La langue française

Glissant

Définitions du mot « glissant »

Trésor de la Langue Française informatisé

GLISSANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de glisser*.
II. − Emploi adj.
A. − Qui glisse. Et les gouttes glissantes, le long de la vitre, semblaient ruisseler de ces yeux anxieux (Colette, Blé en herbe,1923, p. 49) :
1. Penché sur les glissantes et silencieuses autos qu'aspirait l'Arc de Triomphe, je sentais grandir en moi un désir insensé d'applaudissement... Mauriac, Robe prétexte,1914, p. 253.
D'un pas glissant. D'une démarche légère. Elle s'avança, de son pas souple et glissant vers madame Jurisy (Gyp, Raté,1891, p. 77).Il inclina la tête, s'éloigna de son pas glissant (Mauriac, Chair et sang,1920, p. 55).
En partic. Qui glisse facilement dans les mains ou entre les doigts. Un savon glissant. Un long madrier boueux et glissant qui pèse bien quarante kilos (Barbusse, Feu,1916, p. 226).Elle sentait, sous la peau mince, les muscles agités de tremblement, et, de place en place, la boule fine et glissante d'une glande (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 131).
Au fig. Qui ne peut être saisi, fuyant, instable. Il fallait faire entendre, sans le dire, qu'Alexandre, sous ses dehors séduisants, était une nature glissante et fuyante, assez peu sûre (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 12, 1869, p. 169).Emploi subst. masc. avec valeur de neutre. Une part du glissant du prince vient de cette instabilité (La Varende, Saint-Simon,1955, p. 110).
B. − Qui fait glisser; sur lequel on glisse. Chemin, pavé, terrain glissant; chaussée, pente, route glissante. Nous nous sommes remis en marche (...) une bruyère glissante couvre le flanc de la montagne (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 325).Ses souliers de satin, dont la semelle s'était jaunie à la cire glissante du parquet (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p.64).Les fucus, ces algues glissantes si dangereuses pour les baigneurs (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 453) :
2. ... ça me paraissait naturel d'escalader sans guide, à l'aventure, de hautes montagnes aux névés glissants... Beauvoir, Mandarins,1954, p. 186.
Loc., vieilli. Il y a du verglas, il fait bien glissant (Ac.). Il pleut tout le temps; il fait glissant en diable (Verlaine, Corresp. [avec Cazals], 1889, p. 42).
Au fig. Qui comporte des dangers; risqué, hasardeux. Le frère de l'avocat eut ainsi la Recette-Générale de l'Aube à une époque où (...) le gouvernement était fort heureux de trouver un sujet qui voulût accepter de si glissantes places (Balzac, Député d'Arcis,1847, p. 201) :
3. − Ah, çà, cria l'écolier en regardant tour à tour son frère et les alambics du fourneau, tout est donc cornu ici, les idées et les bouteilles! − Jehan, vous êtes sur une pente bien glissante. Savez-vous où vous allez? − Au cabaret, dit Jehan. Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 318.
Terrain glissant. Puis sentant qu'il s'engageait là sur un terrain glissant, il se retournait et avec patelinage : « Au reste, Monsieur, j'ai montré la plus grande indulgence vis à vis le journal... » (Goncourt, Journal,1853, p. 96).Sulphart trouve toujours des ruses nouvelles pour amener la conversation sur le terrain glissant et, tout à coup, le mot malheureux échappe (Dorgelès, Croix bois,1919, p. 124).
Expressions
C'est un terrain glissant. ,,Se dit pour exprimer la difficulté qu'il y a de se maintenir quelque part en faveur, en crédit`` (Ac.). Des cours le terrain est glissant; On n'y tombe jamais sans le tacher de sang (Dumas père, Christine,1830, prol., p. 203).
Le pas est glissant; c'est un pas glissant. L'affaire est hasardeuse, la circonstance est délicate. M. de Gisors fut en butte à des questions réitérées de la part du pénétrant monarque : c'était un pas glissant, d'où il se tira sans indiscrétion comme sans embarras (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 11, 1868, p. 236) :
4. ... il nous est enjoint de professer la vérité avec amour. Il faut de plus, en certaines occasions, ne la professer qu'avec respect; et, malgré toutes les précautions imaginables, le pas serait glissant pour l'écrivain même le plus calme et le mieux intentionné. J. de Maistre, Constitutions,1810, p. 108.
Emploi subst. masc., SKI. Capacité (d'un ski) à glisser sur la neige. V. fart ex.
Prononc. et Orth. : [glisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 895. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 041, b) 1 405; xxes. : a) 1 364, b) 1 344. Bbg. Gohin 1903, p. 231. - Lyer (S.). Part. prés. actif avec le sens passif. Archivum Romanicum. 1932, t. 16, p. 284.

Wiktionnaire

Adjectif

glissant \ɡli.sɑ̃\

  1. Sur quoi l’on glisse facilement.
    • Georges poussa la porte, ouverte comme d’habitude. Il traversa à pas comptés le hall au carrelage glissant, trop bien astiqué, et commença de monter l'escalier. — (Laurent Adler, À fleur de peau, Paris : Éditions de Paris, 1956)
    • Secouant l’éventail et le chasse-mouches de leur queue aux lueurs glissantes d’une blancheur dorée comme les rayons de la lune, les vaches grognantes n’y font-elles pas concorder le mot avec la chose dans son nom de roi des montagnes ? — (« Le Koumara-Sambhava », in Œuvres complètes de Kalidasa, tome II, Librairie de A. Durand, Paris, 1860, traduites du sanscrit par ‎Hippolyte Fauche)
  2. Continu, s’enchaînant, parlant d’une durée.
    • Le rem, c’est l’ancien système. Aujourd’hui le sievert. Ce que chacun vient vendre c’est ça, vingt millisieverts, la dose maximale d’irradiation autorisée sur douze mois glissants.— (Élisabeth Filhol, La Centrale, 2010. p.17.)

