Indéniable : définition de indéniable


Indéniable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INDÉNIABLE, adj.

Dont on ne peut dénier l'existence ou la nature. Synon. certain, évident, incontestable, indubitable, irréfutable; authentique, manifeste.Fait indéniable; d'indéniables difficultés, avantages; une réussite indéniable; mérite, qualité, talent indéniable; charme, originalité, beauté, laideur indéniable. Il donne depuis quelques semaines des signes indéniables d'aliénation mentale (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 1ertabl., p. 35).Il s'était découvert, pour ce père qu'il croyait ne pas aimer, une déconcertante et indéniable affection (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1161).Longue et patiente étude du piano; fait d'indéniables progrès (Gide, Journal,1930, p. 1013):
Les parents veulent que la gloire de leurs enfants soit tangible, indéniable, au-dessus de toute discussion, qu'elle s'impose avec éclat aux amis et connaissances. Mauriac, Journal 1,1934, p. 73.
[Tournure impers.] Il est pour moi indéniable que le premier prix de paysage de ce siècle appartient à Rousseau, le second à Corot (Goncourt, Journal,1892, p. 271).Il est indéniable qu'elle semble avoir de l'affection pour lui (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 467).
Prononc. et Orth. : [ε ̃denjabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1789 (Mirabeau, peint par lui-même, 1791, I, p. IV, 16 juin 1789 d'apr. Th. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t. 35, p. 138). Dér. de dénier*; suff. -able*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 145.
DÉR.
Indéniablement, adv.D'une manière indéniable. Défendre et (...) diriger un peuple d'opprimés dont la cause était indéniablement juste (Malraux, Conquér.,1928, p. 66).En emploi d'adv. de phrase. Il n'y a rien au monde que je redoute autant que la vermine. Indéniablement la pauvre petite en était peuplée (Gide, Symph. pastor.,1919, p. 883).[ε ̃denjabləmɑ ̃]. 1reattest. 1874 (Mallarmé, Dern. mode, p. 782); de indéniable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 16.

Indéniable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

indéniable \ɛ̃.de.njabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on ne peut dénier, que l’on ne peut refuser de reconnaître sans être taxé de mauvaise foi.
    • Là, en faisant saler l’eau de sa baignoire […] en consultant une exacte photographie du casino et en lisant ardemment le guide Joanne décrivant les beautés de la plage où l’on veut être […] en écoutant enfin les plaintes du vent engouffré sous les arches et le bruit sourd des omnibus roulant, à deux pas, au-dessus de vous, sur le pont Royal, l’illusion de la mer est indéniable, impérieuse, sûre. — (Joris-Karl Huysmans, À Rebours, 1884)
    • Les croyances ne sont dangereuses que quand elles se présentent avec une sorte d’unanimité ou comme le fait d’une majorité indéniable. — (Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1897)
    • Quelle qu’ait été l’importance pratique de la surexcitation populaire, il est indéniable que le gouvernement des États-Unis a agi avec vigueur, avec science et intelligence en face de cette invasion tout à fait inattendue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 215 de l’éd. de 1921)
    • Il siégeait, au fond, sur une banquette, et fumait un cigare. Une indéniable sérénité se reflétait sur ses traits. Peut-être était-ce l’apaisante influence du cigare. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • À ce point de vue le peuplement d'une partie de l'Amérique par les Malayo-Polynésiens est démontré par des preuves anthropologiques, ethnologiques et surtout linguistiques absolument indéniables. — (René Thévenin et Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, 1929)
    • Pour accuser avec une telle assurance, il fallait qu’existât la preuve indéniable de la félonie de François. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Il est certain qu’ésotéristes et amateurs de mystère préféreront toujours continuer à considérer la question comme insoluble de façon technique. Car le mystère est une forme indéniable de plaisir, et qui s'autoexcite indéfiniment. — (Eric Guerrier, Pyramides: ou le principe de l'escalier, Editions L'Harmattan, 2012, p. 13)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Indéniable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INDÉNIABLE. adj. des deux genres
. Que l'on ne peut dénier. Le fait est indéniable.

