La langue française

Hargneux

Sommaire

  • Définitions du mot hargneux
  • Étymologie de « hargneux »
  • Phonétique de « hargneux »
  • Citations contenant le mot « hargneux »
  • Traductions du mot « hargneux »
  • Synonymes de « hargneux »
  • Antonymes de « hargneux »

Définitions du mot « hargneux »

Trésor de la Langue Française informatisé

HARGNEUX, -EUSE, adj.

Qui manifeste ou dénote de la hargne. Ironie hargneuse, visage hargneux :
1. Il y a des gens qui déjeunent mal, il y en a qui ne déjeunent pas du tout; tant pis pour eux et pour les autres; évitez-les, ils sont querelleurs et hargneux; ils vous regardent comme si votre déjeuner avait été pris aux dépens du leur. Karr, Sous tilleuls,1832, p. 77.
En partic. [En parlant d'animaux] Cheval hargneux (vieilli). Cheval ombrageux. Chien hargneux. Chien agressif :
2. Ce fut bien pis lorsque le fils de cette dame jeta sur les genoux de sa mère un chien-loup très-hargneux, et que son domestique lui remit une cage en sabot, renfermant un gros perroquet gris, qui salua la compagnie d'un Bonjour Jaco! très-distinct. Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 280.
P. métaph. Ces irisations, ces reflets, ces vapeurs, ces poudroiements, se changeaient, sur leurs toiles, en une boue de craie, hachée de bleu rude, de lilas criard, d'orange hargneux, de cruel rouge (Huysmans, Art mod.,1883, p. 105).
Prononc. et Orth. : [aʀ ɳø], fém. [-ø:z] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1165 hergnos « qui est d'humeur agressive » (B. de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 8004); b) ca 1393 hargneux subst. masc. (Ménagier, éd. Sté Bibliophiles fr., II, 56); 2. 1572 paroles hargneuses (J. Amyot, Comment on pourra recevoir utilité de ses ennemis ds Œuvres morales, p. 111 vo). Dér. de hargne*; suff. -eux*, euse. Fréq. abs. littér. : 265. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 169, b) 396; xxes. : a) 268, b) 608.
DÉR.
Hargneusement, adv.De façon hargneuse. Les chauffeurs méfiants, hostiles d'abord, tournèrent hargneusement vers lui leurs faces aux yeux brûlés (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 136).Pour que les clauses de paix soient discutées, non plus hargneusement entre adversaires, mais sereinement, au sein d'une société universelle des nations, qui arbitrerait de haut, qui répartirait les responsabilités, qui rendrait un verdict impartial (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 925).[aʀ ɳøzmɑ ̃] init. asp.1reattest. 1876 (A. Daudet, Jack, t. 2, p. 257); de hargneux, suff. -(e)ment2*.
BBG. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 112.

Wiktionnaire

Adjectif

hargneux \aʁ.ɲø\

  1. Qui dénote la hargne, qui est d’humeur chagrine, agressive.
    • Arsène André perçait enfin la brume de ce préambule. Ah ! ah ! l’hypocrisie hargneuse le circonvenait comme un filet de chasse ; […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ce 4 mars, Hébert, hargneux, enflammait les tribunes du club des Cordeliers pleines à craquer de « bonnets rouges ». Comme ceux qui venaient de le précéder au perchoir, il désignait Robespierre et ses alliés sans les nommer, préférant employer le mot faction. — (Jean-Pierre Fournier La Touraille, Le jeu de quilles en or, Paris : Éditions Plon, 2014, chap. 26)
    • Ils se tenaient rassemblés autour d'une arène délimitée par du cordage où se poutraient deux insectes hargneux. C'étaient des scarabées d'assaut, des bêtes pataudes, iridescentes, grosses comme la main, de nature solitaire, agressives lorsqu'on les forçait à endurer la présence d'un congénère – donc parfaites pour ce sale sport. — (China Mieville, Merfer, Éditions 12/21, 2016, chap. 3)
  2. Qui mord, qui rue.
    • Mon chien "Youki" était un chien hargneux, mais je l’aimais quand même. — À cheval hargneux, il faut une écurie à part.
    • (Figuré)L’accès en est impossible. Des clôtures hargneuses le gardent; des montants de fer, aux pointes aiguës, reliés par tout un hérissement de ronces artificielles le défendent mieux qu’un cordon de gendarmes. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée, 1918)

