La langue française

Solennel

Sommaire

  • Définitions du mot solennel
  • Étymologie de « solennel »
  • Phonétique de « solennel »
  • Citations contenant le mot « solennel »
  • Images d'illustration du mot « solennel »
  • Traductions du mot « solennel »
  • Synonymes de « solennel »
  • Antonymes de « solennel »

Définitions du mot solennel

Trésor de la Langue Française informatisé

SOLENNEL, -ELLE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une circonstance, d'un événement] Qui est célébré en public avec éclat, qui est accompagné d'un cérémonial imposant. Fête, messe, nuit solennelle; jour solennel; honneurs solennels; sacrifice solennel; cérémonie, circonstance, heure solennelle. Il insistait surtout auprès du pontife pour obtenir une reconnaissance solennelle de la sainteté de sa belle-sœur (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p. 294):
... les évêques, chanoines, curés, vicaires, abbés et prieurs de Pingouinie résolurent de célébrer un service solennel dans la cathédrale d'Alca, pour obtenir de la miséricorde divine qu'elle daignât mettre un terme aux troubles qui déchiraient une des plus nobles contrées de la Chrétienté... France,Île ping., 1908, p. 305.
RELIG. CATH.
Communion solennelle. V. communion B 2 a.Synon. profession de foi*.La première communion solennelle de Frédie avec, en mains, le livre qu'avait porté notre père (H. Bazin,Vipère, 1948, p. 27).Renouvellement solennel (vieilli). 7 juin. − Renouvellement solennel de la première communion de Véronique. Elle a remis sa robe blanche de l'année dernière (Bloy,Journal, 1903, p. 176).
2. P. ext. Qui se fait avec faste, avec apparat et dans la majesté qui convient à la circonstance. Entrée, visite solennelle; solennelle(s) assemblée(s); distribution solennelle des prix. Le tribunal révolutionnaire (...) siégeait (...) dans la grande salle des audiences solennelles de la Cour de Cassation (Balzac,Splend. et mis., 1847, p. 632).Bientôt ce sera chez nous un acte méritoire d'assister à une séance solennelle de l'Académie des Inscriptions (Renan,Avenir sc., 1890, p. 117).
B. −
1. Spécialement
a) DR. CIVIL. Qui est accompli dans les formes légales, authentiques, suivant les formalités requises. [Les écritures] allaient du graphisme de la tradition, réservé pour les actes solennels et officiels, au graphisme courant, d'usage privé (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 33).
Contrat solennel. V. contrat A synt. a.
b) RELIG. CATH. (dr. canon.). Vœux solennels. V. vœu.
2. Qui est accompli de façon officielle, au cours de cérémonies publiques ou suivant des formalités conférant un caractère particulièrement important à la circonstance. Synon. formel, officiel.Affirmation, consécration, déclaration, promesse solennelle; engagement solennel; lettre, formule solennelle; formes solennelles. J'ai reçu une convocation solennelle de mon oncle (Frapié,Maternelle, 1904, p. 280).
C. − Littéraire
1. [En parlant d'une chose concr., d'un élém. de la nature] Qui est imposant par son caractère grave, majestueux. Je revoyais les grandes armoires solennelles de la maison (Saint-Exup.,Terre hommes, 1939, p. 178).Le puits (...) que M. Bruyère creuse au milieu d'un cirque solennel de montagnes (Cocteau,Maalesh, 1949, p. 109).
2.
a) [En parlant d'une pers. et, p. méton., d'un aspect de sa physionomie ou de son comportement] Qui a un caractère empreint de gravité, de majesté. Air, silence, ton solennel; main, voix, démarche, marche, expression, gravité, lenteur solennelle; solennel adieu; solennelle prière; solennelle(s) parole(s). La jeune femme était calme, froide, solennelle comme un juge qui prononce une sentence (Ponson du Terr.,Rocambole, t. 3, 1859, p. 466).Un officier, grand, beau, majestueux, déboucha à pas lents et solennels d'un escalier (Proust,Guermantes 2, 1921, p. 73).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ton, genre grave. Tout cela, débité avec un fort accent du Midi tourné au solennel, très peu de gestes, mais des jeux de physionomie mécanique (A. Daudet,N. Roumestan, 1881, p. 42).Généralement, les qualités brillantes de l'esprit leur manquent. Ils glissent facilement du sérieux au solennel qui est leur genre d'outrance comme l'éclat est l'outrance du primaire (Mounier,Traité caract., 1946, p. 297).