Nom commun

glissant \ɡli.sɑ̃\

  1. Propension ou capacité à glisser.
    • Le glissant est généralement apporté par une addition d’érucamide dont le pourcentage dépend de la cadence de la machine. Les plus rapides demandent un coefficient de glissabilité de l'ordre de 0,15 à 0,18 et les autres acceptent un coefficient de 0,25 à 0,30. — (Jean-Paul Pothet, Aide-Mémoire : Les Matériaux d'emballage, éd. Dunod, 2008, p. 279)

Forme de verbe

glissant \ɡli.sɑ̃\

  1. Participe présent de glisser.
    • Maintenant, il se rapprochait de moi en glissant son gros derrière sur la banquette. — (Jean-Pierre Andrevon, Le Travail du furet, Le Livre de poche, 1990, page 269)
    • Car notre Europe, à qui justement venait de naître un penseur comme Nietzsche, pour qui seules les joies de l’esprit rendent notre lourde terre habitable, cette Europe n’avait, Dieu le sait, pas la moindre envie de se laisser soudain, sur un simple commandement moral, rusticiser, abêtir et mongoliser, en se glissant docilement sous la kibitka et d’adjurer, comme une erreur « coupable », un splendide passé intellectuel. — (Stefan Zweig, Trois poètes de leur vie, traduction d’Alzir Hella, 2013)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLISSANT, ANTE. adj.
Sur quoi l'on glisse facilement. Le chemin, le pavé est fort glissant. Un terrain glissant. Il y a du verglas, il fait bien glissant. Fig., C'est un terrain glissant se dit pour exprimer la difficulté qu'il y a de se maintenir quelque part en faveur, en crédit. La cour est un terrain glissant.

Littré (1872-1877)

GLISSANT (gli-san, san-t') adj.
  • 1Où l'on glisse facilement. Le pavé est glissant. Les chemins étaient presque partout escarpés, étroits, glissants, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 396, dans POUGENS. Sur cette montagne glissante, Élevant sa roche roulante, Sisyphe gémit sans secours, Lamotte, Odes, t. I, p. 309, dans POUGENS.

    Qui échappe facilement des mains. Plus on serre les choses glissantes, plus elles échappent, Bossuet, Médit. sur l'Évang. la Cène, 1re partie, 90e jour.

  • 2 Fig. Où l'on ne se maintient qu'avec difficulté ou péril. Un terrain glissant. Je m'en vais me conduire entre des précipices, Dans un sentier glissant, Tristan, Mariane, II, 4. …la joie est un pas glissant, Si sur soi l'on n'est bien puissant, Scarron, Virg. VII. Vous favori ! vous grand ! défiez-vous des rois ; Leur faveur est glissante, on s'y trompe, et le pire C'est qu'il en coûte cher…, La Fontaine, Fabl. x, 10. La finesse est l'occasion prochaine de la fourberie ; de l'une à l'autre le pas est glissant, La Bruyère, VIII. Fait pour être chef de parti, poste toujours glissant où l'on a également à craindre ses ennemis et ses amis, Voltaire, Mœurs, 175. Qui me soutiendra dans les pas glissants de la vie ? Diderot, Claude et Nér. II, 1.
  • 3 Terme de grammaire. Syllabe glissante, syllabe non accentuée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glissant »

Du participe présent de glisser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glissant glisɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « glissant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glissant »

  • Oindre. Graisser un roi ou tout autre dignitaire à l'épiderme déjà suffisamment glissant. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Avec les moniteurs, les skieuses se retrouvent toujours sur une pente glissante. De Anonyme
  • Le nouveau site edouardglissant.worldDominique Labays , F. Noudelmann, F. Simasotchi-Bronès, Y. Toma (dir.), Archipels Glissant
  • Et c'est un sujet glissant. Parce que passionné. Parce que souvent sur fond de frustration. Parce que souvent vengeur. Vengeur au sens où les médias sociaux, lorsqu'utilisés de mauvaise foi, peuvent procurer une forme de pouvoir équivalente ou supérieure à celle qu'on veut dénoncer. , « M’as te montrer à vivre! » - CHRONIQUEURS - Deux mots à vous dire - Estrieplus.com - Le journal Internet
  • Tandis que les répercussions économiques du Covid-19 pèsent encore sur l’industrie du luxe, les marques de luxe tentent déjà de définir la place de leur industrie dans « le monde d’après ». Car avec la crise profonde qui s’est installée, les marques sont plus que jamais en quête de sens. Surtout, elles doivent répondre aux injonctions du grand public et des consommateurs. Ces derniers réclament toujours plus d’engagements de la part des marques. Et si les marques engagées peuvent espérer tirer leur épingle du jeu, les marques de luxe prises en faute dans leurs stratégies de RSE risquent de graves répercussions économiques. Plus qu’une opportunité, la RSE est devenue un terrain glissant pour le luxe. Carnets du luxe, La RSE : un terrain glissant pour les marques de luxe

Images d'illustration du mot « glissant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « glissant »

Langue Traduction
Anglais sliding
Espagnol corredizo
Italien scorrevole
Allemand gleiten
Chinois 滑行
Arabe انزلاق
Portugais deslizamento
Russe скольжение
Japonais スライディング
Basque labain
Corse sliding
Source : Google Translate API

Synonymes de « glissant »

Source : synonymes de glissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « glissant »

Glissant

Retour au sommaire ➦

Partager