Illustre : définition de illustre


Illustre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ILLUSTRE, adj.

A. − Dont le renom est très grand du fait de qualités, de mérites extraordinaires ou d'actions exceptionnelles qui s'y attachent. Synon. célèbre, fameux, renommé; anton. obscur, inconnu, humble.
1. Emploi épithète. Un auteur, une carrière, une race, un règne illustre. Porter un nom illustre; une illustre infortune (Ac. 1835-1935). D'illustres proscrits (Ac.1835, 1878).On croit voir une collection de morts obscurs autour d'un mort illustre (Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 232).On raconte que Condé, passant devant le Clos-Vougeot, salua de l'épée ce vignoble illustre (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 58) :
1. C'est là un procédé dont le plus illustre exemple reste La Cène de Léonard de Vinci : le point de fuite coïncide avec le sujet principal... Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 215.
En partic. (Naissance, origine) illustre. Noble. Sacontala, princesse d'une naissance illustre, avoit été élevée par un hermite dans un bocage sacré (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 341).Elle appuyait au bord du balcon sa main, dont la forme décelait une lignée illustre (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 313).
L'illustre Compagnie. L'Académie française. (Dict. xixeet xxes.).
P. plaisant. Un illustre inconnu.
Rem. Illustre est gén. antéposé à un subst. exprimant un état social et l'est toujours avec un nom propre. Est-ce pour cela que l'illustre Turgan m'avait surnommé « le major »? Il soutenait aussi que j'avais l'air militaire (Flaub., Corresp., 1853, p. 239). Quelques officiers conseillèrent à Mortier de s'embarquer seul (...). » − Non, répondit l'illustre maréchal, on ne se sépare pas d'aussi braves gens. On se sauve ou on périt avec eux » (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 128). Après le meurtre de son frère par son mari, l'illustre épouse de Clotaire se rend à Noyon (France, Orme, 1897, p. 113).
2. Emploi attribut. Ce lieu est illustre; ce personnage restera illustre. On peut la considérer la guerre du côté noble, c'est-à-dire comme l'ont considérée les poètes célébrant les armées qui ont été particulièrement illustres (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 247).Le plus grand poète haïtien avait dédié son meilleur poème, qui débutait par le vers devenu illustre : « L'allègre pipirit a sonné le réveil!... » (Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 161) :
2. Il y a trois personnes, monsieur, que je voudrais voir à Genève, qui me semblent éminemment dignes de parler à la Suisse, à la France. Des trois, deux sont illustres et la troisième le sera. Michelet, Journal,1854, p. 748.
B. − Emploi subst., vieilli. Personnage illustre. C'est un des illustres de son temps (Ac. 1798-1878). Molière, La Rochefoucauld et La Fontaine (...) seront peut-être les seuls d'entre les illustres d'alors qui auraient eu l'esprit assez libre et le goût assez franc (...) pour oser accepter ces hardiesses de premier jet chez l'athlète chrétien (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 319).M. de Coantré était parmi eux, (...) pas beaucoup plus haut que les vilains et les criminels, pas beaucoup plus bas que les héros et les illustres (Montherl., Célibataires,1934, p. 906).
HIST. ,,Titre donné aux dignitaires du Bas-Empire, qui se retrouve à l'époque franque`` (Lep. 1948).
REM.
Illustrement, adv.De manière illustre. Tel que ton Père fut, sois fort et sois humain. Garde au fourreau l'épée illustrement trempée Et guerrier pacifique appuyé sur l'épée, Tear, regarde tourner le globe dans ta main (Heredia, Trophées,1893, p. 209).
Prononc. et Orth. : [il(l)ystʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Av. 1475 adj. (Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 7, p. 289 : le plus illustre et le plus fameux); av. 1660 subst. « personne qui excelle en quelque chose » (Scarron, Dern. œuvres, 1700, I, p. 59-60 ds Livet Molière); spéc. 1885 Galerie des Illustres, au Capitole de Toulouse (Roschach ds J. Chalande, Hist. monumentale de Toulouse, 2epart., p. 29). Empr. au lat.illustris « clair, éclairé, bien en lumière; éclatant, manifeste; brillant, en vue ». Fréq. abs. littér. : 2 453. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 097, b) 3 167; xxes. : a) 2 855, b) 2 667. Bbg. Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917/18, t. 30, p. 60. - Knapp-Tepperberg (E.-M.). Illustre... Rom. Jahrb. 1970, t. 21, pp. 116-138.