Nom commun

hargneux \aʁ.ɲø\ masculin (équivalent féminin : hargneuse)

  1. Homme qui agit avec hargne ou qui est d’humeur agressive.
    • Les hargneux sont les hérissons de l'espèce humaine. Ils piquent au moindre contact, par une sorte de réaction instinctive où la réflexion ne pénètre pas. Les méchants préméditent leur acte, les hargneux n'ont cure de ces calculs à distance. — (Dr Ch. Fiessinger, Notes sociales : « Sur les hargneux », dans Le Figaro du 11 janvier 1931, p. 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARGNEUX, EUSE. (H est aspirée.) adj.
Qui est d'humeur chagrine, querelleuse et insociable. Un homme hargneux. Une femme hargneuse. Par extension, Il a le caractère, l'esprit hargneux, l'humeur hargneuse. Il se dit aussi des Animaux qui mordent comme le chien, qui mordent et qui ruent comme le cheval. Un chien hargneux. Un cheval hargneux. Prov. et fig., Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée. Voyez CHIEN.

Littré (1872-1877)

HARGNEUX (har-gneû, gneû-z') adj.
  • 1Qui est d'humeur chagrine et disposé à tourmenter, à inquiéter les autres. Il arrive, il reprend, hargneux en ses façons, Régnier, Sat. V. Qu'une femme hargneuse est un mauvais voisin ! Corneille, Gal. du Palais, IV, 12. Eh ! madame… Si votre esprit est si hargneux Que le monde qui ne demeure Qu'un moment avec vous… Est déjà lassé de vous voir, La Fontaine, Fabl. VII, 2. La princesse d'Harcourt commença la première à devenir hargneuse, et Mme d'Armagnac aussi, Saint-Simon, 64, 62.

    Par extension. Il [l'albatros] paraît même n'être que sur la défensive avec les mouettes, qui, toujours hargneuses et voraces, l'inquiètent et le harcèlent, Buffon, Ois. t. XVIII, p. 5.

    Substantivement. L'intention du législateur avait sans doute été de corriger les querelleurs et les hargneux, en les assujettissant à ne pouvoir assouvir leur colère que comme les animaux, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 366, dans POUGENS.

  • 2Il se dit des chevaux qui mordent ou qui ruent. Un cheval naturellement hargneux, ombrageux, rétif, produit des poulains qui ont le même caractère, Buffon, Quadrup. t. I, p. 56.

    Il se dit des chiens qui mordent. Le tout pour un âne rogneux, Pour un mouton pourri, pour quelque chien hargneux Dont j'aurai passé mon envie, La Fontaine, Fabl. X, 5. Un grand chien debout, maigre, hargneux, le nez presque en terre, de mauvaise humeur, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 430, dans POUGENS.

PROVERBES

Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée, c'est-à-dire il arrive toujours quelque accident aux gens querelleurs.

À cheval hargneux il faut une étable à part, c'est-à-dire il faut laisser seuls les gens hargneux.

SYNONYME

HARGNEUX, QUERELLEUR. Le hargneux est celui qui harcèle par de petites tracasseries ; le querelleur est celui qui fait des querelles ; la querelle est plus grave que la tracasserie. Hargneux implique la mauvaise humeur, mais n'implique pas, comme querelleur, la dispute avec colère.

HISTORIQUE

XIVe s. Qui a à faire à hargneux, douleur lui croist, Ménagier, II, 3.

XVIe s. Quand l'homme est sain ordinairement, il n'est pas si hargneux, que…, Amyot, Comm. discern. le flatt. de l'ami, 50. Je hais un esprit hargneux et triste, qui glisse par-dessus les plaisirs de la vie, et s'empoigne et paist aux malheurs, Montaigne, III, 312. Des hargnes ou grevures, qui sont tumeurs aux aines et aux bourses des testicules ; ce mot de hargne a esté donné à ceste maladie parce que ceux qui en sont vexés, coustumierement sont hargneux, c'est à dire mal-plaisans et criarts, Paré, VI, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hargneux »