b) Péj. ou p. iron. [En parlant d'une pers. et, p. méton., d'un aspect de sa physionomie ou de son comportement] Qui manifeste une gravité affectée, peu naturelle ou outrée. L'aïeule avec ses cheveux gris (...) l'engoncement solennel dans le satin noir de sa robe montante (Goncourt,Journal, 1867, p. 361).Voyons, marraine, pensez-donc; et puis un notaire, c'est bien solennel pour moi, vous ne trouvez pas? (Pailleron,Étincelle, 1879, ii, p. 14).Il est assez amusant, avec sa manière de parler un peu vieux jeu, un peu solennelle (Proust,Guermantes 2, 1921, p. 243).
Prononc. et Orth.: [sɔlanεl]. Littré: ,,Quelques personnes prononcent [sɔlɑ ̃nεl] (...) prononciation des gens du midi (...) aujourd'hui vicieuse``. Solennel et ses dérivés avec [a] contrairement à d'autres mots du type hennir, indemniser où [a] > [ε] sous l'infl. de l'orth. (v. G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n o1 1981, p. 226). Si Mart. Comment prononce 1913, p. 74, 75, note une certaine infl. de l'orth. dans solennité, la prononc. avec [ε] ne s'est pas imposée. Voir Martinet-Walter 1973: 13/17 [a], 4/17 [ε], [e]. Ac. 1694: solemnel ou solennel, solemnellement ou solennellement, solemnité ou solennité, solemniser ou solenniser, solemnisation ou solennisation; 1718: -mn- ,,quelques-uns escrivent solennel, et c'est ainsi que l'on prononce``; 1740: -nn- ,,quelques-uns écrivent solemnel, mais on prononce toujours solannel: ce qui s'observe de même dans les dérivez``; 1762, 1798: -nn- sans mention à -mn-; 1835, 1878: -nn- avec la même rem. que ds 1740; 1935: -nn-. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. sollempnal « qui est accompli avec pompe, selon un certain cérémonial » per sollempnal memore (Sermons St Bernard, éd. W. Foerster, p. 11, ligne 29); 1216 feste ... sollempnels (Guillaume Le Clerc, Fergus, 188, 31 ds T.-L.); 2. mil. xiiies. [ms.] sollempnel « célébré par des cérémonies » jorz ... sainz et sollempnels (Bible, B.N. 899, f o36d ds Gdf. Compl.); 1380 solennel (Roques t. 2, n o11475); 3. a) 1266 dr. « qui doit être accompli selon certaines formes sous peine de nullité » sollempnel stipulation (Cart. de Nesles, ms. Chantilly 1295, f o76 r ods Gdf. Compl., s.v. stipulation); 1337 solennel estipulacion (ibid.); b) 1372 « accompagné d'actes publics ou de formalités imposantes qui donnent une importance considérable » Par solennel cry de vendaige (Eustache Deschamps, Chartre des bons enfants de vertu en Champaigne, 64 ds Œuvres compl., éd. G. Raynaud, t. 7, p. 325); 4. 1364 « qui en impose par son caractère de majesté, de grandeur ou de gravité » Hostel Solennel (Litterae Caroli V. Regis Franc. tom. 4, Ordinat. pag. 473 ds Du Cange, s.v. solemnis); 5. 1404 « énorme, considérable » arbre solempnel (Christine de Pisan, Livre des fais et bonnes meurs du sage roy Charles V, II, XI, éd. S. Solente, t. I, p. 134); 6. a) 1409 « empreint de majesté (en parlant d'une personne) » sollempnelz hommes (Le Livre des fais ... [de] Bouciquaut, éd. D. Lalande, p. 415, ligne 35); en partic. 1832 péj. (Hugo, N.-D. Paris, p. 442); b) 1803 « empreint d'une majesté ou d'une gravité ridicule ou inopportune » un ton solennel (Krüdener, Valérie, p. 185). Empr. au lat. class.sollemnis « qui revient tous les ans; solennel, consacré », écrit à basse époque solemnis, sollempnis, sollennis (v. Blaise Lat. chrét.), d'où les formes en a. fr.; la forme régulière solemne, solempne (xive-xvies. ds Gdf.) a été remplacée par celle en -el sans doute sous l'infl. d'autres adj. de la lang. d'église comme annuel*, éternel*, spirituel* (FEW t. 12, p. 68b). Fréq. abs. littér.: 2 290. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 453, b) 3 072; xxes.: a) 3 378, b) 3 114.