Illustre : définition du Wiktionnaire

Adjectif

illustre \i.lystʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est célèbre par le mérite, par la noblesse, par quelque chose de louable et d’extraordinaire.
    • Des écrivains illustres ont déjà dénoncé à leur sagesse une multitude d’abus. — (Comte de Sanois, Questions proposées à toutes les assemblées, par un membre de la noblesse de celle de Meaux, 13 mars 1789)
    • Mon département a eu l'honneur de donner naissance au père de l’Entomologie; l’illustre Latreille. — (Edmond Perrier, préface à Le Faune de France - Coléoptères de Alexandre Acloque, Baillière, 1896)
    • Nous possédons ici même, en plein Paris, un hameau à peu près inconnu malgré son nom illustre, et qui est la Butte. — (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • À la même époque, une tendance entièrement opposée à la mienne groupa, autour de MM. Born et Bohr, une pléiade de jeunes savants aujourd'hui illustres, tels que MM. Heisenberg, Pauli et Dirac. — (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l'Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • En 2007, il s'est installé dans les murs de l'une des plus illustres saurisseries de Boulogne-sur-Mer pour fumer ses harengs dans des coresses, ces fours à bois qui ressemblent à de hautes armoires et où le poisson prend cette saveur et cet aspect inimitables que procure le lent fumage à l'ancienne. (vingt-quatre à quarante-huit heures). — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p.30-31)

Nom commun

illustre \i.lystʁ\ masculin

  1. (Histoire) Titre honorifique donné à de hauts fonctionnaires et à de grands personnages sous le Bas-Empire romain, sous l'Empire Byzantin et sous la monarchie franque.
    • Ils se rendirent au palais et furent accueillis avec beaucoup d'empressement par l'empereur et par tous les illustres qui l'entouraient. — (François Guizot traduisant Guillaume de Tyr, Histoire des faits et gestes dans les régions d'outre-mer depuis le temps des successeurs de Mahomet jusqu'en l'an 1184 de Jésus-Christ, tome premier, livre second, publiée par François Guizot dans la Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France depuis la fondation de la monarchie française jusqu'au 13e siècle ; J.-L.-J. Brière libraire, Paris, 1824, page 123.)


Forme de verbe

illustre \i.lystʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de illustrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de illustrer.
    • Êtres hybrides ou fantastiques, griffons ou génies, déesses chevauchant le dragon-crocodile ou voguant sur un bateau, peuplent ce monde imaginaire que l’anneau de Nestor, pour prendre un exemple d’authenticité contestée mais commode, illustre bien. — (L’iconographie minoenne, supplément 11 du Bulletin de correspondance hellénique, 1985, page 54)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de illustrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de illustrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de illustrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Illustre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ILLUSTRE. adj. des deux genres
. Qui est célèbre par le mérite, par la noblesse, par quelque chose de louable et d'extraordinaire. Les hommes illustres de Plutarque. Une race illustre. Une maison illustre. Famille illustre. Il est né d'un sang illustre. Une compagnie illustre. Un illustre artiste. Un auteur illustre. Une illustre infortune. Une origine illustre. Porter un nom illustre.