Mot dérivé de hargne avec le suffixe -eux.
(c. 1165) hergnos
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anc. franç. hargne, herne, hergne, mauvaise humeur, querelle ; Berry, hargne, querelle, et aussi giboulée : une hargne de gresi ; lorrain, harègne. Comme hargne signifie aussi hernie (du latin hernia), on a dit que l'infirmité physique avait donné son nom à l'infirmité morale ; mais les intermédiaires ne se rencontrent nulle part. Diez y voit l'ancien haut allemand harmjan, injurier, blesser. Le fait est que les mots hargner, harier, qui ont à peu près le même sens, peut-être harasser, peut-être l'ancien français haire, peine, chagrin, s'il n'est pas la haire prise métaphoriquement (voy. HAIRE à l'historique), semblent indiquer un radical har, analogue à l'anglais to harry, tourmenter, anglo-saxon, hergian.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hargneux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hargneux arɲø

Citations contenant le mot « hargneux »

  • Chien hargneux a toujours l’oreille déchirée. De Jean de La Fontaine / Le Chien à qui l’on a coupé les oreilles
  • A cheval hargneux, il faut une écurie à part. De Proverbe français
  • Les Français se transforment en gamins hargneux dès qu'ils se trouvent trop nombreux dans un espace restreint, et plutôt qu'essayer collectivement d'imposer un ordre à la situation, tout vire soudain au chacun pour soi. De Paul Auster / Chronique d'hiver
  • Alors l'arrivée de Marcelo Bielsa, ses méthodes intransigeantes et sa passion pour un football offensif et léché, ont électrisé le club, surnommé à une époque "Dirty Leeds" ("Sale Leeds") pour son jeu hargneux. Les Echos, Angleterre: Leeds et Bielsa au stress test de fin de saison | Les Echos
  • Moins courant (ou peut-être moins visible) que les espèces communes de petits lézards, le lézard vert peut à la belle saison, investir un jardin. Atteignant parfois les 40 centimètres de long, le Lacera bilineata est le plus grands des lézards, après le lézard ocellé. D’une manière générale, il apprécie la végétation basse et piquante où il trouve une alimentation abondante et de nombreuses cachettes en cas de danger. Au jardin, il privilégiera les zones sauvages moins fréquentées : tas de pierres ou de briques abandonnées, tas de compost, ronciers… La gorge du mâle se sera parée d’une belle couleur bleu turquoise (photo) qui sera d’autant plus intense que ce dernier est un individu dominant et que la compétition pour se reproduire est âpre. Si la représentation commune fait du Lézard vert, un animal hargneux et agressif qui ne lâche plus le doigt qu’il a mordu, il est à savoir qu’en réalité, il n’en n’est rien ! Comme la plupart du règne animal, le lézard vert est doté d’un instinct de conservation qui le pousse à se défendre s’il se sent attaqué que s’il est acculé. François, jardinier castonétois, trouvant un beau spécimen de plus de 35 centimètres dans sa véranda, n’eut aucun mal à le renvoyer dans ses pénates, à l’extérieur. ladepeche.fr, Onet-le-Château. Un lézard vert en balade dans le jardin - ladepeche.fr
  • A cinq mois de la présidentielle américaine, les réseaux s'efforcent plus que jamais de ménager la chèvre et le chou. Ils doivent valoriser la liberté d'expression tout en polissant les échanges entre utilisateurs, souvent houleux, voire hargneux. Ils sont aussi sommés de prendre des mesures de lutte contre le racisme systémique qui empoisonne les Etats-Unis. , Comportement inapproprié: Twitter masque un nouveau tweet de Trump - RFJ votre radio régionale
  • Passé un moment de disgrâce bien mérité (avec tous ses commentaires hargneux), on chantera ses louanges à Lyon pendant des décennies (tel un Chirac bosseur). Rue89Lyon, [Turfu] Gérard Collomb sera-t-il un Jacques Chirac lyonnais ?

Traductions du mot « hargneux »

Langue Traduction
Anglais surly
Espagnol hosco
Italien burbero
Allemand mürrisch
Chinois
Arabe عابس
Portugais grosseiro
Russe неприветливый
Japonais ばか
Basque surly
Corse surly
Source : Google Translate API

Synonymes de « hargneux »

Source : synonymes de hargneux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hargneux »

Partager