Indéniable : définition du Littré (1872-1877)

INDÉNIABLE (in-dé-ni-a-bl') adj.
  • Que l'on ne peut dénier ou réfuter.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « indéniable »

Étymologie de indéniable - Littré

In… 1, et dénier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de indéniable - Wiktionnaire

(1874)  [1] Calque de l’anglais undeniable → voir in-, déni, dénier et niable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « indéniable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
indéniable ɛ̃denjabl play_arrow

Citations contenant le mot « indéniable »

  • S’il y avait un octroi, ce serait plus simple. On saurait exactement, à l’individu près, la fréquentation. À vue de nez, ou plutôt de masque, c’est indéniable, il y a actuellement du monde en Périgord noir, que ce soit sur les routes ou dans les rues de Sarlat-la-Canéda (Dordogne). Mercredi 15 juillet au matin, sur le marché alimentaire de la ville, la foule était… SudOuest.fr, Dordogne : l’homo touristicus est-il présent ou non en Sarladais ?
  • Au sortir d’une période problématique et douloureuse, l’évasion vers un territoire et un environnement privilégié comme la commune de Reynès est un avantage indéniable. Les vacanciers ont vu leurs craintes s’envoler. Ils peuvent venir, ou revenir, dans les résidences qu’ils avaient réservées depuis longtemps. Au Moulin, une famille du Gard et du Rhône se retrouve chaque été depuis une quarantaine d’années dans la maison de l’ancien meunier, près du pont bicentenaire enjambant la Ballera. Son père étant en cure à Amélie, Corinne avait loué à l’époque le vieux moulin avant de nécessiter plus d’espace pour la famille agrandie. lindependant.fr, Les touristes reviennent à Reynès ! - lindependant.fr
  • Profitant d'une aide de l'Etat de 6000 euros et d'une subvention de la région Ile de France du même montant en 2018, Justine Le Corre n'a pas hésité une minute à investir les 13 000 euros restant pour s'offrir un véhicule neuf, toutes options. « Certes les véhicules électriques sont chers à l'achat mais les avantages sont nombreux. Le confort de conduite est indéniable, il n'y pas de bruit de moteur, cela me permet de passer mes appels téléphoniques professionnels en roulant. C'est également économique à l'utilisation : je fais en moyenne 100 kilomètres par jour ; cela me coute moins cher que si je devais faire des pleins d'essence ou de diesel. Il faut juste penser à recharger les batteries mais quand on connaît ses habitudes de déplacement, ce n'est pas un problème. J'ai fait installer une borne électrique dans mon atelier de fabrication ». Pour la jeune confiturière, qui a réalisé 55 000 euros de chiffre d'affaires en 2019, rouler à l'électricité lui permet également de défendre le côté écolo de son activité. « Je suis artisan, je valorise un savoir-faire et je privilégie les circuits courts. Je me sens responsable de l'impact que mon activité peut engendrer ». Une question de valeurs bien plus que d'économies pour Justine Le Corre qui a réussi à maintenir à flot son chiffre d'affaires pendant le confinement. « Les petits commerces avec qui je travaille ont vu leur demande exploser pendant la période. J'ai été extrêmement démarchée, et j'ai poursuivi mes livraisons, heureuse de rouler à l'électrique et de participer, à mon échelle, à la baisse de pollution en région parisienne ». Les Echos, L'électrique, un confort de conduite indéniable | Les Echos
  • Les rêves présentent l’avantage indéniable de pouvoir être caressés sans risquer de prendre une main sur la figure ! De Bruno Masure / Le Petit Livre de Bruno Masure
  • C'est seulement dans l'imagination des hommes que chaque vérité trouve une existence réelle et indéniable. L'imagination, et non l'invention, est le maître suprême de l'art, comme de la vie. De Joseph Conrad
  • La supériorité de l'instinct sur l'intelligence est indéniable mais la culture et la civilisation nous ont éloignés de l'instinct. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • Le fait d’avoir un chapeau sur la tête vous confère une indéniable autorité sur ceux qui n’en ont pas. De Tristan Bernard / Autour du ring
  • La bière est la preuve indéniable que Dieu nous aime et veut nous voir heureux. De Benjamin Franklin
  • Il est indéniable que je ne suis pas particulièrement ambitieux De Ettore Scola / Le cinéma italien parle, Aldo Tassone - 1982

Traductions du mot « indéniable »

Langue Traduction
Corse innegabile
Basque ukaezina
Japonais 否定できない
Russe бесспорный
Portugais inegável
Arabe لا ينكر
Chinois 不可否认
Allemand unbestreitbar
Italien innegabile
Espagnol innegable
Anglais undeniable
Source : Google Translate API

Synonymes de « indéniable »

Source : synonymes de indéniable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « indéniable »


Mots similaires