Illustre : définition du Littré (1872-1877)

ILLUSTRE (il-lus-tr') adj.
  • 1Éclatant par quelque chose de louable et d'extraordinaire, en parlant des personnes. En louant l'homme incomparable dont cette illustre assemblée célèbre les funérailles et honore les vertus, Bossuet, le Tellier. Pendant que ce grand roi la rendait la plus illustre de toutes les reines, vous la faisiez, monseigneur, la plus illustre de toutes les mères, Bossuet, Mar.-Thér. Prennent-ils [les dieux] donc plaisir à faire des coupables, Afin d'en faire après d'illustres misérables ? Racine, Théb. III, 2. …Une fille, Seul reste du débris d'une illustre famille, Racine, Brit. II, 3. L'illustre Josabet porte vers vous ses pas, Racine, Ath. I, 1. Les hommes véritablement illustres sont ceux dont l'histoire se trouve liée à celle de leur nation, Duclos, Hist. Louis XI, Œuv. t. II, p. 125, dans POUGENS.

    Substantivement. Un illustre, une personne qui excelle en quelque chose. Madame, voilà un illustre, Molière, Pourc. I, 4. Balzac, Voiture, Corneille, Racan, Chapelain, Desmarets, d'Ablancourt ont été de vrais illustres et des originaux chacun en leur genre, Furetière, Factums, t. I, p. 165. Enfin, après Arnaud, ce fut l'illustre en France Que j'admirai le plus, Boileau, Poésies div. 23. M. Geoffroy, qui savait voyager, ne manqua pas de profiter du séjour de Londres, il gagna l'amitié de la plupart des illustres d'un pays qui en produit tant, Fontenelle, Geoffroy.

    Terme d'histoire. Titre honorifique.

  • 2Il se dit aussi en parlant des choses. Les histoires les plus fidèles, si elles ne changent ni n'augmentent la valeur des choses pour les rendre plus dignes d'être lues, au moins omettent-elles presque toujours les plus basses et moins illustres circonstances, Descartes, Méth. I, 8. De pareilles erreurs Ne produisent jamais que d'illustres malheurs, La Fontaine, Fabl. X, 10. Le royaume le plus illustre [la France] qui fut jamais sous le soleil, et devant Dieu et devant les hommes, Bossuet, Mar.-Thér. Voilà des faits, et des faits illustres, et des faits plus éclatants que le soleil, qui font voir qu'au milieu de la défection…, Bossuet, 2e instr. pastorale sur les prom. de J. C. 24. Que ce soit donc [la clémence] l'illustre défaut de Charles [Charles 1er d'Angleterre] aussi bien que de César, Bossuet, Reine d'Anglet. Vous voyez quelle a été son humilité, et combien il a été soigneux de cacher les illustres avantages qu'il avait reçus de Dieu, Bossuet, Cornet. Et lorsque cette reine, assurant sa conquête, Vous attend pour témoin de cette illustre fête, Racine, Bérén. I, 3. Cet illustre trépas ne peut-il vous [dieux] calmer ? Racine, Théb. III, 3. Jamais plus illustre querelle De vos aïeux n'arma le zèle, Racine, Athal. IV, 5. Pardonnez à l'éclat d'une illustre fortune Ce reste de fierté…, Racine, Andr. III, 6.

    Ironiquement. Et vous vous signalez par d'illustres leçons, Racine, Brit. III, 3.

    Abusivement. En parlant de choses mauvaises. D'illustres attentats ont fait toute leur gloire, Voltaire, Lois de Minos, I, 1.

SYNONYME

ILLUSTRE, RENOMMÉ, FAMEUX, CÉLÈBRE. Illustre dit plus que renommé ; l'illustration est plus que le renom ; illustre dit autre chose que fameux : il implique toujours louange et mérite, tandis que fameux peut s'appliquer aux choses les plus mauvaises. Célèbre exprime à bien peu près la même chose qu'illustre ; la différence paraît être que illustre indique plutôt l'éclat qui vient de l'objet, et célèbre l'éclat que lui donne l'assentiment des autres : on est célèbre parce que tout le monde parle de vous ; on est illustre parce qu'on répand un grand éclat.

