Mythique : définition de mythique


Mythique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MYTHIQUE, adj.

A. − Qui appartient au mythe; qui s'y rapporte. Ancêtres, héros, personnages mythiques; conte, récit, croyances mythique(s); épopée, pensée, thèmes mythique(s). L'habitude de revêtir les enseignements de la forme mythique, à la manière de Platon (...) devenait générale (Renan,Église chrét.,1879, p.145).Le monde mythique de la germanité primitive (Maritain,Human. intégr.,1936, p.295):
1. L'humanité, d'abord matérielle et grossière, ne pouvait, dans des langues encore toutes concrètes, exprimer la pensée abstraite qu'en la réalisant, en lui donnant un corps, une personnalité humaine, un nom propre. Le même besoin de simplification, si naturelle à la faiblesse, fit aussi désigner une collection d'individus par un nom d'homme. Cet homme mythique, ce fils de la pensée populaire, exprima à la fois le peuple et l'idée du peuple. Romulus, c'est la force et le peuple de la force; Juda, l'élection divine et le peuple élu. Michelet,Hist. romaine,t.1, 1831, p.VII.
Qui s'applique au mythe. Géographie mythique (Lévi-Strauss,La Pensée sauvage,Paris, Plon, 1962, p.288).L'histoire mythique offre donc le paradoxe d'être simultanément disjointe et conjointe par rapport au présent (Lévi-Strauss,La Pensée sauvage,Paris, Plon, 1962p.313).
B. − Qui est de la nature du mythe; qui en a les caractères; qui est imaginaire, irréel et plus ou moins idéalisé. Il faut savoir bien entendu si les 10.000 francs de bénéfice que déclare Desjardins sont réels ou mythiques (Du Bos,Journal,1927, p.290).À Florence, j'avais cru rencontrer l'amazone; j'avais créé de ma propre substance une Odile mythique et parfaite (Maurois,Climats,1928, p.48).
Emploi subst.
masc. Personne qui croit aux mythes. Il eut ainsi recensé les personnages les plus remarquables de la section (...) Dupré, mystique qui était surtout un mythique (...) Ostrow, heimatlos inquiet et inquiétant (H. Bazin,Tête contre murs,1949, p.281).
fém. Théorie, manière de penser, représentation idéalisée. L'État est le pivot d'une Balance − Dieu aussi. L'Éternité est une chambre de compensation. Cette mythique est implantée au plus intime de nous (Valéry,Tel quel I,1941, p.125):
2. Il faut même ajouter − puisque l'empirique de la faute ne va peut-être jamais sans la mythique de l'innocence − que l'inspection des possibilités fondamentales de l'homme s'appuie en fait sur ce mythe concret de l'innocence. C'est lui qui donne le désir de connaître l'homme en deçà de sa faute et fait échec à une représentation obsédante et exclusive du monde des passions et de la loi. Ricoeur,Philos. volonté,1949, p.31.
REM.
Mythiquement, adv.De manière mythique; d'un point de vue mythique. Est-ce de deux frères nés de la même mère, que Moïse a voulu parler? Oui, sans doute, mythiquement, mais non pas dans le sens vulgaire (P. Leroux,Humanité,1840, p.556).Le totem (...) a désormais pour fonction de circonscrire, de saisir, d'expliquer mythiquement le mal social (Philos., Relig., 1957, p.48-5).
Prononc. et Orth.: [mitik]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1570 (théologie) mythique (La Cité de Dieu, trad. G. Hervet, I, 175b, édit. 1578 ds Rom. Forsch., XXXII, p.109); 1831 «qui appartient à un mythe, fondé sur un mythe» (Michelet, loc. cit.). Empr. au lat. mythicus «relatif à la fable, fabuleux». Fréq. abs. littér.: 172.

