La langue française

Historique

Définitions du mot « historique »

Trésor de la Langue Française informatisé

HISTORIQUE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. [Correspond à histoire A 1 et A 2 a]
a) Relatif à l'histoire, qui appartient à l'histoire, qui est conforme à ses lois, à la réalité. Historique et géographique; fait historique. Un idéal historique concret ne sera jamais réalisé (...) comme chose faite (...) mais (...) comme chose se faisant (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 275).Les (...) interminables querelles autour des frontières historiques et des frontières naturelles (Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 124) :
1. ... le spectateur (...) est averti, par je ne sais quel instinct, que ce n'est pas un personnage historique, mais un héros factice, une créature d'invention qu'on lui présente. Constant, Wallstein,1809, p. xxxviii.
SYNT. Château, document, matière historique; œuvre, récit historique; connaissance, science historique; aperçu, couleur, devenir, intérêt, ordre, origine, perspective, point de vue, processus, réalité, situation, vérité historique; études, recherches historiques; données, lois, preuves historiques; époques, souvenirs historiques.
Matérialisme* historique. Monuments* historiques.
Temps historiques. Époques pour lesquelles on possède des documents écrits. Le pommier (...) fit son apparition en Europe à la période quaternaire consécutive à la période glaciaire, avec l'homme de l'âge de la pierre. La culture du poirier (...) date seulement des temps historiques. La poire était connue des anciens Grecs (Boulay, Arboric. et prod.,1961, p. 21).
Expr. Cela est historique. Cela a réellement eu lieu (cf. Ac. 1835-1935).
b) En partic.
Qui est conservé ou digne d'être conservé par l'histoire; qui est marquant, célèbre dans l'histoire. Erreur, événement, figure, mission, mot, nom, parole, période, rôle historique. Ces visions furent agréées : le conseil municipal tint une séance historique (Sartre, Nausée,1938, p. 62).
[En parlant d'une pers.]
Qui est impliqué dans l'histoire. Sous la pression de l'histoire, nous avons appris que nous étions historiques (Sartre, Sit. II,1948, p. 40).
Qui écrit des ouvrages d'histoire. C'est l'esprit de servilité, qui a transformé long-temps presque tous nos écrivains historiques en historiographes officiels (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 20).
c) BEAUX-ARTS et LITT.
Colonne historique. Colonne ornée de bas-reliefs commémoratifs. La colonne de la place Vendôme est une colonne historique (Littré).
− Dans le domaine de la peinture
[En parlant d'une œuvre, d'un genre] Dont le sujet est emprunté à l'histoire et, par extension, à la mythologie, à l'allégorie. Peinture, tableau historique. Les grandes compositions historiques de Delacroix (Réau, Art romant.,1930, p. 66).Paysage historique. Paysage dont le sujet est emprunté à ces sources; p. ext., paysage servant de toile de fond à une scène quelconque; paysage représentant, non un site déterminé, mais des éléments de la nature agencés selon certaines règles. Voici Poussin avec son Paysage de Diogène d'un style si noble et si fier, type du paysage historique (Gautier, Guide Louvre,1872, p. 64).
[En parlant d'une pers.] Qui cultive ce genre. Paysagistes historiques (Baudel., Salon,1846, p. 179).V. en1ex. 1.
[En parlant d'une œuvre, d'un genre littér.] Dont le cadre, le sujet ou les personnages sont plus ou moins empruntés à l'histoire. Pièce historique. Le romancier s'est mis à faire des romans historiques, et l'historien des histoires romanesques (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 507).Connaissez-vous un drame historique sur la Fronde, par le dit sieur? (Flaub., Corresp.,1878, p. 88).
2. [Correspond à histoire A 2 b] Relatif à l'histoire en tant que science, discipline, relatif à ses lois. Style historique. Parler de ce personnage d'une façon historique et non romanesque (Nerval, Filles feu, Angélique, 1854, p. 506).L'ordonnance des matières et leur exposition ont été faites suivant la méthode historique (Boule, Conf. géol.,1907, préf., p. 5).
En partic. [En parlant d'un temps gramm.] Qui est utilisé dans un récit, une narration. Passé, présent, infinitif historique (cf. Mar. Lex. 1933 et Ling. 1972).
B. − P. anal. Relatif à l'évolution, au développement dans le temps de quelque chose et plus particulièrement d'un objet de connaissance. On se posa en outre la question de la série historique des apparitions vivantes (Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 135) :
2. Il m'est du reste difficile de m'attacher au développement historique d'une âme, laquelle m'apparaît toujours une et conséquente avec elle-même; mon souvenir voudrait la garder telle qu'elle vivra dans l'éternité. Gide, Robert,1930, p. 1331.
En partic. [En parlant de la ling. ou d'une de ses branches] Qui s'occupe de l'évolution, du développement d'une langue. Phonétique, phonologie historique. La grammaire historique est une étude de l'évolution et des causes (Langage,1968, p. 440).
II. − Subst. masc. sing. Exposé chronologique de faits passés appartenant à la vie collective ou individuelle. Hugo (...) me fait (...) un petit cours d'esthétique qui (...) me semble l'historique des évolutions de son esprit (Goncourt, Journal,1872, p. 888).Il avait écrit l'historique de l'affaire [de Panama] (Léautaud, Journal, t. 1, 1903, p. 77).
Rare. Ce qui appartient à l'histoire. Joubert n'est pas d'un temps, il survole l'historique avec une aisance prodigieuse (Du Bos, Journal,1924, p. 183).
REM.
Historico-, élém. de compos.représentant historique, formateur de composés adj.; le second élém. est un mot fr. désignant une discipline, éventuellement un genre littér.Relatif à la fois à l'histoire et à une autre discipline; relatif à une discipline envisagée sous l'angle historique. a)
Historico-critique. -L'exécrable recherche du détail historico-critique fait perdre de vue l'âme de Jésus (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 336).
b)
Historico-linguistique. -Divagations historico-linguistiques (L. Febvre, Combats pour hist.,1926, p. 195).
c)
Historico-philosophique. -Exprimer (...) des idées historico-philosophiques (Flaub., Corresp.,1853, p. 212).
d)
Historico-psychologique. -Les faux et apocryphes font partie (...) d'une vérité historico-psychologique plus compréhensive (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 210).
e)
Historico-romanesque. -Littérature historico-romanesque (Musset dsRevue des Deux-Mondes,1833, p. 369).Les fonds documentaires offrent de nombreux adj. de même formation montrant la réelle vitalité de cet élém. de composition.
Prononc. et Orth. : [istɔ ʀik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xves. adj. historique « relatif à l'histoire » (Girart de Rossillon, ms. Beaune, p. 28 ds Gdf. Compl.); 1480 hystorique (Baratre infernal, ds Delb. Rec. d'apr. DG); 2. 1755 subst. historique « exposé chronologique des faits » (St-Sim., 46, 23 ds Littré). Empr. au lat.historicus, gr. ι ̔ σ τ ο ρ ι κ ο ́ ς de mêmes sens. Fréq. abs. littér. : 3 269. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 911, b) 3 953; xxes. : a) 4021, b) 6 028.
DÉR.
Historiquement, adv.D'une manière historique; du point de vue de l'histoire, de ses lois; selon la méthode scientifique correspondante. Historiquement parlant. J'ai cru devoir, avant tout, te donner historiquement l'emploi de mes jours (Michelet, Journal, 1834, p. 750). 1905 est une étape. Une étape nécessaire : historiquement nécessaire (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 64).[istɔ ʀikmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1617 (J. Crespin d'apr. FEW t. 4, p. 440a); de historique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 157.