HISTORIQUE

XVIe s. Si cette flatterie latine et ce gotthisme des Italiens et Espagnols est venu en usage d'appeller les princes illustrissimes et les gentils hommes illustres…, Saint-Julien, Mesl. hist. p. 586.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Illustre : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ILLUSTRE, ILLUSTRATION, S’ILLUSTRER, (Gramm.) un homme illustre est celui qui a mérité l’estime & la considération générale de sa nation, par quelque qualité excellente. On peut naître d’une maison illustre, & n’être qu’un homme ordinaire, & réciproquement. Plutarque a écrit la vie des hommes illustres, grecs & romains. La maison de Bourbon est la plus illustre en Europe. On lit dans le Dictionnaire de Trévoux, Ciceron a été le plus illustre des orateurs de son tems, Virgile le plus illustre des poëtes : je ne sais si ces deux phrases sont d’une grande pureté ; il est certain que le mot illustre ne se dit pas aussi-bien en pareil cas que le mot grand. Ciceron a été le plus grand des orateurs de son tems ; Virgile le plus grand des poëtes. Un peintre, un statuaire, un musicien, peut s’illustrer dans son art. Illustre s’applique rarement aux choses, & je n’aime pas, les rois d’Egypte ont été ceux qui ont laissé de plus illustres marques de leur grandeur. Il se prend toujours en bonne part : un scélérat n’est point illustre ; il est fameux, il est insigne. Les écrivains hardis se jouent de toutes ces petites nuances.

ILLUSTRE, adj. (Littérat.) en latin illustris, titre autrefois des plus honorables.

Il y avoit dans la décadence de l’empire trois titres d’honneurs différens, qu’on accordoit aux personnes qui se distinguoient sur les autres par leur naissance, ou par leurs charges. Le premier étoit illustris, le second, clarissimus, & le troisieme spectabilis ; mais illustris marquoit une prééminence essentielle, desorte qu’il se donnoit seulement aux consuls, & aux grands officiers de l’empire.

Nos rois même dans la premiere & seconde race, se trouvoient honorés du titre d’illustris, ou d’illuster. Parmi ce grand nombre d’actes anciens que Doubler a recueillis dans son histoire de l’Abbaye de saint Denis, il y en a plusieurs, où Dagobert joint à la qualité de roi de France, celle de vir illuster. Chilpéric, Pépin & Charles I. ont cru ajoûter un nouvel éclat à celui de roi, par l’épithete d’homme illustre. Les maires du palais, après avoir usurpé peu à peu l’autorité souveraine, s’arrogerent aussi la même qualification. Mais Charlemagne devenu empereur, ayant dédaigné ce titre, il passa tout de suite aux comtes, & aux grands seigneurs du royaume, dans les lettres que ses successeurs leur adressoient. On en décoroit semblablement les évêques & les abbés de haute considération ; enfin il est tombé de mode, & s’est changé en superlatif dans le seul usage de la cour de Rome, qui donne le titre de seigneurie illustrissime aux nonces, aux archevêques, évêques, & principaux prélats romains. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « illustre »

Étymologie de illustre - Littré

Espag. ilustre ; ital. illustre ; du lat. illustris, de il pour in, dans, et lustrare, purifier, éclairer (voy. LUSTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de illustre - Wiktionnaire

Du latin illustris (« brillant »), de illustrare (« éclairer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « illustre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
illustre ilystr play_arrow

Citations contenant le mot « illustre »