Wiktionnaire

Adjectif

solennel \sɔ.la.nɛl\

  1. Qui est célébré avec pompe, par des cérémonies publiques.
    • Obsèques solennelles.
    • Fête solennelle.
    • Pâques, la Pentecôte sont des fêtes solennelles.
    • On lui a fait un service solennel dans telle église.
  2. Fait avec un certain apparat.
    • Pour confondre à tout jamais les « ennemis du Christ », Louis IX accepta d'organiser, en 1240, une controverse solennelle sur le Talmud. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  3. Qui a un air d’importance ou un ton emphatique.
    • Ici, voyez-vous, mon cher Nicolas, j'ai besoin de recourir aux formes solennelles d'un premier-pariste bien connu, et dont la prose sublime se tire à 217.830 exemplaires. — (Dr Maximin Legrand, « Feuilleton », dans L'union médicale, n° 117, du samedi 30 septembre 1865, p. 627)
    • Et c’étaient encore, çà et là, de solennelles et de cocasses définitions telles que celle-ci qui figure dans la vie de César de Bus. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Malgré sa corpulence excessive, l'autorité de M. Hector sur ses subordonnés n'est guère contestable. Il la doit surtout à sa placidité étudiée, au ton solennel et ampoulé qu'il affecte en s'exprimant. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Puis il me montra une porte et m'annonça d'un air solennel que, derrière elle, il y avait monsieur Haneda, le président. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 9)
  4. Qui est authentique, revêtu de toutes les formes, accompagné des formalités requises.
    • Acte solennel.
    • Déclaration solennelle.
    • Serment solennel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOLENNEL, ELLE. (Dans ce mot et dans les trois suivants, ENNE se prononce ANE.) adj.
Qui revient chaque année. Fêle solennelle. Pâques, la Pentecôte sont des fêtes solennelles. Il signifie plus ordinairement Qui est accompagné de cérémonies religieuses, entouré d'une certaine pompe. Obsèques solennelles. On lui a fait un service solennel dans telle église. Vœu solennel, Vœu fait en face de l'Église, avec des formalités qui lui donnent une importance particulière, par opposition à Vœu simple.

SOLENNEL signifie encore Qui se fait avec un certain apparat. Audience solennelle. Entrée solennelle. Jeux solennels. Un air, un ton solennel, Un air, un ton emphatique, important. On dit dans le même sens : Un langage solennel.

SOLENNEL se dit aussi des Personnes et signifie Qui a un air d'importance, un ton emphatique. Cet homme est toujours solennel et guindé. Vous êtes bien solennel aujourd'hui. Il signifie aussi Qui est authentique, revêtu de toutes les formes, accompagné des formalités requises. Acte solennel. Déclaration solennelle. Serment solennel.

Littré (1872-1877)

SOLENNEL (so-la-nèl, nè-l' ; quelques personnes prononcent so-lan-nèl, par a nasalisé ; prononciation des gens du midi, peut-être ancienne, aujourd'hui vicieuse) adj.
  • 1Célébré chaque année avec des cérémonies publiques et extraordinaires de religion. Sacrifice solennel. Pâques, la Pentecôte, etc. sont des fêtes solennelles. Messe solennelle. Je viens, suivant l'usage antique et solennel, Célébrer avec vous la fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée, Racine, Ath. I, 1. Je sors, et vais me joindre à la troupe fidèle Qu'attire de ce jour la pompe solennelle, Racine, ib. I, 1.

