapés sur ses tempes, et les robes qu’elle choisit. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Adjectif

incontestable

  1. Incontestable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Incontestable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCONTESTABLE. adj. des deux genres
. Qui est certain, qui ne peut être contesté. Cette vérité est incontestable. Principe incontestable. Fait incontestable. Autorité incontestable. Preuve incontestable. Son droit est d'une évidence incontestable.

Incontestable : définition du Littré (1872-1877)

INCONTESTABLE (in-kon-tè-sta-bl') adj.
  • Qui n'est pas contestable. La noblesse de vos parents est incertaine ; mais celle de votre cœur est incontestable, Marivaux, Marianne, VIIe part. Louis XIV fit examiner ses droits par son conseil et par des théologiens qui les jugèrent incontestables, Voltaire, Louis XIV, 8. Il est incontestable que les Grecs reconnaissaient un dieu suprême, ainsi que toutes les nations dont nous avons parlé, Voltaire, Mœurs, introd.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INCONTESTABLE. Ajoutez : - REM. Bouhours dit qu'incontestable est un terme assez nouveau, Entretiens d'Ariste et d'Eugène, éd. 1671, p. 116.

HISTORIQUE

XVIe s. Incontestable, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Incontestable : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INCONTESTABLE, adj. (Gramm.) qui ne peut être contesté. Il se dit d’une rente, d’un fait, d’un titre, d’un droit, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incontestable »

Étymologie de incontestable - Littré

In… 1, et contestable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de incontestable - Wiktionnaire

 Dérivé de contestable avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incontestable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incontestable ɛ̃kɔ̃tɛstabl play_arrow

Citations contenant le mot « incontestable »

  • Stéphane Le Texier, c’est un amoureux du verbe, de cette parole qui rend libre, qui fait titiller les neurones. Maître incontestable des jeux de mots, il en use et abuse intelligemment sur l’autel d’une passion qui l’habite depuis 10 ans. , La palette de Stef : au chevet des mots | La Gazette du Centre Morbihan
  • “Ce partenariat est un incontestable succès pour France Télévisions, construit autour du programme d’access ‘N’oubliez pas les paroles’. Ce divertissement de qualité correspond entièrement à nos missions de service public. Il permet de fédérer chaque jour un large public, particulièrement jeune et diversifié, qui correspond aux objectifs de la télévision publique”, répond de son côté France Télévisions, tout en justifiant certains termes du contrat. Ceux-ci pourraient faire grincer des dents au sein du groupe de la télévision publique, qui doit économiser 400 millions d’euros pour la période 2019-2022, avec notamment un plan de départs volontaires mis en place. Capital.fr, Le méga-contrat de Nagui avec France Télévisions - Capital.fr
  • Il y a des hasards, mais il y a incontestablement aussi des êtres qui savent exploiter le hasard. De Eddie Barclay / Que la fête continue
  • Il n’est scientifiquement pas prouvé que le poisson développe l’intelligence mais il stimule incontestablement l’imagination du pêcheur. De Anonyme
  • La passion fournit les arguments incontestables pour contourner les obstacles. De Antoine Riboud
  • Un véritable réaliste, s'il est incrédule, trouve toujours en lui la force et la faculté de ne pas croire, même au miracle, et si ce dernier se présente comme un fait incontestable, il doutera de ses sens plutôt que d'admettre le fait. De Fiodor Dostoïevski / Les Frères Karamazov
  • La supériorité des blancs sur les rouges est incontestable. Je n'en veux que les haricots pour exemple. De Louis Auguste Commerson / Pensées d'un emballeur
  • La vérité scientifique est une proposition incontestable ou contestable, énoncée en langage mathématique. Une niaiserie est une proposition contestable ou incontestable énoncée en langage vulgaire. De Georges Elgozy / L'Esprit des mots ou l'antidictionnaire
  • Dieu, c'est l'incompréhensible incontestable. De Victor Hugo / Choses vues

Traductions du mot « incontestable »

Langue Traduction
Corse indiscutibile
Basque eztabaidaezina
Japonais 議論の余地のない
Russe бесспорный
Portugais indiscutível
Arabe لا جدال فيه
Chinois 无可争辩
Allemand unbestreitbar
Italien indiscutibile
Espagnol indiscutible
Anglais indisputable
Source : Google Translate API

Synonymes de « incontestable »

Source : synonymes de incontestable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incontestable »



mots du mois

Mots similaires