  • La France organise lundi à Paris un "One Planet Summit" consacré à la biodiversité, avec pour objectif de relancer une diplomatie verte mise à l'arrêt par le Covid-19, pandémie qui illustre précisément les dangers des dérèglements environnementaux. Geo.fr, La protection de la biodiversité au coeur du Sommet "One Planet" à Paris - Geo.fr
  • Avec « L’œuf tombé du ciel », Sandrine Herlin, est revenue à ses premières amours. L’artiste plasticienne cambrésienne illustre un conte où la morale est un joli message pour les fêtes. Une idée de cadeau pour petits et grands ! La Voix du Nord, Cambrai : «L’œuf tombé du ciel», un conte illustré d’une patte cambrésienne
  • Amélie, Samuel et Pierre-Luc se connaissent bien, et depuis très longtemps. Amélie et Samuel étaient dans la même école de musique, lorsqu'ils étaient enfants. Le lien est resté, puisque l'un illustre régulièrement les pochettes de disque de l'autre. Bien se connaître, c'est indéniablement un élément essentiel pour réussir ce travail en commun, réalisé à distance, et en partie confinés. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Un conte musical illustré réunit Amélie-les-Crayons et ses amis d'enfance
  • Dans leurs textes, les rappeurs placent souvent des punchlines : des phrases drôles ou percutantes qui deviennent cultes. On considère d’ailleurs souvent qu’une bonne punchline produit une image que l’auditeur parvient à reproduire dans sa tête. C’est certainement sur cette base inspirée que Jatuur, un jeune artiste américain, a décidé d’illustrer les dires des rappeurs. Curieusement, le dessinateur ne s’est pas penché sur leurs punchlines, mais plutôt… leurs tweets. Interlude, Il illustre les tweets de ses rappeurs préférés et c'est génial
  • Georges Pernoud est intimement lié à la mer et à l’illustre rendez-vous du vendredi soir, Thalassa, un navire qui n’aura pas survécu au départ de son capitaine. Le même qui l’avait bâti en 1975, soit cinq ans avant d’en prendre les rênes sur le petit écran. Depuis une péniche-studio amarrée en bord de Seine, il préparait ses émissions avec passion et des millions de Français ont acquis un air marin à ses côtés. Un certain Laurent Bignolas, aux manettes de Télématin, a contribué au rendez-vous entre 2011 et 2013. Toutelatele, Thalassa : décès de Georges Pernoud, illustre Capitaine pendant 37 années sur France 3 | Toutelatele
  • Les plus grandes réussites sont dues à d'illustres ratés qui n'ont bien tourné qu'après leur mort. De Louis Landry / Placide Beauparlant, révolutionnaire tranquille
  • L'homme qui n'a rien à se glorifier sauf de ses illustres ancêtres, est semblable à la pomme de terre : la seule qualité qu'il possède, se trouve sous terre. De Thomas Overbury / Caractères
  • J’ai toujours senti que l’état d’auteur n’était, ne pouvait être illustre et respectable qu’autant qu’il n’était pas un métier. Pour pouvoir, pour oser dire de grandes vérités, il ne faut pas dépendre de son succès. De Jean-Jacques Rousseau / Les confessions
  • Il n'est pas un archevêque, ni un savant illustre, qui ne croie à la providence, chacun de son côté : le savant en contemplant sa science et l'archevêque en regardant son archevêché. De André Suarès / Remarques
  • J'illustre Céline pour que les autres ne puissent plus le dessiner après moi... De Jacques Tardi / un entretient au «Bulletin Célinien» N° 316, 2010
  • Si mourir pour son prince est un illustre sort, Quand on meurt pour son Dieu, quelle sera la mort ! De Pierre Corneille / Polyeucte
  • La compétition sportive est une parabole qui illustre parfaitement la grande course de la vie. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • L'humanité fait un interminable discours dont chaque homme illustre est une idée. De Alfred de Vigny / Journal d'un poète
  • La paix est si belle et si illustre qu'elle a le ciel pour terroir. De Francisco de Quevedo
  • Des hommes illustres ont pour tombeau la terre entière. Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, II, 43, 3 (traduction J. de Romilly)

Traductions du mot « illustre »

Langue Traduction
Corse illustratu
Basque ilustratua
Japonais 図解
Russe иллюстрированный
Portugais ilustrado
Arabe يتضح
Chinois 插图
Allemand illustriert
Italien illustrato
Espagnol ilustrado
Anglais illustrated
Source : Google Translate API

Synonymes de « illustre »

Source : synonymes de illustre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « illustre »



mots du mois

Mots similaires