La langue française

Hiératique

Sommaire

  • Définitions du mot hiératique
  • Étymologie de « hiératique »
  • Phonétique de « hiératique »
  • Citations contenant le mot « hiératique »
  • Traductions du mot « hiératique »
  • Synonymes de « hiératique »
  • Antonymes de « hiératique »

Définitions du mot « hiératique »

Trésor de la Langue Française informatisé

HIÉRATIQUE, adj.

A. − Domaines didactiques
1. Qui concerne les choses sacrées; en partic., qui est conforme à un rituel religieux, à une liturgie. Danse, cérémonie hiératique. Le prêtre et les deux diacres, revêtus de riches ornements, exécutent devant l'autel les gestes et les évolutions hiératiques (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 97) :
Par les cours du palais, où l'ombre met ses plombs, Circule − tortueux serpent hiératique − Une procession de moines aux frocs blonds Qui marchent un par un, suivant l'ordre ascétique, Et qui, pieds nus, la corde aux reins, un cierge en main, Ululent d'une voix formidable un cantique. Verlaine, Poèmes saturn.,1866, p. 89.
2. P. ext., B.-A. Qui est imposé ou réglé par une tradition sacrée et immuable. Art, style hiératique; formes hiératiques; attitude, pose, posture hiératique d'une idole; geste, icône hiératique. Les cathédrales de Palerme et de Mont-Réal présentent des combinaisons mixtes, où l'ornementation arabe se mêle aux figures hiératiques des Byzantins (Ménard, Hist. B.-A.,1882, p. 38).L'individu dans l'art égyptien. − L'Égypte, jusqu'à l'apparition des Grecs, reste enfoncée cinquante siècles dans une gangue hiératique dont l'individu ne sort pas (Arts et litt.,1935, p. 58-11).
B. − Usuel. Qui a un caractère de majesté sévère, d'immobilité ou de gravité, qui semble imposé par un rite ou une tradition. Synon. figé, solennel.Figure, personnage, visage hiératique; raideur, immobilité hiératique. Sur un fond rougeâtre, le pâle Malraux s'offre, hiératique, aux ovations (Mauriac, Journal 2,1937, p. 201).Son teint pâle, ses traits hiératiques évoquaient l'Asie, le sourire fin des « êtres de sagesse » (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1436).
C. − LING. Écriture hiératique. Écriture cursive des anciens Égyptiens, dérivée des hiéroglyphes et simplifiée. L'écriture cursive et l'écriture phonétique, compliquées de signes hiératiques à l'usage des prêtres de la vallée du Nil (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 283).
P. plaisant., au fig. [En parlant d'une langue] Réservé aux initiés. Synon. ésotérique.L'idiome hiératique et sacré des lettrés et des délicats (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 127).Gavroche (...) répéta pour la troisième fois l'injonction en langue hiératique : − Pioncez! (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 168).
Emploi subst. masc. Ceux qui sont instruits parmi les Égyptiens apprennent (...) en second lieu l'hiératique (A. France, Rôtisserie,1893, p. 57).Le hiératique était utilisé pour les textes écrits en papyrus (Ville1967).
REM. 1.
Hiératisant, -ante, adj.Qui rappelle le style hiératique. Les formes hiératisantes retrouvées chez les Aymaras des Andes péruviennes (Faure, Hist. art,1912, p. 238).
2.
Hiératisé, -ée, adj.Qui a pris le style hiératique. La représentation d'un visage d'homme ou de femme est toujours hiératisée [dans les impressions japonaises] (Goncourt, Journal,1890, p. 1159).
Prononc. et Orth. : [jeʀatik]. Init. asp. ds Ville 1967 supra. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. [Mil. xvies. hieratique désignait dans l'Antiquité une sorte de papier utilisée pour les livres sacrés (G. Du Choul s. réf. ds Guérin : chartres hieratiques)]; 1562 (Du Pinet, Pline, XIII, 12, p. 512; 2. 1822 écriture hiératique (Champollion, Lettre à M. Dacier, p. 1 ds Arch. St. n. Spr., no205, p. 363, s. v. démotique); 1893 subst. (France, loc. cit.); 3. a) 1843 se dit d'une forme d'art (Gauthier, Tra los montes, p. 150); b) 1863 p. ext. « raide, solennel » (Flaub., Salammbô, t. 2, p. 159). Empr. au lat.hieraticus au sens 1 chez Pline, b. lat. au sens 2, lui-même empr. au gr. ι ̔ ε ρ α τ ι κ ο ́ ς « qui concerne les choses sacrées; de prêtre, sacerdotal; sens 1 et 2 ». Fréq. abs. littér. : 71.
DÉR.
Hiératiquement, adv.D'une manière hiératique. Geste hiératiquement figé. Des dieux funéraires (...) présentaient, d'un geste hiératiquement roide, le fouet, le pedum, le sceptre (Gautier, Rom. momie,1858, p. 181).C'est à la messe noire (...) que s'acheminait cette extatique figure, hiératiquement droite dans sa robe en lambeaux (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 83).[jeʀatikmɑ ̃]. 1reattest. 1855 (De Vogüe, Souvenirs d'une excursion en Phénicie ds Littré); de hiératique, suff. -ment2*.