Wiktionnaire

Adjectif

historique \is.tɔ.ʁik\

  1. Relatif à l’histoire.
    • Quoiqu’il en soit, il est certain que l’emploi du fer se perd dans la nuit des temps historiques. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 158)
    • Marx comparait le changement d’ère historique à une succession civile ; les temps nouveaux héritent des acquisitions antérieures. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908)
    • Un temps historique, une histoire dont la chronologie est aisément retraçable, sont le fait d’une classe dominante. — (Catherine Benoît, Corps, jardins, mémoires: anthropologie du corps et de l’espace à la Guadeloupe, Éditions de la MSH, 2000, page 32)
    • Dans l’ensemble néanmoins ce chapitre est bien plus synthétique qu’historique, […]. — (Victor Bourgy, Le bouffon sur la scène anglaise au XVIe siècle, Presses Univ. Septentrion, 1969, p.12)
  2. (Désuet) Qualifiait le nom d’un personnage qui avait quelque célébrité dans l’histoire.
  3. Dont le sujet est tiré de l’histoire.
    • Pièce historique, roman historique,
    • Personnage historique.
  4. Réel : se dit d’actions, d’événements qui ne sont pas imaginaires, de faits qui ont réellement eu lieu.
    • Le génie de la Résistance, c’est d’avoir su conjoindre, face à une même urgence historique, toutes les forces spirituelles de ce pays. — (Jean-Louis Crémieux-Brilhac, « Ce qui reste du gaullisme, c’est un sens aigu du social », dans Marianne, 12 juin 2010)
    • Les temps historiques, se dit par opposition aux temps fabuleux.
    • Le fond de ce roman est historique.
    • Faits historiques.
    • Rupture historique.
    • Des mots tels que déterminisme, destin, fatalité doivent apparaître. Subir le devenir voudrait dire que l’homme n’agit pas : il serait complètement passif face à son devenir historique. — (livreetclic.com, [1])
  5. Qualifie ce qui marque l'Histoire.
    • […] mais il développe les raisons de cette hostilité en précisant les points qui séparent l’Église latine de l’Église grecque (la désobéissance de celle-ci envers Rome, la procession de l’Esprit-Saint, l’usage de pain avec levain pour l’Eucharistie) et en rappelant la rupture historique entre les deux Églises. — (Gérard Jacquin, Le style historique dans les récits français et latins de la quatrième croisade, Atelier national de reproduction des thèses, 1986)