Mythique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

mythique \mi.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient au mythe, qui est fondé sur un mythe, qui révèle un mythe. Qui est du domaine de la fable.
    • Un récit mythique. Un héros fondateur mythique. La pensée mythique. Des origines mythiques, fabuleuses. Une cité mythique. Un animal mythique.
    • Le récit mythique de la légende d’Œdipe.
    • Le combat mythique de la lutte de Jacob avec l'ange, est souvent représenté.
    • L’oiseau phénix, l’alcyon, la chimère, la licorne sont des animaux mythiques, nés de l’imagination des hommes.
    • Un lien mythique unit ce peuple et cette terre lointaine d’Afrique.
    • L’attribution du Pentateuque à Moïse est insoutenable, et nier que plusieurs parties de la Genèse aient le caractère mythique, c’est s’obliger à expliquer comme réels des récits tels que celui du paradis terrestre, du fruit défendu, de l'arche de Noé. — (Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1897)
    • Les centaurées roses encombraient les tables de leurs gerbes musquées. Les passiflores bleues, qui étonnent au printemps les bords désolés de la mer d’Aral, les tubéreuses d’Erivan, les scabieuses cramoisies, d’énormes œillets multicolores, les linaires et les amarantes, les balsamines et les nigelles, les primevères du Kasbeck, les grandes marguerites rouges des défilés de Dariel, l’immortelle de Colchide dans laquelle se blottit le mythique oiseau vert asfir, toutes ces fleurs connues ou inconnues chez nous composaient, dans cette chambre moite, un éternel printemps. — (Pierre Benoit, Kœnigsmark, 1918)
  2. (Par extension) Complètement inventé, élaboré par la tradition et ne reposant sur aucune preuve. Imaginaire, fabuleux ; reposant sur un substrat sans doute réel, mais déformé par une tradition très ancienne, qui remonte à la nuit des temps.
    • Troisièmement, enfin, il réécrivirent l'histoire du nazisme et des dignitaires nazis, leur faisant subir un processus de « mythologisation », c'est-à-dire que les personnages et les faits historiques disparurent au profit d'une image mythique et le nazisme se « folklorisa », même si, globalement, la politique génocidaire nazie resta condamnée. — (Stephan François, L'occultisme nazi, chap. 4 : L'« histoire mystérieuse » et l'extrême droite française, Paris : CNRS Éditions, 2020)
    • Des exploits mythiques. La mythique bataille d’Alésia eut lieu en fait à Beaujolais(-Villages).
    • Les origines mythiques de la Ville, du peuple, de la tribu, du camembert.
    • Il n’y a rien de sérieux à démontrer que ce qui est mythique n’existe pas.
    • Toutefois, les perceptions populaires de la version, plus mythique, de l'histoire islamique, sont solidement ancrées dans les masses. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  3. (Par extension) (Familier) Très célèbre, légendaire, digne d’être célébré comme exceptionnel, qui mérite d’entrer dans les annales. Qui fait rêver ou désirer de le rencontrer, de l’obtenir, etc.
    • Don Juan, nom d’un personnage mythique et transgresseur.
    • Un personnage, un héros mythique. Une personnalité mythique. Une actrice mythique. Un film mythique. Une cuvée mythique. Une distribution, une promotion (de l’ENA) mythique.
    • Une cité mythique d’Amérique latine, pleine de bars à tango.
    • La mythique bataille de Seuillé [Seuilly], où s’illustra Frère Jean, chez Rabelais, nous fait encore beaucoup rire aujourd’hui.
    • Cette réplique des Tontons Flingueurs est mythique. Tu ne la connaissais pas ?
    • Marat est une figure mythique de la Révolution, le Sahara une terre mythique d’exploration.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mythique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MYTHIQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient à un mythe, qui est fondé sur un mythe.