Wiktionnaire

Adjectif

hiératique (h aspiré)\je.ʁa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. En rapport avec les choses sacrées, notamment les religions ou la liturgie.
    • À Sparte, le vol était pratiqué et honoré : c’était une institution hiératique, un complément indispensable à l’éducation de tout Lacédémonien sérieux. — (Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, Calmann Lévy, 1893, p. 2)
    • Il y avait quelque chose de troublant dans cette multitude d’yeux de verre et de porcelaine qui la regardaient sans baisser les paupières, avec la sagesse hiératique que seul possède le temps, […] — (Arturo Pérez-Reverte, Le Tableau du maître flamand, page 211, 1990, traduit par Jean-Pierre Quijano, 1993, J.-C. Lattès)
  2. (En particulier) Qualifie une attitude, des gestes conformes à un rite ancien, établi, fixe ; ou un style imposé par une tradition sacrée.
    • Louis XVIII […] avait appris et retenu cette leçon : ce qui bouge trop meurt vite, et s’était enfermé dans l’étiquette, les usages râpés et les habitudes hiératiques d’antan. — (François Mitterrand, Le Coup d’État permanent, 1965)
    • L’enterrement d’Anne avait été entouré d’un rite un peu pompeux, presque oriental : avec les prêtres aux gestes hiératiques dans leurs chasubles noires et argent, les longues files d’enfants de chœur, l’encensement du catafalque, l’évêque de Saint-Claude officiant avec la mitre et la crosse. — (Pierre de Menthon, Une famille franc-comtoise : Richardot, Choisey, Menthon, 1984)
  3. (Par extension) Qualifie les formes d’art qui expriment ces attitudes et ces gestes.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (En particulier) (Antiquité) Qualifie certains caractères égyptiens, d’une écriture dont on pense que les prêtres seuls s’étaient réservé l’intelligence, par opposition aux caractères démotiques, qui étaient ceux que le peuple pouvait lire et comprendre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. Qui est raide, figé dans sa majesté ou sa solennité.
    • [...] il avait rencontré un Malien hiératique et méfiant, il avait fallu lui faire toute une danse du ventre pour qu'il accepte de parler et dire que non, il n'avait croisé personne qui ressemble à Subutex [...] — (Virginie Despentes Vernon Subutex 2, Grasset, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HIÉRATIQUE. adj. des deux genres
. T. didactique. Qui concerne les choses sacrées, qui appartient aux prêtres. Il se dit particulièrement de Certains caractères égyptiens, d'une écriture dont on pense que les prêtres seuls s'étaient réservé l'intelligence, par opposition aux Caractères démotiques, qui étaient ceux que le peuple pouvait lire et comprendre. Attitude, geste hiératique, Attitude et geste conformes à un rite ancien, établi, fixe. Ils se disent aussi des Formes d'art qui expriment ces attitudes et ces gestes.