Nom commun

historique \is.tɔ.ʁik\ masculin

  1. Narration des faits dans leur ordre et leurs circonstances.
    • L’historique des événements qui ont amené cette guerre.
    • Voici l’historique de cet étrange procès.
    • Un exposé précédé d’un historique.
  2. (Informatique) Fichier ou base de données qui enregistre les actions ou opérations successives qui se sont déroulées au cours du temps.
    • Sur le Wiktionnaire, on peut consulter l’historique des articles en cliquant sur l’onglet prévu à cet effet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HISTORIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport à l'histoire. Style historique. Narration historique. Recueil historique. Éclaircissements historiques. Tableau, précis historique. Mémoires historiques. Dictionnaire historique. Études historiques. Faits historiques. Monuments historiques. Nom historique, Nom qui a quelque célébrité dans l'histoire. Il porte un nom historique. Famille historique. Cela est historique se dit d'Actions, d'événements qui ne sont point imaginaires, de faits qui ont réellement eu lieu. Le fond de ce roman est historique. Sujet historique. Faits historiques. Pièce historique, roman historique, Pièce de théâtre, roman dont le sujet est tiré de l'histoire, dont le fond est historique. On dit dans un sens analogue Personnage historique. Les temps historiques, se dit par opposition aux temps fabuleux. Il se dit, comme nom masculin, d'une Simple narration des faits dans leur ordre et leurs circonstances. L'historique des événements qui ont amené cette guerre. Voici l'historique de cet étrange procès. Un exposé précédé d'un historique.

Littré (1872-1877)

HISTORIQUE (i-sto-ri-k') adj.
  • 1Qui appartient à l'histoire, qui a rapport à l'histoire. Une narration historique. Le style historique. Toute certitude qui n'est pas démonstration mathématique n'est qu'une extrême probabilité ; il n'y a pas d'autre certitude historique, Voltaire, Dict. phil. Histoire, 3.

    Temps historiques, se dit, par opposition à temps fabuleux, de ceux où les événements sont appuyés sur des documents.

    Nom historique, nom qui a quelque célébrité dans l'histoire. Il porte un nom historique.

    Terme de géologie. Terrains historiques, couches terrestres, qui existaient à la surface du globe à l'époque où commence l'histoire.

    Peinture historique, peinture qui représente une action empruntée à l'histoire sacrée ou profane, à la mythologie ou à l'allégorie.

    Terme d'architecture. Colonne historique, colonne dont le fût est orné d'un bas-relief contenant l'histoire d'un homme illustre ou de quelque événement célèbre. La colonne de la place Vendôme est une colonne historique.

  • 2Il se dit d'actions, d'événements qui ne sont point un produit de l'imagination. Le fond de ce roman est historique. Sujet historique.

    Pièce historique, roman historique, pièce, roman dont le sujet est tiré de l'histoire, ou se rattache à l'histoire. Ivanhoë est un roman historique. Je suis persuadé que cette pièce [le François II du président Hénault] vaudrait mieux que toutes les pièces historiques de Shakespeare, et qu'on pourrait traiter les principaux événements de notre histoire dans ce goût, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 19 août 1763.

    On dit dans un sens analogue : personnage historique.

    Familièrement. Cela est historique, cela s'est passé comme je vous le raconte.

  • 3Qui est digne de l'histoire. Lorsque j'extrais de tels détails des notes que je recueillais alors presque chaque jour, je ne me défends peut-être pas assez contre cette espèce d'intérêt que les plus simples rapports avec un homme si extraordinaire [Napoléon 1er] laissent à ceux qui l'ont approché ; il n'y a rien d'historique dans cette foule de faits minutieux que je rappelle, Mollien, Mémoires, t. I, p. 358.
  • 4 S. m. Simple narration des faits dans leur ordre et avec leurs circonstances. Voilà l'historique de cette affaire. Cet historique très curieux [de l'instruction sur les États d'Oraison] apprit des choses infinies et fit lire le dogmatique, Saint-Simon, 46, 23.

    Faire l'historique d'une science, exposer l'origine et le développement successif de cette science.

    L'historique d'un mot, la collection d'exemples de ce mot dans les différents siècles de la langue.

