La langue française

Niable

Sommaire

Définitions du mot niable

Trésor de la Langue Française informatisé

NIABLE, adj.

A. − Dont l'existence peut être récusée ou mise en doute. Synon. contestable; anton. indéniable.Quelles que soient les différences des habitudes mentales chez les différents peuples, l'existence de certains traits fondamentaux n'est pas niable (Vendryes, Langage, 1921, p.134).Ce qui est indéfinissable n'est pas nécessairement niable (Valéry, Variété IV, 1938, p.259).
B. − Dont la vérité ou le bien-fondé peut être récusé(e) ou mis(e) en doute. Ainsi nous verrons, par exemple, que la propriété étant démontrée fausse par ses conséquences, la formule contraire, la communauté, n'est pas du tout vraie pour cela, mais qu'elle est niable en même temps et au même titre que la propriété (Proudhon, Syst. contrad. écon., t.1, 1846, p.68).Ce ne serait, en tout cas, qu'un ragot de domestique, toujours douteux, niable (Arnoux, Chiffre, 1926, p.221).
Proverbe. Tout mauvais cas est niable (Ac. 1798-1935). On peut toujours nier une faute commise ou dont on est accusé.
Il n'est pas, point niable que + prop. Il n'est pas contestable que. Il n'est pas niable, certes, que ce rendez-vous n'ait porté et ne doive encore porter des fruits précieux (Arts et litt., 1935, p.64-18):
. Il n'est point niable, pourtant, qu'une science nous paraîtra toujours avoir quelque chose d'incomplet si elle ne doit pas, tôt au tard, nous aider à mieux vivre. M. Bloch, Apol. pour hist., 1944, p.XIII.
C. − Dont la valeur ou la validité peut être déniée. Il est féroce, parfois immonde et ordurier, mais son talent n'est pas niable et les Goncourt, au dîner Magny, avaient, sur ce point, raison contre Sainte-Beuve (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p.209).
Prononc. et Orth.: [njabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1662 ([Arnaud], La Logique ou art de penser, Paris, p.101). Dér. de nier*; suff. -able*. Fréq. abs. littér.: 24.

Wiktionnaire

Adjectif

niable \njabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être nié.
    • Ce fait n’est pas niable.
    • (Proverbial) Tout mauvais cas est niable, se dit lorsque quelqu’un nie une faute qu’il a commise ou dont on l’accuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NIABLE. adj. des deux genres
. Qui peut être nié. Ce fait n'est pas niable. Prov., Tout mauvais cas est niable se dit Lorsque quelqu'un nie une faute qu'il a commise ou dont on l'accuse.

Littré (1872-1877)

NIABLE (ni-a-bl') adj.
  • Qui peut être nié. Tout mauvais cas est niable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « niable »

Nier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé du verbe nier et du suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « niable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
niable njabl

Citations contenant le mot « niable »

  • Les évènements ont pris une tournure dramatique le vendredi, 10 juillet, avec l’utilisation par les forces de l’ordre des balles réelles contre les manifestants. Certains, cependant, tant il leur est difficile d’admettre l’idée de policiers maliens conditionnés pour tirer dur des Maliens, préfèrent porter ces bavures au compte des miliciens venus d’un pays limitrophe du Mali. Mais ce qui n’est pas niable, c’est que la contestation populaire a tout fait pour éviter les violences et, d’ailleurs, l’absence de ripostes sanglantes de sa part atteste qu’elle a été victime d’agressions préméditées. , SACCAGES-REPRESSIONS-ARRESTATIONS : Le spectre de mars 91 plane ! - Bamada.net

Traductions du mot « niable »

Langue Traduction
Anglais deniable
Espagnol negable
Italien deniable
Allemand leugnbar
Chinois 可否认的
Arabe يمكن إنكاره
Portugais negável
Russe спорный
Japonais 否定できる
Basque deniable
Corse denegabile
Source : Google Translate API

Antonymes de « niable »

Partager