    Vœu solennel, vœu fait en face de l'Église avec les formalités requises par les canons, par opposition à vœu simple.

  • 2Pompeux, accompagné de cérémonies. Il fit dans la ville une entrée solennelle. Des exercices publics et solennels.
  • 3Authentique, accompagné des formalités requises. Une déclaration solennelle. Un arrêt rendu en forme solennelle. Un serment solennel par avance les lie à ce fils de David qu'on leur doit révéler, Racine, Athal. I, 2.

    Terme de jurisprudence. Contrat solennel, contrat soumis à certaines formes dont l'omission emporte nullité. Les testaments reçus par le chancelier dans l'étendue du consulat en présence du consul et de deux témoins seront réputés solennels, Ordonn. marine, août 1681.

    Par extension, manifeste, public, et, pour ainsi dire, revêtu de formes authentiques. Jugez, s'il vous plaît, quelle commotion put faire dans le parlement une réponse si peu conforme aux paroles solennelles que la reine lui avait réitérées plus de dix fois, Retz, Mém. t. III, liv. IV, p. 128, dans POUGENS. Pour faire voir un exemple solennel de la patience et de la miséricorde de Jésus-Christ, Fléchier, Panég. I, p. 153. Sulpice commence par le mépris solennel qu'il en fait [des charges], Fléchier, ib. I, p. 345.

  • 4 Familièrement. Un ton solennel, un ton emphatique.

    Un homme solennel, un homme qui a habituellement un ton emphatique.

  • 5 S. m. Terme de liturgie. Solennel majeur, fête moins importante que les fêtes annuelles.

    Solennel mineur, fête célébrée avec moins de pompe et dont l'office n'est pas obligatoire.

REMARQUE

Plusieurs écrivent solemnel, solemnellement, solemnisation, solemniser, solemnité ; mais la prononciation est la même.

HISTORIQUE

XIIIe s. Aus hautes vegiles des festes solempnielx, Joinville, 298.

XIVe s. L'ostel de S. Pol, lequel nous avons acheté et fait edifier de nos propres deniers, en hostel solennel et de granz esbatemens, Du Cange, solemnis.

XVe s. Trestout ainssi comme qui vouldroit descripre un arbre solemnel, le plus haut et notable du monde, en la loange de luy seroit parlé de la bonté, doulceur et vertu de son fruit, Christine de Pisan, Charles V, II, 11. La superfluité [des déguisemens] ne sied pas moult à hommes solemnels, quoyque ils en usent assez en France, Bouciq. IV, 7.

XVIe s. Et estoit encore lors le prix de la victoire es jeux solennelz isthmiques la couronne d'ache, Amyot, Timol. 35. Obliger par solennel serment, Montaigne, I, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « solennel »

(1380) Du latin sollemnis (« [fêté] un fois l’an, religieux, festif »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Forme dérivée du latin solennis, sollennis, solemnis, que l'on tire de solus, entier, osque solo, sollo, et annus, année ; solennis signifiant ordinaire, habituel, qui se fait tous les ans.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « solennel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
solennel sɔlanɛl

Citations contenant le mot « solennel »