    Il se dit aussi en histoire naturelle. Les anciens ont bien traité l'historique de la vie et des mœurs des animaux, de la culture et des usages des plantes, des propriétés et de l'emploi des minéraux, Buffon, Hist. nat. 1er disc. Œuv. t. I, p. 70.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* HISTORIQUE, adj. (Gramm.) qui appartient à l’Histoire. Il s’oppose à fabuleux. On dit les tems historiques, les tems fabuleux. On dit encore un ouvrage historique ; la peinture historique est celle qui représente un fait réel, une action prise de l’Histoire, ou même plus généralement une action qui se passe entre des hommes ; que cette action soit réelle, ou qu’elle soit d’imagination, il n’importe. Ici le mot historique distingue une classe de peintre & un genre de peinture.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « historique »

(XVe siècle) Du latin historicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. historicus, de historia, histoire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « historique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
historique istɔrik

Citations contenant le mot « historique »

  • Nous sommes actuellement au stade d'évolution historique d'élimination de tout ce qui n'est pas technique. De Jacques Ellul / La Technique
  • La culture, c'est la mémoire du peuple, la conscience collective de la continuité historique, le mode de penser et de vivre. De Milan Kundera / Le Monde - Janvier 1979
  • Tous les palais sont ridicules : malgré leur intérêt historique, ils ne sont que l'expression dénuée de goût et pénible de l'ostentation. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • La vérité légendaire est d'une autre nature que la vérité historique. La vérité légendaire, c'est l'invention ayant pour résultat la réalité. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • Ainsi que tous les gens sérieux, je ne crois pas à la vérité historique, mais je crois à la vérité légendaire. Georges Duhamel, Remarques sur les Mémoires imaginaires, Mercure de France
  • Aussi longtemps que l'éternel et l'historique restent extérieurs l'un à l'autre, l'historique n'est que l'occasion. Søren Aabye Kierkegaard, Miettes philosophiques, la Contemporanéité du disciple
  • Quel est votre personnage historique préféré ? Dieu. De Jacques Audiberti
  • La vérité historique est faite du silence des morts. De Etienne Rey
  • La vérité historique est souvent une fable convenue. De Napoléon Bonaparte
  • Notre jugement sur un événement historique dépend de notre date de naissance. De Bernard Franck
  • La romance historique est le seul type de livre dans lequel la chasteté est importante. De Barbara Cartland
  • Etre le champion de la liberté est et a été la mission historique de la France. De Louis Kossuth / Souvenirs et écrits de mon exil
  • La calomnie ne peut être une force que si elle correspond à un besoin historique. De Léon Trotski / Ma vie
  • Le progrès historique est vraiment lent. Il faut parfois tout un siècle Pour reculer de cinquante ans. De Paavo Haavikko / Les arbres, toute leur vigueur
  • Peut-être la France est-elle le seul pays où le ridicule ait joué un rôle historique. De Paul Valéry / Regards sur le monde actuel
  • À mes yeux, chaque communauté historique a une identité différente et respectable qui doit être maintenue et défendue. De Max Gallo / Interview pour La Nouvelle Revue d'Histoire, décembre 2009
  • Il est si vieux qu'il ne sort de sa bouche que des mots qui ont l'air historique. De Jules Renard
  • Pour son ouvrage, le romancier, également chef de la police municipale de la ville, est sorti de sa zone de confort pour s’essayer à l’écriture de commentaires et de faits historiques rigoureusement vérifiés. , Les Herbiers. Hervé Perton raconte le passé historique de la ville dans un livre - La Roche sur Yon.maville.com
  • Selon les juges européens, la Commission européenne n’a pas réussi à prouver que le gouvernement irlandais a effectivement donné un avantage fiscal à Apple. Cette décision offre une victoire historique à Apple et évite au géant américain de devoir payer une amende de 13 milliards d’euros. L’entreprise américaine était autorisée à payer un impôt équivalent à 1% de ses bénéfices européens en 2003 et de 0,005 % en 2014. Aux côtés du gouvernement irlandais, Apple a décidé de faire appel. Siècle Digital, Apple remporte une bataille historique contre la Commission européenne
  • Dans le contexte exceptionnel du confinement général des Français, le nombre de morts sur les routes avait atteint un plus bas historique en avril, avec 103 morts (soit un recul de 55,8 % par rapport à l’année précédente). Au mois de mai, 205 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, soit une baisse de 15,6 % par rapport à 2019. Le Monde.fr, La mortalité routière poursuit sa baisse, après un plus bas historique pendant le confinement

Images d'illustration du mot « historique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « historique »

Langue Traduction
Anglais historical
Espagnol histórico
Italien storico
Allemand historisch
Chinois 历史的
Arabe تاريخي
Portugais histórico
Russe исторический
Japonais 歴史的
Basque historikoa
Corse storicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « historique »

Source : synonymes de historique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « historique »

Historique

Retour au sommaire ➦

Partager