Mythique : définition du Littré (1872-1877)

MYTHIQUE (mi-ti-k') adj.
  • Néologisme. Qui appartient à un mythe ; qui est fondé sur un mythe. Explication mythique. Ces héros mythiques, ces Hercules dont le bras sépare les montagnes, Michelet, Histoire romaine, t. I, p. 6.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mythique »

Étymologie de mythique - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du moyen français mythique, lui-même du latin mythicus (« relatif à la fable », « fabuleux »). → voir mythe et -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mythique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mythique mitik play_arrow

Citations contenant le mot « mythique »

  • Cette fois-ci, le mythique « Jumbo-Jet » de Boeing est vraiment sur la voie de garage. Premier opérateur du mythique gros-porteur, la compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé vendredi le retrait définitif des Boeing 747 de sa flotte. « C'est avec une immense tristesse que nous confirmons le retrait de la totalité de notre flotte de 747 avec effet immédiat », a indiqué la compagnie. Et d'ajouter que l'effondrement du transport aérien provoqué par la pandémie de Covid-19 ne lui laissait guère imaginer un retour commercial de son « roi des airs ». Les Echos, Le mythique Jumbo Jet de Boeing fait ses derniers tours de piste | Les Echos
  • Le chanteur ERIC MORENA nous a quitté en fin d’année dernière ravivant la nostalgie d’un tube mythique des années 80. C’est JESSY MATADOR, le phénomène aux + de 300 M de vues cumulées sur YOUTUBE qui l’incarne en 2020. Stéphane Larue, Jessy Matador reprend le titre mythique d'Eric Moréna "Ô mon bateau" | Stéphane Larue
  • Les dieux au pluriel, les puissances mythiques de tous genres, sont des objets du monde environnant : ils ont la même réalité que l'animal ou l'homme. Dans la notion de Dieu le singulier est essentiel. De Edmund Husserl / La crime de l'humanité européenne et la philosophie
  • Côtoyer des femmes mythiques du théâtre forme le goût, donne des exigences. De Daniel Auteuil / l'interview du Figaro du 21 avril 2015
  • N'est-ce donc rien qu' une existence imaginaire ? Et les personnages mythiques ne sont-ils donc pas capables d'agir sur les hommes ? De Anatole France / Putois
  • C’est l’une des mythiques lois de la nature que les trois choses que nous recherchons le plus - le bonheur, la liberté et la paix de l’esprit - soient atteintes en les procurant à un autre. De Peyton Conway March
  • Toutes les croyances procèdent de la pensée mythique quand même elles se réclameraient de sa fin. Et c'est par leur mise en scène que lesdites croyances acquièrent les différences qui les distinguent. De Abdelwahab Meddeb
  • Plus la situation est mythique, moins on accepte que les personnages de nos romans publics s'en tirent sans mystère. De Jacques Godbout / L'Isle au dragon
  • Le requin est un animal cruel et mythique qui ne se trouve plus guère que dans les basses eaux de la finance. De Philippe Bouvard
  • L'état juif est ce personnage mythique qui conjoint les deux rôles de la victime et du héros. De Alain Finkielkraut / Le Juif imaginaire
  • Toute pratique rituelle, toute signification mythique, a son origine dans un meurtre réel. De René Girard / La violence et le sacré
  • Rien ne ressemble plus à la pensée mythique que l'idéologie politique. De Claude Lévi-Strauss / Anthropologie structurale
  • Dieu n'est ni illusion ni réalité, Dieu est un symbole mythique. De Paul Diel / Le Symbolisme dans la Bible
  • Dieu. Créature mythique et fictive à la base de toute conception religieuse. De Anonyme / Grande encyclopédie soviétique

Images d'illustration du mot « mythique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mythique »

Langue Traduction
Corse mitico
Basque mitikoa
Japonais 神話上の
Russe мифический
Portugais mítico
Arabe أسطوري
Chinois 神话
Allemand mythisch
Italien mitico
Espagnol mítico
Anglais mythical
Source : Google Translate API

Synonymes de « mythique »

Source : synonymes de mythique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mythique »



mots du mois

Mots similaires