  • Rien n'est trop beau ni trop grand pour un enfant et tout est solennel. De Francis Bossus / L'enfant et les hommes
  • L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. De George Sand / François le Champi
  • Prendre un engagement solennel, pour un homme d'Etat, c'est s'engager à vous dire solennellement plus tard qu'il n'a pas pu le tenir. De André Birabeau / La Politique
  • Ce qui fait la sérénité de beaucoup d’auteurs solennels, c’est que les sourires des lecteurs ne s’entendent pas. De Alfred Capus / Les Pensées
  • La mer a partout la même vois grondeuse, grave, solennelle. Nos rivières chantent, murmurent, babillent, et elles ont toutes un accent différent. De Alexandre Pothey / La Muette
  • Le son de la trompette est si délicieux, Dans ces soirs solennels de célestes vendanges, Qu’il s’infiltre comme une extase dans tous ceux Dont elle chante les louanges. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Vendredi, je fais un appel aux imams pour participer à une prière solennelle, pour marquer notre compassion et participer à la douleur des familles. De Dalil Boubakeur / Point-presse à la mosquée de Paris, 16 novembre 2015
  • Lundi 13 juillet face à nos compatriotes, puis mardi 14 juillet en présence d'invités institutionnels espagnols, l'Ambassadeur de France en Espagne, Jean Michel Casa, a donc tenu a commémorer la Fête nationale française, en dépit du contexte adverse. Il l'a expliqué au cours d'un discours solennel, devant les représentants de la communauté française : "Même dans ce format limité au strict minimum, j'ai souhaité maintenir notre traditionnel rendez-vous", a-t-il déclaré. L'ambiance était en tous cas très particulière, en contraste à une cérémonie qui regroupe habituellement plusieurs milliers de personnes, et qui a cette année eu lieu devant une centaine de Français, élus consulaires, représentants institutionnels et d'associations, mais aussi en présence de la députée de la 5e circonscription, Samantha Cazebonne. , Fête nationale: un 14 Juillet solennel et en petit comité à Madrid | lepetitjournal.com
  • Les restes de 24 insurgés algériens tués au début de la colonisation française et remis par la France, ont été accueillis lors d’une cérémonie militaire solennelle vendredi à Alger. , France - Monde | Accueil solennel en Algérie des restes des premiers combattants anticoloniaux
  • Patrice Duhamel : Il cherchait un nouveau mode d’expression, vivant, pas une allocution mais une interview à bâtons rompus. Le rituel c’était de commencer l’entretien par des questions sur la dépense, le défilé, pour justifier que ce soit fait dans la foulée du 14 juillet. Je pense aussi que parler à cette date lui est apparu naturel, et qu’il voulait en faire un moment solennel en nous recevant à l’Elysée. Sur une photo prise ce jour-là, nous sommes dans les jardins, et derrière nous on voit la foule présente pour la Garden party.  LCI, L'interview du 14 juillet : un rendez-vous "solennel, légitime, qui plaît aux Français" | LCI
  • Sur les parquets du HP Field House et de l'Arena, deux des trois salles de l'immense complexe ESPN World Wide of Sports où les matches auront lieu à huis clos jusqu'à mi-octobre, le même instant solennel a ainsi été observé. LaProvence.com, Sports | La NBA reprend sa saison le genou à terre avant de sauter au panier | La Provence
  • "Un moment solennel et émouvant, en dépit des règles imposées par la pandémie de Covid-19" ...quelles règles ? personne avec un masque, distanciation approximative. Ok on est en plein air, mais tout de même... France-Antilles Martinique, 14 Juillet : cérémonie commémorative à Saint-Pierre - Journal France-Antilles - Toute l'actualité de votre région en Martinique - FranceAntilles.fr
  • "C'était important, oui". Carole, médecin généraliste en Haute-Marne a assisté au défilé. Et elle a apprécié, a-t-elle raconté au micro d'Europe 1. "C'était assez émouvant, très solennel. Ça fait plaisir d'être mis à l'honneur, et en même temps, je pense qu'on a fait notre métier, notre mission, mais c'est bien que ça ait été reconnu par le président et les ministres", a-t-elle commenté au micro d'Europe 1. "C'était important, oui. S'il n'avait pas fait ça, je pense que la profession aurait quand même été déçue. C'était un 14-Juillet très particulier et avec un défilé tout à fait inhabituel. Je pense que c'est quelque chose dont on se souviendra".  Europe 1, Des soignants ont défilé place de la Concorde pour le 14-Juillet : "C'était très solennel"

Images d'illustration du mot « solennel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « solennel »

Langue Traduction
Anglais solemn
Espagnol solemne
Italien solenne
Allemand feierlich
Chinois 庄严
Arabe نمطي
Portugais solene
Russe торжественный
Japonais 厳粛
Basque solemne
Corse solenni
Source : Google Translate API

Synonymes de « solennel »

Source : synonymes de solennel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « solennel »

Partager