Littré (1872-1877)

HIÉRATIQUE (i-é-ra-ti-k') adj.
  • Qui concerne les choses sacrées, qui appartient aux prêtres.

    Terme de sculpture et de peinture. Style hiératique, style dans lequel la religion impose à l'artiste des formes traditionnelles.

    Écriture hiératique, signes hiératiques, écriture cursive, qui est une abréviation de l'écriture hiéroglyphique et dont les signes sont dérivés, signe à signe, des caractères hiéroglyphiques.

    S'est dit, dans l'antiquité, d'une des espèces de papier d'Égypte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hiératique »

(Siècle à préciser) Du latin hieraticus issu du grec ancien ἱερατικός, lui-même dérivé de ἱερός, hierós (« sacré »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἱερατιϰὸς, dérivé de ἱερὸς, sacré, qui paraît avoir eu primitivement le sens de fort 'ἱερὸς στρατὸς, ἱερον δίφφον, γιερὴ ἲς Τηλεμάχοιο) ; d'où, par extension, divin, sacré ; sanscrit, ishara, fort ; l'esprit rude serait inorganique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hiératique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hiératique ieratik

Citations contenant le mot « hiératique »

  • Immense et hiératique borne, toisant les confins de l’est, le mémorial national de Mondement rend hommage « À tous ceux qui sur notre terre, du plus lointain des âges dressèrent la borne contre l’envahisseur ». Journal L'Union, Randonnée: Balade au plateau de Mondement
  • Autre ensemble remarquable aux yeux de Gilles Fresson, le statuaire de l’édifice, unique au monde. Sur le portail royal, à l’extérieur, « les personnages sculptés laissent apparaître le début d’un sourire, d’un regard. Ils sont très dignes, mais lorsque l’on regarde de près, leur émotion est bouleversante. Ce sont des chefs-d’œuvre dans ce qu’ils dégagent de force et d’intériorité. J’y vois une émergence de ce qu’est l’humain et en même temps une force hiératique, un peu comme ces statues égyptiennes ». www.lechorepublicain.fr, La cathédrale de Chartres vue par Gilles Fresson, son ancien intendant - Chartres (28000)
  • Désinvolte, intelligente, affranchie, Jeanne Moreau osera avant les autres privilégier sa carrière à sa vie de famille - sa mère avait dû laisser tomber la danse à sa naissance et elle refusa toujours de connaître le même renoncement. Souvenirs de Truffaut (avec qui elle partageait une enfance malheureuse), de Buñuel, d’Orson Welles étayent ce portrait d’une actrice au jeu moderne, à la voix magnétique, au port de tête hiératique, qui séduisit Marcello Mastroianni sur « La notte », d’Antonioni, tournage ô combien difficile. Hommage à son inaltérable liberté, ce dernier résumera : « Elle vous rend votre amour, mais seulement jusqu’à la fin du film. »Lundi 22 juin à 22h25 sur Arte. Documentaire de Virginie Linhart (2017). 55 min. (Disponible en replay jusqu’au 20 août sur Arte.tv). Sophie Grassin L'Obs, « Jeanne Moreau, l’affranchie », Moreau en liberté
  • Successeur de celui qui la fit naître comme de celui qui l’aida à mourir, Marc Fumaroli est tout entier dans cette posture paradoxale, vigie impérieuse d’une culture menacée par la dissolution de l’élitisme, campée dans une posture fulminante et hiératique. Académique en somme, au sens ambivalent du terme. Le Monde.fr, L’historien de la littérature Marc Fumaroli est mort

Traductions du mot « hiératique »

Langue Traduction
Anglais hieratic
Espagnol hierático
Italien ieratico
Allemand hieratisch
Chinois 等级
Arabe الهيراطيقية
Portugais hierático
Russe иератический
Japonais 階層的
Basque hieratic
Corse hierático
Source : Google Translate API

Synonymes de « hiératique »

Source : synonymes de hiératique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hiératique »

Partager